Lorsque vous vous sentez trop sollicité-e-s physiquement, et à défaut de pouvoir éviter la source du stimulus, prenez le temps de vous ressourcer le soir. Cela peut être un endroit calme et « sensproof », comme une pièce de votre appartement aménagée par vos soins. Cela peut aussi être un rituel comme la méditation. Vous pouvez aussi souffler littéralement en faisant des exercices de respiration.
J’ai remarqué que je suis beaucoup plus sensible au stimuli lorsque je n’ai pas assez dormi ou que j’ai la gueule de bois (Dieu merci, ça ne m’est pas arrivé depuis des années). Sachez aussi que généralement les personnes hypersensibles réagissent plus fortement aux effets de la caféine, des drogues et des médicaments. Si c’est le cas pour vous et que vous devez prendre un traitement, parlez à votre médecin de votre hypersensibilité aux médicaments ou commencez à des petites doses puis augmentez progressivement. Une fois j’ai eu la mâchoire serrée pendant 3 jours à cause d’un médicament trop fort pour moi…
Agé de 50 ans, alors que je cours relativement souvent (2 à 3 sorties entre 10 et 15 km / semaine), j’avais une douleur faible au tendon d’Achille droit depuis plusieurs semaines pendant et après la course, mais rien de vraiment handicapant. D’ailleurs, j’avais mal tous les matins en me levant puis cela disparaissait. Hier, je suis allé faire du tennis avec mon fils, effort auquel je ne suis pas habitué fait d’accélérations violentes. Lors d’une de ces accélérations pour monter au filet très rapidement, j’ai senti une très forte douleur au tendon d’Achille droit qui m’a immédiatement empêché de courir. J’ai continué à jouer pendant environ 1/2h mais quasi en statique ou en courant le minimum et toujours avec la douleur qui a suivi la 1ère douleur « fulgurante ». Depuis, je n’ai pas mal au repos mais par contre douleur en marchant, donc je fais « exprès » de boiter pour ne pas tirer sur le tendon. Hier soir j’ai glacé, puis pommade Voltarène et j’essaie de me faire des mtp (bien ? Je ne sais pas). Je sens que si je devait tirer brusquement dessus j’aurais à nouveau cette douleur fulgurante, elle est là à me guetter ! J’ai peur d’en être au stade 3 ou 4 de votre échelle. J’arrête la course pendant plusieurs semaines mais je dois retrouver mon tendon car je ne pourrai pas ne plus pratiquer ! Que vous inspire mon cas, svp ?
Bonjour il y a 9 jours je me suis fait une entorse sévère avec arrachement osseux du cuboide ( vu à L’Echo par mon médecin du sport ) mais ayant un cancer il ne peut plus me suivre il m’a prescrit un scanner que je passe 10jours apres ma blessure. Je voit l’orthopédiste le jour même du scanner . mon médecin du sport voulais que je soit plâtrée cela est il encore possible 10jours apres le choc ?
Cela fait 6 longues années que je souffre des pieds, suite a une longue marche avec des chaussures inadaptées. J’ai TOUT essayé, infiltrations, ondes de chocs, kiné, semelles, laser(14séances) guérisseur, ostéopathe, chiropracteur, actuellement étiopathe, (ca va un peu mieux) j’en suis a ma quatrième séance, J’ai consulté « professeurs a Nancy, professeur a Mérignac (bordeaux) etc..etc.. actuellement je fait des étirements J’en ai mare.
L’échographie est normale ce qui signifie qu’il n’existe pas de lésions des tendons des différents muscles qui fonctionnent autour de la cheville. Mais le fait d’avoir une échographie normale ne permet pas d’affirmer que votre cheville est indemne de toute pathologie. Il faut aller plus loin dans les explorations radiologiques et rechercher des lésions osseuses. Je vous propose dans un premier temps de faire des radiographies standards au repos, en flexion plantaire et en flexion dorsale du pied à la recherche d’une fracture de la queue de l’astragale. En effet, la description que vous donnez de vos symptômes douloureux fait penser à cette pathologie bien connue chez les footballeurs.

Voici quelques recommandations générales pour essayer de limiter votre exposition sensorielle. Vous vous direz peut-être « c’est plus facile à dire qu’à faire ! » et vous auriez raison. Surtout que chaque individu est différent. Mais ces objectifs vous aideront, j’espère, à ne pas minimiser vos troubles sensoriels. Et à vous autoriser à prendre soin de vous.


