En second lieu, devant une pathologie bien prise en charge mais qui traine depuis plusieurs mois, il est logique de remettre en question le diagnostic. S’agit-il d’une aponévrosite simple ou bien cette aponévrosite ne cache-t-elle pas un autre type de lésion comme une fracture de fatigue par exemple ? Quels sont les examens radiologiques réalisés et ne faut-il pas les refaire, ou les compléter par une IRM par exemple, pour mieux comprendre quelle est l’origine exacte de ces douleurs ?
J’ai 64 ans je fais du sport depuis toujours, je pratique le tennis 2 fois par semaine de 3 à 4 heure, je pratique le vélo de route de 2 à 3 fois par semaine, je roule surtout en moyenne montagne j’aime monté les cols mes sorties sont d’environ de 4 à 5 heure qui corresponds à environ 85 à 110 km c’est pas tant les km qui comptent mais la difficulté, et le ski 1 fois par semaine quand arrive la neige je fais beaucoup de hors piste je n’aime pas la facilité. Sans oublier des étirements tous les matin environ 20 mn. Les douleurs au talon d’Achille ont commencés il y a environ 1 an d’abord le droit suite à un contre pied, le gauche (idem droit contre pied) tout récemment j’ai remarqué une bosse osseuse à l’arrière du talon cela ressemble à la maladie d’Haglund décrite dans vos commentaires. J’ai consulté mon médecin qui m’a envoyé passé des radios et une échographie résultats pied gauche 4 incidences l’angle au sommet de l’arche interne est de 116° en faveur d’un pied creux (normal120à 128)
Si malgré nos quelques astuces – destinées à prévenir plutôt que guérir –, vos chaussures à talons vous procurent toujours des sueurs froides, vous pouvez aussi penser aux accessoires qui améliorent le confort. Semelles, patins, protèges-talons... un grand nombre d'accessoires innovants comme ceux de la marque Lady's Secret permettent de résoudre les petits problèmes que vous pourriez rencontrer (pied qui glisse, frottements, chocs...) pour supporter vos talons le plus longtemps possible.
Elle alla s’assoir à son bureau et me demanda de la rejoindre. Je fis quelques pas comme un automate et, l’instant d’après, je me retrouvai debout face à elle, mes genoux bloqués dans l’étau des siens que découvrait la jupe légèrement remontée sur ses cuisses. Subjugué, j’accomplis de nouveau les gestes de l’obéissance quand elle m’ordonna de croiser les mains au-dessus de ma tête.
Mais saviez-vous qu'il existe une astuce toute bête qui permet de rendre ses chaussures beaucoup plus confortables ? Si on connaissait déjà la technique des chaussures dans le congélateur, et celle, du port des chaussures chez soi avec des grosses chaussettes pour détendre le cuir, le site américain PureWow nous apprend aujourd'hui qu'il n'a qu'à plonger dans son sac à main pour trouver l'ingrédient qui permettra de protéger ses pieds. Mais alors, c'est quoi ce petit élément magique ?
on m’a enlevé le plâtre hier, j’ai demandé s’il n’y a pas lieu de faire de la rééducation, le médecin m’a répondu : il faut marcher, mais voila quand je marche j’ai mal au pied surtout sur le côté (je suis tombé sur le pied pratiquement retourné), il faut dire que j’ai eu un énorme œdème, après un mois le pied est encore bleu enfin violet virant vers le noir, et j’ai mal au genou, aussi j’aimerai bien savoir quels mouvements je peux faire pour détendre tout ça parce que c’est un peu raide, merci de me répondre.
La douleur que vous avez ressenti lors d’un faux mouvement peut-être une douleur mécanique traumatique en rapport avec une pathologie tendino-mlusculaire, équivalent d’une déchirure musculaire des muscles de la plante du pied, ou d’une inflammation tendineuse parfois en rapport avec une « épine calcanéenne » (calcification sous et/ou derrière le calcanéum).
Je me suis déplacée l’os naviculaire du pied droit en chute de trottinette, j’ai eu 3 semaines de plâtre ( Erreur médicale, j’aurais dû me faire opérer ).Une fois le plâtre retiré, je me suis faite opérer pour une tout re-casser et une mise en place de borches – vis, j’ai eu un plâtre avec interdiction d’appuis pendant 2 mois. Je me suis refaite opérer le 30 octobre. Tout est bien remis, donc pas de plâtre mais depuis le 30 octobre, je ne marche toujours pas normalement, je boîte et j’ai mal au talon.. Que faire ? ( Je vais au kiné dans la semaine pour la première fois juste pour un avis ). Merci de m’aider
J’ai un mariage le 2 septembre , j’ai trouver ma tenue mais je n’ai aucune idée de comment l’accessoiriser . Je vais porter une combinaison noire légère, des compensées ouvertes noires, une veste de tailleur blanche et la mariée à absolument voulut que je porte un chapeau de cérémonie qui est asser large mais lui aussi est noir. Ces couleurs ne la dérange pas du tout mais j’aimerai des accessoires de couleur. Sachant que j’ai 24 ans, je n’ai aucune idée pour les accesoires peux tu m’aider s’il te plait.
Moi pas contre, je crois que j’ai un problème différent, au début je soupçonnais le tendon d’Achille, mais finalement je me suis rendu compte que les douleurs dont je souffrais sont situés au niveau du fascia ou aponévrose plantaire. c’est presque les même symptômes que le tendon d’Achille, des douleurs en posant le pied sur terre au niveau du talon ainsi que des douleurs le matin au réveil. après 2 mois de repos, des anti-inflammatoires locaux et de la glace, les douleurs ont disparus. mais ont apparus encore une fois, quand j’ai repris il y a une semaine, pas de la même atrocité.
On a toutes connues ça. On vient de flasher sur une jolie paire de chaussures à talons ou des bottines canons, et bien qu'elles ne soient pas forcément très douillettes, notre portefeuille frétille et on se sent obligée de les posséder. Mais évidemment, au moment de les porter, les chaussures en question nous font souffrir. A nous ampoules et orteils qui rougissent. Comme souvent dans ces cas-là, on finit par ranger les chaussures en question au placard pour les oublier définitivement.

