Collé ! Et le dimanche qui plus est ! Le pire qu’il pouvait m’arriver! Et il avait fallu seulement près de trois mois depuis mon arrivée dans cette institution réputée pour son excellence et sa stricte discipline. A 13 ans passés, l’âge bête se révélant souverain, je finis par succomber un mercredi à cause de mes défaillances à répétition. Mlle Marceline, la prof de Maths, ne me rata pas.
Tous les sportifs de haut niveau, professionnels ou non se cassent forcément quelques chose au cours de leur carrière. Cet accident n’est qu’un mauvais moment à passer qui semble parfois difficile à surmonter sur le coup et démoralise, mais vous verrez que dans quelques mois vous l’aurez complètement digéré et oublié, et réaliserez que ce n’était rien.
Misez tout sur les plateformes : apprendre à marcher avec des talons hauts, cela s’apprend. Mais en attendant, pour faciliter la donne et donner l’illusion de talons vertigineux sans le mal de pieds qui les accompagne : misez tout sur les plafeformes shoes ! Platefor-quoi ? Il s’agit de la partie à l’avant de la chaussure qui rehausse l’air de rien votre talon. La taille de celle-ci varie en fonction de la hauteur de votre paire de chaussures. Une chose est certaine, elles rendent beaucoup plus confortables le port de celles-ci. 

J’ai un mariage le 2 septembre , j’ai trouver ma tenue mais je n’ai aucune idée de comment l’accessoiriser . Je vais porter une combinaison noire légère, des compensées ouvertes noires, une veste de tailleur blanche et la mariée à absolument voulut que je porte un chapeau de cérémonie qui est asser large mais lui aussi est noir. Ces couleurs ne la dérange pas du tout mais j’aimerai des accessoires de couleur. Sachant que j’ai 24 ans, je n’ai aucune idée pour les accesoires peux tu m’aider s’il te plait.
Sachant que je n’étais puni que de fessées, mon camarade, qui en connaissait bien l’usage, m’avait défié de l’essayer. « Juste pour rire ! Pour voir ce que ça fait ». Etant en short, je m’en étais donc donné plusieurs coups sur mes jambes nues en pouffant de rire, augmentant peu à peu la force jusqu’à ce qu’une cinglée plus incisive me dissuade de poursuivre l’essai. J’avais même plaint mon camarade de subir ce genre de douloureuse correction !
Bonjour à tous,j'aimerai votre avis,j'ai une tendinite au tendon d'achille depuis 3 ans,j'ai 59 ans,pas sportive.J'ai vu le Dr Labanère médecin du sport à la clinique du sport de Mérignac.J'aimerai avoir l'avis sur ce médecin par ceux qui l'ont vu.Moi perso j'ai été très déçu par ce médecin qui est arrivé bien 20mn en retard alors que j'avais rv à 14h ,que je venais de Royan et que je travaillais le matin jusqu'à midi,moi je suis arrivée à 13h50.De sa part pas d'excuses,à peine bonjour après quelques questions posées sèchement il me fait monter sur la table montée au maximum,j'attendais qu'il la baisse et non j'ai du grimper tant bien que mal à presque 60 ans on est moins souple,le pire est que j'étais allongée à plat ventre un peu trop haut et au lieu de me demander de descendre un peu vers le bout de la table pour que mes pieds dépassent et bien il ma tiré par les pieds vers lui d'un coup sec,j'ai décollé de la table,je me demandais ce qu'il se passait,il m'a appuyé fortement sur mon tendon malade,m'a bougé le pied dans tous les sens et m'a fait redescendre de la table sans l'abaisser alors qu'il pouvait le faire,c'est irrespectueux.Il m'a expédié sans conseil sauf des exercices à l'escalier et ondes de choc!
