Niveau cheveux, pensez à les ordonner et pourquoi pas porter un joli accessoire pour les habiller? Une fois de plus, beaucoup de femmes n’osent pas (ou oublient ?) de porter de jolies barrettes à ornements ou de beaux headbands. S’habiller pour aller en boîte de nuit est aussi l’occasion d’en mettre alors profitez-en en enfilant un foulard dans vos cheveux style Brigitte Bardot ou un serre-tête façon princesse.
Votre soutien et votre souhait de les faire grandir en les faisant prendre conscience des gestes pour se préserver et aller mieux, c’est…Parfait. Vous me direz sans doute que vous trouvez cela normal, en tant que parent, mais faire ces découvertes seul, sans aucune aide extérieure et même des proches qui nous mettent sans le vouloir -parce qu’ils ne savent pas- les bâtons dans les roues, c’est long, difficile, et on passe souvent par des épisodes de mal-être prononcé.
Ainsi accoutré, je me dépêchai de me rendre au collège. Je retrouvai deux autres « collés du dimanche » qui attendaient devant la grille encore fermée que l’on vienne leur ouvrir. Je n’étais donc pas seul et la présence de ces compagnons d’infortune m’avait quelque peu soulagé. Il y en avait un plus vieux que moi, de 14-15 ans environ, coupable d’avoir molesté un plus jeune, infraction grave sévèrement punie. C’était un garçon à la taille élancée et planté sur une superbe paire de jambes longues et lisses dont la musculature à la fois robuste et déliée émergeait de sa culotte courte d’uniforme. L’ovale de son visage encadrait une expression calme et assurée. Etait-ce dû à son ancienneté ? En tout cas, il paraissait ne rien craindre de la retenue.
Combien de fois avez-vous craqué pour des chaussures à talons pour renoncer à les porter une nouvelle fois ? En effet, ce modèle de souliers a beau nous sculpter des jambes de rêve et allonger notre silhouette, il n’en reste pas moins très inconfortable. Savez-vous qu’il existe des petites astuces pour rendre les chaussures à talons immédiatement plus agréables à porter ? Rouge Framboise a cherché et repéré quelques techniques qui transformeront littéralement votre vie de fashionata. Vos pieds vous en remercieront ;) !
Bonjour, je viens donner de mes nouvelles! Alors j’ai revu l’orthopédiste et il m’a redonné 6 mois sans sport, mais je sais très bien qu’après les 6 mois ce sera pareil ou même pire. Alors j’ai été chez mon medecin traitant qui m’a dirigé vers un rhumatologue qui me dis que je peux reprendre le sport sans problème depuis 6mois, en me disant que c’est la douleur qui compte. Le problème c’est que je ne sais pas si j’aurais mal quand je reprendrais le sport et donc que je repayerais les frais de consultation chez le rhumatologue si je dois y retourner. Je me pose beaucoup de questions, entre deux professionnels « anciens internes des hopitaux » qui me disent chacun le contraire de ce que l’autre dit. Le mieux serait d’avoir encore d’autre avis, ou simplement d’essayer une reprise progressive et douce du sport, en esperant que ça ne s’aggravera pas comme les autres fois. En tout cas merci à votre site qui permet d’echanger nos experiences et donc « d’aider » plus ou moins les gens, malgré que cela peut influencer à tort. Bref les lecteurs je vous conseille honnêtement de changer de medecin si vous sentez vraiment que votre medecin actuel ne fait pas avancer votre problème, sinon vous perderez enormement de temps et d’argent, et votre blessure peut s’aggravée pendant ce temps, ou prenez l’avis de plusieurs medecins si possible. Je vous donne de mes nouvelles au plus vite.
Bonjour, voilà j’ai 42 ans je joue au foot et j’ai une douleur ou plutot une pointé de douleur au tendon d’Achille gauche. J’avais senti une petite pointé de étirement au niveau de mon tendon et j’ai aussitôt arrêter tout effort physique. Cela fait plus de 6 mois et pourtant pendant les 3 premiers je n’ai pas senti cette douleur, c’est venu que depuis le mois de juillet et puis cela c’est atténué puis plus de douleur à partir de août mais il est revenu en septembre lorsque j’ai repris l’entrainement avec une petit entorse du pied gauche. Cette douleur au tendon ne me gène pas plus mais j’ai peur que cela devienne une rupture du tendon car j’ai déjà eu cette rupture sur le pied droit. A vous relire merci d’avance
Je viens de commencer un bouquin rédigé par P Clervoy sur le mental et le corps et une question me vient en tête : sachant qu’une aponévrose de taille normale mesure entre 3 et 4 mm, je souhaite savoir si des personnes ressentent peu de douleurs avec une aponévrose mesurée à 7mm par ex ou si d’autres ont des douleurs insupportables avec une aponevrose mesurée par echo ou IRM à 5mm. La douleur est-elle proportionnelle à l’aponevrosite mesurée ? Certains ont des hernies douloureuses d’autres non ; en est-il de même pour les aponevrosites ?