Je souffre d’une inflammation de l’aponévrose. Je ne suis pas sportive, je ne cours pas mais j’ai un metier à position debout non stop toute la journée et donc piétinement. Voilà maintenant un an que j’ai cette inflammation, depuis janvier j’ai fais 5 séance d’ondes de chocs et kinésithérapie. Pas d’amélioration suffisante donc je réitère 5 seances d’ondes de chocs et je dois effectuer une injection de plasma d’ici 6 semaines. Je ne trouve pas beaucoup de renseignements à ce sujet, surtout le coût et les conditions dans lesquelle cette injection est effectuées. Et je ne cache pas mon questionnement concernant le « ressentie »lors de l’injection. Pourriez vous s’il vous plais m’éclairer sur cette technique ?
Pour le bruit, c’est certainement ce que je trouve le plus difficile à gérer car je trouve qu’on peut moins facilement les contrôler ou s’en éloigner. Je sursaute pour un rien, et ça, je n’arrive pas à l’éviter- des mes périodes hypersensibles, même un éternuement me fera sursauter ! Même si ça fait rire les autres, je trouve cela embarrassant parfois…
Merci beaucoup, Marina ! Elle est très jolie la veste que vous proposez en lien, mais j’ai peur qu’il fasse déjà un peu chaud pour une veste plus épaisse et manches longues comme celle-ci (la mariage est dans le sud). Je me sentirais peut-être plus à l’aise avec une veste plus légère manche 3/4. A votre avis, le gilet dans l’esprit du Caroll du lien pourrait fonctionner ? “Calmer le jeu” si je comprends bien, c’est positif, non ? 🙂 Encore merci !
Cette robe a beaucoup de caractère, alors ce petit gilet pourrait calmer le jeu. Sinon, regardez dans la même boutique où vous avez pris votre robe, en l’occurrence Mango. Les marquent fonctionnent par gammes et on retrouve souvent des couleurs ou matières phares sur plusieurs articles, plus faciles à coordonner. Vous avez raison, une veste courte rendra mieux, comme la veste en tweed Mango ou cette veste texturée :https://shop.mango.com/fr/femme/vestes-vestes/veste-texturee_21087695.html?c=05&n=1&s=prendas.familia;4,304 . A bientôt 🙂
Ceci dit, le Festival Biarritz Années Folles est un grand événement en extérieur. La plupart des animations se déroulent dans les rues et ruelles de Biarritz, fermées pour l’occasion. Il vous faudra sans doute beaucoup marcher, y compris pour rejoindre votre véhicule, ce qui ne préservera pas la splendide paire de chaussures que vous venez d’acquérir. Dans ce cas, prévoyez une paire de chaussures de rechange …Si vous participez à la parade, nous vous conseillons de porter une paire de chaussures confortables et pas trop hautes. Gardez vos chaussures de cendrillon pour la soirée de gala !
Il est important que vous passiez une IRM. Cet examen va nous préciser des éléments essentiels pour guider le traitement en décrivant la localisation et l’importance de la lésion. S’agit-il d’une atteinte de l’insertion de l’aponévrose plantaire sur le calcanéum ? Dans ce cas le traitement pourra se faire comme celui d’une tendinopathie : étirements, ondes de choc, éventuellement infiltration de corticoïdes. S’agit-il d’une atteinte des muscles situés sous le pied qui sont responsables de l’amortissement et de la propulsion ? Et dans ce cas, quelle est la situation de la lésion fibreuse et quelle est son importance ? Le traitement devrait alors se baser sur les étirements, la physiothérapie et les massages transverses profonds.
Tu peux miser sur des bottines à talons cet hiver qui rendront ton legging sexy. Surtout n’oublies pas les accessoires! De jolies boucles d’oreilles afin d’habiller ton visage ou pourquoi pas un headband comme celui là pour son joli coté princesse! http://www.asos.fr/ASOS-Serre-t%C3%AAte-orn%C3%A9-de-fleurs-en-pierreries/1284pr/?iid=3625545&cid=11412&sh=0&pge=1&pgesize=36&sort=-1&clr=Peach&mporgp=L0FTT1MvQVNPUy1QcmV0dHktRmxvd2VyLUpld2VsLUhhaXJiYW5kL1Byb2Qv
Bonjour et merci pour votre réponse. Au départ, je voyais un orthopédiste sur Nantes. . Pour lui, au bout de 6 mois, la lésion du cuboiide était réglé. C’est pour cela qu’il m’a envoyé vers un algologue pour lalghodistrophie. J’ai demandé à mon médecin généraliste pour un irm . J’aurai la réponse lundi théoriquement. Je n’ai pas vu d hosteo. Je vais réfléchir suite à la décision de mon médecin traitant. Bonne soirée. Vincent

Je suis heureuse de voir que vos enfants peuvent bénéficier d’un aménagement qui leur facilite un peu la vie à l’école et qu’ils ne sont pas mis à l’écart par leurs camarades à cause de leur différence. Mon hypersensorialité s’est peu à peu développée et n’était pas aussi prégnante quand j’étais petite (ainsi que le reste…J’ai l’impression que ça augmente en intensité d’année en année), mais j’étais quand même très isolée par des camarades me trouvant tout simplement trop bizarre (selon leurs propres mots).