Je suis particulièrement sensible au niveau des sens quand je suis fatiguée. Le reste du temps, je suis capable de me créer une barrière, mais elle ne tient plus quand je suis épuisée où migraineuse. Et dans ces cas là, j’ai l’impression que tout m’agresse (je suis alors particulièrement sensible au bruit). Pour les odeurs, je porte presque toujours une écharpe, afin de pouvoir mettre le nez dedans et retrouver des odeurs familières quand je suis agressée à ce niveau là.
bonjou, voila depuis une semaine j ai le pied gonflé et douleure legere sur le dessu au repos par contre des que je mets ma chaussure sa me fai mal et je boite je n ai pas recu de choc ou tordu la cheville je marche beaucoup et j ai un rythme rapide mais c l habitude j ai consulter le doc radio fait pour voir si fracture de fatigue mais rien a signaler repos pendant 5j avec anti inflammatoire mais toujours enflé et douleur je reprend lundi dois attendre pour consulter pour faire une radio ou l on pourra voir la fracture ou dois je retourner voir le doc pour prolonger le repos merci d avnce pour vos conseille precieux
Chez un coureur à pied qui décrit une douleur brutale sous le pied, nous devons immédiatement penser à une rupture tendineuse. L’échographie va permettre de connaitre l’importance de l’atteinte et de la situer soit au niveau de l’aponévrose plantaire superficielle ou bien de l’aponévrose plantaire profonde. Un autre tendon situé au niveau de la malléole interne est souvent atteint chez les coureurs à pied, il s’agit du tendon du tibial postérieur. Là encore l’échographie est un excellent élément diagnostic. Au cas ou l’échographie ne permettrait pas de faire un diagnostic précis, une IRM est toujours intéressante pour éliminer d’autres pathologies articulaires, ligamentaires ou osseuses.
Bonjour, il y a 2mois je me suis blessé au cours d’un match de foot ( rotation de la cheville) je suis aller dans la foulée aux urgences qui m’ont diagnostiquer qu’une entorse. Cependant pendant le mois qui a suivi j’ai eu une douleur au pied, apres avoir fait une scintigraphie ils ont diagnostiqué une fissure du cuboide. Je suis actuellement plâtré pour un mois. Mes questions sont les suivantes: lorsque l’on enlevera mon platre, aurai je encore des douleurs ou cela se soigne relativement bien ?

Cependant pour répondre à votre question, l’IRM ne montre justement aucun pincement au niveau du cartilage (qui est saint selon le médecin, aucune lésion n’est visible et les épaisseurs sont conservées) de plus, le trait de fracture a disparu et seules quelques très petites « cicatrices osseuses » sont présentes. Selon le médecin, « tout devrait être normal » et il ne comprend pas pourquoi des douleurs persistent ; il m’a même donné le feu vert pour reprendre la course à pied.
bonjour suite de scquelles fracture tibial pilon maleole interne. accidant survenus en 2011.depuis 2012 consolide mais avec scquelles: jambe lourde eudeme residuel permanant ;, molet dur et en bas.apres plusieur tentatives de reeducation de kine et echec ;, j’ai trouve par hazard un centre de reeducation kine du sport. celle qui m’a recus pour le bilan , a tout de suite compris apres lecture des irm que mon probleme venais du tandons d’achile et du molet et qu’il fallais tratier toute la jambe.la premiere seance de kine fus une delivrance: apres manipulation de la jambe et de la cheville je ne boitais plus et j’avais le pied droit. ensuite avec ma kine on a trouve le point nevragilque qui me faisais souffir.. elle me passais les ulstrassons sur le tandon d’achile tout en remontant vers le molet ( fibrose ) ensuite massage dreinant de 25 mn, et electrotherapie avec pose de serviette chaude sur le molet pendant 30 mn. et ensuite exercices a la piscine. une fois sur deux alternance pressotherapie ultrason. au bout de la 2eme semaine semaine j’ai pus reprandre la marche en montagne. la jambe lourde a disparus . la douleur du tandon commence a s’estomper progressivement.

Par désespoir et sur conseil d’un ami, je suis allé voir un acupuncteur. Les douleurs dans la vie quotidienne ont disparu dés la sortie de la première séance (Novembre 2014). J’ai redémarré la course à toute petite dose: course pendant 5 minutes. Je sens une toute petite douleur. (impossible avant de marcher pendant 3 jours). Je vais attendre 6 mois et espère reprendre le sport.


