Des fractures multiples sont toujours complexes et beaucoup plus longues à guérir, pouvant laisser des séquelles au niveau des articulations entre les différents os touchés. Il est encore trop tôt pour parler d’éventuelles séquelles qui ne pourront se révéler peut-être que dans quelques années. Quoi qu’il en soit, pour essayer d’éviter ce genre de problème, restez bien au repos, mettez de la glace sur votre pied et pensez à le mettre en hauteur, en attendant que les tissus commencent à reprendre un aspect normal.
Ignorant toujours ma présence, la directrice se dirigea vers son bureau où elle saisit le bulletin rose de punition à côté du martinet. C’est alors seulement qu’elle daigna planter ses yeux sur moi et m’ordonna d’approcher. La sévérité de son regard me transit net. Tout se brouilla dans mon esprit tandis que je m’avançais péniblement. J’avais l’impression désagréable que le jeune homme me dévisageait crûment avec insistance sans l’ombre d’un embarras.
Oh ! J’oubliais, pour les personnes hésitantes mais qui aiment les animaux, il existe une association qui se nomme « prête-moi ton chat », le but, garder le chat d’un particulier de manière bénévole, le propriétaire se chargeant de fournir nourriture, couchage, litière, joujoux, etc… l’association servant d’intermédiaire. Là, idem, vous trouverez les informations en tapant « prête-moi ton chat ». Cela vous permettrait de voir si la cohabitation avec un animal vous conviendrait et qui sait, avoir ensuite l’envie d’adopter un petit félin bien à vous.

Depuis plus de six mois j’ai des douleurs aux deux pieds surtout le droit au niveau du tendon d’Achille au talon, douleur importante le matin qui aurait tendance á diminuer en cours de journée, mais lors d’inactivité (15minutes )la douleur revient, j’ai consulté, on m’a prescrit 15 séances d’onde choc (ultra douloureux ) qui n’ont servi à rien ainsi que des semelles , le Kiné ma dit qu’il ne pouvait plus rien pour moi, super !!!
Certaines femmes peuvent avoir du mal à se rendre compte de la hauteur des talons qu’elles portent au quotidien. Pourtant, la hauteur du talon a une influence très importante sur votre posture, votre équilibre ou encore la santé de vos pieds. De ce fait, n’hésitez pas à les mesurer afin de vous rendre compte des incidences qu’ils peuvent avoir sur votre santé physique.
Lorsque vous vous sentez trop sollicité-e-s physiquement, et à défaut de pouvoir éviter la source du stimulus, prenez le temps de vous ressourcer le soir. Cela peut être un endroit calme et « sensproof », comme une pièce de votre appartement aménagée par vos soins. Cela peut aussi être un rituel comme la méditation. Vous pouvez aussi souffler littéralement en faisant des exercices de respiration.
Le martinet ? Il existait bel et bien ! A peine m’étais-je acclimaté à ma nouvelle destinée que j’avais aperçu notre directrice traverser la cour, traînant par l’oreille un grand garçon à l’air égaré. Le martinet qui pendait au bout de son bras m’avait paru tout bonnement monstrueux avec sa volumineuse touffe brune de lanières de cuir qui se balançaient au gré de ses pas.
Huit mois après une entorse grave de la cheville, vous semblez encore très gênée puisque même la marche est difficile. Il était donc parfaitement logique d’explorer cette cheville et de mieux comprendre l’origine des douleurs par une scintigraphie. Malheureusement les conclusions de cette scintigraphie ne me paraissent pas éclairer précisément vos douleurs à l’appui et ne permettent pas de vous orienter vers un traitement adapté. Il serait intéressant de passer un scanner et/ou une IRM. Ces deux examens seront plus précis pour montrer si vos douleurs sont en relation avec une éventuelle fracture au niveau de l’astragale ou bien avec un oedème osseux de l’articulation tibio-tarsienne. Actuellement, puisque la douleur est encore très importante à la marche, mon conseil est de continuer à supprimer l’appui, c’est-à-dire d’utiliser des béquilles pour solliciter au minimum cette articulation qui souffre.

Sans surprise, plus le talon est haut et mince, plus votre pied souffrira. Les escarpins et les talons aiguilles sont probablement les pires. Ce sont des chaussures dont la hauteur des talons dépasse les 5 cm. Un autre interdit ? Les porter trop souvent et trop longtemps. Il n’est pas recommandé de les mettre pendant de longue période de marche ou debout. Aussi, évitez de les enfiler tous les jours.