J’ai 29 ans ma douleur se situe a plusieurs endroit selon le mouvement dessus dessous et sur le côté j’ai tout de même remarquer qu en appuyant mon pied qui a été blessé sur l’autre pied la douleur va se situer a la plante du pied pile au milieu si j appuie avec ma main pour repérer la douleur c est sur le côté que j aurais le plus mal. La douleur monte jusqu’à au genou lorsque je marche longtemps comme si ma jambe se redicais. Merci de prendre du temps a me lire je
Je suis prof donc je suis debout toute la journée en mode ‘piétinement’ . Je vais un peu marcher et courir mais tout çela est devenu douloureux. Je suis même réveillée la nuit par les douleurs sous le pied et j’ai l’impression d’avoir mes talons fendillés en plusieurs morceaux ! Je viens de prendre RDV pour une échographie pour faire le point sur l’étendue des dégats et je vais relire vos posts et prendre en note tous les exercices suggérés. Je ne suis pas sportive à la base donc je connais mal les étirements spécifiques… Si quelqu’un connait un site avec des exercices bien décrits je suis preneuse. Cette aponévrosite me pourrit la vie, je ne trouve pas de chaussures confortables et adaptées à mon style, j’ai revendu toutes mes chaussures à talon et extra plates… Pas de compromis pour se sentir bien ! J’avais repris le sport avec un objectif ’10km’ mais çà me semble aujourd’hui impossible. Merci pour tous vos conseils quels qu’ils soient… bon courage à tous !
En attendant les résultats de cette imagerie, il me semble important que vous preniez rapidement rendez-vous chez un podologue du sport car vos semelles sont anciennes et ne sont probablement plus du tout adaptées à vos appuis. En attendant cette consultation, je vous propose de continuer à glacer la zone douloureuse vingt minutes au moins trois fois par jour et de porter des talonnettes dans toutes vos chaussures. Ces talonnettes vont soulager les appuis et les tensions au niveau du tendon d’Achille.
Votre histoire est très intéressante car originale et exemplaire. Voici une sportive qui pratique très régulièrement et sans problèmes deux sports sollicitant beaucoup les tendons d’Achille, le fitness et la danse. Mais, à chaque fois, la tentative de débuter un autre sport, comme la boxe thaï, se solde immédiatement par une douloureuse tendinopathie d’Achille !!!
De retour à la salle d’études, mes dernières larmes brouillaient encore ma vue alors que, assis cette fois sur l’extrême bord de mon banc, je me dandinais d’une fesse sur l’autre, essayant de calmer le feu de braises qui couvait encore sous la culotte courte de mon costume du dimanche. Jamais fessée ne m’avait paru aussi insupportable. Jamais je n’aurais imaginé qu’un martinet puisse faire aussi mal. Il me semblait que les coups m’avaient labouré la peau des cuisses et des fesses.
Pour résumer et pour faire court. J’ai 52 ans, j’ai ma jambe droite qui a deux veines bouchées sur trois suite a des flébites et je porte des chaussettes de contension. Il y a 1 an et demi j’ai eu un petit soucis d’épine calcanéene que j’ai soigné avec quelques séances d’ultra son sous le talon. J’ai pratiqué beaucoup de marche avec des chaussure de marche hautes neuves avec une semelle formée à ma voute plantaire. J’ai peut-être un peu forcé et je ne m’écoute pas lorsque je marche car cela me fait du bien, mon sang circule mieux.
Bonjour, suite à un accident du travail (ambulancière), fracture du cuboïde, os cunéiforme, fracture des métatarses et entorse du lisfranc. Plâtre, botte de maintien et actuellement kiné (depuis 3 mois). Des mouvements du pied me sont toujours impossibles mécaniquement et douleurs persistantes.mon accident date de 6 mois.Est ce que je risque de garder des séquelles? Merci
Bonjour suite à une foulure de cheville? J’ai eu des douleurs à l’os naviculaire que rien n’a soulagé (même pas l’infiltration) 4 mois après toujours mal. Après IRM on m’a diagnostiqué un os naviculaire Cornu bilatéral (Os accessoire de type 3). Une exérèse est p-e envisagé. Ya t’il des risques? Combien de temps après l’opération pourrais-je rejouer au handball? Et la douleur disparaitera-elle a vie? (J’avais entendu comme quoi l’os grandira denouveau 3 ans après) merci d’avance ! 

Dès lors, l’esprit tendu vers ce dimanche fatidique, j’avais compté les jours qui me rapprochaient de ma rencontre avec la directrice. Cette belle femme à la quarantaine épanouie et à la mise élégante et soignée m’avait fortement impressionné le jour même de mon inscription dans cette nouvelle institution. Sa personnalité autant que sa fonction forçaient le respect. Il suffisait de voir quelle attitude déférente et craintive figeait les élèves qui d’aventure la croisaient, et pire, l’expression effarée des garçons qu’elle convoquait pour motif de discipline.

bonjour, je souffre depuis cinq ans deja de douleurs aux tendons d’achille. les douleurs sont progressives et elles reviennent quand je reprend l’entrainement. mais tout a débuté quelques années aprés avoir arrété subitement ma carrière d’athléte je faisais le 110 m haies pendant 20 ans. j’ai enchainé sur le basket-ball et depuis les tendons me font mal je sens que je perd d’élasticité. que faire pour guérir. merci


