Bonjour, première séance de kiné faîte aujourd’hui ! J’y vais une fois par semaine pour exercices et massages de la cicatrice ! Et après des semelles car j’ai un pied plat maintenant.J’ai lu que au mieux, il y aurais seulement de l’arthrose et au pire une arthrodèse. Mais je suis jeune ( 14 ans ! ) alors est-ce que dans mon cas j’aurais ni l’un ni l’autre ?
Il est primordial de bien choisir ses chaussures à talons. D’emblée, on oublie les matières synthétiques et on investit dans un modèle en cuir souple et confortable qui empêchera le pied de transpirer. L’arrière du soulier, appelé le contrefort, doit absolument être flexible. S’il est trop rigide, il va forcément nous faire mal et provoquer des ampoules. Ensuite, il ne faut pas que la cambrure de l’escarpin soit trop verticale, sinon ce dernier ne pourra pas épouser la forme naturelle du pied. Et bien entendu, on respecte sa pointure : rien de pire que des orteils comprimés (surtout le petit dernier, bien trop souvent malmené).
Arrivée à Londres il y a 2 semaines j’ai visité la ville pendant 3 jours consécutifs (marche de 9h à 22h pendant 3 jours) puis depuis 10 jours je marche environ 2h par jours ne pouvant faire autrement. Malheureusement depuis plus de 7 jours j’ai une douleur dans le pied (niveau extérieur qui correspond à l’exact placement du cuboide sur votre schéma), au début ressenti comme une sorte de « courbature » au pied, j’ai de plus en plus de mal a marcher (je me déplace sans prendre appui sur ce pied), la douleur est différente chaque matin au réveil mais ne s’intensifie et n’est souvent ressenti qu’au moment de marcher. Je ressens parfois de petites bulles, comme si mon pied grinçait, j’ai l’impression que quelque chose pourrait être déplacé car parfois mon pied craque et la douleur s’en va (pendant quelques secondes), mais j’a aussi pensé à une fracture de fatigue du à mes longues heures de marche car je ressens un douleur non plus comme sur un muscle mais plutôt sur un os. Qu’en pensez-vous ? Un ostéopathe serait-il adéquat ? Merci
ça fait un mois maintenant que je suis tombée, j’ai quand même marché avec des béquilles pendant 3 semaines, avec arrêt de travail. Par contre j’ai bossé une semaine, sans béquilles mais en restant à mon bureau au max. j’ai de nouveau mal, alors arrêt pendant un mois et rééducation chez le kinésithérapeute pour 2 mois. Je suis toujours enflée, et ne peux pas dérouler le pied. Ça devrait s’arranger!
Très bon article ! Je confirme que les chaussettes « double » de Thyo sont très bien. Quelle que soit la chaussette, je combine toujours avec un morceau d’élastoplaste sur l’arrière des chevilles, au niveau du tendon d’Achille, j’ai pris un abonnement semble-t-il, si j’ai des ampoules, c’est toujours à cet endroit. Les pansements Compeed tiennent bien sur moi, j’en emporte toujours une boîte, même si à côté j’ai toujours des pansements simples.

bonjour nathalie,je souffre également d une aponévrose .j ai vu ce jour un chirurgien orthopédique,qui m a prescrit des ondes de chocs (2 séances par semaines pendant deux mois) et des massages en profondeur plus le renouvellement de mes semelles.par contre il n ai pas favorable a une éventuelle opération car ça ne marche pas vraiment et ça se confirme sur différent forum ! j espère avoir du résultat! je peux comprendre votre souffrance car moi je la subi depuis un an sauf que c est sur un pied…heureusement! dans tout les cas cette pathologie et difficile et longue a soigner!il faut que nous prenions notre mal en patience.je ne vous ai pas apporter une solution mais le fait peut être d avoir eu un petit message cela peu faire du bien.
ça fait un mois maintenant que je suis tombée, j’ai quand même marché avec des béquilles pendant 3 semaines, avec arrêt de travail. Par contre j’ai bossé une semaine, sans béquilles mais en restant à mon bureau au max. j’ai de nouveau mal, alors arrêt pendant un mois et rééducation chez le kinésithérapeute pour 2 mois. Je suis toujours enflée, et ne peux pas dérouler le pied. Ça devrait s’arranger!
Il est difficile ensuite de vous conseiller sans avoir les résultats d’une IRM qui fera un bilan précis de l’importance et du niveau de l’atteinte. Souffrez-vous d’une tendinopathie du corps du tendon ? S’agit-il plutôt de lésions de l’insertion du tendon sur le calcaneum ? Avez-vous gagné le gros lot en présentant des lésions à la fois sur le tendon et à son insertion sur l’os ? Vous le voyez, pour mieux vous soigner, il est essentiel de mieux situer la pathologie par l’examen clinique et par les examens radiologiques.
