Évidemment, éviter les sources d’hyperstimulation autant que possible. Sur le court terme, ne vous imposez pas des choses « pour faire comme tout le monde ». Si la fumée de cigarette ou les pleurs de bébé vous incommodent au plus haut point, essayez de vous préserver. Appréhendez vos trajets, et prenez en compte vos besoins spécifiques en fonction des situations. Prévoyez une petite trousse sensorielle « de secours » avec tout ce qui vous soulage ou vous fait du bien.

« Etant nouvel élève dans ce collège, vous auriez dû être plus attentif à son règlement de même que vous auriez dû respecter la volonté de vos parents de vous inscrire ici. Au lieu de cela, vous avez persisté dans vos détestables attitudes qui avaient motivé votre renvoi. Vos professeurs se plaignent déjà de vous. Vous ne cessez de les contrarier en perturbant leurs cours et vos camarades par vos manifestations d’indiscipline. Et de plus, comme pour vous distinguer aujourd’hui, vous ne portez pas votre uniforme comme vos deux camarades alors que vous êtes puni de retenue. C’est pourquoi, et comme l’exige votre professeur, Mlle Marceline, je vais vous punir et vous punir sévèrement, mon garçon. »


Je me suis casser L’os astragale il y a déjà 1 mois, on l’a découverte avec un scanner et depuis je suis plâtrer donc piqure tout les jour etc… j’en ai pour 1 mois et demi si tous va bien le 22 je repasse un scanner et il y aura peut être opération mais quand je vais voir sur internet fracture de l’astragale en principe il y en as pour plus de temps il y a systématiquement opération sa me fait un peut peur car dans le petit hôpital ou j’habite il y a eu plein de problème c’est pas très bien réputer donc voilà j’aimerai en savoir plus sur ma fracture et les soins nécessaire car il faut vite que je marche pour mon bébé Merci beaucoup
j’ai pris le temps de lire l’ensemble des témoignages et conseils qui ont été ici inscrits et je tiens à vous remercier. Étant actuellement en arrêt longue durée et étant rendu au stade « infiltrations » (après anti-inflammatoires, repos forcé, exercices, ondes de chocs), je suis suivie par un rhumatologue très compétent qui n’hésite pas à prendre le taureau par les cornes en ne perdant pas une semaine pour agir. Demain auront lieu les deuxièmes infiltrations (traitement des deux pieds en même temps) et j’ai pu lire ici que mon cas pouvait potentiellement être différent d’une simple aponévrosite plantaire bilatérale (ce que mon rhumatologue soupçonne fortement). Nous devons faire une IRM si jamais les injections de demain ne suffisent pas , mais au vu de la douleur qui revient violemment à la charge en seulement 5 jours, il y a fort à parier que je passerais par de nouveaux examens.
Ensuite , dès que possible , repérer les stimulis qui vous font du bien ( comme des sons , des matières, des visuels .. ) et mettre la musique sur votre téléphone ( ainsi que la photo ) et garder la matière avec vous ( sous forme d’écharpe ou de petit carré de tissu ) quand vous sentez le  » méchant  » stimuli arriver , dégainer votre  » gentil  » : passez votre carré de tissu sur votre visage , regardez l’image apaisante … pour le moment , ça marche plutôt bien de mon côté . Je n’ai pas grand chose à dire de plus , ton article était très complet ^^
Le jour venu, comme tous les dimanches et jours de fête, j’avais endossé mon « costume du dimanche ». Ce vêtement de drap fin et de nuance gris perle composé d’une veste et d’une culotte courte assortie me plaisait beaucoup pour son élégance et parce qu’il me changeait de mon sempiternel uniforme de collégien. J’aimais aussi sentir la douceur de l’étoffe qui gainait mes cuisses et, ma foi, l’image du beau jeune homme chic que me renvoyait le miroir flattait ma coquetterie d’adolescent.
La réponse me parvint sous la forme d’un bruissement d’air suivi d’un claquement sec. Quelque chose d’acéré venait de faucher par le travers le gras de mes fesses brûlantes. C’était comme une morsure qui me fit tressauter d’une vive douleur et me transporta instantanément des années en arrière pendant les vacances d’été sur un marché de brocante provençal.