Bonjour le 2 aout j ai fait une entorse a la cheville gauche a la suite de ca j ai eu du repos pendant 3 semaines après j ai attaqué les seance de kine sur septembre quand on a voulu faire les exercices sur le pied on a pas pu continuer et faire que des massages pour soulager mon pied car quand je marché conduisez j avais des douleurs sur le dessus du pied donc le 11 octobre j ai passé un scanner ou la on a vu que j avais un arrachement osseux de 7 mm de l os naviculaire que je pense que j avais avant et ca été pris tard le médecin ma dis de mettre une bande au pied et éviter de marché mais aujourd’hui encore j ai toujours cette douleur qui persiste quand je veux me mettre sur la pointe du pied et quand j essaye de marché normalement et le pied qui craque a l endroit de l arrachement bien sur j ai un peu moin mal qu au debut le 14 novembre je dois voire le spécialiste mais du coup je me pose plein de questions si vous pouvez me donnez votre avis ca m aiderais merci a vous ingrid
Quand vous parlez de « douleurs » à la reprise, il serait intéressant que vous précisiez le type de ces douleurs : elles sont survenues pendant la course mais ont-elles disparues après l’échauffement ? Ont-elles au contraire persisté après la séance ? Vous ont-elles gêné la nuit et le lendemain après cet entraînement ? Il n’est pas illogique d’avoir des douleurs de reprise après un long arrêt de la course à pied et ce n’est pas forcément une raison de s’inquiéter et d’arrêter immédiatement. Dans votre cas, je vous propose de partir sur la certitude que vous avez été bien soigné et que la reprise doit être envisagée selon un protocole très précis. Alternez sports portés (vélo, natation, elliptique) et course à pied. Reprenez la course à pied selon le programme suivant avec une sortie tous les trois jours :
Non, justement, c’est pour ça que ça me laisse perplexe, j’ai l’impression qu’elle est juste censée m’aider à me mouvoir, ce qui est de toute façon impossible, je n’utilise pas ce pied et prends des cannes anglaises, et c’est une sorte de chaussure-attelle que je dois enlever pendant la nuit, ce qui me conforte dans l’idée que l’attelle n’est pas censée aider la guérison de mon pied en elle-même…
j’ai été déplâtrée hier après 8 semaines d’immobilisation pour une fracture comminutive (en mille morceaux m’a dit le radiologue) de l’os naviculaire due à un choc violent, le scanner avait confirmé ces fractures et la non consolidation il y 3 semaines , le médecin traumato ne m’a pas fait de radio de contrôle hier me disant que ça n’était pas necessaire…(?) j’avoue que ça m’inquiète car si il y a 3 semaines ça n’était pas PAS DU TOUT consolidé comme m’a dit le radiologue ….je suis autorisée à béquiller en m’appuyant un peu sur mon pied ,je vais pouvoir commencer la kiné et je devrai porter une attelle « ligastrap immo » , le problème est que ce matin j’ai mal , presque en fait comme quand ça venait d’arriver et sensation de brulure sur la zone avec besoin de frotter le pied , mais j’avais déjà très souvent quand j’étais plâtrée cette sensation de douleur et de brulure et picotements, cela pourrait il être de l’algodystrophie ? si ces fractures n’étaient pas consolidées , que peut-il se passer maintenant que je vais recommencer à marcher et à appuyer sur mon pied ? merci d’avance de votre réponse et merci pour ce site que j’ai découvert en farfouinant pendant cette saprée immobilisation et qui nous apporte plein de renseignements précieux !
voila 8 mois je ne suis fais une entorse avec rupture du LLE et fracture de l’astragale. Ayant toujours des douleurs et impossible de mettre du poids sur mon pied je viens de passer une syntigraphie  » le résultat est le suivant  » aspect syntigraphique d’entéropathie bi malléolaire droite et souffrance osteochondrale modérée sous astragalienne et en arrière de la base du 3ème métatarsien »
Sachant que je n’étais puni que de fessées, mon camarade, qui en connaissait bien l’usage, m’avait défié de l’essayer. « Juste pour rire ! Pour voir ce que ça fait ». Etant en short, je m’en étais donc donné plusieurs coups sur mes jambes nues en pouffant de rire, augmentant peu à peu la force jusqu’à ce qu’une cinglée plus incisive me dissuade de poursuivre l’essai. J’avais même plaint mon camarade de subir ce genre de douloureuse correction !
Le kine est assez dubitatif… J’en ai 2 (un sur Paris et un sur Roubaix) comme je fais souvent des aller-retour et tout comme vous ils me disent d’être patiente et qu’étant donne que j’ai 6 blessures à la fois il est difficile de donner une échéance précise surtout que cela dépend vachement des individus.. Je suis inquiète je pense que parce que dans mon imaginaire je pensais que ça irait plus vite et que bientôt 3 mois après l’accident et l’operation j’ai toujours deux béquilles et je me déplace difficilement du coup je pense que c’est aussi l’accumulation..
L’échographie est normale ce qui signifie qu’il n’existe pas de lésions des tendons des différents muscles qui fonctionnent autour de la cheville. Mais le fait d’avoir une échographie normale ne permet pas d’affirmer que votre cheville est indemne de toute pathologie. Il faut aller plus loin dans les explorations radiologiques et rechercher des lésions osseuses. Je vous propose dans un premier temps de faire des radiographies standards au repos, en flexion plantaire et en flexion dorsale du pied à la recherche d’une fracture de la queue de l’astragale. En effet, la description que vous donnez de vos symptômes douloureux fait penser à cette pathologie bien connue chez les footballeurs.
Certaines femmes ont plus de facilité que d’autres à porter des talons hauts parce qu’elles ont des pieds mieux formés pour ce type de chaussures. « La capacité de s’adapter aux talons hauts dépend directement de la structure biomécanique de votre pied », affirme la podiatre Cathleen A. McCarthy sur le site podiatryshoereview.com. « Elle est déterminée de façon génétique et transmise d’une génération à l’autre. Elle peut aussi être la conséquence d’une blessure antérieure. »

