La prochaine étape, selon mon chirurgien, est celle que nous avons jusque là repoussée tant que nous pouvions, au vu des contraintes qu’elle impose : l’arthrodèse. Des vis dans le pied, à nouveau 2 mois sans poser le pied, une bride certaine dans la pratique du sport et une arthrose précoce de l’articulation de la cheville (qui sera désormais la seule à assurer la rotation de mon pied).
Je viens de commencer un bouquin rédigé par P Clervoy sur le mental et le corps et une question me vient en tête : sachant qu’une aponévrose de taille normale mesure entre 3 et 4 mm, je souhaite savoir si des personnes ressentent peu de douleurs avec une aponévrose mesurée à 7mm par ex ou si d’autres ont des douleurs insupportables avec une aponevrose mesurée par echo ou IRM à 5mm. La douleur est-elle proportionnelle à l’aponevrosite mesurée ? Certains ont des hernies douloureuses d’autres non ; en est-il de même pour les aponevrosites ?

Les apprenties : Vous ne lâchez vos baskets que pour des ballerines ultraplates ? Sachez que marcher à même le sol n’est pas bon. En effet, vous risquez de vous faire mal au dos. Evitez de sauter les étapes et ne choisissez pas un talon plus haut que 6 cm. Si l'envie est plus forte, optez pour des chaussures à talons compensés. Votre poids étant mieux réparti, vous serez plus stable.
N’oubliez pas les bas ! Les femmes n’apparaissaient jamais en public avec des jambes nues. Si vous ne trouvez pas de bas couture (avec une ligne de couture visible), il vous est possible de tricher en dessinant le long de l’arrière de vos jambes une ligne au crayon de maquillage sec noir sous votre collant semi opaque, l’illusion est amusante et assez réussie !
j’ai la chance de ne jamais avoir d’ampoules aux pieds (en même temps je suis très soigneuse de mes pieds hydratation quotidienne, chaussures »cassées » et entretenues et chaussettes respirantes), mais les ongles des pieds : je fais toujours attention à avoir les ongles des pieds bien courts, vérification de leur longueur la veille de chaque départ de randos, même d’une journée. des ongles de pieds trop longs et c’est rapidement le calvaire dans la chaussure ! et dans des descentes dans les pierriers c’est vite l’enfer

Bonjour, première séance de kiné faîte aujourd’hui ! J’y vais une fois par semaine pour exercices et massages de la cicatrice ! Et après des semelles car j’ai un pied plat maintenant.J’ai lu que au mieux, il y aurais seulement de l’arthrose et au pire une arthrodèse. Mais je suis jeune ( 14 ans ! ) alors est-ce que dans mon cas j’aurais ni l’un ni l’autre ?
Pour être totalement à l’aise dans des chaussures, il faut "les faire" à son pied, un bon moyen d’assouplir le cuir et de ne plus souffrir. Pour ça, le mieux reste de les porter à la maison, une petite heure, chaque jour, avant de vous lancer dans la rue. Préférez les porter le matin : vos pieds sont nettement moins gonflés qu’en fin de journée. Faites quelques pas, portez-les pieds nus, avec des collants. Vous verrez, c’est magique !
Tes conseils sont très valables, merci! Moi le talc m’a aidé, la crème nok, graisse de chameau en pharmacie sont très efficaces, j’utilise aussi lors d’arrêt pause un shampoing sec (pour cheveux hé oui!) en bombe que je vaporise sur les pieds, ça les rafraîchis sans les mouiller et ça fait un bien fou et empêche les frottements, les ampoules dieu sait que c’est ma hantise car je suis sujette à ce problème au bout de 20 kms déjà! Enfin merci a François pour ses conseils judicieux!!! 😉
je me permets de vous contacter car j’ai l’impression que je n’ai pas forcément les bons conseils. J’ai toujours eu les pieds plats et porté des semelles orthopédiques. Je me suis tordue tout bêtement la cheville en marchant il y a plus d’un an on s’est rendu compte que j’avais un os navicullaire de type 2 (os surnuméraire) au pied gauche, qui s’est déplacé et m’a causé une tendinite carabinée du tibial postérieur. J’ai donc eu 2 infiltrations. Il y a 3 semaines je me suis de nouveau tordu la cheville, en marchant toujours alors que cela fait plus d’un an que j’ai arrêté toute pratique sportive à cause de cela. On ma donc prescrit à nouveau une infiltration. Lors de l’examen on s’est rendu compte que j’avais une fissuration non déplacée de la partie proximale de la tubérosité du naviculaire de siège distal par rapport à la synchondrose avec l’os naviculaire de type II. Je n’ai pas de plâtre, seulement une athèle. J’ai pris l’initiative d’acheter des béquilles car j’ai mal quand je pose le pied par terre.
– Soit oublier la course à pied pendant 6 mois et pratiquer les sports qui ne déclenchent aucune douleur. Vous le faites déjà en alternant vélo, natation et préparation physique, continuez mais en oubliant totalement la course à pied… Je sais, c’est très difficile d’oublier un sport qui apporte autant de plaisir mais cela peut être parfois nécessaire.
Enfin une probable tendinopathie nodulaire du tendon d’Achille qui peut se manifester par des douleurs et une gêne fonctionnelle lors de la marche ou de la course à pied. Elle peut aussi générer des difficultés au réveil ou lors d’une position assise prolongée du fait du caractère inflammatoire de cette pathologie. Là aussi, à priori, différents traitements vous ont été proposés. Pour cette atteinte du tendon d’Achille le port d’une talonnette est également conseillé, en s’assurant qu’elle ne favorise pas le frottement.
J’ai une aponévrosite depuis 8 mois et après des séances « mécaniques » de kiné sans aucun résultat je me suis fais faire des semelles orthopédiques sur mesures. Un mois est passé et toujours aucun signe de guérison. Je pense retourner voir mon médecin pour qu’il m’envoie chez un osthéo. Je marche dans mon boulot jusqu’à 20 bornes par jour et c’est très douloureux à chaud mais surtout à froid. Je mettrais un post si une guérison survient suite à un traitement. Courage, il y a pire.