Je me suis cogné assez fortement le dessus du pied. Une plaie c’est alors formée mais surtout il y a eu une bosse qui s’est tout de même pas mal résorbée. Par contre j’ai toujours une douleur localisé mais qui irradie autours de la cheville, sous le pied et au niveau de l’articulation des orteils parfois. Ca ne m’empêche pas de marcher mais en cas d’effort prolongé tels qu’ la conduite (pied droit) ou même croiser mes jambes en ayant celle de gauche qui du coup s’appuie sur l’autre. J’ai tendance à avoir l’impression que ca se ressent un peu plus haut dans la jambe. Mais tout ca est peut être simplement dû au choc. Mais je profite d’être tombée sur votre site pour vous poser la question quant à la pertinence d’aller consulter. Puisque en soit même si douleur je peux tout de même marcher.
je souhaite faire part de mon experience; je me suis fracturé l’os naviculaire en retombant d’un petit coup de pied sauté droit, et j’ai imaginé que je m’etais tordu la cheville gauche car j’ai eu la même sensation de douleur (en beaucoup intense) enfait je ne sais pas très bien si je me suis tordu la cheville ou le pied bref impossible de marcher dessus et quand je le posais parterre je souffrais, et donc j’ai été à l’hopital et été platré 6semaines avec piqûres d’anti-coagulant… On m’a enlevé le plâtre et l’orthopédiste m’a dit que je pouvais reprendre le sport ainsi que les coups de pieds 6semaines plus tard en fesant en attendant de l’auto-réeducation, j’ai donc fais tous ce qu’il m’a dit et j’ai repris petit à petit le sport (vélo, karaté…), mais quelque jours après les 6semaines, en jouant tranquilement au football j’ai eu une vive douleur autour de la fracture, je suis retourné chez l’orthopédiste et passé des I.R.M qui ont décélées des oedèmes osseux relativement importants, l’orthopédiste m’a dispensé de sport pendant 6mois et m’a dit de repassé faire un bilan une fois ces 6mois passés, j’y suis allé et j’ai passé une I.R.M dont je recois les résultats Lundi, je vous donnerais des nouvelles, en attendant je voudrais vous conseiller de ne SURTOUT PAS VOULOIR « DANSER PLUS VITE QUE LA MUSIQUE » vous perderez enormément de temps et d’argent, moi j’ai respecté tous ce que m’a dis le medecin et j’ai quand même eu des problèmes. BREF à bientot et merci beaucoup pour ce site car c’est le seul qui sujette les fractures de l’os naviculaire.
Bonsoir, j’ai raté le replaquage d’un rail descendant en skate hier, j’ai atterri sur les orteils et mon pied s’est « plié » en inversion. Je n’ai aucune lésion à la cheville c’est sûr car étant casse cou de service je saurai le diagnostiquer. J’ai assez mal, j’ai besoin d’une béquille pour éviter d’avoir trop mal en marchant sur de longues distances, seulement c’est pas très gonflé, j’ai juste une bosse un peu bleue au niveau du cuboïde. Je me demande donc si c’est possible que ce soit une lésion au niveau d’un ligament, car j’arrive quand même à marcher donc je met de côté l’idée d’une fracture. Merci d’avance
Les douleurs sont toujours présentes alors que j’arrive bientôt à un mois après l’opération.. Ce qui est dur aussi c’est le moral, l’immobilité (pour moi qui suis de nature plutôt active), il n’y a rien de pire et puis même si le plâtre c’est fini dans 2 semaines il y aura encore la botte orthopédique et la rééducation mais d’ici la je pourrais reprendre le travail !
Elle alla s’assoir à son bureau et me demanda de la rejoindre. Je fis quelques pas comme un automate et, l’instant d’après, je me retrouvai debout face à elle, mes genoux bloqués dans l’étau des siens que découvrait la jupe légèrement remontée sur ses cuisses. Subjugué, j’accomplis de nouveau les gestes de l’obéissance quand elle m’ordonna de croiser les mains au-dessus de ma tête.

Ce mardi 21/02/2017, j’ai été victime d’une déchirure (pas de rupture)du tendon d’Achille dans le cadre d’un entrainement de badminton. Je vais bientôt avoir 60 ans et je pratique du sport d’ un bon niveau depuis 42 ans. Je mesure 1.87 pour un peu plus de 100 kg . On m’a placé un plâtre pour 3 semaines.et le chirurgien orthopédiste, vu mon âge, m’a conseillé ce plâtre plutôt que l’opération. Le tendon devra se régénérer naturellement.De plus, il m’a fait comprendre que je devrais passer à autre chose et je compte suivre son conseil. Pour ce qui me concerne, comment pourrais-je faire pour récupéré le plus vite possible et au mieux ? Outre les soins médicaux,certains aliments peuvent ils m’aider à « reconstruire » le tendon d’Achille ?
