Réussir à porter des chaussures à talons sans grimacer, on aimerait toutes pouvoir en être capable ! Cet été, on brûle d’envie de les porter avec des robes fleuries, des combinaisons légères et des shorts chics. En plus de sublimer et de finaliser la tenue, ils galbent élégamment la silhouette. Enfin, encore faut-il réussir premièrement à marcher avec et deuxièmement à les assumer toute la soirée. Ce qui est très loin d’être gagné. Découvrez nos huit astuces pour ne plus (jamais) avoir mal aux pieds avec des talons hauts. A nous la paire d’escarpins vertigineux !

Vous avez plus de chances d’avoir des ampoules avec des chaussures neuves qu’avec des chaussures déjà portées (par vous, pas par quelqu’un d’autre). Cela est d’autant plus important que les chaussures sont rigides. Par exemple, des chaussures de trail se font très rapidement par rapport à des chaussures de trek en cuir. Vous pouvez profiter de cette période de « cassage » pour tester les paires de chaussettes qui vont le mieux avec ces chaussures et trouver le bon laçage pour qu’elles soient confortables.


cet après midi je me suis foulé le cheville. La douleur à été vive sur le coup mais c est atténué rapidement ne me gênant que très peut por marcher. Sauf à certain moment notamment quand mon pied est en extension ou encore lorsque mon pied est en appuie sur la face externe (mauvais aplomb) Mais la douleur n est pas localisé à la cheville. Mais sur le côté en allant vers le dessus du pied. Au touché j ai vraiment mal à un point spécifique qui d apres votre schéma se situerait au niveau du cuboide ou alors à la base des metatarses des deux derniers oreilles. Je ne présente aucun oedeme ni d hematome.
La première chose que mon regard embrassa en entrant dans son bureau ce ne furent pas les nièces, mais un jeune homme de 16 ou 17 ans installé à un petit bureau au fond de la pièce. Penchée au-dessus de lui, la directrice semblait lui donner des conseils pour son travail. Sans même me regarder elle remercia la surveillante qui se retira me laissant là planté comme une souche, engoncé dans mon malaise car la seconde chose qui attira irrésistiblement mes regards comme un aimant, matérialisant mes craintes, ce fut LE martinet. Il était posé bien en vue sur le bureau, ses lanières de cuir brun lovées autour d’un manche en bois verni.
Bonjour, merci de partager votre histoire… Je me sens moins seule d’un seul coup… De mon côté, j’ai de l’hypersensibilité au toucher… Quand j’étais plus jeune, j’aimais beaucoup serrer très fort mes pantalons car je préférais les pressions fermes mais depuis peu de temps, je préfère les pantalons qui serrent moins, mais beaucoup de vêtements me gênent sans être serrés aussi alors je ne sais plus où en donner de la tête… Ce qui est bizarre est que cela peut dépendre des moments… Un jour je vais être gênée par un vêtement, et un autre jour ce même vêtement ne me gênera pas ou moins… Il faut savoir que je réfléchis beaucoup trop, je stresse beaucoup (depuis toute petite je me ronge les ongles), j’ai des angoisses, je suis migraineuse depuis aussi très longtemps… J’ai des complexes avec mon ventre… Je me trouve corpulente alors que tout le monde me dis que non. Je les crois car au fond je ne suis pas corpulente mais je n’accepte pas mon ventre quand même car je pense que c’est aussi à cause de cela que j’ai des gênes… Ces gênes me pourrissent la vie car cela me rend plus irritable et je dirais même que cela me met dans une situation de panique intérieure car je n’ai plus de contrôle sur mes sensations… Je n’arrive pas à lutter contre alors que j’aimerais… Je ne sais pas si j’ai toujours été comme cela sans le savoir consciemment… Mais en tout cas c’est très handicapant pour moi car quand cela se produit, ma motivation pour toute autre chose disparait car mon attention est focalisée sur mon mal-être… Est-ce que ces gênes peuvent disparaitre un jour ? Est-ce que quelqu’un a réussi à sen débarrasser ? Si oui, comment ?
C’est une bouteille aérosol lol. C’est un peu stupide je trouve. Elle est tombé droite sur le haut de mon pied de un mètre environ après avoir donne un coup de coude. Je reviens des urgences. J’ai fais une radio. C’est une contusion. Le docteur m’a dit qu’avec les médicaments ça irait mais j’ai du batailler pour avoir des béquilles pour m’aider a marcher. Sauf que j’ai toujours aussi mal a poser le pied. Mercredi je vais m’occuper de 3 enfants toute la journée. Faire des aller retour a pied et dans leurs escaliers de 4 étages. Le docteur n’a pas voulu me donner d’arrêt car elle sinon c’est piqure dans le ventre et prise de sang. Je l’ai trouvé très froide comme si elle pensait que je simulais. Je suis loin d’être une p’tite nature. J’ai deja cassé ma main et franchement la j’ai beaucoup beaucoup plus mal… Elle ma dit que si ça ne va pas mieux je devrais faire une radio. Elle ma dit de marcher et pas de reposer mon pied pour éviter la phlebite. Sauf que la même avec les médicament je n’arrive pas a poser mon pied. Je prend très rarement des médicaments ils agissent vite d’habitude. La c’est paracétamol et antalgique et ça ne me soulage pas alors que d’habitude 300 g de paracétamol pour une douleur fonctionne direct. Cela m’inquiète… Merci pour votre réponse en tout cas.