Il vaut mieux parler d’adaptation de la pratique sportive et diminuer, quantitativement et qualitativement,  l’entraînement en fonction des douleurs de dérouillage, du matin, au réveil. Ces douleurs, lors des premiers pas, le matin, sont le véritable « thermomètre », outil de mesure,  de la tendinopathie d’Achille. En effet, si un entraînement ne conduit  pas à une augmentation de la  douleur, du lendemain au réveil, on peut valider et autoriser cet entraînement. Inversement, si un entraînement déclenche, le lendemain matin,  une douleur nettement supérieure et plus longue qu’un matin normal, il ne faut pas faire ce type de séance. Cette adaptation de l’entraînement semble la meilleure solution face à une tendinopathie du corps du tendon d’Achille notamment lorsque l’échographie ne montre pas de rupture partielle.
J’en reviens à ce qui motive ma démarche de rechercher des informations, l’hypersensibilité tactile de ma fille de 10 ans. Par exemple, le velour d’un pyjama touché dans un sens, ça va, mais dans l’autre sens ça la gêne beaucoup. Il lui arrive de mettre des gants pour lire dans son lit car trop de matières la gênent. Et ce n’est pas une mince gêne, ça la fait réagir vivement, comme une rejet, une douleur. Je viens de réaliser que les draps lui font le même effet. Visiblement c’est surtout les tissus. Et ce n’est pas que la pulpe de ces doigts, si je caresse ses doigts ou la paume de ses mains, même réaction. Etc.

Il est très possible de se déclencher une tendinopathie en augmentant de manière importante le temps de marche quotidien, notamment en marchant avec des chaussures qui ne sont pas faites pour aligner les kilomètres. Il est donc très probable que le fait de marcher beaucoup plus pendant trois semaines pour aller à l’hôpital vous ait déclenché une véritable tendinopathie à l’insertion du tendon sur le calcanéum.

Encore mieux que le talc, il existe une crème presque miracle. Si si, promis, même qu’elle est approuvée par la rédaction en entier ! Son nom est rigolo : NOK. Mais on peut vous le garantir, elle fait des merveilles. Avec elle, vos pieds sont légers comme l’air et supportent de façon magique le port des talons. Cette crème à base de karité fait office de barrière contre les frottements. Normalement conçue pour la pratique intensive du sport, elle est finalement tout aussi douée lorsqu’il s’agit de vos talons.
Agée de 56 ans,je pratique la randonnée en moyenne 3 fois par semaine (environ 50 km/sem ,dénivelé variable jusqu’à 900m). Depuis peu chaussée de chaussures demi tiges (terrains accidentés obligent),je souffre d’une douleur lancinante à la cheville gauche au dessus du talon en début de rando puis à partir du 6° /7° km et ce quelque soit le terrain. Je pensais préparer une ampoule majestueuse bien que mes chaussures soient largement étrennées mais non. Cette douleur est maintenant systématique et comme décrit ci dessus mais est calmée au repos. Un ami me parle de « défaillance » au niveau du talon d’achille. En randonnée en terrain facile je remets mes chaussures basses,la douleur est moins intense . Qu’en pensez vous? Merci.
D'autres caractéristiques de la chaussure à talon jouent un rôle dans son confort. La semelle a également son importance : une semelle épaisse est plus confortable qu'une semelle fine car elle amortit davantage les chocs. Aussi, les semelles en matériaux plus souples (gomme, corde, liège, caoutchouc...) ménageront votre voûte plantaire et vous permettront ainsi de mieux supporter vos chaussures au fil de la journée.
Moi rien à voir avec la course à pied ou les genoux comme beaucoup ici mais au coude gauche.Et je tiens a dire que le médecin remplacant du docteur ABADIE est à éviter, un jeune débutant, un intérimaire de la pratique!!!Il m'a vérifié une IRM passé à Robert Picqué, c'est la clinique du sport donc je me dis qu'ils doivent etre pros sur les problèmes liés au sport....J'ai fait une chute au foot sur mon bras tendu en février 2010, 7séances de kiné : rien!! après échographie et IRM, le résulatat c'est ancienne fracture avec fragments osseux( meme verdict pour les 2 dans 2 endroits différents).Et à la clinique du sport flambant neuve....le jeune chirurgien a vérifié l'IRM et m'a dit: "Y'a rien!vous allez passer de bonnes fetes c'est une bonne nouvelle!!faites de la kiné"
Je suis d’accord sur votre analyse de la chaussette sale qui fait mal, mais pas tout à fait d’accord en revanche sur la chaussette tout à fait propre ! j’ai adopté la chaussette « ni propre ni sale ». En effet une chaussette qui vient d’être lavée peut provoquer des ampoules. Portez les chaussettes pendant une petite marche facile de 1h à 1h30, ne les lavez pas et remettez-les pour une sortie plus longue et plus éprouvante. Variante : après avoir enduit les pieds de beurre de karité, s’essuyer les mains sur l’envers des chaussettes « trop » propres.
Depuis quelques années est apparue une nouvelle technique pour soigner les tendinopathies en médecine du sport : l’utilisation des injections de Plasma Riche en Plaquettes (PRP). Cette technique, bien rodée à l’étranger et notamment en Espagne, est surtout utilisée en cas de tendinopathie « rebelle », c’est-à-dire résistante aux différents traitements médicaux habituels. Cette méthode consiste à prendre un échantillon de sang au patient sportif, à centrifuger ce sang pour en extraire un principe actif riche en plaquettes mais surtout en hormones, les facteurs de croissance, puis à le réinjecter dans la zone tendineuse atteinte. L’objectif est d’activer ou de réactiver la cicatrisation des tissus atteints, notamment en cas de tendinopathie chronique, pour remettre plus vite à l’exercice le sportif intensif.
Elle nous gonfle avec ses titres en english celle-là !! Ok j’arrête, mais la deuxième étape, c’est de vous faire un vrai training, soit un entraînement chez vous. Je me souviens de cette super paire de talon acheté un jour avant la rentrée scolaire…Toute pimpante, je ne mettais pas vraiment entraînée à les porter chez moi avant et le résultat fut sans appel : j’avais l’air d’une gourde. Pour être 100% à l’aise avec vos nouvelles chaussures, n’hésitez donc pas à vous entraîner avant, chez vous, au calme.