Il n’y a pas de secret : pour être à l’aise dans une paire de chaussures à talons, il faut mettre le prix. Oubliez les matières synthétiques qui font transpirer et optez pour du cuir souple, de préférence, qui se fait plus facilement à la forme de vos pieds. Veillez également au contrefort (l’arrière de la chaussure) : il doit être souple pour éviter les ampoules.

J’ai mal au talon depuis plus d’un an. Elle est apparue sous forme de douleur intense comme une brûlure suite à un mouvement latéral de mon pied et une autre fois en faisant un pas de marche. La physio et l’acupuncture n’ont pas donné de résultats significatifs. Je viens de passer un IRM . Il est indiqué que j’ai un léger épanchement intra-articulaire au niveau de l’articulation talo-calcanéenne postérieure vers la limite supérieure de la normale. Présence d’une d’une tendinopathie d’insertion avec entésophytose relativement proéminente au niveau du talon d’Achille, mais sans signe de déchirure. Pas d’épaisses sèment fusiforme. Il existe des signes de minime désinsertion des fibres tendineuses au niveau de la tubérosité calcanéenne postérieure avec une réaction oedémateuse de l’os sous-chondral, intéressant le tiers moyen du tendon. Antésophyte à l’insertion du tendance d’Achille. Petite épine de Lenoir. Que me conseillez-vous comme traitement?


Bonjour, il y a 5 jours j ai sauté d une poutre de gymnase et je me suis mal réceptionné sur mes pieds. Mon pied gauche à reçu quasi l intégralité de mon poid. Une fois au sol j’ai ressenti tout de suite une douleur au dessus de mon pied. La douleur ne m’a pas empêché de finir mon entraînement. Pendant 2 à 3 jour j’ai eu du mal à descendre les escaliers mais pas à les montés. La douleur se fait ressentir lorsque je soulève mes doigts de pied. A ce jour j’ai toujours mal, je remarque que j’ai une petite bosse au dessus du pied, qui semble être un tendon enflammé si je compare avec mon autre pied. Est ce que quelqu’un a déjà eu la même chose ? Qu est ce que cela peut être comme blessure? Merci

Pour information, J’ai été opérée il y a 2 ans et 3 mois d’une rupture du tendon d’achille (rupture pendant un match de badminton), par suture percutanée, s’en est suivi 10 mois de rééducation sans réussir à récupérer totalement ma flexion dorsale. Une douleur à la marche a persisté pendant plus d’1 an. La mise sur pointe de pied me reste encore difficile à l’heure actuelle.
Bonjour, je suis invitée à un mariage début octobre, j’ai craqué pour cette robe(framboise écrasée) mais j’ai beaucoup de mal à l’accesoirisée https://www.petitemendigote.fr/fr/product/pap-h18/17169-1-pippa-sat. En réalité ce qui me bloque c’est que je vais devoir mettre des collants noirs, mon sac à main sera gris foncé avec une bande argentée et une bande noire. Que puis-je mettre comme veste, écharpe et chaussure sans trop alourdir le look?
Qu’est ce que c’est ? Pour la version française, cela veut dire la bonne pointure. Lorsque vous achetez vos chaussures, prenez un soin tout particulier à la pointure et essayez les différentes options. Selon les marques et les modèles, je suis plus à l’aise dans un 37.5, 38 et même parfois 39. Je sais, dingue. Le fait est que vous pourriez être surprise de la différence que l’on peut avoir d’une taille à une autre. Alors première étape, en magasin, essayez différentes pointures et marchez avec !
Est-ce que savez, approximativement, quand est-ce que je pourrai enlever mon orthèse et les béquilles ? (j’ai commencé la kiné mais pour l’instant, nous travaillons à réduire les douleurs et on m’a dit de ne pas les enlever pour l’instant mais sans que je sache combien de temps cela doit durer…) Je saurai être patiente mais c’est pour avoir une idée si c’est possible.
De retour à la salle d’études, mes dernières larmes brouillaient encore ma vue alors que, assis cette fois sur l’extrême bord de mon banc, je me dandinais d’une fesse sur l’autre, essayant de calmer le feu de braises qui couvait encore sous la culotte courte de mon costume du dimanche. Jamais fessée ne m’avait paru aussi insupportable. Jamais je n’aurais imaginé qu’un martinet puisse faire aussi mal. Il me semblait que les coups m’avaient labouré la peau des cuisses et des fesses.
Du coup cela fait peu de temps que j’ai vraiment pris conscience qu’il fallait que je m’adapte à ce qui est mon mode de fonctionnement. Souvent le trop plein d’émotions/de sensations arrive sans crier gare, mais j’ai appris à m’écouter et à savoir quand c’est le cas. Parfois c’est de calme complet et de solitude dont j’ai besoin. D’autres fois écouter de la musique me fait beaucoup de bien, et en jouer ou chanter aussi.