Enfin, vous décrivez des douleurs bilatérales ce qui n’est pas habituel chez un coureur. Il n’est pas impossible que ces douleurs sous le pied soient le signe d’un début d’une maladie rhumatismale. Ceci expliquerait les difficultés à vous soigner. Le rhumatologue que vous allez consulter pourra faire une recherche en ce sens en vous prescrivant une analyse de sang. Gardez patience. Ces aponévrosites sont toujours longues et complexes à soigner mais je suis bien persuadé que les médecins, kinésithérapeutes et podologues qui vous entourent sauront vous guérir.


Vous souffrez d’une tendinopathie d’Achille et, à vous lire, il me semble que vous avez très été très bien prise en charge. Vous parlez d’un nodule sur le tendon ce qui nous oriente vars une tendinopathie du corps du tendon. Dans ce cas le traitement par ondes de choc est souvent efficace pour soulager la douleur. Les étirements du tendon d’Achille et des muscles de la face postérieure de la jambe sont très importants à poursuivre et sont complémentaires des autres traitements.

bonsoir, pouvez vous m’aidez depuis plus d’un an je souffre du tendon d’achille gauche apres avoir fait des ondes de chocs la douleur est revenu au bout de trois mois apres l’arret des seances , une echographie passe aujourd’hui fait apparaitre une collection ovalaire 15mm d’epaisseur et 35mm de grand axe au niveau de la partie proximale du tendon d’achille gauche dis moi , que dois -je faire pour calmer la chose merci