le 4 aout à minuit je rentre chez moi et je loupe une marche mon pied gauche se tord et j’entends et ressens un gros craquement et la je ne peux retenir un hurlement de douleur, j’essaie de me remettre de bout mais la dès que je bouge la jambe j’ai une intense douleur au pied. Je me rends aux urgences les plus proches une clinique, j’arrive là bas et après plus d’une heure d’attente on me dit que je ne peux passer de radio de suite car ils n’ont pas de radiologue à cette heure ci dans leur service qu’il faut que je reviennes à partir de 9h mais qu’en attendant on va me mettre une goutière, chose qu’on me fait mais on me la pose mal j’ai le pied de travers et légèrement incliné (aillant déjà eu une fracture du péroné malléole il y’ a 10 ans je sais comment on doit immobiliser le pied) et l’interne me dit que je n’ai certainement pas de fracture que ça doit être une grosse entorse car j’ai fais la bêtise de lui dire que j’ai une hyper laxité ligamentaire, elle me fait une ordonnance pour une paire de béquille paracétamol et anti inflammatoire. Je reviens donc le matin après 9h pour passer ma radio, là on me dit bien que pas de fracture au revoir madame. Je me rends donc immédiatement chez mon médecin qui regarde mes radios et me prescrit une attelle et de la pommade, elle me met en arret 10 jours.
alors j en sait un peu plus suite a mon rdv avec l ortho de l hôpital j ai une fracture du coboide sans déplacement ni tassement ainsi qu un petit arrachement sur 2 des cunéiforme ils m’ont fais un plâtre complet qui part du bout des pied, tout en laissant libre les orteils, jusqu a presque le genou ça s arrette un petit peu avant!! il m ont conseiller de bouger souvent les orteil pour facilliter le dégonflement du pied,qui n’a pas perdu bcp de volume!toujour sous piqure d anticoagulant et vérification des plaquette 1 fois par semaine ! vous en dite quoi!?

Je suis autiste Asperger et donc hypersensible et hyperesthésique, alors je me reconnais complètement dans ton article. J’ai été officiellement diagnostiquée cette année (j’ai 35 ans) et avant le diagnostique j’avais du mal à identifier pourquoi j’étais constamment épuisée, irritée et déconcentrée mais depuis que j’ai mis un nom sur ma différence et que j’ai enfin compris pourquoi je me fatiguais très vite quand d’autres pouvaient tenir des heures dans des endroits bondés et bruyants (par exemple) j’ai décidé de commencer à faire des choix et adapter mon mode de vie, bref à m’écouter afin de m’économiser un peu. Ce n’est pas toujours évident mais j’essaie de faire au mieux. Et tant pis si ça ne plait pas aux autres 😉 Par contre je ne savais pas qu’il existait des casques audio avec une fonction réducteur de bruit ? As-tu des références à me conseiller ? Merci d’avance et merci pour cet article ^^

Je suis d’accord sur votre analyse de la chaussette sale qui fait mal, mais pas tout à fait d’accord en revanche sur la chaussette tout à fait propre ! j’ai adopté la chaussette « ni propre ni sale ». En effet une chaussette qui vient d’être lavée peut provoquer des ampoules. Portez les chaussettes pendant une petite marche facile de 1h à 1h30, ne les lavez pas et remettez-les pour une sortie plus longue et plus éprouvante. Variante : après avoir enduit les pieds de beurre de karité, s’essuyer les mains sur l’envers des chaussettes « trop » propres.
Je voudrais témoigner sur l'excellence des soins prodigués à la Clinique du sport à Mérignac. Particulièrement j'ai eu à faire à un Chirurgien SPECIALISTE du dos, le Docteur DESTANDAU, pour un canal étroit et une situation particulièrement difficile. Cet excellent, très intègre, et combien honnête et compétent grand CHIRURGIEN , est connu hors de nos frontières pour sa grandeur d'EXCEPTION.