Pendant un entrainement de badminton (il y a 5 mois), j’ai ressenti d’un coup une douleur vive au niveau du talon gauche. La douleur au tendon a persisté pendant quelques jours, surtout en flexion et quand je montais des escaliers, marchais sur une route en pente… et j’ai cessé les entrainements. Mon médecin m’a seulement recommandé du repos, le port de semelles et de bonnes chaussures ainsi que prescrit un gel anti-inflammatoire. Aucun examen. J’ai pensé qu’il faudrait être patiente. La douleur s’est fait oublier au bout de quelques temps. Je marche souvent sans difficulté, parfois je n’ai plus aucune douleur. J’ai finalement repris au bout d’un mois la gym (mais pas le badminton) 1 fois par semaine. Je pensais que la douleur allait finir par partir complètement mais elle resurgit très souvent. Systématiquement après avoir beaucoup marché, au bout de plusieurs heures debout (mon travail m’y oblige régulièrement), pendant une séance de gym ou si je marche avec des chaussures plates, la douleur revient, et ce, pendant plusieurs jours. Si je masse la zone, ça reste douloureux, rien de visible pour autant. C’est très pénible et je ne sais pas quoi faire ? Qu’est-ce que ça peut être ? Pourquoi la douleur disparait parfois complètement puis revient ? Qui consulter ?

Voilà une astuce incontournable : pour s’habituer à marcher avec des chaussures, on les garde aux pieds chez nous durant plusieurs heures avant de les porter dehors pour la première fois. En revanche, si on vit dans un petit 15 m² et que le parcours cuisine-salle de bain ne suffit plus, on peut toujours effectuer des petits trajets quotidiens avec nos escarpins. Alors certes, on sera peut-être un peu trop habillée pour se rendre à l’épicerie du coin et la pharmacienne risque de nous lancer un regard étonné, mais qu’importe, on a la classe.