– Soit une tendinopathie, et en priorité au vu de la localisation, une atteinte du tendon du muscle tibial postérieur. Ce muscle s’insère sur le scaphoïde tarsien après être passé sous la malléole interne. Il s’agit d’un tendon d’un muscle très sollicité chez les coureurs car il permet d’amortir la pose du pied lors de la phase d’atterrissage au sol puis évite l’hyperpronation avant de participer à la propulsion lors de la phase de décollage.
Je vacillai, sentant mon visage s’empourprer en même temps que m’apparaissait le ridicule de ma culotte enfantine, trop étriquée et dégrafée à la taille. Il me semblait même que la fine l’étoffe se resserrait plus étroitement autour de mes fesses. Je dus balbutier quelque chose d’inintelligible alors que, vraisemblablement, aucune réponse n’était exigée.
Une fois de plus je ne peux que vous recommander de ne pas vous inquiéter, ce ligament est probablement guérie lui aussi et cicatrisé à présent. Simplement, sa remobilisation le sollicite à nouveau après quelques semaines d’inactivité pendant lesquelles il a perdu de sa souplesse et s’est un peu enraidi. Une reprise d’activité progressive avec des séances de kiné adaptées sauront lui faire retrouver un fonctionnement normal et sans douleur. Là aussi des semelles orthopédiques qui viendront stabiliser votre pied vous aideront bien.

Je suis une femme de 25 ans, je cours 3 à 4 fois par semaine et j’ai une douleur au niveau du tendon d’Achille gauche. Je n’ai rien ressenti de particulier lors de ma séance de jeudi soir, mais le vendredi j’ai commencé à ressentir cette douleur qui ne s’estompe pas, elle apparait plutôt lorsque je lève le pied et j’ai moins de douleur lorsque je suis en talon plutôt qu’à plat. Petit footing le samedi matin, les début était très douloureux puis la douleur est devenue supportable, mais la douleur est toujours là après l’effort.
Quand on n’a pas l’habitude de marcher avec des talons, on ne jette évidemment pas son dévolu sur des escarpins de 12 cm. Du moins pas tout de suite. D’ailleurs, des talons qui dépassent les 7 cm peuvent causer des douleurs au dos. C’est pourquoi on se lance prudemment dans l’aventure avec un talon raisonnable, de préférence large ou reposant sur une plateforme.
Sur le plan thérapeutique, courir avec des chaussures et des semelles parfaitement adaptées, c’est le début de la sagesse. Glacer pendant 20 minutes à la fin des séances puis recommencer avant le coucher, c’est une très bonne technique préventive. Revoir son entrainement avec les conseils d’un entraineur, c’est incontournable. Je vous propose aussi d’être pris en charge régulièrement par un kinésithérapeute qui connait bien les sportifs. Ce kiné pourra mettre en place des traitements manuels et physiques pour calmer la douleur et accélérer la cicatrisation de la blessure tendineuse. Enfin, il surveillera votre technique pour étirer les muscles de la jambe et vous expliquera comment renforcer le triceps sural selon le protocole de Stanish. Une fois les soins terminés, vous devrez reproduire ces techniques après les séances d’entrainement au minimum deux à trois fois par semaine.
Vous avez plus de chances d’avoir des ampoules avec des chaussures neuves qu’avec des chaussures déjà portées (par vous, pas par quelqu’un d’autre). Cela est d’autant plus important que les chaussures sont rigides. Par exemple, des chaussures de trail se font très rapidement par rapport à des chaussures de trek en cuir. Vous pouvez profiter de cette période de « cassage » pour tester les paires de chaussettes qui vont le mieux avec ces chaussures et trouver le bon laçage pour qu’elles soient confortables.
oui, effectivement une facture de fatigue de l’os naviculaire peut, provoquer une fracture de fatigue. Dans tous les cas il s’agit probablement d’une surcharge ou d’un stress inhabituel au niveau de cet os. Par ailleurs vous présentez un facteur favorisant, à savoir un traumatisme controlatéral responsable d’une majoration de la charge sur ce pied gauche.
De plus,je suis hyper frileuse au point de le considérer comme un handicap.J’ai facilement 5 couches de vêtements chauds et 2 paires de chaussettes de laine quand mes voisins ont un seul Tee shirt à 20 degrés dans la pièce !!c’est mon premier critère de choix d’habits entre septembre et juillet…J’y réfléchis avant chaque sortie. En extérieur mais aussi en sortie sociale,difficile d’être féminine
Pour résumer brièvement suite à un accident de cheval ou mon cheval m’est tombe sur le pied j’ai une fracture du naviculaire, une fracture du cunéiforme avec déplacement, trois luxations au niveau cuneiformes/1er metatarse (en gros luxation Columno spatulaire) et rupture du ligament de lisfranc.. ça fait beaucoup effectivement ! J’ai été opérée le 29 décembre 2015 avec réduction orthopédique et osteosynthese (j’ai des vices dans cuneiforme et naviculaire)… voilà pour l’histoire !
Bonjour, depuis lundi je ressens une vive douleur au niveau de la face externe du pied gauche, au niveau de l’os cuboïde. Celle-ci se réveil lorsque je pose mon pied à plat et c’est plus intense lorsque le pied est en légère supination. Je dois marcher sur la pointe du pied pour ne ressentir aucune douleur. J’ai commencé à ressentir les premières douleurs une heure après une sortie de course à pied et mon pied été complètement paralysé le matin au réveil. Avez-vous une idée de la nature de la blessure?
Une enfant de 8 ans active ou sportive qui se plaint de douleurs articulaires multiples et répétées doit être prise au sérieux. Bien évidemment, la maladie de Sever est le premier diagnostic à poser chez une enfant qui se plaint du talon mais ces douleurs restent le plus souvent localisées à la cheville. Elles s’accompagnent rarement d’autres douleurs articulaires au genou ou à l’aine comme c’est le cas chez votre fille.