Bonjour Orr, merci pour ton témoignage touchant. Je suis ravie si cet article a pu t’aider un peu ! En effet, il est difficile de s’auto-diagnostiquer car on ne se sent pas légitime, mais je pense que parfois c’est nécessaire pour avancer plus sereinement dans la vie. Il faut prendre conscience de ses particularités pour pouvoir les écouter et les gérer ! J’espère que tu avanceras sur le chemin du diagnostic du SA. Je suis disponible en message privé sur Twitter ou Facebook si tu souhaites échanger
En second lieu, devant une pathologie bien prise en charge mais qui traine depuis plusieurs mois, il est logique de remettre en question le diagnostic. S’agit-il d’une aponévrosite simple ou bien cette aponévrosite ne cache-t-elle pas un autre type de lésion comme une fracture de fatigue par exemple ? Quels sont les examens radiologiques réalisés et ne faut-il pas les refaire, ou les compléter par une IRM par exemple, pour mieux comprendre quelle est l’origine exacte de ces douleurs ?
Cette fois, nous restâmes seuls, la surveillante ne revenant pas. Longtemps après, l’on entendit depuis le fond du couloir des sanglots se rapprocher. Quand le jeune garçon entra suivi de la surveillante, ses joues dégoulinaient de larmes et ses mains semblaient n’avoir rien de plus urgent que d’aller et venir de ses fesses à ses cuisses. Point besoin de lunettes pour voir les rougeurs qui s’étalaient sur le pourtour de ses cuisses remontant jusqu’aux lisières de sa culotte courte. La peau nue luisait uniformément d’un vermillon éclatant. Point non plus de loupe pour constater, en l’absence de stries visibles, qu’à la différence de son prédécesseur il venait de recevoir une fessée déculottée et non pas le martinet.
bonjour j’ai été vicyime d’une entorse des ligaments externes latéraux il y a 3 semaines, attelle et béquilles depuis mais douleur toujours très importante au niveau du cuboide et des cuneiformes, platrer serait illa solution ou est il trop tard? conduire, marcher, station debout sont douloureux, et bien sur rotation du pied encore plus, cela m’inquiete, qu’en pensez vous? merci de votre aide
merci pour votre article. Je viens de rentrer à la fac et les sorties en boites commencent seulement je n’ai pas de robes de soirées. Je souhaiterai investir et suis tombée sous le charme des robes longues du site “femme fatale” seulement je voulais savoir si c’était possible de porter ce type de robe en boite ou si elles faisaient trop habillées. Et si oui, comment peut on les accessoiriser. Je fais 1m65, chatain clair/blonde, cheveux long et j’ai des épaules plutôt importantes mais suis plutôt mince, pas beaucoup de poitrine.
J’ai subi 2 opérations chirurgicales ( allongement du tendon d’Achille) et un an après une tarsectomie antérieure et ostéotomie de l’arrière pied ( je suis à 2mois et demi de l’opération ) mais je constate que le creux sur le bord externe ( il est minuscule mais douloureux ). Hier, j’ai commencé la kiné et je n’ai pas pu supporté la douleur sur le bord externe
Si après de nouvelles explorations, le diagnostic d’aponévrosite, c’est-à-dire de tendinopathie des fléchisseurs du pied, reste le seul posé, il est logique d’envisager des méthodes thérapeutiques qui n’ont pas encore été utilisées. L’injection de PRP peut être envisagée mais cette technique complexe ne pourra être utilisée que s’il est possible de parfaitement localiser votre douleur. Nous revenons, dans votre cas, à l’importance de l’IRM pour préciser quel est le tendon atteint et quelle est la zone à infiltrer. Les PRP sont encore peu utilisés dans les aponévrosites et rares sont les médecins qui utilisent cette technique dans cette pathologie au niveau du pied. Dans votre cas, si vous vous situez au stade 4 et que vous souffrez depuis plusieurs mois, il n’est pas illogique de tenter les injections de PRP. Attention, pour les spécialistes de ces injections, les bons résultats ne sont pas garantis à plus de 60-70 %.