Cette fois, la directrice choisit de me fouetter sur les cuisses. Et de nouveau la pièce se mit à résonner du claquement sec des cinglées de martinet sur la chair nue et des sanglots hoquetés qui en ponctuaient invariablement l’impact sur la peau tendre. Les lanières enlaçaient tour à tour une cuisse puis l’autre, tissant coup après coup une fine trame de zébrures des genoux au bas des fesses. Parfois, les extrémités venaient pincer la peau tendre de l’intérieur des cuisses m’arrachant un grand cri tout en provoquant des écarts involontaires de mes jambes. Je suppose que le garçon devait se rassasier du spectacle que je lui offrais.
Ce site utilise des cookies afin d’atteindre les objectifs énoncés dans notre «Chartre pour la protection des données personnelles et cookies». Pour en savoir plus ou pour retirer votre consentement, veuillez vous référer à cette chartre. En cliquant sur le X pour fermer, en faisant défiler cette page, en cliquant sur un hyperlien ou en poursuivant votre navigation, vous acceptez d’activer les cookies.×Je refuse
A gauche, le tendon d’Achille présente un volume plutôt normal, des fibres normalement parallèles et un diamètre antéro-postérieur de 5mm. On retrouve au niveau de son insertion calcanéenne, une formation nodulaire calcifiée voire ossifiée. Pas de bursite pré-achilléenne. Voilà c’est long pour moi y a pas grand chose mon médecin me conseil le repos, boire beaucoup d’eau je n’ai pas attendu son conseil pour le faire: cela fait 3 semaines que j’ai arrêté le tennis; je continu le vélo je n’ai pas de douleurs sur l’engin, j’ai mal le matin quand je descends les escaliers. Merci si vous pouviez me conseiller mieux que mon médecin qui lui privilégie la sécurité social pas de dépense intempestive.
• Ou au contraire l’éviter ! Si les contacts physiques prolongés vous oppressent, au contraire les effleurements peuvent avoir un effet calmants. Il vous faut de l’air et de l’espace ! Marcher dans la nature peut faire un bien fou. Si vous n’aimez pas le contact appuyé de la couette, essayez de dormir seulement dans la housse de couette et/ou avec le ventilateur allumé.
j’ai déjà posté un commentaire auquel je n’ai pas eu de réponse encore, mais au fait je n’ai pas bien posé le problème ni la bonne question voilà: j’ai fait une fracture du 4ième métatarsien du pied droit avec une belle entorse a dit l’orthopédiste, on m’a plâtré le pied, un traitement : celebrex et doliprane avec proton, et j’étais déjà sous antibiotiques et maxilase, pour un autre problème, quand j’ai terminé les deux traitements, ça fait 4 jours j’ai le pied endolori quand je suis à demi allongée et quand je me lève j’ai très mal au pied (je ne le pose pas) avec des lancements qui cessent un moment après, Est-ce que c’est normal, j’ai encore pour 20 jours avant mon RDV avec le médecin, merci de me répondre
Bonjour je fait de la course a pieds depuis des année après un repos pour une pth et un repos obligatoire je me suis mise a faire des marches « sportives » en foret avec des chaussure adapté depuis j’ai repris la course a pieds et je souffre de douleurs aux tendons d’achille le matin quasi impossible de descendre les escaliers normalement .cela ne dure pas mais les douleurs reste au contact mais je ne ressent aucune douleurs lors de la course mais bien après une marche avec des montées et descentes successives.plusieurs infiltration de vitamine suivie d’anti inflammatoires non rien donnés.je me suis construite une planches inclinée pour étirer les tendons mais rien ne change que me conseillé vous ?
Pour résumer et pour faire court. J’ai 52 ans, j’ai ma jambe droite qui a deux veines bouchées sur trois suite a des flébites et je porte des chaussettes de contension. Il y a 1 an et demi j’ai eu un petit soucis d’épine calcanéene que j’ai soigné avec quelques séances d’ultra son sous le talon. J’ai pratiqué beaucoup de marche avec des chaussure de marche hautes neuves avec une semelle formée à ma voute plantaire. J’ai peut-être un peu forcé et je ne m’écoute pas lorsque je marche car cela me fait du bien, mon sang circule mieux.