Je souffre d’un mal a la cheville gauche depuis bientôt deux ans. J’ai fais des Radiographies, in n’y voit pas de fracture, j’ai fais le scanner, on a dit tout était normal. On a il y a trois mois fait l’échographie, le médecin m’a dit qu’il y avait une inflammation. J’ai entreprit de me faire des massages durant le mois de Janvier dernier, en Février, je pouvais courir avec un simple sensation a l’avant de la cheville. j’ai reprit le footing depuis lors et hier, j’ai ressenti une douleur subite pendant la course et tout a recommence de plus belle. Quand la douleur est la, Je dois contrôler la position de mon pied au sol. du coup, sur un virage a gauche ou tout mouvement qui sollicite une flexion vers l’extérieur de la cheville, la douleur est intense. En touchant la cheville, je sens mal a l’endroit du ligament collatéral externe, et a l’avant de la cheville, lorsque je presse sur le talus, la douleur est forte en appuyant et lorsque je relâche, elle s’amplifie d’un pic et retombe doucement.
Bonjour, il y a 5 jours j ai sauté d une poutre de gymnase et je me suis mal réceptionné sur mes pieds. Mon pied gauche à reçu quasi l intégralité de mon poid. Une fois au sol j’ai ressenti tout de suite une douleur au dessus de mon pied. La douleur ne m’a pas empêché de finir mon entraînement. Pendant 2 à 3 jour j’ai eu du mal à descendre les escaliers mais pas à les montés. La douleur se fait ressentir lorsque je soulève mes doigts de pied. A ce jour j’ai toujours mal, je remarque que j’ai une petite bosse au dessus du pied, qui semble être un tendon enflammé si je compare avec mon autre pied. Est ce que quelqu’un a déjà eu la même chose ? Qu est ce que cela peut être comme blessure? Merci
J’ai quelques questions à te poser car j’ai mon bal de fin d’étude bientôt. Ma robe est de couleur sarcelle (entre le bleu et le vert), j’ai des talons nude mais je n’ai pas encore de pochette ni boucles d’oreilles. Je voulais savoir quelle couleur devrais-je prendre pour la pochette et quelle couleur devrait avoir mes ongles ? Merci pour ta réponse!
Bonsoir, je viens de découvrir ton blog et sincèrement je suis fan ! Tu fais un très bon boulot ! Du coup, j’aurais aimé savoir s’il serait possible d’avoir deux trois conseils : je suis invitée le mois prochain a une très grosse soirée, mes amis envisage d’en profiter pour me faire souffler mes bougies (18). Le truc c’est que je galère un peu a me trouver une tenue qui puisse être confortable pour danser, mais aussi un minimum sexy.. sachant qu’en cette période il ne fait pas vraiment chaud et j’aurais aimer mettre ma paire de talons fins couleur nude un peu rosé, associer a une tenue qui puisse me mettre en valeur sachant que je suis fine, petite, avec une petite poitrine, je suis matte de peau donc je crois que niveau couleur je peux me lacher, bref c’est le flou total.. Aurais tu quelque chose a me proposer ? lol
Les bijoux feront passer votre tenue d’habillée à sophistiquée. Ils feront de vous une fille stylée. Je ne le dis pas assez souvent, mais ils sont LA valeur ajoutée de votre tenue. Lisez mon article  quels bijoux porter  afin de trouver la pièce qui ira avec votre tenue. Rappelez-vous de ne pas mettre collier plus boucles ensemble car cela serait trop. Pensez plutôt aux schémas  boucles+bracelet ou bague ou collier+bague.
J’aimerais avoir tes conseils pour un mariage au mois de juin, j’ai repéré une robe bustier avec une bretelle couleur marshmallow en mousseline. Je pensais mettre des chaussures couleur argent et peu être une veste bleu marine a pois blanc manche 3/4. Au niveau des accessoires je pensais plus à des boucles d’oreilles qu’un collier car la bretelle habille déjà le décolleté. Mais je sais pas trop pour les couleurs des accessoires et de la pochette…

Mais, dans environ 60 à 70 % des cas, les douleurs du tendon d’Achille du sportif sont dues  à une tendinopathie : maladie du corps du tendon.  De nombreux traitements ont été et sont toujours proposés dans le cadre de ces douleurs. Comme toujours en médecine, si plusieurs traitements sont proposés, c’est qu’il n’y a pas un traitement, vraiment efficace, qui s’impose. Il faut donc être prudent et très critique sur les affirmations qui peuvent être données sur tel ou tel procédés thérapeutiques.