Malgré sa j’avais toujours mal alors jai consulter un médecin, qui m’a prescris des anti douleurs et des compresse d’alcool comme il m’avais prescris a l’hôpital. Les antidouleur ne marcher pas jai donc décider de revoir mon médecin car la douleur persister. Il m’a donc re prescris Des antidouleur qui non servis a rien aucun effet, seule les compresse d’alcool me soulage même si au début sa me brûle énormément quand je les met sa finis par me soulager et la douleur s’atténue un peu. Maintenant je ne peux pas marcher plus de 15 minute mon pied gonfle. Je met que des basket car Talon impossible ballerine pied trop compresser. C’est assez difficile car personne n’a trouver la source de mon problème je ne c’est pas qui je doit consulter, on m’a dit de faire à nouveau une radio ou d’aller voir un ostéopathe, ma douleur va jusqu’à lorteil avec une sensation de vibration quand on appuis sur l’os naviculaire La douleur va jusqu’à lorteil comme si quelquechose passer dessus. Que faire ? Merci de me renseigner

Bonjour, le mercredi 16 novembre j ai chuté ds les escaliers et résultat arrachement osseux avec fracture du cuboide. 1 semaine apres changement de plâtre avec un en résine. Cela va faire 1 mois que je suis immobilisée. Prochain rdv le 21 décembre. J ai espoir de me rétablir prochainement. Il m a prescrit une chaussure. Qu en sera t il çes prochains mois ? Durée de rééducation, aurais je encore un plâtre même avec la chaussure? Merci
vous constaterez sur le site que vous n’êtes malheureusement pas la seule à qui on a diagnostiqué une entorse alors qu’une fracture d’un os voisin est passée inaperçue. C’est un problème récurrent qui se reproduit très fréquemment. Et dans votre cas ce problème est important puisque vous avez des répercussions qui risquent de se solder par une intervention irréversible.
Bonjour Je m’appelle Victor j’ai 14 ans et cela fait a peut près 3 mois que j’ai mal au tendon ( les deux mais plus le gauche que le droit) mais sa me le fait que quand je cours au bout de 1 ou 2 minutes et sa me saoule vraiment vu que je ne peut casi pas courir et après sa me fais mal pendant 3-4 minutes avec 1-2 minutes de courses, j’aimerai savoir se que c’est. Merci d’avance…
Bonjour j’ai subi un at le 26/10/2012 chute d’un objets lourd d environ soixante dix kilos sur le dessus du pied devant la coque de securite je suis en at depuis le 26/10/12 aux premieres radios le jour de l at il n ont rien vu verdict pas de fracture hematomes trop important je refais des radios une semaine apres l at resorbtion de l hematome mais toujours pas de fracture detectes je subis pendant un mois toujours de forte douleurs en attendant pendant ce mois je marche et je force toujours sur le pieds mon medecin se decide enfin a me prendre un rdv a l hopital chez un medecin specialise qui me fait faire un scanner dans la foule le verdict est sans appel fracture naviculaire gauche detectes un mous apres cool il me platre je fais enlever le platre lz 9/1/2013 j ai toujours autant mal et en pkus g le 3e et 4e dougt de pied en griffe et ce que j ai une mauvaise consolidation qui s est faite qu est ce que je risque le neuf janvier pouvez me renseigner ?
Jbai mal aux pieds depuis 2 ans. J ai passe un irm, on m a détecté aponevrose plantaire. Je suis debout toute la journée. Je fais peu de sport, j ai eu des douleurs atroces avec difficultes de marcher. Je suis alle voir un podologue, catastrophique une semaine epaisse de trois a quatre centimetre. J ai abandonné dansnun premier temps. J ai changé toutes mes chaussures par des chaussures pediconfort.

Vos accessoires sont bien choisis en terme de coloris pour aller avec cette robe. Pour le haut, difficile à dire sans connaître la coupe de la robe. Peut-être qu’une veste courte, forme “carrée” conviendrait dans un maximum de cas. Quant à la couleur, je vous conseille un bleu marine ou un rouille ou camel pour reprendre une des couleurs de vos accessoires. Bel été !
Merci pour cet article, je m’y reconnais pas mal. On (et moi aussi) m’a toujours décrite comme émotionnellement hypersensible, mais je n’avais jamais réalisé que j’étais également très sensible sur d’autres points. Je pensais être quelqu’un de maniaque, de « chiant », parce que je déteste qu’on me parle trop fort, ou qu’il y ait trop de bruit en général. Du coup je voulais te demander, quel casque anti-bruit as tu choisi? Je pense qu’à bien des égards ça me rendrait la vie plus facile, je suis en train de parcourir les descriptions des modèles, mais j’aimerais bien avoir ton avis.
Les symptômes que vous décrivez sont probablement des « douleurs de croissance ». Le terme médical exact utilisé pour classifier les douleurs d’insertion du tendon d’Achille sur le calcanéum chez un adolescent sportif est le suivant : ostéochondrose de croissance ou maladie de Sever. Ces ostéochondroses de croissance peuvent se développer partout ou un tendon s’insère sur un cartilage de croissance. Au niveau des genoux, c’est souvent l’insertion du tendon rotulien sur le tibia qui souffre, il s’agit alors d’une maladie d’Osgood-Schlatter.
Vous le voyez, il est important, dans une tendinopathie comme dans beaucoup de pathologies de surcharge du sportif, de faire un bilan très précis au niveau « fonctionnel ». Nous ne pouvons rester sur des impressions subjectives pour évaluer l’importance de la douleur. Nous devons nous baser sur des éléments précis concernant les symptômes associés, les limitations lors des activités de la vie quotidienne, les douleurs rencontrées lors des activités sportives, l’impact de ces douleurs sur votre qualité de vie.