Même si ce n'est pas encore ça, c'est quand même mieux, donc on poursuit la kiné, je reprends le travail dans un peu moins d'un mois et on refait le point au mois de juillet quand j'y reviendrais... mais bon encore 35 séances de kiné à faire... pas de nouvelle infiltration, il préfère attendre que je ne sois plus sous l'effet de l'infiltration et d'avoir repris le travail pour voir ce que celà donne!!
Il y a un peu plus d’un an, je me suis fait mal derrière le talon, cette partie est enflée tout le temps, je me suis reposé pendant longtemps, la douleur est moins intense mais celle-ci est toujours présente surtout le lendemain matin d’une marche de la veille au soir. j’ai fait voir cela a un ami qui est médecin qui m’a dit de manger des patates pour la reconstruction du tendon. J’ai vu un ostéopathe pour le dos qui me dit que l’irrigation de cette partie se faisait très mal du au contexte de ma jambe et mon médecin traitant ne porte pas attention à ce problème compte tenu de mon problème de jambe plus important, en tout cas c’est le sentiment que j’ai. Je projette de faire à la rentrée scolaire du stretching car je suis raide et cela me procure aussi une sciatique sur mon autre jambe. Je ne fais jamais d’étirement car je ne sais pas trop m’y prendre.
Bien qu’ils ne soient pas toujours bien connus, les effets de ce type de chaussures sur la santé de vos pieds peuvent être importants. La rigidité, la hauteur du talon et la compression à l’avant de la chaussure peuvent causer l’hallux valgus (oignon). Dans ce cas, la base du gros orteil dévie vers le deuxième orteil, entraînant une déformation de l’avant-pied. Concernant cette problématique, il a été démontré que même un talon d’aussi peu que 2,5 cm de hauteur entraîne des effets visibles.
Bonjour, je suis basketteur et je pratique aussi le trail 1 fois par semaine. Je suis allez courir le 07/10 pendant 2h et je n’ai ressenti aucune douleur avant, pendant ni aprés ma course. Par contre depuis le 09/10, en début de matinée, j’ai une douleur sur le côté du pied droit qui me fait mal lorsque je suis en appuie sur mon pied, surtout quand je marche et aujourd’hui la douleur s’accentue énormément. Ayant un match demain, je me demande si je vais pouvoir jouer sans agraver la chose bien sur. Donc en faisant quelques recherche sur le net j’ai bien l’impression que la douleur et ciblé au niveau du cuboïde alors que dois-je faire pour être sur de savoir ce que j’ai?
En ce qui concerne la prise en charge, je ne suis pas énervée contre les médecins mais contre le fait qu’il y ait énormément de patients, peu de temps et que c’est de cette équation qui ne permet pas de diagnostiquer comme il faudrait les pathologies. Je suppose qu’avec un peu plus de temps, j’aurais pu savoir qu’il fallait que je remette mon pied en décharge même si la fracture du naviculaire est toute petite. Tout comme je n’ai pas pu demander si le fait que j’allaite pouvait changer le temps de guérison. Heureusement que j’ai pu préciser rapidement que j’allaitais pour avoir une prescription d’anticoagulants compatibles. Bref, c’est super de pouvoir vous lire et d’avoir votre avis, mais tellement dommage de devoir y avoir recours parce que les praticiens sont surbookés (et pas aidés…)
Pour les collants, la robe ayant déjà une couche de dentelle je me demande s’il ne faut pas rester sur du noir (gris ?) sobre pour éviter la surabondance de motifs ! Pas encore trouvé les chaussures mais je les cherche en couleur Bordeaux pour aller avec la robe. Pour la veste, je vais suivre ton conseil de prendre du coupé court mais je ne sais pas sur quelle couleur ni quelle matière investir !
×