Ne mettez pas de chaussures neuves au risque de souffrir le martyr ! Les chaussures couleurs nude sont une bonne alternative car elles ne vont pas venir briser l’harmonie couleur de votre silhouette. Elles se feront discrètes, laissant avant tout parler les couleurs de votre robe. Elles ont aussi pour effet d’optique d’allonger les jambes. Lisez mon article 3 astuces pour sortir jambes nues sans complexer si vous hésitez encore à porter des collants chair en été…
L’histoire clinique que vous racontez parfaitement fait penser à des lésions du corps du tendon d’Achille : douleur à début brutal, puis amélioration, puis récidive. Lorsque vous passez les doigts sur votre tendon douloureux, sentez-vous une bosse ? Si oui, il s’agit probablement d’un nodule cicatriciel, c’est-à-dire d’un mode typique de cicatrisation du tendon après rupture de quelques fibres. Ces nodules ne sont pas systématiquement une porte d’entrée vers la rupture, loin de là, mais, au vu de vos antécédents, il est important que vous soyez prudent et raisonnable. Je ne peux que vous conseiller de consulter votre médecin traitant ou bien un médecin du sport qui sauront vous orienter vers un radiologue spécialisé. Celui-ci devrait vous proposer une échographie et éventuellement une IRM qui montreront précisément l’état du tendon. Sommes-nous devant une lésion cicatricielle bien évoluée ou bien existe-t-il toujours une fissure du tendon ? Les traitements seront différents en fonction du type de la lésion, de son importance et sa localisation. Les conseils de reprise du sport suivront.
Merci beaucoup, Marina ! Elle est très jolie la veste que vous proposez en lien, mais j’ai peur qu’il fasse déjà un peu chaud pour une veste plus épaisse et manches longues comme celle-ci (la mariage est dans le sud). Je me sentirais peut-être plus à l’aise avec une veste plus légère manche 3/4. A votre avis, le gilet dans l’esprit du Caroll du lien pourrait fonctionner ? “Calmer le jeu” si je comprends bien, c’est positif, non ? 🙂 Encore merci !
Bref. Du coup à part le goût tous les volets (spécialement l’odorat) éveillent beaucoup de souvenirs de tentatives pour réparer ces situations pénibles et la perplexité que ça éveille chez les autres. Notamment sur la température…Quand on ne supporte pas quand la température est trop extrême, que ce soit dans le chaud ou le froid, on se prend une volée de remarques sur le fait qu’on est trop chochotte. Sur ce point-là(où il est difficile de cacher son hypersensibilité), c’est ce que je trouve le plus difficile à vivre, au quotidien et avec des tierces personnes.
Bonjour, je viens de rencontrer une fille qui est hypersensible notamment sur le plan sensoriel. Je commence à m’attacher à elle mais elle a jamais vraiment eu de réel relation amoureuse et elle ressent de manière beaucoup plus intense une caresse ou un baiser. Jusque là rien de très grave mais je ne sais pas si un jour on arrivera à avoir des rapports sexuels. Je sais que ça relève de l’intimité et qu’une relation saine ne se limite pas à ça mais j’aimerai avoir votre avis sur la question. Aussi, sur le plan émotionnel elle est souvent dépassée par le monde extérieure comme tu l’expliques dans ton article et a tendance à ne pas savoir établir des priorités. J’espère que j’arriverai à prendre soin d’elle et que son hypersensibilité ne va pas nous empêcher d’être heureux. Merci d’avance pour votre retour.
Vos accessoires sont bien choisis en terme de coloris pour aller avec cette robe. Pour le haut, difficile à dire sans connaître la coupe de la robe. Peut-être qu’une veste courte, forme “carrée” conviendrait dans un maximum de cas. Quant à la couleur, je vous conseille un bleu marine ou un rouille ou camel pour reprendre une des couleurs de vos accessoires. Bel été !
bonjour il y a 2 semaine, je me suis fait mal au pied on jouant au foot. je voulais intercepter le ballon et j’ai voulu changer de direction et j’ai posé mon pied d’appui entre une touffe herbe et la terre ( c’est un terrain en mauvaise état ) et j’ai senti mon pied se tordre, je pensais que c’était une foulure mais non. je marchais on boitant la douleur sur 10 était de 4 j’ai senti après que j’était refroidi que la douleur était passé de 4 à 8, je marchais plus on boitant mais on sautillant j’ai mis mon pied dans la glace je pouvait difficilement faire un mouvement vers le haut et vers le bas pendant 3 jour j’avais une douleur assez constant. et depuis sa c’est calmer mais une douleur sur un point précis persiste et quand je marche sa me fait pas mal et au bout d’un certain temps une légère douleur j’ai remarquer aussi quand je veut faire un mouvement vers le haut avec mon pied sans avoir marcher la douleur est là. j’ai fait des recherches et c’est au niveau de l’astragale ou du talus je ne sais pas très bien le situer sur une image.
Après avoir consulté des médecins du sport, podologues et autres kinés, je me suis orienté vers le docteur J. Vernois, du CHU d’Amiens. Il m’a confié que c’était un cas rare et qu’après moultes radios, scanner et irm, j’avais une pseudarthrose du scaphoide tarsien, étant donné que celui-ci était toujours fracturé (1 morceau principal et une esquille complètement détachée).