Bonjour ! je n’ai pas de conclusions comme la plus part des com’s, mais depuis un entrainement de basket ( ou nous avons fait des exercices qui peuvent etre imprudent lorsqu’on ne fait pas attention) et le lendemain aprem, j’ai eu extremement mal ( sur le coup je n’ai rien sentie , lors de mon entrainement) , a peu pres vers l’os naviculaire , et la douleur ne s’arrete pas ou si mais pendant un last de temps faible, et je me demandais si vous pensiez que je devait aller consulter ou pas ? ou attendre quelque jours, mais je reprend les cours dans 2 jours donc ^^ et je fais 6heures de sports dans la semaine, donc sa m’embeterais beaucoup .. merci pour votre reponse !
Je me suis mis à la course à pied il y a un 1mois1/2 désormais. Je cours environ 3 fois par semaine. Depuis samedi dernier soit le lendemain de ma dernière sortie, je ressens une douleur importante au niveau du pied droit dès que je marche. La douleur se situe à droite du pied, je pense entre le cuboïde et le calcanéum. Dès que je force dessus, je ressens cette douleur et cela est vraiment très handicapant. Merci d’avance pour votre aide.
ça fait un mois maintenant que je suis tombée, j’ai quand même marché avec des béquilles pendant 3 semaines, avec arrêt de travail. Par contre j’ai bossé une semaine, sans béquilles mais en restant à mon bureau au max. j’ai de nouveau mal, alors arrêt pendant un mois et rééducation chez le kinésithérapeute pour 2 mois. Je suis toujours enflée, et ne peux pas dérouler le pied. Ça devrait s’arranger!
Bon courage à tous, être hypersensible ce n’est pas facile, encore que certains vivent cela presque comme un « don du ciel », une sorte de supériorité par rapport au reste du monde et le revendiquent haut et fort, personnellement, je m’en passerais bien, tout m’insupporte, les bruits, les odeurs, la foule, je me sens agressée perpétuellement et je vis en état de stress permanent, non vraiment, c’est tout, sauf un « don du ciel ».

Et c’est à cet instant précis que, vaincues par l’incongruité de la situation, s’évanouirent mes dernières résistances. Me déculotter chez moi, dans l’intimité de ma chambre ou de la salle de bains, voire dans le cabinet du médecin... mais ici, dans ce bureau, non pas par ma mère ou une proche parente, mais par une femme et sous les yeux d’un jeune homme, deux inconnus. Et à plus de 13 ans !
Pour limiter les frottements dans la chaussure, rien de mieux que les coussinets et les semelles. Les modèles en silicone forment une pellicule confortable. Placez un coussinet sur le contrefort, à l’arrière de la chaussure donc, pour maintenir le pied bien en place et ainsi éviter les ampoules. Déposez une semelle sous la voûte plantaire pour limiter les échauffements et permettre une démarche plus confortable.
Concernant vos interrogations sur l’arthrodèse, effectivement cette opération qui consiste à bloquer une articulation, limitera vos mouvements. Vos activités s’en ressentiront forcément, même si les chirurgiens ont fait beaucoup de progrès dans le domaine. Si l’intervention est bien faite vous retrouverez néanmoins des compensations au niveau d’autres articulations, pour pouvoir reprendre vos activités sportives, mai sachez le d’avance, vous serez forcément gênée.
Dès lors, l’esprit tendu vers ce dimanche fatidique, j’avais compté les jours qui me rapprochaient de ma rencontre avec la directrice. Cette belle femme à la quarantaine épanouie et à la mise élégante et soignée m’avait fortement impressionné le jour même de mon inscription dans cette nouvelle institution. Sa personnalité autant que sa fonction forçaient le respect. Il suffisait de voir quelle attitude déférente et craintive figeait les élèves qui d’aventure la croisaient, et pire, l’expression effarée des garçons qu’elle convoquait pour motif de discipline.
Je jouais au foot pendant 50 min puis tout a cou après une forte accélération j’ai senti comme un étirement du tendon d’achille, je n’ai pas mal quand je marche j’ai mal quand je suis sur la pointe du pied. Je ne sais pas exactement de quoi je souffre j’ai un traitement a prendre artotec et ibufetum mais pas l’impression de grand résultat si quelqu’un peu m’aidé merci.