Les péritendinites : le traitement de cette inflammation du péritendon est centré, bien évidement puisqu’il s’agit d’une inflammation,  sur les anti-inflammatoires : traitement local (glace, gel anti inflammatoire, tissu ou pansement aux anti-inflammatoires,  …), traitement général (c’est-à-dire anti-inflammatoire par la bouche) et le repos sportif de quelques jours. Généralement, ces péritendinites ont une évolution  courte et l’on obtient assez facilement une guérison. C’est la douleur d’Achille « la plus sympathique »  pour un sportif.
Je suis autiste Asperger et donc hypersensible et hyperesthésique, alors je me reconnais complètement dans ton article. J’ai été officiellement diagnostiquée cette année (j’ai 35 ans) et avant le diagnostique j’avais du mal à identifier pourquoi j’étais constamment épuisée, irritée et déconcentrée mais depuis que j’ai mis un nom sur ma différence et que j’ai enfin compris pourquoi je me fatiguais très vite quand d’autres pouvaient tenir des heures dans des endroits bondés et bruyants (par exemple) j’ai décidé de commencer à faire des choix et adapter mon mode de vie, bref à m’écouter afin de m’économiser un peu. Ce n’est pas toujours évident mais j’essaie de faire au mieux. Et tant pis si ça ne plait pas aux autres 😉 Par contre je ne savais pas qu’il existait des casques audio avec une fonction réducteur de bruit ? As-tu des références à me conseiller ? Merci d’avance et merci pour cet article ^^
Si kinésithérapeute et podologue n’arrivent pas à vous soulager, il est logique que vous passiez une échographie ou bien un IRM. Ces examens vont nous préciser des éléments essentiels pour guider le traitement en décrivant la localisation et l’importance de la lésion. En cas d’atteinte de l’insertion de l’aponévrose plantaire sur le calcanéum, le traitement sera celui d’une tendinopathie : étirements, massages transverses profonds, ondes de choc, éventuellement infiltration de corticoïdes. En cas d’atteinte des muscles et tendons situés sous le pied, le traitement devrait alors se baser sur les étirements, la physiothérapie et les massages transverses profonds au niveau même de la zone douloureuse.
Ne vous inquiétez pas trop, Al, à priori dans votre cas l’atèle devrait effectivement suffire à assurer la cicatrisation de votre lésion. Rien ne vous empêche d’utiliser des béquilles, mais ne faites pas une fixation là-dessus, votre pied finira par guérir. Si votre douleur ne faiblit pas d’ici 8 jours, retournez peut être consulter votre médecin et repassez éventuellement une radio, histoire d’être rassuré et de vérifier que vous ne souffrez pas d’une alodystrophie.
Le kine est assez dubitatif… J’en ai 2 (un sur Paris et un sur Roubaix) comme je fais souvent des aller-retour et tout comme vous ils me disent d’être patiente et qu’étant donne que j’ai 6 blessures à la fois il est difficile de donner une échéance précise surtout que cela dépend vachement des individus.. Je suis inquiète je pense que parce que dans mon imaginaire je pensais que ça irait plus vite et que bientôt 3 mois après l’accident et l’operation j’ai toujours deux béquilles et je me déplace difficilement du coup je pense que c’est aussi l’accumulation..
Cette maladie ne se complique quasiment jamais et guérit le plus souvent en 6 à 18 mois. Le mieux est d’adapter les activités physiques et sportives en évitant les sports que votre fils aura repérés comme responsables des douleurs. Si le football est systématiquement responsable du réveil des douleurs et que votre fils ne supporte pas d’arrêter totalement ce sport, le mieux est de diminuer le nombre et la durée des séances. Par exemple, au lieu de participer à trois entraînements par semaine, ne plus en faire que deux en réduisant la durée d’un tiers, ne plus rester sur le terrain que 40 minutes au lieu des 60 minutes habituelles.
Les symptômes que vous décrivez sont probablement des « douleurs de croissance ». Le terme médical exact utilisé pour classifier les douleurs d’insertion du tendon d’Achille sur le calcanéum chez un adolescent sportif est le suivant : ostéochondrose de croissance ou maladie de Sever. Ces ostéochondroses de croissance peuvent se développer partout ou un tendon s’insère sur un cartilage de croissance. Au niveau des genoux, c’est souvent l’insertion du tendon rotulien sur le tibia qui souffre, il s’agit alors d’une maladie d’Osgood-Schlatter.
Mon fils de 12 ans s’est fait une entorse grave de la cheville avec fracture d’arrachement de l’os naviculaire et une fracture parcellaire du calcaneus mi-décembre. Il a été opéré.Il a eu une attelle les quinze premiers jours pour permettre à son pied de dégonfler. Il est actuellement plâtré. Il a eu une perte de sensibilité au niveau du dessus du pied vers le gros orteil après l’opération. Tout semble rentrer petit à petit dans l’ordre. Je me pose des questions pour la suite. Lorsqu’il a été plâtré, j’ai demandé s’il devait avoir de la rééducation ou bien avoir des semelles orthopédiques après l’ablation du plâtre le 3 février, on m’a répondu que non pas chez les enfants. Cela m’inquiète un peu car il a déjà eu une entorse (plâtre un mois) sur cette même cheville en janvier 2016, qu’en pensez vous? Merci, bonne journée, Magali
Vous avez plus de chances d’avoir des ampoules avec des chaussures neuves qu’avec des chaussures déjà portées (par vous, pas par quelqu’un d’autre). Cela est d’autant plus important que les chaussures sont rigides. Par exemple, des chaussures de trail se font très rapidement par rapport à des chaussures de trek en cuir. Vous pouvez profiter de cette période de « cassage » pour tester les paires de chaussettes qui vont le mieux avec ces chaussures et trouver le bon laçage pour qu’elles soient confortables.
Bonjour à tous,voilà j’ai eu un accident du travail il y a 3 semaines j’ai un un chariot électrique qui m’a roulé sur le pied droit pas de casse apparament mais bon j’ai eu un gros hématome dessus heureusement j’avais mes chaussures de sécurité mais c’est la coquille de celle ci qui ma fait mal et maintenant quee l’hematome est parti j’ai une bosse sur le dessus du côté droit du pied à la jonction des 2 derniers orteils qui ne me fais mal et qui m’empêche de me chausser correctement,je ne voudrais pas qu’il y est une petite fractures pas vue à la radio et que cela se soit mal reconsolidé.Mon médecin me dis que j’ai un écrasement des ligaments mais je sens bien qu’il y a autre chose je voudrais bien qu’elle me fasse passer un scanner,avez vous une idée de quoi cela peut être.Merci et bonne journée.
A vous lire, les différents traitements efficaces sur les tendinopathies d’Achille ont tous été entrepris chez vous. Mais la douleur est toujours présente lors des tentatives de reprise de la course à pied. Il me manque plusieurs éléments essentiels pour bien vous répondre : votre âge, vos activités professionnelles et un diagnostic précis à l’échographie ou bien à l’IRM. Je peux imaginer que vous êtes victime d’une tendinopathie fissuraire du corps du tendon puisque vous avez subi des injections de PRP, mais j’aimerais en être certain pour mieux vous orienter.
N’oubliez pas que les contrastes de couleurs ne sont pas difficiles à aborder lors des belles saisons, si vous portez une robe jaune soleil, optez pour des talons bleu klein. Plus ça tranche, mieux c’est! En guise de troisième couleur de tenue, choisissez une couleur neutre : noir, bleu marine, gris, nude ou crème et complétez l’ensemble de la tenue par cette couleur choisie.
Concernant la stabilité de la voûte plantaire, celle-ci ne sera que peu impactée par votre fracture du cuboïde. Cet os qui fait partie de la voûte latérale du pied, n’a pas une position très élevée par rapport au sol et si les ligaments éventuellement touchés cicatrisent correctement pendant votre phase d’immobilisation, vous devriez bien récupérer.