Renforcez la peau de vos pieds. Cela permet de retarder l’apparition d’ampoules. Pour cela, le plus simple est de marcher. Plus vous marchez, plus la peau de vos pieds s’épaissit et s’endurcit. Si vous ne randonnez pas souvent, marchez avec vos chaussures de randonnée de temps en temps dans la vie de tous les jours ou marchez pieds nus. Certains vont jusqu’à utiliser du jus de citron, de la Bétadine ou de la pierre d’alun pour se durcir la peau des pieds.

Tout dépend aussi du type de pied : «Si ce dernier est creux il a besoin d'un dénivelé, car il ne supportera pas le plat. À l'inverse, un pied plat aura du mal à être haut perché, et ne supportera que quatre ou cinq centimètres maximum», poursuit le professionnel. Par ailleurs, il est aussi conseillé de choisir la forme du talon en fonction de ses antécédents : «Les "aiguilles" sont mieux supportés par les femmes qui ne souffrent d'aucun problème d'articulation, tandis que toutes celles dont les chevilles sont fragiles devront porter des talons épais», recommande Arnaud De Fierkowsky.
Bonjour, je suis invitée à un mariage début octobre, j’ai craqué pour cette robe(framboise écrasée) mais j’ai beaucoup de mal à l’accesoirisée https://www.petitemendigote.fr/fr/product/pap-h18/17169-1-pippa-sat. En réalité ce qui me bloque c’est que je vais devoir mettre des collants noirs, mon sac à main sera gris foncé avec une bande argentée et une bande noire. Que puis-je mettre comme veste, écharpe et chaussure sans trop alourdir le look?
Après les conseils d’ordre général, voici des petites astuces sens par sens. Et parce que la perception de notre environnement ne se limite par au cinq sens que nous avons appris à l’école, j’ai essayé de faire une liste la plus exhaustive possible des différents types de stimuli auxquels nous sommes exposé-e-s, afin de partager des astuces ciblées.
Je me retrouve dans cet article (tout comme je m’étais retrouvée dans celui sur l’hypersensibilité émotionnelle). Je ne dors pas bien si il y a ne serait qu’une once de lumière, c’est pourquoi je voyage toujours avec un masque de sommeil. Et le bruit est sans doute ce à quoi je suis la plus sensible : les travaux, la circulation, les klaxons, la musique, les conversations, … Ca me fatigue énormément. Quand je vivais à Paris, je n’en ai pas « profité » comme disent mes amis, je ne sortais pas pour aller dans les cafés et bars le soir. Je n’avais qu’une envie : rentrer chez moi me refugier au calme.
Pour être totalement à l’aise dans des chaussures, il faut "les faire" à son pied, un bon moyen d’assouplir le cuir et de ne plus souffrir. Pour ça, le mieux reste de les porter à la maison, une petite heure, chaque jour, avant de vous lancer dans la rue. Préférez les porter le matin : vos pieds sont nettement moins gonflés qu’en fin de journée. Faites quelques pas, portez-les pieds nus, avec des collants. Vous verrez, c’est magique !
ça fait un mois maintenant que je suis tombée, j’ai quand même marché avec des béquilles pendant 3 semaines, avec arrêt de travail. Par contre j’ai bossé une semaine, sans béquilles mais en restant à mon bureau au max. j’ai de nouveau mal, alors arrêt pendant un mois et rééducation chez le kinésithérapeute pour 2 mois. Je suis toujours enflée, et ne peux pas dérouler le pied. Ça devrait s’arranger!