Bonjour, il y a un mois je me suis tombée une bûche sur le dessus du pied évidemment sans pantoufles. J’ai eu un bleu pendant une semaine. Mais depuis j’ai toujours mal, voir la douleur irradie vers les deux premiers orteils côté intérieur. J’ai passé une radio ce matin on m’a dit que ça ne semble pas être cassé. Mon médecin m’a prescrit un irm, est ce que c’est possible que malgré une radio qui s’avère négatif pour une fracture un irm peu révélé qu’il y a bien fracture ? En tout cas j’ai bien mal au toucher, au port de chaussure et à la marche même si cela ne m’engendre pas un boitement.
À moins que vous soyez adepte des échasses, oubliez les talons de plus de 10 cm. Au-delà, la cambrure de la chaussure est franchement verticale, du coup, elle n’épouse pas celle du pied. Résultat, le pied se contracte et vous avez mal. Si vous n’êtes pas habituée aux talons ou que vos pieds sont particulièrement sensibles, restez raisonnable : entre 5 et 7 cm, c’est parfait. De même, plus le talon est étroit, moins la surface de contact au sol est grande et donc plus la marche est délicate. Du coup, laissez de côté les talons aiguilles et préférez des talons carrés.
Je te comprends car moi j’ai toujours froid, mais ensuite j’ai souvent vite chaud, bref peu de tolérance face aux températures! En hiver, la première chose c’est d’appliquer la technique de l’oignon (ex: un débardeur sous un haut ou une robe, puis un pull et/ou un gilet dessus, une écharpe pour le cou et la nuque (où se situe le centre de la régulation thermique!), des gants toujours dans le sac pour sortir ainsi qu’un bonnet pour les oreilles. Pas de chevilles à l’air et encore moins le dos et le ventre (débardeur dans le pantalon, ni vu ni connu 😉 ). Il ne faut pas avoir peur de ne pas suivre la mode en tout cas, mais on peut tout à fait être féminine tout en étant bien au chaud 😉
le droit de marcher avec une fracture plâtrée n’est pas systématique, tout dépend de la fracture elle-même ainsi que du chirurgien (il y a différentes écoles). De toute manière si votre plâtre ne comporte pas de talon ni de semelle de marche spécifique, vous n’avez pas le droit de l’appuyer !! Interdit donc, de marcher !!! Je pense que dans une 15aine vous devriez revoir un médecin spécialiste, il sera temps de lui poser la question à ce moment là.
Lorsqu’une thérapeutique ne fonctionne pas, il faut d’abord se poser la question essentielle de la bonne indication : la technique que nous utilisons est-elle la seule adaptée au type de la pathologie dont souffre le sportif ? En clair, avant de « jeter le bébé avec l’eau du bain », mieux vaut se poser la question sur les autres techniques à associer en cas de pathologie de l’aponévrose plantaire chez un sportif.
je souhaite faire part de mon experience; je me suis fracturé l’os naviculaire en retombant d’un petit coup de pied sauté droit, et j’ai imaginé que je m’etais tordu la cheville gauche car j’ai eu la même sensation de douleur (en beaucoup intense) enfait je ne sais pas très bien si je me suis tordu la cheville ou le pied bref impossible de marcher dessus et quand je le posais parterre je souffrais, et donc j’ai été à l’hopital et été platré 6semaines avec piqûres d’anti-coagulant… On m’a enlevé le plâtre et l’orthopédiste m’a dit que je pouvais reprendre le sport ainsi que les coups de pieds 6semaines plus tard en fesant en attendant de l’auto-réeducation, j’ai donc fais tous ce qu’il m’a dit et j’ai repris petit à petit le sport (vélo, karaté…), mais quelque jours après les 6semaines, en jouant tranquilement au football j’ai eu une vive douleur autour de la fracture, je suis retourné chez l’orthopédiste et passé des I.R.M qui ont décélées des oedèmes osseux relativement importants, l’orthopédiste m’a dispensé de sport pendant 6mois et m’a dit de repassé faire un bilan une fois ces 6mois passés, j’y suis allé et j’ai passé une I.R.M dont je recois les résultats Lundi, je vous donnerais des nouvelles, en attendant je voudrais vous conseiller de ne SURTOUT PAS VOULOIR « DANSER PLUS VITE QUE LA MUSIQUE » vous perderez enormément de temps et d’argent, moi j’ai respecté tous ce que m’a dis le medecin et j’ai quand même eu des problèmes. BREF à bientot et merci beaucoup pour ce site car c’est le seul qui sujette les fractures de l’os naviculaire.
J’aurais un conseil à vous demander; je vais très prochainement assister au mariage de mon frère, j’ai déjà acheté une partie de ma tenue mais il me manque encore deux chose: les chaussures et la veste/gilet, et je ne sais pas quoi choisir. J’ai acheté un pantalon crème assez large, avec une coupe chic, un haut sans manches avec un imprimé de fleurs jaunes et de gris délicats; comment assortir le reste de la tenue? Quelles couleurs choisir? Merci d’avance pour votre précieuse réponse…
Lacez vos chaussures correctement – ni trop ni pas assez. Si elles sont trop lâches, votre pied bouge dans la chaussure et s’échauffe. A l’inverse, si elles sont trop serrées, cela favorise l’apparition d’ampoules en concentrant les frottements en certains points. De plus, vous avez les pieds qui gonflent plus facilement dans des chaussures serrées. N’hésitez pas à réajuster le laçage pendant la randonnée pour trouver ce qui convient le mieux à vos pieds.
Choisissez de belles chaussures, ouvertes en été ou type escarpins bouts ronds en hiver. Faites surtout attention à la hauteur du talon, elles doivent être très confortables pour vous tenir toute la nuit ! Donc choisissez un talon de hauteur moyenne entre 5 et 7 cm. Les chaussures seront assez hautes pour booster votre tenue et le look de votre silhouette mais aussi très confortables.