Sans me qualifier d’hypersensible, j’avais aussi développé pas mal de ces stratégies dont tu parles : mes boules quiès ne me quittent jamais (je les conseille d’ailleurs pour les séances de cinéma, qu’elles rendent plus agréables, et aussi pour les lieux bondés ou à forte musique, elles aident à discerner les sons et éviter l’effet cocktail), j’ai toujours une écharpe où plonger mon nez, je sélectionne mes vêtements en fonction de leur douceur… Et pour le boulot j’ai un casque de chantier (trouvé au Brico, comme je ne peux pas garder les boules quiès trop longtemps d’affilée) dans chaque bureau! (car l’open space est pour moi le pire ennemi des hypersensibles de l’ouïe.) Heureusement mes collègues et supérieurs sont assez cools pour tolérer que je m’isole de cette manière.

bonjour merci de repondre non rien pas un choc rien la douleur a commancer le soir avec un gonflement sur le cotes du pied et une poignee de minute apres impossible de poser mon pied par terre pour marcher ….le lendemin le gonflement avait un peu diminue la douleur aussi je peux marcher mais j’ai toujour mal dans le pied surtout si je le bouge sur le cotes la c’est encore pire

Effectivement je comprends que vous soyez inquiet lors de l’apparition d’une douleur sur votre tendon opéré. Mais à vous lire, il est possible que ce soit simplement la chaussure de sécurité qui ait, par frottements répétés, irrité le tendon et déclenché une « bursite ». Il existe à ce niveau des bourses de glissement qui ont un peu le rôle de roulements à billes entre le tendon et la peau, entre le tendon et l’os calcanéum. Ces bourses permettent le glissement des différentes structures par rapport aux autres et ne donnent pas de douleurs quand elles ne sont pas irritées. Mais une activité physique inhabituelle, ou tout simplement le port de nouvelles chaussures mal adaptées au niveau du talon, peuvent très bien déclencher le gonflement douloureux que vous décrivez.
Vous l’écrivez, vos douleurs ne sont pas en relation avec une activité physique et sportive, mais surviennent sans doute parce que vous êtes en position debout toute la journée. Chez vous, il est possible que cette aponévrosite soit en relation avec des problèmes positionnels et de l’équilibre. Au cas ou les différentes techniques de rééducation décrites plus haut n’auraient qu’un impact limité sur les douleurs, je vous conseille de consulter un médecin ou un kinésithérapeute qui savent réaliser un bilan postural. En effet, les problèmes de posture et d’équilibre sont parfois en relation avec une anomalie au niveau de la vision, de l’audition ou de l’occlusion dentaire.

La première chose que mon regard embrassa en entrant dans son bureau ce ne furent pas les nièces, mais un jeune homme de 16 ou 17 ans installé à un petit bureau au fond de la pièce. Penchée au-dessus de lui, la directrice semblait lui donner des conseils pour son travail. Sans même me regarder elle remercia la surveillante qui se retira me laissant là planté comme une souche, engoncé dans mon malaise car la seconde chose qui attira irrésistiblement mes regards comme un aimant, matérialisant mes craintes, ce fut LE martinet. Il était posé bien en vue sur le bureau, ses lanières de cuir brun lovées autour d’un manche en bois verni.
J’ai un mariage à la fin du mois et je n’ai toujours pas de veste ou étole ni d’accessoires… Mon soucis est que je ne sais pas comment associer les couleurs … Ma robe est écru forme patineuse avec motif dentelle sur le tissu supérieur et les chaussures (j’ai vraiment eu du mal à trouver .. ) des sandales compensées lanière camel avec un peu de jaune et de rouge sur le côté du talon (acheté chez eram). Dois je mettre plus une veste ou une etole ? Pouvez vous me conseiller sur sa couleur afin qu’elle s’accorde au mieux avec la tenue ?