il y a 2 ans, j’ai essayé par hasard des chaussures (New B… je ne fais pas de pub, hein ! ) ayant une partie arrière plus basse, qui monte moins que la plupart des chaussures le long du tendon. j’ai trouvé ça intéressant car la douleur à la course était moindre. j’ai donc commencé avec une première paire, puis j’en ai racheté une seconde. c’est là que ça devient intéressant : à force de ne plus avoir cette pression mécanique sur le tendon à la course, mes tendons vont mieux ! désormais , ,je peux courir bien plus longtemps. Dans les mois les plus mauvais , j’avais mal pendant les 2 premiers kilomètres, puis à partir du 6ème ! maintenant, je n’ai plus mal du tout en démarrage de session, et je commence à souffrir après 12/15 km ! Dans mon cas en tous cas , c’est un vrai miracle, sur 1 an et demi environ.
Ma difficulté, qui n’est, forcément, pas évoquée dans l’article, c’est de ne plus avoir de « lieu refuge » depuis que j’ai des enfants et de pouvoir difficilement pouvoir dire « stop, là je prends un temps pour moi dans ma bulle ». Et là, pour le moment, j’ai trouvé peu de solutions. Juste un petit truc, quand ils crient, font du bruit avec des jouets… Je leur mets de la musique et chante avec eux. C’est pas vraiment une activité silencieuse, mais au moins on est tous concentrés sur le même son, et ça évite les multiples sources de son parasites… Mais on ne peut pas parler de temps pour moi !

Les apprenties : Vous ne lâchez vos baskets que pour des ballerines ultraplates ? Sachez que marcher à même le sol n’est pas bon. En effet, vous risquez de vous faire mal au dos. Evitez de sauter les étapes et ne choisissez pas un talon plus haut que 6 cm. Si l'envie est plus forte, optez pour des chaussures à talons compensés. Votre poids étant mieux réparti, vous serez plus stable.
Les fractures du pied sont encore trop souvent négligées, maltraitées ou méconnues. Leur diagnostic repose sur la douleur localisée, parfois l’impossibilité de mouvoir le pied ou de s’y appuyer, ou en présence d’une déformation. La confirmation s’obtient avec une radio, même si cette exploration est parfois difficile à interpréter et réclame un IRM d’appoint.
Je me permets de vous conseiller de consulter des médecins ou des chirurgiens orthopédistes qui connaissent bien les sportifs car cette pathologie n’est pas toujours simple à traiter. Au cas où les radiographies seraient normales, il sera intéressant de faire une IRM de votre cheville. Cet examen donnera une idée très précise du niveau de l’atteinte des différentes structures de votre cheville (os, cartilages, articulations, réseau vasculaire et nerveux, muscles et tendons).
Et oui, parfois nos designers préférés ont oublié que le but des talons n'est pas de nous faire mal aux pieds ! Et ça Lady's Secret l'a bien compris. Cette marque nous offre toute une artillerie pour ne plus jamais avoir mal aux pieds en talons : Semelles anti-dérapantes, coussinets anti-douleurs, talonnettes anti-chocs... Le résultat ? Plus de plantes de pieds qui chauffent...qui chauffent...et qui vous fichent en l'air vos soirées (toute la gamme est en bas dans la sélection Let's shop).
Pour faire en sorte que le poids de votre corps se répartisse de façon équilibrée et harmonieuse sur la plante de vos pieds, il est essentiel de choisir des chaussures qui respectent la cambrure naturelle de ceux-ci. Si vous sentez que vos pieds sont confortablement installés dans vos chaussures, c’est que vous avez probablement réussi ce premier pari.
Ne mettez pas de chaussures neuves au risque de souffrir le martyr ! Les chaussures couleurs nude sont une bonne alternative car elles ne vont pas venir briser l’harmonie couleur de votre silhouette. Elles se feront discrètes, laissant avant tout parler les couleurs de votre robe. Elles ont aussi pour effet d’optique d’allonger les jambes. Lisez mon article 3 astuces pour sortir jambes nues sans complexer si vous hésitez encore à porter des collants chair en été…
J’ai énormément de mal à accepter cette situation dont je ne vois pas d’issue et l’idée de ne plus courir me rend malade. J’ai repris au total 7 kilos ce qui n’arrange rien mais maigrir sans la course je n’y arrive pas. Je pense que beaucoup de choses passent aussi par le mental mais à ce jour je n’arrive pas encore à franchir le pas. J’avais trouvé à travers le running des plaisirs tellement multiples, un vrai antidépresseur naturel !