Cependant, demeurait une inconnue dont je n’avais pas réussi à me débarrasser : c’était la rumeur troublante concernant les deux jeunes nièces de la directrice. Je les connaissais de vue pour les croiser de temps à autre, non sans un pincement de cœur lorsqu’elles venaient voir leur directrice de tante. Elles étaient tellement mignonnes ! Moi, comme mes camarades, on en pinçait pour elles.
Vous voyez que vous avez encore bien des chemins à prendre avant de déclarer forfait…Vous concernant, il est important que les différents professionnels de santé (médecin, radiologue, kiné, podologue, ostéopathe) qui vont vous prendre en charge prennent le temps d’échanger sur votre cas. Les échanges interprofessionnels sont toujours bénéfiques pour le sportif dans les pathologies chroniques et complexes.
Quelle que soit l’interprétation que l’on peut faire de ces signes, cette douleur persistante peut soit provenir du pincement d’une petite branche nerveuse située sur le pied, soit d’un phénomène arthrosique localisé. Car, même si votre os naviculaire est correctement consolidé, peut-être a t’il à présent une forme très légèrement différente qui entraîne un frottement intempestif au niveau de l’une de ses articulations.
Le fait que vous déclenchez et retrouvez la douleur à la pression avec votre doigt n’est pas un signe suffisant pour dire que votre tendon souffre encore et que la reprise de la course à pied est absolument interdite. Il me parait par contre important de faire un bilan échographique qui précisera l’importance de la tendinopathie d’insertion et éliminera une éventuelle bursite, c’est-à-dire l’inflammation d’une petite bourse liquidienne qui permet le glissement du tendon sur le calcanéum. En effet, en cas de bursite, les ondes de choc ne sont pas indiquées et peuvent même entretenir la douleur.
Depuis ce temps, j’ai repris la marche tranquillement, d’abord avec mes béquilles, puis sans, sous la supervision de ma physiothérapeute. Mais voilà, j’ai toujours mal au pied – pas une douleur lancinante ou sourde, mais plutôt aigue, comme si l’os transperçait ma peau… Bref, assez difficile! Mon pied enfle plus la journée avance, au point ou je peux avoir de la difficulté à mettre des bas ou des bottes. Je ne sais plus trop quoi faire.. Que me conseillez-vous?
Bonjour Emma, je me marie en 2015 et la cérémonie civile se déroulera en janvier, en petit comité (parents, frères et soeurs, témoins). J désire une tenue pas trop officielle, un peu fun sans faire déluré, et en couleur. J’avais pensé à la robe patineuse, et j’ai trouvé celle-ci : http://www.galerieslafayette.com/p/+robe+patineuse+manches+courtes-see+u+soon/23455496/401
Utilisez du sparadrap en prévention. Si vous savez que vous avez régulièrement des ampoules à certains endroits, vous pouvez les couvrir de sparadrap, d’une bande adhésive ou de pansements ampoules ou « double peau » (de type compeed) avant de partir. Les pansements ampoules ne tiennent par contre pas toujours aussi bien que du sparadrap et seront plutôt utilisés une fois l’ampoule apparue. Par contre, en utilisant du sparadrap en prévention, la peau reste fragile dans ces zones et ne durcit pas.
Les adolescents sportifs et actifs peuvent souffrir d’une douleur aux talons qui entre dans le cadre de la maladie de Sever. Il s’agit dans ce cas d’une « apophysose de croissance », un terme compliqué pour classifier les douleurs osseuses et tendineuses chez un enfant ou adolescent en pleine croissance. Les tendons sont plus solides que leurs insertions sur les os, les tractions répétées au niveau de ces insertions finissent par déclencher une douleur mécanique et des anomalies facilement repérables sur les radiographies standards.

– et je me rends compte que je suis hypersensible à BCP de choses venant de l’extérieur (faut croire que mon hypersensibilité est passée de l’intérieur à l’extérieur de moi…): le bruit (un tout Petit bruit peut me réveiller -alors que je vais m’endormir devant la télé-, ou m’énerver au choix), la lumière dans une moindre mesure (même s’il faut que je dorme le plus possible dans le Noir, ce qui n’est pas le cas de mon copain…) mais enfin et surtout des conditions extérieurs: le froid et le vent surtout vont avoir un gros Impact sur moi => maux de tête voire maux de ventre, irritabilité, envie par conséquence de rentrer chez moi…

Je vous conseille de lire cet article ainsi que tous les commentaires afin de savoir si vous vous retrouvez dans les symptômes exposés par les différentes internautes. Vous trouverez aussi beaucoup de réponse de nos médecins intervenants sur le site. Si votre douleur persiste allez voir un médecin avant que cela s’aggrave et que vous ne puissiez plus poser le pied au sol.