Le martinet ? Il existait bel et bien ! A peine m’étais-je acclimaté à ma nouvelle destinée que j’avais aperçu notre directrice traverser la cour, traînant par l’oreille un grand garçon à l’air égaré. Le martinet qui pendait au bout de son bras m’avait paru tout bonnement monstrueux avec sa volumineuse touffe brune de lanières de cuir qui se balançaient au gré de ses pas.
J’ai opté pour une robe patineuse rouge. J’ai trouvé des sandales roses pâles et une pochette en tissu blanche rose et rouge. J’ai accessoirisé avec une manchette dorée et une grosse bague rouge. Pour les boucles, ce sera des gouttes dorées ou des petites plumes rouges et roses, j’hésite encore. Je suis maintenant à la recherche d’une veste au cas où les températures ne seraient pas celles de saison, surtout en soirée. Auriez-vous des idées pour la couleur? la forme?
Comme vous, je suis surpris par le diagnostic un peu trop simple des différents médecins que vous avez consulté. Mais je suis rassuré par le fait que ces spécialistes s’accordent pour donner le même diagnostic. Je suis aussi rassuré par le fait que l’analyse de sang de votre fille est normale et qu’elle ne montre aucun signe d’inflammation articulaire. De quand date cette analyse de sang ? Si elle date de plus de deux mois, il serait intéressant d’en faire une nouvelle pour analyser de manière très complète les facteurs biologiques de l’inflammation et s’assurer qu’ils ne varient pas. Si cette analyse reste normale et ne montre aucune variation par rapport à la première, il faudra en effet rester sur un diagnostic simplement mécanique et ne pas s’inquiéter.
Et le 2ème point, comment finalise-t-on le choix de la nuance de beige ? entre le beige clair (plus foncé que de l’écru quand même mais clair limite grisé/kaki très clair) et le vrai beige plus foncé et surtout plus miel ? j’aimerais bien le mettre aux 2 mi-saisons, printemps et automne ; si c’est en fonction de son teint, je suis blond foncé doré avec des yeux clairs bleu-gris, et un teint clair rosé qui rougit au soleil et ne bronze pas donc carnation froide d’après ton article sur les rouges à lèvres.

Ensuite , dès que possible , repérer les stimulis qui vous font du bien ( comme des sons , des matières, des visuels .. ) et mettre la musique sur votre téléphone ( ainsi que la photo ) et garder la matière avec vous ( sous forme d’écharpe ou de petit carré de tissu ) quand vous sentez le  » méchant  » stimuli arriver , dégainer votre  » gentil  » : passez votre carré de tissu sur votre visage , regardez l’image apaisante … pour le moment , ça marche plutôt bien de mon côté . Je n’ai pas grand chose à dire de plus , ton article était très complet ^^

Ce printemps 2015 marque mes 60 années totales de randonneur (j’avais 18 ans quand j’ai commencé et j’en ai aujourd’hui 78 et demi) entièrement d’accord avec vous: pas d’échauffement, pas d’humidité ni de petites saletés dans la chaussure. Pour moi le must a toujours été des chaussettes double, tricotées ensemble; souvent j’ai conseillé cela à des randonneurs et toujours ils m’ont signifié leur grande satisfaction. Après une rando, si on peut plonger ses pieds dans un torrent froid, rien de tel pour raffermir.
Je voudrais témoigner sur l'excellence des soins prodigués à la Clinique du sport à Mérignac. Particulièrement j'ai eu à faire à un Chirurgien SPECIALISTE du dos, le Docteur DESTANDAU, pour un canal étroit et une situation particulièrement difficile. Cet excellent, très intègre, et combien honnête et compétent grand CHIRURGIEN , est connu hors de nos frontières pour sa grandeur d'EXCEPTION.
Donc encore 4-5 jours après, je passe l’écho. et j’en profite pour prendre RDV IRM. et là à l’IRM + scanner le verdict tombe le 25 Avril : fracture du scaphoïde petite partie coté interne. Le 27 Avril, je vais chez un expert qui me prend en urgence et il me plâtre en me disant que je guérirais mieux avec un plâtre qu’avec une botte de marche. Tiffany, ils ont plâtré ou utilisé la botte de marche pour toi ? je me déplace énormément en béquille donc pas tant au repos que ça vu que je vais bosser au bureau, est ce que ça joue sur la guérison ?
Cherchez des robes qui sortent de l’ordinaire grâce à de belles matières fluides ou texturées, des ornements comme des sequins bien placés (sur le haut ou le bas de la silhouette selon votre morphologie) ou encore à de beaux imprimés. Vous ne connaissez pas votre silhouette ? Lisez mon article S’habiller selon sa silhouette. Si vous avez un buste fin, osez les décolletés dans le dos. Si vous avez des épaules et un peu de poitrine, vous pouvez porter une robe asymétrique. Enfin, si vous êtes menue, portez des robes ajourées.
Moi j’ai une double fracture du naviculaire qui date du 25 février 2015, jusqu’au moi de mai j’ai porter un vacoped et vacopedes avec les béquilles jusqu’a fin aout. J’ai repris mon travail mi juillet en commençant à 30% ensuite 50 et 80 . Depuis cette reprise à 80 j’ai terriblement mal sur le coup de pied, sur la maléolle. Pourquoi avoir ces terribles douleurs maintenant ?
L’aponevrosite plantaire est une forme de tendinopathie jamais simple à soigner et toujours complexe à guérir. Le rhumatologue que vous avez consulté a conseillé une échographie pour évaluer l’importance et la localisation de la lésion tendineuse, ce qui est un mode de fonctionnement parfaitement logique. En effet, les thérapeutiques à envisager ne seront pas les mêmes selon que la lésion se situe dans le corps du tendon ou bien à son insertion sur le calcanéum. Une consultation chez un podologue du sport vous sera sans doute conseillée par le médecin qui vous prend en charge.
Idem pour les pieds : propres la veille d’une grande sortie, mais je préfère ne pas les laver le matin même. Tout ce qui amollit la peau est à éviter. Se tremper les pieds dans un torrent au milieu d’une grande balade, c’est pour moi la manière la plus sûre de provoquer des ampoules. Il faut aérer les pieds, les sécher, mais si possible pas les mouiller !
Si votre pied gauche est le pied le plus fort, il y a des chances que la tige de la chaussure appuie sur le tendon d’Achille pendant la marche et cause un traumatisme. Ça doit pouvoir se vérifier en sentant au toucher la forme de l’arrière de la chaussure. Y a-t-il un point proéminent susceptible de gêner le tendon pendant la marche? Si c’est le cas, il suffit de changer de modèle de chaussures.