Merci beaucoup, Je vais chercher comme vous l’avez dit, approfondir les examens, question d’y voir plus clair sur le mal. Au stade actuel, je comprend que ce soit pas vraiment faisable de trouver de quoi il est question rien que sur la base des résultats des examens que j’ai, encore moins rien qu’en se basant sur la descriptions des douleurs que je ressent.


Votre histoire est très intéressante car originale et exemplaire. Voici une sportive qui pratique très régulièrement et sans problèmes deux sports sollicitant beaucoup les tendons d’Achille, le fitness et la danse. Mais, à chaque fois, la tentative de débuter un autre sport, comme la boxe thaï, se solde immédiatement par une douloureuse tendinopathie d’Achille !!!
Dans un premier temps, il me semble important que vous soyez pris en charge par un kinésithérapeute qui connait bien les sportifs. Les étirements du tendon d’Achille et des muscles qui composent le système décrit plus haut doivent être réalisés correctement et régulièrement. Le travail d’équilibre et de proprioception est incontournable. En complémentarité à cette rééducation, l’analyse du déroulé du pied chez un podologue du sport permettra de mieux comprendre votre technique de course et d’envisager l’utilisation d’une semelle orthopédique pour éviter le surmenage de la voute plantaire. Les semelles orthopédiques font partie du traitement mais il n’est pas toujours simple de trouver des semelles parfaitement adaptées à son pied. Bien souvent plusieurs visites et examens sont nécessaires pour trouver les semelles miracles. Il est intéressant de porter des semelles adaptées aux chaussures de travail qui seront différentes des semelles glissées dans les chaussures de running.
les douleurs que vous évoquez n’ont rien d’inquiétant à mon avis et proviennent de la raideur qui s’est installée du fait de votre immobilisation lorsque votre pied se retrouve libre et que les différentes structures anatomiques se retrouvent à nouveau sous tension. Ce problème disparaîtra progressivement lorsque vous reprendrez la marche et grâce aux séances de kiné que votre médecin vous prescrira.
Si je peux me permettre, j’aurais plutôt opté pour un collant bleu marine ou résille chair pour garder l’esprit frais et léger de la robe. Si vous osez une petite veste argentée serait top, mais sinon le blazer bleu marine restera chic et vous pourrez le porter plus tard au quotidien. Pour les chaussures, visez aussi des coloris basiques comme un nude, un soulier métallisé (argenté pour rappeler le sac), gris ou bleu marine. A bientôt
N’oubliez pas que les contrastes de couleurs ne sont pas difficiles à aborder lors des belles saisons, si vous portez une robe jaune soleil, optez pour des talons bleu klein. Plus ça tranche, mieux c’est! En guise de troisième couleur de tenue, choisissez une couleur neutre : noir, bleu marine, gris, nude ou crème et complétez l’ensemble de la tenue par cette couleur choisie.
Elle ressemble (un peu) à celle-ci, sauf qu’elle est plus longue (elle doit m’arriver aux genoux, puis je suis petite), fushia un peu plus foncé, le haut est avec des motifs effet 3D, la taille est très resserrée, avec un très beau ruban et noeud sur le côté (quelques strass au milieu du noeud). Je n’ai pas de photo car la couturière du magasin est en train de me la refaire sur mesure, elle était trop large pour moi. Je l’aurais la semaine prochaine!
Ignorant toujours ma présence, la directrice se dirigea vers son bureau où elle saisit le bulletin rose de punition à côté du martinet. C’est alors seulement qu’elle daigna planter ses yeux sur moi et m’ordonna d’approcher. La sévérité de son regard me transit net. Tout se brouilla dans mon esprit tandis que je m’avançais péniblement. J’avais l’impression désagréable que le jeune homme me dévisageait crûment avec insistance sans l’ombre d’un embarras.
×