Une fois devant elle, triturant mes mains d’embarras, incapable de décider où les placer d’une manière convenable, je dus me soumettre à un examen interminable. Scruté de la tête aux pieds, je sentais son regard de glace glisser sur moi et s’attarder au niveau de ma culotte, hochant la tête avec une grimace d’agacement. Puis brisant le silence, elle me questionna à brûle-pourpoint de la même voix glaciale :
Quelle que soit l’interprétation que l’on peut faire de ces signes, cette douleur persistante peut soit provenir du pincement d’une petite branche nerveuse située sur le pied, soit d’un phénomène arthrosique localisé. Car, même si votre os naviculaire est correctement consolidé, peut-être a t’il à présent une forme très légèrement différente qui entraîne un frottement intempestif au niveau de l’une de ses articulations.
2 ans aprés une Opération du Lca 1 nuit et hop dehors !!, compliquée d'algodistrophie(cybacalcine, bloc) malgré séjour au cers de Capbreton , mon genou est instable , se deboite sans arrét tiroir présent, je suis ré opérée fin juin on refait tout , par allogreffe , je ne peux pas dire du bien de cette clinique victime de son succés et le sentiment que c'est l'abbatage sans compter la consultation où c'est la secretaire qui vous reçoit et le chir passe 30 secondes , c'est 50€ , merci aurevoir!!
le monde exterieur me térrorrisait j avais des angoisses tellement forte où j avais carrément par moment du mal a respirer. j ai contacte une psy, qui m a donne des conseils aux niveaux des angoisses le, ici et maintenant qui je peux vous dire se sont avérés une réussite ouf, elle m a dit que pour elle j etais probablement ce que l on appelle un adulte surdoué. au niveau du travail j ai ressenti au niveau du cerveau une espece de pression, et comme dans ma scolarité d enfant quond me demande de faire quelque chose, ben je comprends pas, quand il y a plusieurs information, sa bouchonne au niveau de mon cerveau, je me suis bouche les oreilles et quelle surprise cette pression disparait. je me demande à quoi c est lie, oui je suis hypersensible, moi aussi par exemple,une chanson avec dela musique je ne vais pas pouvoir entendre les paroles, dans un bar bruyant pareil, alors que j ai remarque que mes amis entendaient tres bien,pendant des années jai cru que c etait la mediumnite, j ai cru etre en dépression, quelle surprise pour moi, de constater, qu il se passe quelque chose en moi qui ne supporte pas le bruit, de toute facon pour que je dorme, il faut le silence complet, le moindre buit m’enerve. Je souhaiterai savoir ce que vous en pensez, ou si vous vivez la meme chose que moi ? notamment de pas comprendre des fois ce que lon me demande, sur conseil de la psy je commence par l orl, un grand merci pour vos réponses, peggy

D'autre astuces existent également pour éviter les ampoules. Les ampoules apparaissent suite au contact entre la peau et la matière de la chaussure. Il y a irritation, échauffement, brûlure puis ampoule. Pour réduire ces désagréments, frottez l’intérieur de la chaussure avec du savon sec ou du lait hydratant. Le savon va jouer un rôle de lubrifiant. Le pied sera plus à l’aise et il ne frottera plus contre la chaussure.