Je me suis déplacée l’os naviculaire du pied droit en chute de trottinette, j’ai eu 3 semaines de plâtre ( Erreur médicale, j’aurais dû me faire opérer ).Une fois le plâtre retiré, je me suis faite opérer pour une tout re-casser et une mise en place de borches – vis, j’ai eu un plâtre avec interdiction d’appuis pendant 2 mois. Je me suis refaite opérer le 30 octobre. Tout est bien remis, donc pas de plâtre mais depuis le 30 octobre, je ne marche toujours pas normalement, je boîte et j’ai mal au talon.. Que faire ? ( Je vais au kiné dans la semaine pour la première fois juste pour un avis ). Merci de m’aider
Choisissez correctement vos chaussures de randonnée. C’est l’élément le plus important. Vous devez avoir des chaussures adaptées à vos pieds, sans point de compression et frottement – qui entraînent des ampoules. Elles doivent également être adaptées à votre utilisation pour que vos pieds restent toujours secs – donc évacuant votre transpiration et limitant l’eau venant de l’extérieur. Si vous ne savez pas comment faire le bon choix, téléchargez sur ce blog le guide gratuit « Comment bien choisir ses chaussures de randonnée ».
Serez-vous guéri pour faire un trail de 62 km mi-septembre ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre. Le fait que vous ayez des douleurs persistantes à la marche ne nous incite pas à l’optimisme. Là encore, l’échographie sera un élément important pour bien repérer les structures atteintes et pour être précis sur les délais de cicatrisation. Nous pourrons alors mieux vous conseiller sur les futurs objectifs à l’entrainement et en compétition.

j’ai déjà posté un commentaire auquel je n’ai pas eu de réponse encore, mais au fait je n’ai pas bien posé le problème ni la bonne question voilà: j’ai fait une fracture du 4ième métatarsien du pied droit avec une belle entorse a dit l’orthopédiste, on m’a plâtré le pied, un traitement : celebrex et doliprane avec proton, et j’étais déjà sous antibiotiques et maxilase, pour un autre problème, quand j’ai terminé les deux traitements, ça fait 4 jours j’ai le pied endolori quand je suis à demi allongée et quand je me lève j’ai très mal au pied (je ne le pose pas) avec des lancements qui cessent un moment après, Est-ce que c’est normal, j’ai encore pour 20 jours avant mon RDV avec le médecin, merci de me répondre
Le mieux est de miser sur une veste coupée courte pour ne pas tasser la silhouette. Elle doit s’arrêter là ou les plis de la jupe commencent pour être bien proportionnée. Pour ne pas vous compliquer la vie niveau couleurs, jouez sur les harmonies. Restez dans des couleurs dérivées de la couleur de la robe comme expliqué dans mon article comment porter la couleur. Il est aussi mieux de suivre la règle des couches de couleurs et de porter une veste plus foncée que la robe au dessus de celle-ci.
bonjour voila g fait une chute avec fracture du talus du 2eme cuneiforme et de l os naviculaire avec apparement tassement des articulations. mon chirurgien ma pose une attele demi equin sans appui. j ai cette attelle depuis le 3 decembre et g rdv avec chirurgien demain le 20 janvier. la quand je posr attele pr douche g une douleur comme un tiraillement au niveau du dessus du pied si mon pied tourne un peu. la radio de controle est normale mai pour voir la fracture ils ont du faire un scanner donc j ai peur que mon chirurgien pense a la consolidation alors que non. on m avai parle aussi par la suite d une operation pour eviter arthrosr mai je n en sais pas plus. est ce que petite douleur est normale ou pas car cela m inkiete pour la suite car comme j ai un corset car j ai eu aussi 2 vertebres cassees g eviter les acoups donc me sui appuye sur bord attelle au niveau des doigts de pieds. j espere que cela n aura pa aggrave car la j aimerai bien pouvoir marcher correctement
voici quelques nouvelles sur mon évolution d aponevrose. a ce jour je peux dire que je suis presque guéri. ondes de chocs une fois par semaine avec étirements( étirements a faire entres chaque séances de kiné deux fois par jours c est tres bien) et surtout si je peux être de bon conseil et croyez moi réapprenez a poser le talon pour étirer l aponevrose et reprendre confiance en soi.j ai vraiment eu un bon kine car c est lui qui m a explique tout ça(il faut que votre kine vous explique tout ca c est important). je peux vous dire a aujourd hui que je repose le talon,je ne boite plus et je n ai plus mal au levé. dommage que je ne peux pas vous donner mon facebook et mon numero de tel dans ce message sinon c est avec plaisir que je vous aurais conseille et remonte le moral car c est très dure et décourageant mais on en gueri et ça c est un chirurgien ortho et mon kine qui me l on dit. courage a vous et ne baisser pas les bras relisez a chaque fois si necessaire ce petit message

Merci Romano et quelques autres de venir contrebalancer les commentaires déplacés de certains. Vous avez totalement raison ! Si on devait faire couler un flot d’encre à chaque fois qu’une personne se fait refaire le nez, il y aurait pénurie. Doña Letizia est toute jeune et heureusement qu’elle n’est pas encore ridée ! De plus, de nos jours, il y a à la disposition des femmes des crèmes efficaces pour garder longtemps la jeunesse du visage ! Certains parlent un peu trop vite de chirurgie esthétique !

Les symptômes que vous décrivez sont probablement des « douleurs de croissance ». Le terme médical exact utilisé pour classifier les douleurs d’insertion du tendon d’Achille sur le calcanéum chez un adolescent sportif est le suivant : ostéochondrose de croissance ou maladie de Sever. Ces ostéochondroses de croissance peuvent se développer partout ou un tendon s’insère sur un cartilage de croissance. Au niveau des genoux, c’est souvent l’insertion du tendon rotulien sur le tibia qui souffre, il s’agit alors d’une maladie d’Osgood-Schlatter.
La tendance actuelle en matière de bas et de collants accentue les coutures en les colorant par exemple. Ces modèles sont à éviter car les femmes de l’époque ne les auraient certainement pas appréciés. En effet, les femmes des années folles avaient envie de bas sans coutures mais il faudra attendre jusqu’après la Seconde Guerre Mondiale pour que la technologie les leur apporte !