Agé de 50 ans, alors que je cours relativement souvent (2 à 3 sorties entre 10 et 15 km / semaine), j’avais une douleur faible au tendon d’Achille droit depuis plusieurs semaines pendant et après la course, mais rien de vraiment handicapant. D’ailleurs, j’avais mal tous les matins en me levant puis cela disparaissait. Hier, je suis allé faire du tennis avec mon fils, effort auquel je ne suis pas habitué fait d’accélérations violentes. Lors d’une de ces accélérations pour monter au filet très rapidement, j’ai senti une très forte douleur au tendon d’Achille droit qui m’a immédiatement empêché de courir. J’ai continué à jouer pendant environ 1/2h mais quasi en statique ou en courant le minimum et toujours avec la douleur qui a suivi la 1ère douleur « fulgurante ». Depuis, je n’ai pas mal au repos mais par contre douleur en marchant, donc je fais « exprès » de boiter pour ne pas tirer sur le tendon. Hier soir j’ai glacé, puis pommade Voltarène et j’essaie de me faire des mtp (bien ? Je ne sais pas). Je sens que si je devait tirer brusquement dessus j’aurais à nouveau cette douleur fulgurante, elle est là à me guetter ! J’ai peur d’en être au stade 3 ou 4 de votre échelle. J’arrête la course pendant plusieurs semaines mais je dois retrouver mon tendon car je ne pourrai pas ne plus pratiquer ! Que vous inspire mon cas, svp ?

Bonjour, suite à une course de 15 km ou j’ai noté une instabilité et une petite douleur du pied à la hauteur de la fin du métatarse ( petit doigt de pied) et début du cuboïde ( dans le creux). Mais 2 jours après une situation d’urgence dans la nuit m’a obligé à me lever très brutalement et une douleur beaucoup plus intense c’est réveillée avec gonflement et rougeur. J’ ai boité pendant 3/4 jours ( ma profession m’oblige à beaucoup marché) j’ai traité avec glace et anti-inflammatoire depuis cela va de mieux en mieux mais je garde après 8 jours une douleur..Je suppose qu’il ne s’agit pas d’une fracture merci de me donner votre avis;
bonjour, suite a un accident de travail (le 25/05/2012)ou je me suis coincer le pied gauche entre deux tire palette électrique on ma emmener a l’ hopital et on ma dit que cettai une simple entorse et pour finir 4 mois après avoir passer une scintigraphie osseuse et un scanner on me dit que j’ ai l’ os naviculaire de cassé et l’ astragal de fissuré.
La réponse me parvint sous la forme d’un bruissement d’air suivi d’un claquement sec. Quelque chose d’acéré venait de faucher par le travers le gras de mes fesses brûlantes. C’était comme une morsure qui me fit tressauter d’une vive douleur et me transporta instantanément des années en arrière pendant les vacances d’été sur un marché de brocante provençal.
Pour éviter les ampoules, il faut d’abord savoir pourquoi et comment elles se forment. Voici les trois facteurs principaux : la chaleur qui provient du frottement répété entre la peau et la chaussette ; l’humidité qui détend la peau et favorise l’apparition d’ampoules ; les saletés comme le sable, les graviers, les brindilles et autres qui amplifient le frottement.
Les sandales argentées sont une bonne idée. Pour le reste des accessoires, du doré, de l’argenté, du rouge ou du corail iront très bien avec cette robe et dans l’esprit festif d’un mariage. Pensez à des gros bracelets, de belles boucles d’oreilles. Pour d’autres idées, je vous invite à vous reporter à cet article : https://www.bienhabillee.com/les-accessoires-qui-donnent-du-style/
Résultat au bout de 6 mois d’arrêt total d’activité (ce qui est très dur à admettre pour un coureur) les douleurs n’ont absolument pas cessé ; ça fait donc 6 mois que je traîne cette foutue douleur au pied alors que j’ai tout arrêté! J’ai mal au quotidien et surtout quand je marche ; parfois j’ai même l’impression qu’un rouleau compresseur m’est passé sur le pied tant les douleurs sont vives. La semaine passée j’ai repassé une IRM de contrôle et celle-ci a montré « une consolidation correcte » (plus de trait de fracture) mais néanmoins des cals osseux.