Les étirements et notamment le travail excentrique du triceps sural (mollet) ont montré une efficacité certaine sur les tendinopathies corporéales du tendon d’Achille (nodule dans le corps du tendon). Il faut donc prendre l’habitude de toujours finir une séance par un étirement spécifique (travail excentrique) du triceps et du tendon d’Achille : mettre l’avant du  pied sur un trottoir ou une marche d’escalier et descendre l’arrière du pied dans le vide, en contrôlant toujours cette mise en tension.
J’ai mal au talon depuis plus d’un an. Elle est apparue sous forme de douleur intense comme une brûlure suite à un mouvement latéral de mon pied et une autre fois en faisant un pas de marche. La physio et l’acupuncture n’ont pas donné de résultats significatifs. Je viens de passer un IRM . Il est indiqué que j’ai un léger épanchement intra-articulaire au niveau de l’articulation talo-calcanéenne postérieure vers la limite supérieure de la normale. Présence d’une d’une tendinopathie d’insertion avec entésophytose relativement proéminente au niveau du talon d’Achille, mais sans signe de déchirure. Pas d’épaisses sèment fusiforme. Il existe des signes de minime désinsertion des fibres tendineuses au niveau de la tubérosité calcanéenne postérieure avec une réaction oedémateuse de l’os sous-chondral, intéressant le tiers moyen du tendon. Antésophyte à l’insertion du tendance d’Achille. Petite épine de Lenoir. Que me conseillez-vous comme traitement?

Essayez le CHU de Libourne : très bon service orthopédique et très bons chirurgiens. Pas de dépassement d'honoraires, prise en charge à 100% par la SS, y compris en chambre individuelle. Le "hic" (pour certains), c'est que pour une ligamentoplastie du genou, c'est plus de 5 jours d'hosto mais perso je préférais ça à renter chez moi et devoir me débrouiller seul. La rééducation commence dès le lendemain matin et c'est très bon pour le moral !
Faire la clarté dans cette complexité diagnostique n’est pas simple à l’examen clinique seul. Aussi, pour mieux comprendre l’origine de votre douleur, je vous conseille de consulter un médecin du sport ou bien un orthopédiste spécialisé dans le pied. Radiographie, échographie et IRM seront sans doute nécessaires pour faire un véritable bilan anatomique de votre pied et faire la part tendineuse, osseuse, articulaire ou neurologique des phénomènes douloureux.
Bonjour Blou, alors j’ai un casque anti-bruit qui provient de la boutique (physique et en ligne) Acoufun. C’est ce modèle mais je ne sais pas si c’est le meilleur. Sinon j’aimerais beaucoup beaucoup acheter un casque audio antibruit, et plus précisément le sans fil Parrot Zik 2.0 ! J’espère que ces références t’aideront, sinon j’en ai vu passer d’autres dans les commentaires plus haut
Ceci dit, le Festival Biarritz Années Folles est un grand événement en extérieur. La plupart des animations se déroulent dans les rues et ruelles de Biarritz, fermées pour l’occasion. Il vous faudra sans doute beaucoup marcher, y compris pour rejoindre votre véhicule, ce qui ne préservera pas la splendide paire de chaussures que vous venez d’acquérir. Dans ce cas, prévoyez une paire de chaussures de rechange …Si vous participez à la parade, nous vous conseillons de porter une paire de chaussures confortables et pas trop hautes. Gardez vos chaussures de cendrillon pour la soirée de gala !

Merci pour votre réponse j’arrive à marcher mais seulement avec la chaussure mais pas longtemps après sa me tire dans le mollet, j’ai mal mais la douleur et supportable mais c’est surtout sur le dessus au niveau du 2ème et 3 eme orteil vers le bas que c’est toujours gonflé , normalement je dois reprendre le travail jeudi mais mercredi j’ai rendez-vous chez le médecin je vous tiendrai au courant
Enfin, vous décrivez des douleurs bilatérales ce qui n’est pas habituel chez un coureur. Il n’est pas impossible que ces douleurs sous le pied soient le signe d’un début d’une maladie rhumatismale. Ceci expliquerait les difficultés à vous soigner. Le rhumatologue que vous allez consulter pourra faire une recherche en ce sens en vous prescrivant une analyse de sang. Gardez patience. Ces aponévrosites sont toujours longues et complexes à soigner mais je suis bien persuadé que les médecins, kinésithérapeutes et podologues qui vous entourent sauront vous guérir.
