depuis j'ai de grosse douleur, sur limoges(mon domicile) mon generaliste ma fai passer plusieur examen (irm,infiltration,seintigraphie,kine) j'ai vue plusieur medecin (chirurgien,rhumatologue) ,tout ceux ci a abouti a plusieur diagnostique mais rien de vraiment concret,aucun en commun, en ayant toujour ces douleur et travaillant dans le domaine sanitaire et social (amp) que je ne peut exercer pour mes douleur depuis 5 mois je me pose des question?
vous constaterez sur le site que vous n’êtes malheureusement pas la seule à qui on a diagnostiqué une entorse alors qu’une fracture d’un os voisin est passée inaperçue. C’est un problème récurrent qui se reproduit très fréquemment. Et dans votre cas ce problème est important puisque vous avez des répercussions qui risquent de se solder par une intervention irréversible.

Niveau cheveux, pensez à les ordonner et pourquoi pas porter un joli accessoire pour les habiller? Une fois de plus, beaucoup de femmes n’osent pas (ou oublient ?) de porter de jolies barrettes à ornements ou de beaux headbands. S’habiller pour aller en boîte de nuit est aussi l’occasion d’en mettre alors profitez-en en enfilant un foulard dans vos cheveux style Brigitte Bardot ou un serre-tête façon princesse.
L’autre élève était le plus jeune. Sous sa chevelure blonde et bouclée il avait gardé le visage enfantin d’angelot que chiffonnait l’inquiétude. D’une voix timide, il nous confia qu’il était ici à cause de retards chroniques alors qu’il habitait tout près du collège. Deux avertissements assortis de mises en pénitence à genoux durant les récréations étaient demeurés sans effet. Il avait l’air manifestement plus perturbé que moi, sans doute victime de l’influence des grands élèves des classes supérieures.
j’ai déjà posté un commentaire auquel je n’ai pas eu de réponse encore, mais au fait je n’ai pas bien posé le problème ni la bonne question voilà: j’ai fait une fracture du 4ième métatarsien du pied droit avec une belle entorse a dit l’orthopédiste, on m’a plâtré le pied, un traitement : celebrex et doliprane avec proton, et j’étais déjà sous antibiotiques et maxilase, pour un autre problème, quand j’ai terminé les deux traitements, ça fait 4 jours j’ai le pied endolori quand je suis à demi allongée et quand je me lève j’ai très mal au pied (je ne le pose pas) avec des lancements qui cessent un moment après, Est-ce que c’est normal, j’ai encore pour 20 jours avant mon RDV avec le médecin, merci de me répondre
Choisissez de belles chaussures, ouvertes en été ou type escarpins bouts ronds en hiver. Faites surtout attention à la hauteur du talon, elles doivent être très confortables pour vous tenir toute la nuit ! Donc choisissez un talon de hauteur moyenne entre 5 et 7 cm. Les chaussures seront assez hautes pour booster votre tenue et le look de votre silhouette mais aussi très confortables.
Délicate question ! Il est clair que la fonction favorise le mouvement, c’est à dire que faire fonctionner un organe ou une articulation améliore son état, pour un tas de raisons physiologiques, parmi lesquelles on retrouve un meilleur graissage articulaire, une meilleure souplesse, de meilleures échanges cellulaires, une meilleure nutrition du cartilage, etc, etc…

Concernant la natation, c’est un sport complet qui agit sur l’ensemble du corps. Par contre, il n’a qu’un intérêt limité dans votre cas. Vivez normalement, faites du sport sans exagération et votre pied retrouvera toutes ses capacités d’avant. L’os naviculaire est une zone d’insertion importante du muscle tibial postérieur, sollicité dans tous les actes de la vie courante en appui. Dons, pas d’inquiétude pour le moment.


Je n’ai plus de plâtre depuis le 8 février soit depuis plus d’un mois… Depuis ce jour j’ai une botte orthopédique, des béquilles et de la kine (3 séances par semaine) mais je ne marche toujours pas bien que je puisse poser le pied sans poids du corps… J’ai encore des douleurs importantes le pied qui gonfle etc et je suis inquiète car je pensais déjà remarcher à ce moment du suivi.. Je revois le chirurgien le 21 mars et je suis sensée enlevée la botte ce jour mais j’appréhende car au vu de mes douleurs et de mes difficultés à me déplacer j’ai du mal à savoir quand je pourrais remarcher et… monter à cheval ! Les kinés ne me répondent jamais franchement et me disent toujours « bientot » mais en attendant je souffre et je suis bien embêtée dans mon quotidien… Peut être pourriez vous m’éclairer et me rassurer quant à la suite… Je me demande quand je pourrais remarcher normalement (sans douleurs et sans boiter) et surtout me remettre en selle !
×