Quoiqu’il en soit le pied est un organe important qu’il ne faut pas négliger et si vous deviez malheureusement être opérée, choisissez un bon chirurgien et un bon centre hospitalier. Renseignez vous à ce sujet… consultez le rapport annuel qui classe les centres hospitaliers en fonction de leur spécialité… parlez en en toute confiance à votre médecin traitant…

Chez un coureur à pied qui décrit une douleur brutale sous le pied, nous devons immédiatement penser à une rupture tendineuse. L’échographie va permettre de connaitre l’importance de l’atteinte et de la situer soit au niveau de l’aponévrose plantaire superficielle ou bien de l’aponévrose plantaire profonde. Un autre tendon situé au niveau de la malléole interne est souvent atteint chez les coureurs à pied, il s’agit du tendon du tibial postérieur. Là encore l’échographie est un excellent élément diagnostic. Au cas ou l’échographie ne permettrait pas de faire un diagnostic précis, une IRM est toujours intéressante pour éliminer d’autres pathologies articulaires, ligamentaires ou osseuses.
Si vous remplissez tous ces critères : lésion tendineuse évoluant depuis plus de trois mois et sur laquelle aucun traitement n’a été efficace, vous pouvez tenter de vous faire soigner par des injections de plasma riche en plaquettes. Attention, le coût de ces injections peut-être important et cette technique n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale.
Suite à une grossesse j’ai décidé de perdre du poids. N’étant en rien sportive, j’ai commencé par la marche puis j’ai accéléré la cadence. J’ai perdu du poids mais je me suis aperçue que j’avais un nodule au niveau du tendon du talon d’Achille. J’avais des douleurs que lorsque je faisais de la marche un peu rapide. J’ai donc fini par consulter mon médecin généraliste qui m’a redirigé vers un kinésithérapeute pour rééducation du tendon d’Achille. Ce dernier m’a effectué 12 séances d’ondes de choc de 3 minutes à raison de 2 par semaine et vers la 8ème séance j’ai commencé à faire des étirements supplémentaires. À la fin les douleurs avaient diminuées et j’ai constaté un mieux lorsque je marche un peu longtemps. Malheureusement ce fut de courte durée et je souffre encore de douleurs localisé au niveau du tendon. Entre temps, j’ai dû voyager en Afrique pour quelques mois. Je mets une crème anti-inflammatoire 1% et de la glace le soir. À votre avis comment faire pour enlever cette douleur bloquée dans le tendon ?
Bonjour à tous,j'aimerai votre avis,j'ai une tendinite au tendon d'achille depuis 3 ans,j'ai 59 ans,pas sportive.J'ai vu le Dr Labanère médecin du sport à la clinique du sport de Mérignac.J'aimerai avoir l'avis sur ce médecin par ceux qui l'ont vu.Moi perso j'ai été très déçu par ce médecin qui est arrivé bien 20mn en retard alors que j'avais rv à 14h ,que je venais de Royan et que je travaillais le matin jusqu'à midi,moi je suis arrivée à 13h50.De sa part pas d'excuses,à peine bonjour après quelques questions posées sèchement il me fait monter sur la table montée au maximum,j'attendais qu'il la baisse et non j'ai du grimper tant bien que mal à presque 60 ans on est moins souple,le pire est que j'étais allongée à plat ventre un peu trop haut et au lieu de me demander de descendre un peu vers le bout de la table pour que mes pieds dépassent et bien il ma tiré par les pieds vers lui d'un coup sec,j'ai décollé de la table,je me demandais ce qu'il se passait,il m'a appuyé fortement sur mon tendon malade,m'a bougé le pied dans tous les sens et m'a fait redescendre de la table sans l'abaisser alors qu'il pouvait le faire,c'est irrespectueux.Il m'a expédié sans conseil sauf des exercices à l'escalier et ondes de choc!
Dans un premier temps, il me semble important que vous soyez pris en charge par un kinésithérapeute qui connait bien les sportifs. Les étirements du tendon d’Achille et des muscles qui composent le système décrit plus haut doivent être réalisés correctement et régulièrement. Le travail d’équilibre et de proprioception est incontournable. En complémentarité à cette rééducation, l’analyse du déroulé du pied chez un podologue du sport permettra de mieux comprendre votre technique de course et d’envisager l’utilisation d’une semelle orthopédique pour éviter le surmenage de la voute plantaire. Les semelles orthopédiques font partie du traitement mais il n’est pas toujours simple de trouver des semelles parfaitement adaptées à son pied. Bien souvent plusieurs visites et examens sont nécessaires pour trouver les semelles miracles. Il est intéressant de porter des semelles adaptées aux chaussures de travail qui seront différentes des semelles glissées dans les chaussures de running.