Suite à une chute fin août, on m’a « diagnostiqué » une entorse bénigne de la cheville : orthèse et incitation à la marche à partir de 15 jours. Mais cela me faisait mal donc je n’ai pas trop posé le pied. Le médecin m’a dit de marcher sauf si c’était insupportable, que c’était normal d’avoir un peu mal. Donc j’ai continué à essayer de marcher entre douleurs, gonflements, et inquiétude. J’ai enfin eu un scanner au bout de 6 semaines : fracture de la face articulaire du calcaneum avec le cuboïde et petite fracture postéro-interne de l’os naviculaire associé. L’orthopédiste m’a dit que ce n’était rien et qu’il fallait que je marche et quitte mes béquilles dès que possible, me précisant tout de même que mon entorse était grave. Du coup, je stresse d’avoir posé le pied tout ce temps et je ne sais pas ce que je dois faire maintenant. La fracture ne doit pas être consolidée si on la voit au scanner mais il me dit de marcher quand même…

Comme vous, je suis surpris par le diagnostic un peu trop simple des différents médecins que vous avez consulté. Mais je suis rassuré par le fait que ces spécialistes s’accordent pour donner le même diagnostic. Je suis aussi rassuré par le fait que l’analyse de sang de votre fille est normale et qu’elle ne montre aucun signe d’inflammation articulaire. De quand date cette analyse de sang ? Si elle date de plus de deux mois, il serait intéressant d’en faire une nouvelle pour analyser de manière très complète les facteurs biologiques de l’inflammation et s’assurer qu’ils ne varient pas. Si cette analyse reste normale et ne montre aucune variation par rapport à la première, il faudra en effet rester sur un diagnostic simplement mécanique et ne pas s’inquiéter.
Effectivement, mais je faisais un minimum de sport auparavant malgré tout.. Dès que je marche et prend appuie sur ce pied, je ressens une douleur. En prenant seulement appui sur le haut du pied, la douleur diminue. Si je j’appuie sur la zone avec mes mains, pas de douleur. La douleur arrive quand je me sers du pied pour prendre une impulsion et/ou prendre une autre direction en marchant.
je joue au basket à l’alm evreux (nationale 3) je souffre depuis 5 ou 6 mois de douleurs au tendon d’Achille gauche, j’ai arrêté le sport pendant 2 mois cet été en essayant de traiter la douleur, un premier médecin me parle d’une bursite, un deuxième me dit non et décide de traiter par onde de choc, je fais donc des ondes de choc (dr ledourner) mais rien n’y fait il y a eu quelques améliorations mais la douleur revient. Le kine décide donc d’arrêter les ondes car pour lui pas de tendinite mais plutôt la fameuse bursite. Comment faire pour la traiter, mon premier médecin me parle d’infiltration le kiné aussi, j’aimerais régler ce problème rapidement la saison va reprendre
Que l’on apprécie ou non le style vestimentaire de la princesse des Asturies, il est cependant incontestable que l’épouse de l’héritier du trône espagnol ne laisse personne indifférent en ce qui concerne le choix de ses habits et de ses accessoires à chaque fois scrutés et longuement commentés par la presse et les milieux de la mode. La princesse porte la plupart du temps des chaussures à hauts talons, voici un gros plan sur plusieurs de ces modèles en cuir, satin ou encore en daim. (Copyright photos : Getty images, Reuters, Hola, Diez minutos, Elle, El Mundo, Efe)
Concernant votre peur de faire un faux mouvement, le seul conseil que je peux vous donner est effectivement d’être très prudente. Le fait de glisser ou bien de mal positionner son pied, lors de la descente des escaliers ou de la sortie de voiture par exemple, peut entraîner des lésions au niveau de la cicatrice tendineuse. C’est le risque pour tous les opérés du tendon d’Achille mais ce risque va vite disparaître.
De retour à la salle d’études, mes dernières larmes brouillaient encore ma vue alors que, assis cette fois sur l’extrême bord de mon banc, je me dandinais d’une fesse sur l’autre, essayant de calmer le feu de braises qui couvait encore sous la culotte courte de mon costume du dimanche. Jamais fessée ne m’avait paru aussi insupportable. Jamais je n’aurais imaginé qu’un martinet puisse faire aussi mal. Il me semblait que les coups m’avaient labouré la peau des cuisses et des fesses.
J ai de très forte douleur à l arrière de mes deux talon mais beaucoup plus fort au droit.j ai du mal à poser mon pied au sol si je le repose à près le travail tant qu’ il est échauffer ça va mais des qu’ il est en repos c une douleur vive.le pire est le matin quand je me lève mon pied me fait tellement mal qu’ il me faut du temps pour le posé. Qu’ en penser vous et sue doit je faire. Merci 
×