Du côté des odeurs, celles de parfums, déo, désodorisant, encens et produits ménagers chimiques me donnent très vite mal à la tête, voire me donne une sensation de difficulté à respirer. Evidemment je n’en utilise pas, mais lorsque je les sens sur les autres ou chez les autres, cela m’est très désagréable… Que ce soit des personnes qui sont dans la même pièce que moi ou des personnes que je croise dans la rue, j’ai ensuite l’impression que mes narines se sont imprégnées de l’odeur de leur parfum. Je trouve cela horrible.
Bonjour, je viens de rencontrer une fille qui est hypersensible notamment sur le plan sensoriel. Je commence à m’attacher à elle mais elle a jamais vraiment eu de réel relation amoureuse et elle ressent de manière beaucoup plus intense une caresse ou un baiser. Jusque là rien de très grave mais je ne sais pas si un jour on arrivera à avoir des rapports sexuels. Je sais que ça relève de l’intimité et qu’une relation saine ne se limite pas à ça mais j’aimerai avoir votre avis sur la question. Aussi, sur le plan émotionnel elle est souvent dépassée par le monde extérieure comme tu l’expliques dans ton article et a tendance à ne pas savoir établir des priorités. J’espère que j’arriverai à prendre soin d’elle et que son hypersensibilité ne va pas nous empêcher d’être heureux. Merci d’avance pour votre retour.
Pour les semaines à venir, soyez prudente, patiente et confiante en suivant consciencieusement le protocole mis en place par le chirurgien et surveillé par le kinésithérapeute. Les semaines qui arrivent vont vous sembler longues mais c’est un passage obligatoire vers une bonne cicatrisation donc vers une reprise du sport sans problèmes. Et vous allez pouvoir reprendre le football, nous en sommes tous certains, mais après une rééducation adaptée chez un kinésithérapeute puis une véritable réathlétisation sur le terrain. Dans un premier temps, vous allez devoir aimer le vélo, puis la course à pied dans l’axe. Les sportifs opérés d’un tendon d’Achille reprennent généralement les sports collectifs six mois après la chirurgie.

Veuillez noter que les informations proposées dans cet article représentent les opinions de professionnels de la physiothérapie reconnus pour leur expérience et leurs compétences dans le domaine. Ces propos ne doivent cependant pas être considérés comme une position officielle de l’Ordre sur un sujet donné. Si vous souhaitez participer à la réalisation d’un de nos prochains articles de blogue, nous vous invitons à nous écrire à communications@oppq.qc.ca.


Je vous avoue que j’appréhende un peu de publier cet article car même s’il se veut utile pour tout le monde, il est aussi très intime. J’ai peur qu’on me juge sans me connaître, qu’on me dise que je m’invente des problèmes, que je suis dramatique, que je m’écoute trop, que j’en verrais d’autres dans la vie… Bref plein de choses que j’ai déjà entendu toute mon enfance. Aujourd’hui je sais au fond de moi que ces réactions ne changent rien à ma réalité mais j’ai encore du mal à les encaisser. Peut-être justement à cause de mon hypersensibilité, qui est aussi émotionnelle ? Dans tous les cas, j’aimerais dire à ces personnes que je ne fais pas ça pour me plaindre ou me faire passer pour une victime, mais au contraire pour être mieux dans ma peau. Pour m’accepter comme je suis et enfin m’autoriser à prendre soin de cette particularité.
Cette sensibilité est à double tranchant, un stimulus qui nous submerge peut à un autre moment nous procurer beaucoup de réconfort, s’il est justement dosé. Car les sensations plaisantes sont également ressenties plus intensément. Les hypersensibles sont ainsi plus attentif/ves aux détails. L’inverse de l’hypersensibilité est l’hyposensibilité : les personnes hyposensibles ont besoin d’une plus grand stimulation sensorielle que la moyenne pour être stimulée. On peut très bien être hypersensible à certains stimuli et hyposensible à d’autres. Ou alors cela peut varier au cours de notre vie.