Il s’agit d’un rhumatisme inflammatoire qui touche de préférence les hommes jeunes, avec souvent une connotation familiale, avec une atteinte caractéristique des sacro-iliaques (articulations du rachis et du bassin) la présence d’un anti HLA B27 et d’un syndrome inflammatoire à la prise de sang et qui nécessite une prise en charge spécialisée. D’autres manifestations peuvent accompagner les signes articulaires : maladie de peau : psoriasis, signes oculaires (uvéite), troubles intestinaux, aphtes, etc…


La directrice me repoussa, se leva et empoigna le martinet. Me prenant par une oreille elle m’entraîna vers une chaise d’allure massive dont le dossier plus bas que la norme était surmonté d’une traverse en forme de tablette. C’était la seule chaise de cet aspect, et la seule à être installée au centre du bureau non loin du jeune inconnu qui avait cessé son travail.
Pour éviter les ampoules, il faut d’abord savoir pourquoi et comment elles se forment. Voici les trois facteurs principaux : la chaleur qui provient du frottement répété entre la peau et la chaussette ; l’humidité qui détend la peau et favorise l’apparition d’ampoules ; les saletés comme le sable, les graviers, les brindilles et autres qui amplifient le frottement.
l’algodystrophie ou syndrôme douloureux complexe régional est un ensemble de manifestations localisées au niveau d’une zone traumatisée et qui retarde un retour à la normal avec des troubles de la micro-circulation et des douleurs. Rassurez vous, même si ce problème ne se résout que lentement, il se résout. Vous allez avoir qq semaines ou mois à passer et puis vous récupérerez vos pieds d’avant et votre agilité. Et surtout soyez zen et positif car il existe une influence du psychisme sur la guérison de ce syndrôme.
Je n’ai plus de plâtre depuis le 8 février soit depuis plus d’un mois… Depuis ce jour j’ai une botte orthopédique, des béquilles et de la kine (3 séances par semaine) mais je ne marche toujours pas bien que je puisse poser le pied sans poids du corps… J’ai encore des douleurs importantes le pied qui gonfle etc et je suis inquiète car je pensais déjà remarcher à ce moment du suivi.. Je revois le chirurgien le 21 mars et je suis sensée enlevée la botte ce jour mais j’appréhende car au vu de mes douleurs et de mes difficultés à me déplacer j’ai du mal à savoir quand je pourrais remarcher et… monter à cheval ! Les kinés ne me répondent jamais franchement et me disent toujours « bientot » mais en attendant je souffre et je suis bien embêtée dans mon quotidien… Peut être pourriez vous m’éclairer et me rassurer quant à la suite… Je me demande quand je pourrais remarcher normalement (sans douleurs et sans boiter) et surtout me remettre en selle !
Bonjour suite à une foulure de cheville? J’ai eu des douleurs à l’os naviculaire que rien n’a soulagé (même pas l’infiltration) 4 mois après toujours mal. Après IRM on m’a diagnostiqué un os naviculaire Cornu bilatéral (Os accessoire de type 3). Une exérèse est p-e envisagé. Ya t’il des risques? Combien de temps après l’opération pourrais-je rejouer au handball? Et la douleur disparaitera-elle a vie? (J’avais entendu comme quoi l’os grandira denouveau 3 ans après) merci d’avance !
bonjour,voila aprés une ligamento plastie et 2 autre opération du meme pied ou l'on ma mis 2 vis plus une brulure dont personne ne sais comment elle s'est faite dans la meme année suivie toujours sur le meme pied d'une fracture de fatigue plus une algodistrophie plus un handicap au pied depuis tous ca c'est a dire le pied qui c'est creusé et tout mes doigs de pied qui sont en extension qui ne touche pas le sol je marche sur le coté du pied et ne parlons pas des douleur jours et nuit.et a cause de tout ca j'ai été licencié et depuis je suis a la maison a amrcher en claquette ou en tenis car je ne trouve rien d'autre pour me chaussé a cause de la déformation de mon pied et a par du kiné on me laisse de coté car ils sont embété avec mon cas.je n'ai pas été opérée dans cette clinique mais quand je vois les commentaires cela me donne envie davoir un 2 eme avis, esque quelq'un peut m'aider en me donnant un nom de spécialiste que je peux aller voir a la clinique des sport de bordeaux.merci a tous
Sachant que je n’étais puni que de fessées, mon camarade, qui en connaissait bien l’usage, m’avait défié de l’essayer. « Juste pour rire ! Pour voir ce que ça fait ». Etant en short, je m’en étais donc donné plusieurs coups sur mes jambes nues en pouffant de rire, augmentant peu à peu la force jusqu’à ce qu’une cinglée plus incisive me dissuade de poursuivre l’essai. J’avais même plaint mon camarade de subir ce genre de douloureuse correction !
bonjour il y a 2 semaine, je me suis fait mal au pied on jouant au foot. je voulais intercepter le ballon et j’ai voulu changer de direction et j’ai posé mon pied d’appui entre une touffe herbe et la terre ( c’est un terrain en mauvaise état ) et j’ai senti mon pied se tordre, je pensais que c’était une foulure mais non. je marchais on boitant la douleur sur 10 était de 4 j’ai senti après que j’était refroidi que la douleur était passé de 4 à 8, je marchais plus on boitant mais on sautillant j’ai mis mon pied dans la glace je pouvait difficilement faire un mouvement vers le haut et vers le bas pendant 3 jour j’avais une douleur assez constant. et depuis sa c’est calmer mais une douleur sur un point précis persiste et quand je marche sa me fait pas mal et au bout d’un certain temps une légère douleur j’ai remarquer aussi quand je veut faire un mouvement vers le haut avec mon pied sans avoir marcher la douleur est là. j’ai fait des recherches et c’est au niveau de l’astragale ou du talus je ne sais pas très bien le situer sur une image.
Les étirements et notamment le travail excentrique du triceps sural (mollet) ont montré une efficacité certaine sur les tendinopathies corporéales du tendon d’Achille (nodule dans le corps du tendon). Il faut donc prendre l’habitude de toujours finir une séance par un étirement spécifique (travail excentrique) du triceps et du tendon d’Achille : mettre l’avant du  pied sur un trottoir ou une marche d’escalier et descendre l’arrière du pied dans le vide, en contrôlant toujours cette mise en tension.