Suite @ cela j’ai été plâtre durant 3 semaines avec quelque semaine de rééducation, j’ai repris le foot récemment, et je ressent une gène, j’ai l’impression que mon naviculaire regonfle au moindre effort, alors j’arrête mon activité pendant deux semaine puis je la reprend, et toujours ces mêmes effets, ece normal ?? ma Rééducation a elle était mauvaise ?? dois je observer encore du repos ?? la pratique de la natation peux elle aider a renforcer mon naviculaire ??
Enfin, vous décrivez des douleurs bilatérales ce qui n’est pas habituel chez un coureur. Il n’est pas impossible que ces douleurs sous le pied soient le signe d’un début d’une maladie rhumatismale. Ceci expliquerait les difficultés à vous soigner. Le rhumatologue que vous allez consulter pourra faire une recherche en ce sens en vous prescrivant une analyse de sang. Gardez patience. Ces aponévrosites sont toujours longues et complexes à soigner mais je suis bien persuadé que les médecins, kinésithérapeutes et podologues qui vous entourent sauront vous guérir.

Je suis heureuse de voir que vos enfants peuvent bénéficier d’un aménagement qui leur facilite un peu la vie à l’école et qu’ils ne sont pas mis à l’écart par leurs camarades à cause de leur différence. Mon hypersensorialité s’est peu à peu développée et n’était pas aussi prégnante quand j’étais petite (ainsi que le reste…J’ai l’impression que ça augmente en intensité d’année en année), mais j’étais quand même très isolée par des camarades me trouvant tout simplement trop bizarre (selon leurs propres mots).
A partir de la cinquantaine il devient plus difficile de soigner une tendinite, dans mon cas une année d’arrêt complet sans sport, rien n’y a changé, après avoir tout essayé en particulier les ondes de choc (au moins 3X10 séances) qui n’ ont pas eu d’efficacité, mon médecin m’a enfin envoyé faire des injections PRP, et la miracle, 5 semaines après, tendon complètement soigné, plus de lésion à l’écho, je recourt depuis un an sans problème.
Bonjour, voilà j’ai 42 ans je joue au foot et j’ai une douleur ou plutot une pointé de douleur au tendon d’Achille gauche. J’avais senti une petite pointé de étirement au niveau de mon tendon et j’ai aussitôt arrêter tout effort physique. Cela fait plus de 6 mois et pourtant pendant les 3 premiers je n’ai pas senti cette douleur, c’est venu que depuis le mois de juillet et puis cela c’est atténué puis plus de douleur à partir de août mais il est revenu en septembre lorsque j’ai repris l’entrainement avec une petit entorse du pied gauche. Cette douleur au tendon ne me gène pas plus mais j’ai peur que cela devienne une rupture du tendon car j’ai déjà eu cette rupture sur le pied droit. A vous relire merci d’avance
J’ai vu aujourd’hui un orthopédiste pour mon rv mensuel. Il m’a dit qu’il n’était pas nécessaire de faire un contrôle radio car il s’agissait d’arrachement osseux au niveau du calcaneum. Il m’a dit qu’il était possible que cette fracture/cet arrachement ne se consolide jamais et que je pouvais me mettre en appui total sur mon pied à partir de maintenant. Je vois effectivement sur des forums des témoignages de personnes dont les fractures/arrachements ne sont pas consolidés au bout de plusieurs mois. On peut donc marcher comme cela ?
Une des questions toujours posée est la suivante : « Puis-je continuer à courir ? ». Dans votre cas, c’est oui car, lorsque vous espacez suffisamment les séances, les douleurs ne surviennent pas pendant la course mais seulement après la course. Je vous propose donc de faire par semaine une séance de course à pied et une ou deux autres séances d’un sport de remplacement : vélo, natation, elliptique, rameur. Ces sports « portés » ou bien avec impacts faibles au niveau des membres inférieurs, permettent, en premier lieu, d’améliorer la condition physique générale, mais aussi et surtout de renforcer l’ensemble des muscles des jambes et du tronc qui sont sollicités par la course à pied.
Le badminton n’est pas un sport parfaitement adapté à la reprise sportive après rupture du tendon calcanéen. Je vous conseille plutôt le vélo ou la natation. Ces sports « portés » sont moins agressifs et vont vous permettre de garder une condition physique acceptable. Ils vont aussi entretenir vos muscles et vos tendons. Les pathologies que vous décrivez, tendinopathies d’Achille, talalgies, myo-aponévrosites plantaires, sont le reflet de raideurs au niveau du système suro-achilléo-plantaire. Ne pas faire d’exercice physique pendant six semaines, c’est la certitude de perdre une partie de souplesse articulaire et de la force musculaire nécessaires au mouvement.