Les sandales argentées sont une bonne idée. Pour le reste des accessoires, du doré, de l’argenté, du rouge ou du corail iront très bien avec cette robe et dans l’esprit festif d’un mariage. Pensez à des gros bracelets, de belles boucles d’oreilles. Pour d’autres idées, je vous invite à vous reporter à cet article : https://www.bienhabillee.com/les-accessoires-qui-donnent-du-style/


Encore mieux que le talc, il existe une crème presque miracle. Si si, promis, même qu’elle est approuvée par la rédaction en entier ! Son nom est rigolo : NOK. Mais on peut vous le garantir, elle fait des merveilles. Avec elle, vos pieds sont légers comme l’air et supportent de façon magique le port des talons. Cette crème à base de karité fait office de barrière contre les frottements. Normalement conçue pour la pratique intensive du sport, elle est finalement tout aussi douée lorsqu’il s’agit de vos talons.
Cependant, demeurait une inconnue dont je n’avais pas réussi à me débarrasser : c’était la rumeur troublante concernant les deux jeunes nièces de la directrice. Je les connaissais de vue pour les croiser de temps à autre, non sans un pincement de cœur lorsqu’elles venaient voir leur directrice de tante. Elles étaient tellement mignonnes ! Moi, comme mes camarades, on en pinçait pour elles.
Marcher avec des chaussures à talons hauts n’est pas naturel pour le corps. La coordination musculaire s’en trouve modifiée, ce qui peut avoir des répercussions sur les genoux, les hanches, le tronc ou encore le cou. De plus, comme cette façon de marcher est différente, elle accroît la fatigue musculaire. Il est d’ailleurs intéressant de souligner que l’effort physique s’intensifie lorsque vous marchez avec des talons hauts (la consommation d’oxygène et le rythme cardiaque augmentent).

N’oubliez pas les bas ! Les femmes n’apparaissaient jamais en public avec des jambes nues. Si vous ne trouvez pas de bas couture (avec une ligne de couture visible), il vous est possible de tricher en dessinant le long de l’arrière de vos jambes une ligne au crayon de maquillage sec noir sous votre collant semi opaque, l’illusion est amusante et assez réussie !


L’une avait mon âge et me ravissait avec ses couettes coquettement serrées par des rubans. L’autre, une grande et belle demoiselle de 16 ans, m’impressionnait avec sa longue et fine chevelure blonde qui retombait en frange nette sur son front. Or il se disait que ces visites avaient parfois lieu le dimanche, leur tante les faisant réviser dans son bureau, et même pendant qu’elle corrigeait un puni. La seule pensée de se faire fesser en leur présence me hantait comme un cauchemar et mon cœur s’emballait, mais non par amour !
bonjour, je n’ai pas parcouru tous les commentaires, j’ai vu qu’il était question de l’autisme, mais je vais ici vous parler des SURDOUES ( ou personnes à haut potentiel, ou intellectuellement précoce…). J’ai 43 ans, et je sais que je suis surdouée depuis seulement qq années. J’ai deux enfants, également surdoués, et j’observe chez eux la même hypersensibilité que chez moi, qui est complètement typique des « zèbres ». Une très forte sensibilité aux odeurs, depuis tt-petits, un rapport très particulier à l’alimentation, et un dégoût qui peut survenir du jour au lendemain, lorsque les sens sont vraiment trop sollicités. Par ailleurs, ils sont capables (et moi aussi) de reconnaître au nez et au goût une épice inconnue de tous leurs camarades… Une très forte intolérance à la douleur pour mon fils et moi (qu’est-ce que j’ai entendu comme moqueries lorsque j’étais petite ! « petite nature » et autres qualificatifs plutôt dégradants). Une peau qui ne supporte rien, qui gratte, qui rougit, qui marque, qui sèche…