Ils sont plus petits et protègent moins de surface en hauteur, mais ils sont un peu plus discrets, ce qui n’est pas négligeable esthétiquement parlant. A vous de tester et de choisir ce qui vous convient le mieux. Je vous propose ici un montage photo avec les deux solutions. Les embouts sont pour moi plus fiables, ils tiennent mieux quand ils sont portés plusieurs heures et que vous devez vous déplacer ou rester debout.
les différents conseils sont tous aussi précieux les uns que les autres. Quelqu’un a-t-il déjà essayé de se faire tremper les pieds dans une infusion de thé :10 sachets de thé dans un peu d’eau froide . Faire trempette qq fois par semaine avant une grande randonnée permettrait à la peau des pieds de durcir. J’ai trouvé cette info dans une revue concernant les premiers soins. Merci
La description de votre douleur nous permet de vous classer au stade 2, ce qui signifie que les traitements médicaux habituels seront presque certainement efficaces. Il semble que vos douleurs soient présentes depuis plusieurs semaines, aussi je vous conseille de faire soit une échographie, soit une IRM de vos tendons. Nous serons alors mieux fixés sur la localisation de l’atteinte tendineuse (corps du tendon ou insertion sur le calcanéum) et sur son importance. La prise en charge par un kinésithérapeute formé au suivi des sportifs est incontournable.
Serez-vous guéri pour faire un trail de 62 km mi-septembre ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre. Le fait que vous ayez des douleurs persistantes à la marche ne nous incite pas à l’optimisme. Là encore, l’échographie sera un élément important pour bien repérer les structures atteintes et pour être précis sur les délais de cicatrisation. Nous pourrons alors mieux vous conseiller sur les futurs objectifs à l’entrainement et en compétition.
Le traitement des tendinopathies par les ondes de choc est une méthode relativement récente (environ une quinzaine d’années) qui a fait ses preuves. Cette technique est reconnue et validée. Elle vise à « réactiver » une cicatrisation qui peine à redémarrer plusieurs semaines après le début de l’atteinte tendineuse. D’autres techniques ont le même objectif : massages transverses profonds, injections intra-tendineuses de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) ou bien de dextrose.
Puisque la grossesse augmente naturellement la courbure lombaire et altère l’équilibre de la femme, le port de talons hauts est alors fortement déconseillé. Par ailleurs, plusieurs experts croient que les changements mécaniques liés au port des talons hauts pendant l’adolescence persistent à l’âge adulte. Ainsi, il est important de réfléchir aux conséquences de vos chaussures, même pendant la jeunesse.
Une erreur plutôt courante avec les talons hauts consiste à ne pas mesurer son pied avant de s’acheter de nouvelles chaussures. Dans un article paru dans Podiatry Today, la podiatre Jenny L. Sanders suggère de reprendre la mesure de ses pieds. On voit des femmes qui portent une pointure 7 alors que la taille de leurs pieds est plus près d’un 9, et en particulier si elles ont eu des enfants ou pris ou perdu beaucoup de poids, écrit Dre Sanders.
Et effectivement, je confirme que l’hypersensibilité sensorielle auditive n’a pas grand-chose à voir avec la qualité de son audition. J’entends globalement mal (on en avait parlé une fois sur Twitter d’ailleurs il me semble, tu avais posté un article qui m’avait fait beaucoup de bien sur le sujet!) mais tout ce qui est trop sonore me fatigue et parfois me fait beaucoup de mal. En soirée dans un bar ou une boîte, il m’est absolument impossible de passer un bon moment parce que je n’aime pas le bruit assourdissant des alentours mais aussi parce que je n’arrive pas du tout à distinguer ce que les gens disent au milieu du bruit…Socialement, c’est très angoissant et ça m’a gâché un certain nombre de moments qui se voulaient joyeux. Bonjour l’isolation et le sentiment d’anormalité qui va avec, quand on lutte déjà avec la partie sociabilité de sa vie…
A coté de ces recherches je me découvre aussi un tas de sensibilités communes à d’autres personnes, quand je me pensais seulement un peu « chochotte ». Je ne suis pas sensible émotionnellement dans le sens fleur bleue, mais je suis très colérique, je gère mal mes émotions. Depuis ma grossesse il y a 3 ans, je ne supporte plus les odeurs chimiques (déodorants cosmétiques ou produits d’entretiens), j’ai un dégout énorme pour des odeurs qui m’étaient jusqu’alors quelconques. idem pour des aliments tres précis qui peuvent me faire vomir meme en quantité infime. Je vie à Marseille et la luminosité m’est parfois difficilement supportable.
je suis tombée en scooter (factrice) , j’ai une entorse et une fissure naviculaire, au bout de 4 jours je suis retournée à l’hopital il m’ont dit que je devait marcher avec les bequilles et poser mon pied par terre, mais je n’y arrive pas. Là sa fait 9 jours que je suis en béquille mais je n’ai pas de platre, Es ce normale? j’ai le pied gonflée et je n’arrive toujours pas à bouger mon pied.Es ce normale. combien de temps encore pour que le pied se remet. merci pour votre réponse bien cordialement
Certaines personnes combinent deux paires de chaussettes. Une paire de sous-chaussettes (en polypropylène ou en soie par exemple) au contact de la peau pour évacuer la transpiration et la transférer à la paire de chaussettes extérieure. Celle-ci doit être spécialisée pour la randonnée. De cette manière, vos pieds sont secs, le frottement se fait avec la chaussette extérieure et la chaussette intérieure reste au contact du pied.
Bonjour, j’ai aussi une question sur les chaussettes. J’ai beau essayer plein de sortes de chaussettes en toute sorte de produits, qui sont supposé garder le pied au sec, rien ne me garde plus au sec que mes moyens bas de laine de Mérino. Après une journée, même juste au travail, les chaussettes en polipro, polyester, très aéré, etc. sont trempées, et mes Mérino sont à peine humides. Je ne comprends pas, mais je porte mes chaussettes en Mérino en plein été. J’ai rien trouvé qui me convient mieux.