je souffre énormément depuis 5 mois suite à une chute dans l’escalier et malgré des radios, 2 IRM plusieurs consultations entre généraliste et 2 chirurgiens orthopédique, à part le repos, impossible dans ma vie de femme d’agriculteur avec une grande famille, aucune solution n’a été trouvée et j’ai beaucoup de mal à me déplacer et la douleur s’est élargie à la cheville, très handicapant.
bonjour,,,il a fallu que je tombe sur votre article pour enfin comprendre,,,à 65ans il n’est jamais trop tard,,,super migraines,,,toutes les odeurs,,,le bruit,,,la foule,,,les lumières artificielles,,,les vetements et surtout,surtout l’emotionnel,,jusqu à tomber en état de sidération,,,pleurer,,,étouffer,,,oui;;tout cela je le vis depuis toujours,,,des situations émotionnelles jusqu à me rendre malade,,,et si au quotidien dormir avec la lune m’enchante,,,je ne supporte pas le bruit,,pas davantage les boules dans les oreilles car là c’est mon corps que j’entends et le moindre mouvement étranger me donne des envies de dormir seule,,c’est le plus facile,,choisir une vie simple proche de la nature,,,peu de monde ou juste celui choisit,,,fuir avant le choc émotionnel,,,méditation,,,yoga,,,voilà mes solutions,,,merci pour cet article et merci à tous ceux qui ont partagés leur commentaire,,,ainsi je me sens moins bizarre,,,
aponévrose art articulation beauté calcanéus chaussettes chaussure chaussures chirurgie cors dermatologue douleur durillon déformation esthétisme fracture féminin hallux valgus inflammation ligaments marche massage muscles mycose noir ongles orteils os peau pied pied plat pieds podologue poisson protecteurs semelles soins statique talon tatouage tendon tong valgus vernis voute

Les péritendinites : le traitement de cette inflammation du péritendon est centré, bien évidement puisqu’il s’agit d’une inflammation,  sur les anti-inflammatoires : traitement local (glace, gel anti inflammatoire, tissu ou pansement aux anti-inflammatoires,  …), traitement général (c’est-à-dire anti-inflammatoire par la bouche) et le repos sportif de quelques jours. Généralement, ces péritendinites ont une évolution  courte et l’on obtient assez facilement une guérison. C’est la douleur d’Achille « la plus sympathique »  pour un sportif.


Pensez aux mélanges de camaïeux de couleurs. Les camaïeux font partie d’une même gamme de couleurs, si vous choisissez une robe de couleur beige, vous pouvez porter des talons camel et des accessoires nude. Vous ne prenez pas de risque en restant dans les variations de mêmes teintes. Pour booster un peu ces couleurs basiques, optez pour un collier ou une bague de couleur forte (comme un beau turquoise ou un corail).
J’ai eu mon accident il y a 2 mois. Le chirurgien ne voit pas d’évolution à la radio et il m’est toujours impossible de marcher sans béquilles, la douleure est trop forte. Mon médecin m’a parlé de retard de consolidation. Mon kiné me dit que si et seulement si la consolidation se fait courant le mois de juin qui arrive. Je peux espérer être tranquille pour aout !
Ce n’est pas pour rien que les chats ont ce que l’on appelle des coussinets en-dessous de leurs pattes. Ils vivent dans le confort permanent ! Comme nos amis les félins, n’hésitez pas à utiliser cet accessoire que l’on appelle coussinets en silicone. Ils peuvent faire des miracles pour supporter les talons, d’autant plus si vous devez habituer vos pieds à des chaussures neuves. Il en existe de plusieurs sortes.
Bonjour, le mercredi 16 novembre j ai chuté ds les escaliers et résultat arrachement osseux avec fracture du cuboide. 1 semaine apres changement de plâtre avec un en résine. Cela va faire 1 mois que je suis immobilisée. Prochain rdv le 21 décembre. J ai espoir de me rétablir prochainement. Il m a prescrit une chaussure. Qu en sera t il çes prochains mois ? Durée de rééducation, aurais je encore un plâtre même avec la chaussure? Merci

S’habiller pour sortir en boite de nuit n’est pas une chose facile. Une fois de plus, il est très commun de voir des filles en robe noire et escarpins noirs… Il y a plus inventif pour se sentir sexy et stylée ! A vos armoires, mes chères lectrices, car je suis sure que vous avez tout ce qu’il faut pour vous concocter LE look très stylé pour sortir.