non puisque je ne fais qu’une echographie et il s’est concentré sur la partie metatarsienne quand je dis boule je parle d’un gonflement j’ai repris rdv avec mon medecin pour lui montrer les resultats et demander une radio et surtout un arret car je travail debout et piétine tout la journee je ne supporte plus ok pour le rhumatologue je vais prendre rdv aussi merci beaucoup pour vos conseils et votre temps
j’ai des attelles et je fais de la piscine il n’y a que dans l’eau que je n’est aucune douleur le soucis c’est que une fois sorti de l’eau ce est pas la meme chose….les antidouleur je ne peux pas je ne suporte pas les cachet fort il m’on dit quil etait possible de poser les vis mais bon si on vis machoir main doight coude epaule genoux pied cheville etc ba je vais pas en avoi fini avec les operation en sachant que j’ai 90 pour cent du temps des probleme au reveille..a part ca il n’existe aucun traitement a ce jour..
Choisissez correctement vos chaussettes. Oui il faut en mettre – certains ont essayé sans et ce fut un échec. Elles doivent protéger vos pieds des frottements et évacuer la transpiration. N’utilisez pas de chaussettes en coton, car elles absorbent l’humidité et ne l’évacuent pas. Avec des chaussettes en coton, vos pieds restent toujours humides. En plus, le coton sèche lentement. Utilisez des chaussettes de randonnée spécialisées, renforcées et avec des coutures plates. Choisissez également des chaussettes adaptées à la température extérieure. Tout cela fera le sujet d’un prochain article.

Il m’est arrivé la même chose il y a 2 semaines, refus de priorité à un croisement et mn pied a fait tampon entre mon scoot et la voiture. 3 métatarses fracturés à la base et plus embêtant le cuboïde en miettes. T’es tu bien remise de ton accident? As-tu porté un plâtre? Moi je n’ai qu’une chaussure de marche avec interdiction de prendre appui sur mon pied pendant 1mois et demi, et piqures d’anticoagulants jusque là. Avais-tu des anti-inflammatoires et pendant combien de temps les as-tu pris? Mon chirurgien ortho est débordé et je n’arrive pas à savoir si après 2 semaines les anti-inflammatoires sont encore nécessaires. Si tu peux me donner ton retour sur tous ces points ce serait sympa. Par ailleurs sais-tu si tes fractures du cuboïde touchaient les cartilages ?
Depuis plus de six mois j’ai des douleurs aux deux pieds surtout le droit au niveau du tendon d’Achille au talon, douleur importante le matin qui aurait tendance á diminuer en cours de journée, mais lors d’inactivité (15minutes )la douleur revient, j’ai consulté, on m’a prescrit 15 séances d’onde choc (ultra douloureux ) qui n’ont servi à rien ainsi que des semelles , le Kiné ma dit qu’il ne pouvait plus rien pour moi, super !!!
Je voudrais témoigner sur l'excellence des soins prodigués à la Clinique du sport à Mérignac. Particulièrement j'ai eu à faire à un Chirurgien SPECIALISTE du dos, le Docteur DESTANDAU, pour un canal étroit et une situation particulièrement difficile. Cet excellent, très intègre, et combien honnête et compétent grand CHIRURGIEN , est connu hors de nos frontières pour sa grandeur d'EXCEPTION.
Pour information, J’ai été opérée il y a 2 ans et 3 mois d’une rupture du tendon d’achille (rupture pendant un match de badminton), par suture percutanée, s’en est suivi 10 mois de rééducation sans réussir à récupérer totalement ma flexion dorsale. Une douleur à la marche a persisté pendant plus d’1 an. La mise sur pointe de pied me reste encore difficile à l’heure actuelle.
Conclusion, sans être alarmiste je chercherais à votre place à vérifier que votre fracture évolue de manière normale en retournant consulter et en faisant le forcing si il faut pour passer une radio, pourquoi pas une scintigraphie et qu’un spécialiste puisse vous dire si votre état est normal ou s’il vous faut prendre encore des précautions ou vous abstenir de tout appui.
De la talonnette aux compensées, puis des bottines aux stilettos, mieux vaut donc y aller par pallier et varier les plaisirs, avec des modèles et surtout des hauteurs différentes. Tendons et muscles s'adaptent et se rétractent lorsque l'on porte des talons. Leur port excessif peut même entraîner un rétrécissement du tendon d'Achille. C'est pourquoi certaines ne supportent plus de marcher à plat, éprouvant alors un étirement douloureux. Changer évite qu'il ne se rigidifie. Et pourquoi pas au cours de la journée? Géraldine a toujours un sac à main suffisamment grand pour y glisser une paire de secours. Elle garde aussi plusieurs paires de talons au bureau: "Cette façon de procéder me permet de porter enfin toutes mes chaussures. Et même si ce n'est que quelques minutes dans la journée, ça reste alors un pur plaisir." 
×