• Mettre des lunettes de soleil. J’ai mis beaucoup de temps avant d’acheter des lunettes de soleil car je trouvais que ça donnait l’air snob (ne me demandez pas pourquoi, c’est idiot). Eh bien j’ai franchi le pas cet été en commandant des lunettes à ma vue et je ne regrette absolument pas. En plus de soulager mes yeux, cela me donne une impression de protection vis à vis de l’agitation de la rue.


Je me marie dans 2 mois et je serais enceinte de 7mois, donc pour ma robe je n’ai pas vraiment eu de choix. Ce sera une robe empire très simple. Ce qui me dérange c’est qu’il n’y a pas de traine ni rien qui me fait penser à une robe de mariée si ce n’est la couleur blanche, car c’est le type de robe que je pourrais mettre en étant simplement invité.

Suite à une arrachement osseux au niveau des pied gauche plus précisément l’astragale je me suis fait plâtrée 3 semaines… Aujourd’hui après 2 mois, une irm a été réalisé car toujours des douleurs. Le chirurgien m’a annoncé qu’il existait un oedeme osseux au niveau du thalus anterieur. Je voulais savoir si je pourrais reprendre le judo bientôt? Et aussi combien de temps faut-il a la résorption de l’oedeme?
Bonjour ! je n’ai pas de conclusions comme la plus part des com’s, mais depuis un entrainement de basket ( ou nous avons fait des exercices qui peuvent etre imprudent lorsqu’on ne fait pas attention) et le lendemain aprem, j’ai eu extremement mal ( sur le coup je n’ai rien sentie , lors de mon entrainement) , a peu pres vers l’os naviculaire , et la douleur ne s’arrete pas ou si mais pendant un last de temps faible, et je me demandais si vous pensiez que je devait aller consulter ou pas ? ou attendre quelque jours, mais je reprend les cours dans 2 jours donc ^^ et je fais 6heures de sports dans la semaine, donc sa m’embeterais beaucoup .. merci pour votre reponse !
×