J’aimerai cependant votre avis sur le choix d’une robe 🙂 j’ai 17 ans, je suis rousse et je assez mince mais ça, c’est assez récent, je viens de perdre 15 kg et donc je me suis achetée une robe assez moulante (taille S :D) pour l’occasion ! J’aimerai la porter pour une soirée prochaine mais je ne sais pas si elle convient…elle est lignée bleu/blanc (grosses lignes dans le genre blouse de marin), très simple, pas de décolleté, manches 3/4, assez moulante donc et elle va jusqu’au genou. Puis-je la porter en soirée ? Et si oui, avec quels bas et quelles chaussures ?
Ton article est très bien. Par contre j’ai remarqué lors de mes derniers mariages que toutes les filles avaient cette fameuse robe patineuse et souvent dans les mêmes couleurs ( rouges, corail etc). Alors je trouve ça très beau, et je ne dois pas être la seule visiblement mais que conseillerais tu pour être un peu plus original et ne pas être un clone parmi les invités ?^^
Merci pour la description précise de vos douleurs. Sans trop se tromper, il est logique d’envisager chez vous une lésion au niveau de la jonction du corps musculaire du triceps sural et du tendon calcanéen. Une échographie serait intéressante et contributive pour mieux analyser la localisation, l’étendue et le type de la lésion. Elle nous permettra surtout de mettre en place un traitement parfaitement adapté : s’agit-il d’une atteinte plutôt musculaire ou d’une atteinte plutôt tendineuse ?
Bonjour je suis venue donner des nouvelles de bonne Dieu merci, ma fille va mieux elle garde une marche sur la pointe des pieds de temps en temps par habitude et sûrement par peur! mais elle peut vaquer à ses occupations faire du vélo etc, et nous avons biensur eu notre rdv avec un très bon orthopediste pediatre a l hopital Robert debre qui nous a confirmé la maladie de sever, les douleurs derriere le genoux et a l’aine sont des douleurs musculaires lié à la croissance et a un trop plein d’activité il a rassuré notre fille ainsi que nous parents après avoir passé les douleurs de notre enfant pour une simulation ce n’est pas rien pour elle mais malgrés cela elle a tjrs gardé le moral, la psychologue n’a pas jugé bon que notre enfant soit suivie bien au contraire, et le médecin de la douleur veut nous revoir dans quelques moi pour voir si il y’a eu crise et si c’est le cas savoir si on arrive à gérer la douleurs ou si on a besoin d’aide, a part cela tous va bien elle a juste a faire des petit étirement tt les jours 2 minute, nous sommes enfin rassuré et content surtout d’avoir était écouté et non mal orienté, merci a vous mr provost.
Le jour venu, comme tous les dimanches et jours de fête, j’avais endossé mon « costume du dimanche ». Ce vêtement de drap fin et de nuance gris perle composé d’une veste et d’une culotte courte assortie me plaisait beaucoup pour son élégance et parce qu’il me changeait de mon sempiternel uniforme de collégien. J’aimais aussi sentir la douceur de l’étoffe qui gainait mes cuisses et, ma foi, l’image du beau jeune homme chic que me renvoyait le miroir flattait ma coquetterie d’adolescent.
Merci pour la description très précise de votre tendinopathie calcanéenne. L’IRM montre bien que vous souffrez d’une enthésopathie puisque le corps du tendon est indemne mais que l’atteinte se situe essentiellement à la jonction entre le tendon et l’os. Votre douleur est survenue au départ de manière brutale ce qui est cohérent avec l’imagerie qui montre une petite rupture d’une partie des fibres du tendon à son insertion sur le calcanéum.
La hauteur des talons est le premier élément à prendre en compte. "Les chaussures sont très techniques, chaque millimètre peut faire la différence", confie la styliste, qui vise l'allure lorsqu'elle crée mais qui souhaite également que chaque paire "soit le plus confortable possible". Pour Carole, qui aime prendre un peu de hauteur, c'est "8 ou 9 cm, sinon je ne tiens pas toute la journée". 
×