C’est drôle, je n’aurais jamais mis un nom là-dessus(mais j’ai du mal avec l’auto-diagnostic -pour moi je veux dire, je trouve très bien que d’autres personnes parviennent avec confiance à mettre des mots sur ce qu’ils vivent-, j’ai l’impression de ne pas être légitime. Pour ça, le SA ou tout autre chose…J’aimerais franchir ce pas pourtant), j’ai toujours considéré que j’étais juste un peu pénible et un peu spéciale sur certains trucs que j’avais du mal à supporter. Instinctivement j’ai trouvé des trucs (souvent similaires à ceux que tu utilises d’ailleurs, mais pas tous, donc merci :)) pour me rendre la vie plus facile après avoir compris que je n’arriverai pas à « passer au-dessus » -l’expression favorite du jugement, « passer au-dessus »…-.
– Soit oublier la course à pied pendant 6 mois et pratiquer les sports qui ne déclenchent aucune douleur. Vous le faites déjà en alternant vélo, natation et préparation physique, continuez mais en oubliant totalement la course à pied… Je sais, c’est très difficile d’oublier un sport qui apporte autant de plaisir mais cela peut être parfois nécessaire.

Merci beaucoup, Je vais chercher comme vous l’avez dit, approfondir les examens, question d’y voir plus clair sur le mal. Au stade actuel, je comprend que ce soit pas vraiment faisable de trouver de quoi il est question rien que sur la base des résultats des examens que j’ai, encore moins rien qu’en se basant sur la descriptions des douleurs que je ressent.
Bonjour et merci pour votre réponse. Au départ, je voyais un orthopédiste sur Nantes. . Pour lui, au bout de 6 mois, la lésion du cuboiide était réglé. C’est pour cela qu’il m’a envoyé vers un algologue pour lalghodistrophie. J’ai demandé à mon médecin généraliste pour un irm . J’aurai la réponse lundi théoriquement. Je n’ai pas vu d hosteo. Je vais réfléchir suite à la décision de mon médecin traitant. Bonne soirée. Vincent
Bonjour je suis venue donner des nouvelles de bonne Dieu merci, ma fille va mieux elle garde une marche sur la pointe des pieds de temps en temps par habitude et sûrement par peur! mais elle peut vaquer à ses occupations faire du vélo etc, et nous avons biensur eu notre rdv avec un très bon orthopediste pediatre a l hopital Robert debre qui nous a confirmé la maladie de sever, les douleurs derriere le genoux et a l’aine sont des douleurs musculaires lié à la croissance et a un trop plein d’activité il a rassuré notre fille ainsi que nous parents après avoir passé les douleurs de notre enfant pour une simulation ce n’est pas rien pour elle mais malgrés cela elle a tjrs gardé le moral, la psychologue n’a pas jugé bon que notre enfant soit suivie bien au contraire, et le médecin de la douleur veut nous revoir dans quelques moi pour voir si il y’a eu crise et si c’est le cas savoir si on arrive à gérer la douleurs ou si on a besoin d’aide, a part cela tous va bien elle a juste a faire des petit étirement tt les jours 2 minute, nous sommes enfin rassuré et content surtout d’avoir était écouté et non mal orienté, merci a vous mr provost.
Mon fils de 12 ans s’est fait une entorse grave de la cheville avec fracture d’arrachement de l’os naviculaire et une fracture parcellaire du calcaneus mi-décembre. Il a été opéré.Il a eu une attelle les quinze premiers jours pour permettre à son pied de dégonfler. Il est actuellement plâtré. Il a eu une perte de sensibilité au niveau du dessus du pied vers le gros orteil après l’opération. Tout semble rentrer petit à petit dans l’ordre. Je me pose des questions pour la suite. Lorsqu’il a été plâtré, j’ai demandé s’il devait avoir de la rééducation ou bien avoir des semelles orthopédiques après l’ablation du plâtre le 3 février, on m’a répondu que non pas chez les enfants. Cela m’inquiète un peu car il a déjà eu une entorse (plâtre un mois) sur cette même cheville en janvier 2016, qu’en pensez vous? Merci, bonne journée, Magali
– Soit oublier la course à pied pendant 6 mois et pratiquer les sports qui ne déclenchent aucune douleur. Vous le faites déjà en alternant vélo, natation et préparation physique, continuez mais en oubliant totalement la course à pied… Je sais, c’est très difficile d’oublier un sport qui apporte autant de plaisir mais cela peut être parfois nécessaire.