Voici quelques recommandations générales pour essayer de limiter votre exposition sensorielle. Vous vous direz peut-être « c’est plus facile à dire qu’à faire ! » et vous auriez raison. Surtout que chaque individu est différent. Mais ces objectifs vous aideront, j’espère, à ne pas minimiser vos troubles sensoriels. Et à vous autoriser à prendre soin de vous.
Il est vrai qu’un peu de retard a été pris, mais rien d’irrémédiable. Respectez maintenant bien l’interdiction d’appui si tel est le cas, ou la marche avec une botte spécifique et tout finira par rentrer dans l’ordre. N’oubliez pas qu’il faut au minimum 6 semaines pour qu’un cal osseux résistant se forme et que l’os est en perpétuel renouvellement.

Vos accessoires sont bien choisis en terme de coloris pour aller avec cette robe. Pour le haut, difficile à dire sans connaître la coupe de la robe. Peut-être qu’une veste courte, forme “carrée” conviendrait dans un maximum de cas. Quant à la couleur, je vous conseille un bleu marine ou un rouille ou camel pour reprendre une des couleurs de vos accessoires. Bel été !
Ceci dit, le Festival Biarritz Années Folles est un grand événement en extérieur. La plupart des animations se déroulent dans les rues et ruelles de Biarritz, fermées pour l’occasion. Il vous faudra sans doute beaucoup marcher, y compris pour rejoindre votre véhicule, ce qui ne préservera pas la splendide paire de chaussures que vous venez d’acquérir. Dans ce cas, prévoyez une paire de chaussures de rechange …Si vous participez à la parade, nous vous conseillons de porter une paire de chaussures confortables et pas trop hautes. Gardez vos chaussures de cendrillon pour la soirée de gala !
Bonjour, j’ai une fracture à l’os cuboide, depuis le 8 juin à la suite d’un accident’ de travail. Le problème c’est que au départ le médecin m’a fait une radio et il n’a rien vu… Il en a donc déduit que j’avais une simple contusions du 5ème métatarse. Comme j’avais toujours mal en marchant je suis retournée faire des examens à la suite d’un scanner et une IRM 8 il s’est avéré que l’os cuboide est fracturé, mais ils l’ont vu un mois seulement après soir le 6 juillet, j’ai donc été plâtrée et normalement je dois voir un médecin du sport le 5 août .
Essayez le CHU de Libourne : très bon service orthopédique et très bons chirurgiens. Pas de dépassement d'honoraires, prise en charge à 100% par la SS, y compris en chambre individuelle. Le "hic" (pour certains), c'est que pour une ligamentoplastie du genou, c'est plus de 5 jours d'hosto mais perso je préférais ça à renter chez moi et devoir me débrouiller seul. La rééducation commence dès le lendemain matin et c'est très bon pour le moral !
« Etant nouvel élève dans ce collège, vous auriez dû être plus attentif à son règlement de même que vous auriez dû respecter la volonté de vos parents de vous inscrire ici. Au lieu de cela, vous avez persisté dans vos détestables attitudes qui avaient motivé votre renvoi. Vos professeurs se plaignent déjà de vous. Vous ne cessez de les contrarier en perturbant leurs cours et vos camarades par vos manifestations d’indiscipline. Et de plus, comme pour vous distinguer aujourd’hui, vous ne portez pas votre uniforme comme vos deux camarades alors que vous êtes puni de retenue. C’est pourquoi, et comme l’exige votre professeur, Mlle Marceline, je vais vous punir et vous punir sévèrement, mon garçon. »
Il y a un peu plus d’un an, je me suis fait mal derrière le talon, cette partie est enflée tout le temps, je me suis reposé pendant longtemps, la douleur est moins intense mais celle-ci est toujours présente surtout le lendemain matin d’une marche de la veille au soir. j’ai fait voir cela a un ami qui est médecin qui m’a dit de manger des patates pour la reconstruction du tendon. J’ai vu un ostéopathe pour le dos qui me dit que l’irrigation de cette partie se faisait très mal du au contexte de ma jambe et mon médecin traitant ne porte pas attention à ce problème compte tenu de mon problème de jambe plus important, en tout cas c’est le sentiment que j’ai. Je projette de faire à la rentrée scolaire du stretching car je suis raide et cela me procure aussi une sciatique sur mon autre jambe. Je ne fais jamais d’étirement car je ne sais pas trop m’y prendre.