N’oubliez pas les bas ! Les femmes n’apparaissaient jamais en public avec des jambes nues. Si vous ne trouvez pas de bas couture (avec une ligne de couture visible), il vous est possible de tricher en dessinant le long de l’arrière de vos jambes une ligne au crayon de maquillage sec noir sous votre collant semi opaque, l’illusion est amusante et assez réussie !
difficile de vous répondre comme ça, ce qui est sur c’est que votre pied a subi un traumatisme qui se réveille encore à chaque sollicitation. Il va falloir économiser un peu votre pied ainsi que votre cheville pendant qques jours afin de favoriser un retour à la normale le plus rapide possible et sans séquelle. En conclusion, pas de foot ou d’autre sport pendant une huitaine de jours.

Le traitement des tendinopathies par les ondes de choc est une méthode relativement récente (environ une quinzaine d’années) qui a fait ses preuves. Cette technique est reconnue et validée. Elle vise à « réactiver » une cicatrisation qui peine à redémarrer plusieurs semaines après le début de l’atteinte tendineuse. D’autres techniques ont le même objectif : massages transverses profonds, injections intra-tendineuses de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) ou bien de dextrose.
J’ai énormément de mal à accepter cette situation dont je ne vois pas d’issue et l’idée de ne plus courir me rend malade. J’ai repris au total 7 kilos ce qui n’arrange rien mais maigrir sans la course je n’y arrive pas. Je pense que beaucoup de choses passent aussi par le mental mais à ce jour je n’arrive pas encore à franchir le pas. J’avais trouvé à travers le running des plaisirs tellement multiples, un vrai antidépresseur naturel !
• Oser préciser ses préférences de température. Si vous vous brûlez constamment lorsque vous commandez des boissons, n’hésitez pas à demander de les couper avec du liquide froid ou même de servir votre boisson à température moins élevée ! Par exemple à Starbucks je demande maintenant la température enfant (les baristas savent ce que c’est, ça fait partie des options proposées).
Merci pour cet article, je m’y reconnais pas mal. On (et moi aussi) m’a toujours décrite comme émotionnellement hypersensible, mais je n’avais jamais réalisé que j’étais également très sensible sur d’autres points. Je pensais être quelqu’un de maniaque, de « chiant », parce que je déteste qu’on me parle trop fort, ou qu’il y ait trop de bruit en général. Du coup je voulais te demander, quel casque anti-bruit as tu choisi? Je pense qu’à bien des égards ça me rendrait la vie plus facile, je suis en train de parcourir les descriptions des modèles, mais j’aimerais bien avoir ton avis.
Bonjour, je viens donner de mes nouvelles! Alors j’ai revu l’orthopédiste et il m’a redonné 6 mois sans sport, mais je sais très bien qu’après les 6 mois ce sera pareil ou même pire. Alors j’ai été chez mon medecin traitant qui m’a dirigé vers un rhumatologue qui me dis que je peux reprendre le sport sans problème depuis 6mois, en me disant que c’est la douleur qui compte. Le problème c’est que je ne sais pas si j’aurais mal quand je reprendrais le sport et donc que je repayerais les frais de consultation chez le rhumatologue si je dois y retourner. Je me pose beaucoup de questions, entre deux professionnels « anciens internes des hopitaux » qui me disent chacun le contraire de ce que l’autre dit. Le mieux serait d’avoir encore d’autre avis, ou simplement d’essayer une reprise progressive et douce du sport, en esperant que ça ne s’aggravera pas comme les autres fois. En tout cas merci à votre site qui permet d’echanger nos experiences et donc « d’aider » plus ou moins les gens, malgré que cela peut influencer à tort. Bref les lecteurs je vous conseille honnêtement de changer de medecin si vous sentez vraiment que votre medecin actuel ne fait pas avancer votre problème, sinon vous perderez enormement de temps et d’argent, et votre blessure peut s’aggravée pendant ce temps, ou prenez l’avis de plusieurs medecins si possible. Je vous donne de mes nouvelles au plus vite.
Sa fracture est plutôt rare et représente environ 2,5% des fractures du pied. Elle résulte soit d’un choc direct, soit indirect à la suite d’une chute sur la pointe des pieds entrainant son écrasement entre la tête du talus et le 1er cunéiforme. Parfois elle prend la forme d’une fracture de fatigue qui survient spontanément chez le coureur à pied. Dans d’autres cas il s’agit d’une fracture arrachement du tibial postérieur après un mouvement d’éversion brusque du pied ou après un mouvement de supination contrarié.
Merci pour votre réponse.Comme c’était prévu, j’ai enlevé mon platre après 45J d’immobilisation.Avant l’ablation j’ai fait une radio F/P du pied.Cette dernière a confirmée une consolidation de la fracture.Actuellement je n’ai aucune douleur au niveau du siège de la fracture mais vu que cette dernière a été associée à un arrachement du ligament calcanéo-cuboidien je ressens des douleurs en avant de la malléole externe surtout lors du mouvement d’inversion.Pour l’arrachement est ce que c possible qu’il lui faut plus de 45 j pour qu’il soit bien guéri???est ce qu’il ya une indication d’échographie pr s’assurer de l’état de cet arrachement???Merci bcp
Je me suis déplacée l’os naviculaire du pied droit en chute de trottinette, j’ai eu 3 semaines de plâtre ( Erreur médicale, j’aurais dû me faire opérer ).Une fois le plâtre retiré, je me suis faite opérer pour une tout re-casser et une mise en place de borches – vis, j’ai eu un plâtre avec interdiction d’appuis pendant 2 mois. Je me suis refaite opérer le 30 octobre. Tout est bien remis, donc pas de plâtre mais depuis le 30 octobre, je ne marche toujours pas normalement, je boîte et j’ai mal au talon.. Que faire ? ( Je vais au kiné dans la semaine pour la première fois juste pour un avis ). Merci de m’aider
De retour à la salle d’études, mes dernières larmes brouillaient encore ma vue alors que, assis cette fois sur l’extrême bord de mon banc, je me dandinais d’une fesse sur l’autre, essayant de calmer le feu de braises qui couvait encore sous la culotte courte de mon costume du dimanche. Jamais fessée ne m’avait paru aussi insupportable. Jamais je n’aurais imaginé qu’un martinet puisse faire aussi mal. Il me semblait que les coups m’avaient labouré la peau des cuisses et des fesses.
Bonjour,J’ai besoin d’aide pour choisir mes collants pour mon mariage. Je porte une robe ba&sh courte blanche en dentelle sur le haut avec des manches 3/4 et le bas blanc et gris en tissu molletonné. Le bas et le haut sont délimités par une ceinture noire en velours. Comme le mariage a lieu en hiver je n’ai pas d’autre choix que de porter des collants mais aucune idée pour la couleur, je pencherai pour du gris opaque un peu brillant car la robe est vraiment blanc mat mais aussi que le gris est la couleur de notre mariage! Je suis vraiment preneuse de conseils, y compris sur la marque et le modèle. Je suis plutôt menue (1, 60m pour 45 kg) et le mariage est décontracté, c’est pour ça que je ne porte pas une vraie robe de mariée.Et si vous avez des idées pour les chaussures (je pars pour le moment sur des escarpins noirs de chez irregular choice mais je me dis que des ugg grises pourraient etre tout aussi sympa!) Bref je suis un peu perdue!Merci par avance!