Ne mettez pas de chaussures neuves au risque de souffrir le martyr ! Les chaussures couleurs nude sont une bonne alternative car elles ne vont pas venir briser l’harmonie couleur de votre silhouette. Elles se feront discrètes, laissant avant tout parler les couleurs de votre robe. Elles ont aussi pour effet d’optique d’allonger les jambes. Lisez mon article 3 astuces pour sortir jambes nues sans complexer si vous hésitez encore à porter des collants chair en été…
Par désespoir et sur conseil d’un ami, je suis allé voir un acupuncteur. Les douleurs dans la vie quotidienne ont disparu dés la sortie de la première séance (Novembre 2014). J’ai redémarré la course à toute petite dose: course pendant 5 minutes. Je sens une toute petite douleur. (impossible avant de marcher pendant 3 jours). Je vais attendre 6 mois et espère reprendre le sport.
A coté de ces recherches je me découvre aussi un tas de sensibilités communes à d’autres personnes, quand je me pensais seulement un peu « chochotte ». Je ne suis pas sensible émotionnellement dans le sens fleur bleue, mais je suis très colérique, je gère mal mes émotions. Depuis ma grossesse il y a 3 ans, je ne supporte plus les odeurs chimiques (déodorants cosmétiques ou produits d’entretiens), j’ai un dégout énorme pour des odeurs qui m’étaient jusqu’alors quelconques. idem pour des aliments tres précis qui peuvent me faire vomir meme en quantité infime. Je vie à Marseille et la luminosité m’est parfois difficilement supportable.
Vous trouverez des chaussures rétro ou de style vintage dans une grande variété de couleurs et de hauteur de talons en vente par corrrespondance, en vente en ligne et ainsi que dans les boutiques de chaussures de dance de salons ou de théâtre. Regarder les modèles prévus pour le tango. Faites attention à la semelle des chaussures de danse. Celle-ci est faite de nubuck pour assurer une glisse parfaite sur les parquets cirés. Si vous pensez les porter à l’extérieur dans les rues, pensez à coller une semelle de protection. Vos pieds vous diront merci … et vos chaussures aussi !
J’ai un mariage à la fin du mois et je n’ai toujours pas de veste ou étole ni d’accessoires… Mon soucis est que je ne sais pas comment associer les couleurs … Ma robe est écru forme patineuse avec motif dentelle sur le tissu supérieur et les chaussures (j’ai vraiment eu du mal à trouver .. ) des sandales compensées lanière camel avec un peu de jaune et de rouge sur le côté du talon (acheté chez eram). Dois je mettre plus une veste ou une etole ? Pouvez vous me conseiller sur sa couleur afin qu’elle s’accorde au mieux avec la tenue ?
Une nouvelle saison commence ! Et malgré notre dressing bien rempli, j’ai une envie folle d’acheter une nouvelle paire de chaussures. Mais cette année, je ne me trompe pas ! Hors de question d’acheter une de ces paires qui me font souffrir dès 10min de marche. Alors voici 3 petits conseils pour vous trouver une paire de chaussures à talons design mais confortables !
Suite à une grossesse j’ai décidé de perdre du poids. N’étant en rien sportive, j’ai commencé par la marche puis j’ai accéléré la cadence. J’ai perdu du poids mais je me suis aperçue que j’avais un nodule au niveau du tendon du talon d’Achille. J’avais des douleurs que lorsque je faisais de la marche un peu rapide. J’ai donc fini par consulter mon médecin généraliste qui m’a redirigé vers un kinésithérapeute pour rééducation du tendon d’Achille. Ce dernier m’a effectué 12 séances d’ondes de choc de 3 minutes à raison de 2 par semaine et vers la 8ème séance j’ai commencé à faire des étirements supplémentaires. À la fin les douleurs avaient diminuées et j’ai constaté un mieux lorsque je marche un peu longtemps. Malheureusement ce fut de courte durée et je souffre encore de douleurs localisé au niveau du tendon. Entre temps, j’ai dû voyager en Afrique pour quelques mois. Je mets une crème anti-inflammatoire 1% et de la glace le soir. À votre avis comment faire pour enlever cette douleur bloquée dans le tendon ?
moi je ne sais plus quoi faire!j ai fais 17 ans de volley et j ai arrete depuis 3 ans (je ne pouvais plus sauter,tendinite?)j ai couru pendant 1 ans 1 fois par semaine,puis douleurs aux mollets aux tendons j ai vu doc du sport radio des mollets kine et rien!j ai repris arreter repris arreter la je courais 2 fois par semaine et ca recommence mal aux mollets g et aux tendon a droite je ne sais plus quoi faire?que dois je faire?
Pourtant, on ne peut pas s’empêcher de vouloir les porter toute la journée au bureau, puis toute la soirée au resto et enfin toute la nuit sur la piste de danse. D’ailleurs, on admire (et on jalouse fortement) ces filles qui parviennent à arpenter les rues de la ville avec leurs talons durant des heures et on se demande sérieusement comment elles font pour ne pas en souffrir. Mais qu’on se rassure : elles sont aussi humaines que nous et leurs pieds, aussi sensibles que les nôtres.
×