Chez un coureur à pied qui décrit une douleur brutale sous le pied, nous devons immédiatement penser à une rupture tendineuse. L’échographie va permettre de connaitre l’importance de l’atteinte et de la situer soit au niveau de l’aponévrose plantaire superficielle ou bien de l’aponévrose plantaire profonde. Un autre tendon situé au niveau de la malléole interne est souvent atteint chez les coureurs à pied, il s’agit du tendon du tibial postérieur. Là encore l’échographie est un excellent élément diagnostic. Au cas ou l’échographie ne permettrait pas de faire un diagnostic précis, une IRM est toujours intéressante pour éliminer d’autres pathologies articulaires, ligamentaires ou osseuses.
Mais saviez-vous qu'il existe une astuce toute bête qui permet de rendre ses chaussures beaucoup plus confortables ? Si on connaissait déjà la technique des chaussures dans le congélateur, et celle, du port des chaussures chez soi avec des grosses chaussettes pour détendre le cuir, le site américain PureWow nous apprend aujourd'hui qu'il n'a qu'à plonger dans son sac à main pour trouver l'ingrédient qui permettra de protéger ses pieds. Mais alors, c'est quoi ce petit élément magique ?
Concernant la stabilité de la voûte plantaire, celle-ci ne sera que peu impactée par votre fracture du cuboïde. Cet os qui fait partie de la voûte latérale du pied, n’a pas une position très élevée par rapport au sol et si les ligaments éventuellement touchés cicatrisent correctement pendant votre phase d’immobilisation, vous devriez bien récupérer.
Le mieux est de miser sur une veste coupée courte pour ne pas tasser la silhouette. Elle doit s’arrêter là ou les plis de la jupe commencent pour être bien proportionnée. Pour ne pas vous compliquer la vie niveau couleurs, jouez sur les harmonies. Restez dans des couleurs dérivées de la couleur de la robe comme expliqué dans mon article comment porter la couleur. Il est aussi mieux de suivre la règle des couches de couleurs et de porter une veste plus foncée que la robe au dessus de celle-ci.

Bonjour suite à une chute. Fracture ouverte sur la 2 ème phalange du petit orteil. J’en suis à 4 mois, 3 radios. Pas de consolidation du tout. Résultats sanguins+calcium+…. excellents. Les médecins( rhumatologues, chirurgien orthopédique…), me disent d’attendre encore 2 mois ( 6 mois au total), pour faire un IRM. Est ce que j’attends encore ou je demande à passer un IRM maintenant?.
J’écris aussi cet article pour changer le regard sur l’hypersensibilité, la faire connaître, sans pour autant la dramatiser. L’hypersensibilité n’est pas une maladie. C’est juste que le seuil de stimulation sensorielle varie selon les personnes, et chez les hypersensibles il est extrêmement bas : les stimuli arrivent sans filtre dans le cerveau et monopolisent toute l’attention. Un peu comme des ondes radio qui viennent brouiller tous les autres signaux. Personnellement, mon hypersensibilité concerne tous mes sens mais certaines personnes ne sont concernées que par un des sens (hyperacousie par exemple). La personne hypersensible a donc très vite l’impression d’être totalement submergée par le monde extérieur. Elle ressent alors de la fatigue, de l’irritabilité et des problèmes de concentration. Cela peut aller jusqu’à des pleurs, une crise d’angoisse ou des grosses migraines.

Je n’ai plus de plâtre depuis le 8 février soit depuis plus d’un mois… Depuis ce jour j’ai une botte orthopédique, des béquilles et de la kine (3 séances par semaine) mais je ne marche toujours pas bien que je puisse poser le pied sans poids du corps… J’ai encore des douleurs importantes le pied qui gonfle etc et je suis inquiète car je pensais déjà remarcher à ce moment du suivi.. Je revois le chirurgien le 21 mars et je suis sensée enlevée la botte ce jour mais j’appréhende car au vu de mes douleurs et de mes difficultés à me déplacer j’ai du mal à savoir quand je pourrais remarcher et… monter à cheval ! Les kinés ne me répondent jamais franchement et me disent toujours « bientot » mais en attendant je souffre et je suis bien embêtée dans mon quotidien… Peut être pourriez vous m’éclairer et me rassurer quant à la suite… Je me demande quand je pourrais remarcher normalement (sans douleurs et sans boiter) et surtout me remettre en selle !

×