Dès lors, l’esprit tendu vers ce dimanche fatidique, j’avais compté les jours qui me rapprochaient de ma rencontre avec la directrice. Cette belle femme à la quarantaine épanouie et à la mise élégante et soignée m’avait fortement impressionné le jour même de mon inscription dans cette nouvelle institution. Sa personnalité autant que sa fonction forçaient le respect. Il suffisait de voir quelle attitude déférente et craintive figeait les élèves qui d’aventure la croisaient, et pire, l’expression effarée des garçons qu’elle convoquait pour motif de discipline.
2 ans aprés une Opération du Lca 1 nuit et hop dehors !!, compliquée d'algodistrophie(cybacalcine, bloc) malgré séjour au cers de Capbreton , mon genou est instable , se deboite sans arrét tiroir présent, je suis ré opérée fin juin on refait tout , par allogreffe , je ne peux pas dire du bien de cette clinique victime de son succés et le sentiment que c'est l'abbatage sans compter la consultation où c'est la secretaire qui vous reçoit et le chir passe 30 secondes , c'est 50€ , merci aurevoir!!
Puisque la grossesse augmente naturellement la courbure lombaire et altère l’équilibre de la femme, le port de talons hauts est alors fortement déconseillé. Par ailleurs, plusieurs experts croient que les changements mécaniques liés au port des talons hauts pendant l’adolescence persistent à l’âge adulte. Ainsi, il est important de réfléchir aux conséquences de vos chaussures, même pendant la jeunesse.
Inspectez vos pieds à la recherche de zones d’échauffements, d’irritations ou de rougeurs qui sont les premiers signes d’apparition des ampoules. Vous pouvez également les tremper dans l’eau froide – à condition que vous puissiez les sécher correctement avant de renfiler vos chaussures. Le froid raffermit la peau, soulage les échauffements et réduit le gonflement des pieds.
J’aimerais avoir tes conseils pour un mariage au mois de juin, j’ai repéré une robe bustier avec une bretelle couleur marshmallow en mousseline. Je pensais mettre des chaussures couleur argent et peu être une veste bleu marine a pois blanc manche 3/4. Au niveau des accessoires je pensais plus à des boucles d’oreilles qu’un collier car la bretelle habille déjà le décolleté. Mais je sais pas trop pour les couleurs des accessoires et de la pochette…
La tendance actuelle en matière de bas et de collants accentue les coutures en les colorant par exemple. Ces modèles sont à éviter car les femmes de l’époque ne les auraient certainement pas appréciés. En effet, les femmes des années folles avaient envie de bas sans coutures mais il faudra attendre jusqu’après la Seconde Guerre Mondiale pour que la technologie les leur apporte !
Je ne vais pas vous laisser beaucoup le choix… La tenue idéale pour sortir, c’est la robe ! Vous avez quand même l’alternative d’un joli haut et d’une jupe un peu travaillée, mais quoi de plus facile qu’une robe ? Vous ne vous prendrez pas la tête à composer une tenue compliquée, il vous faut juste associer selon les saisons une paire de collants, une veste et quelques accessoires. Si vous ne savez pas du tout comment associer vos collants à votre robe et êtes condamnée à porter des collants noirs opaques, lisez mon article Comment bien choisir vos collants.
Reste à comprendre le pourquoi de la survenue de cette tendinopathie. Chaussures vieillissantes ou mal adaptées ? Trop de bitume dans vos circuits ? Programme d’entraînement à revoir ? Récupération mal organisée ? Etirements mal réalisés ? Dites-vous bien que les blessures du coureur à pied sont, dans 70% des cas, le résultat d’erreurs d’entraînement…
Troisièmement, les patch ont différentes formes : semelle entière anti-dérapante (ici imprimée, en édition limitée), patch talon ou avant-pied avec une forme marguerite pour pouvoir porter des tongs (ça c’est bien pensé!) et bracelet (arrière du pied ou décolleté). Tous les patch existent dans plusieurs couleurs, c’est pratique si on veut cacher son jeu. Ben oui, une Princesse ne dévoile pas ses Secrets enfin !
×