Je parles de mon cas, après avoir trainer pendant des année des douleurs aux levé du matin (squash), et diagnostiquer après un écotrail de 18 km une double tendinites des achiles, l’on m’a prescrit dans un premier temps des semelles, après une lègère amélioration et la reprise du footing à partir de 20 mn (méthode Stanish), les tendons étaient toujours douloureux, nous avons été traité avec des ondes de chocs et là, cela à été une renaissance au bout de la 2ème séance sur les six du traitement initiale, puis un mois après 3 nouvelles séances pour parfaire le tout. Depuis les douleurs on disparues. il peut y avoir des tensions sur la pistes, c’est pour cela que je préfère le farteleck. Parcours : Dr Vincent Rhumatologue à l’insep, Mr Moreau Podologue et surtout le Docteur La Barreyere pour les ondes de chocs. Glaçage des tendons après chaques sorties et étirements (sauf séances de fractionnés).
Si vous avez l'intention de passer toute la journée perchée sur des talons, il va falloir ménager vos pieds. Evitez de porter trop souvent des chaussures trop hautes ou rigides avec lesquelles vous avez du mal à marcher plus d'une heure. Au contraire, alternez avec une paire souple et confortable qui ne vous fera aucun mal, des baskets par exemple.
Merci beaucoup, Marina ! Elle est très jolie la veste que vous proposez en lien, mais j’ai peur qu’il fasse déjà un peu chaud pour une veste plus épaisse et manches longues comme celle-ci (la mariage est dans le sud). Je me sentirais peut-être plus à l’aise avec une veste plus légère manche 3/4. A votre avis, le gilet dans l’esprit du Caroll du lien pourrait fonctionner ? “Calmer le jeu” si je comprends bien, c’est positif, non ? 🙂 Encore merci !
Je vous remercie de votre retour. j’aimerais savoir également, pour la consolidation des os , est-ce qu’il faut consommer des produit laitier (car on entend toujours que le calcium c’est bon pour les os). Le problème est que je ne consomme pas ,voire très peu de produit laitier car je fait une très forte intolérance aux protéine de lait de vache depuis la naissance…du coup j’ai peur que ça ait des incidences sur ma guérison, car mon médecin me dit qu’il vont enlever le plâtre mais que si ils constatent que l’os n’est pas consolidé ils m’en remettront un autre… J’espère vraiment ne pas en arriver là, mais comment ils peuvent voir que c’est consolidé ou non ?
Si après de nouvelles explorations, le diagnostic d’aponévrosite, c’est-à-dire de tendinopathie des fléchisseurs du pied, reste le seul posé, il est logique d’envisager des méthodes thérapeutiques qui n’ont pas encore été utilisées. L’injection de PRP peut être envisagée mais cette technique complexe ne pourra être utilisée que s’il est possible de parfaitement localiser votre douleur. Nous revenons, dans votre cas, à l’importance de l’IRM pour préciser quel est le tendon atteint et quelle est la zone à infiltrer. Les PRP sont encore peu utilisés dans les aponévrosites et rares sont les médecins qui utilisent cette technique dans cette pathologie au niveau du pied. Dans votre cas, si vous vous situez au stade 4 et que vous souffrez depuis plusieurs mois, il n’est pas illogique de tenter les injections de PRP. Attention, pour les spécialistes de ces injections, les bons résultats ne sont pas garantis à plus de 60-70 %.

J’en reviens à ce qui motive ma démarche de rechercher des informations, l’hypersensibilité tactile de ma fille de 10 ans. Par exemple, le velour d’un pyjama touché dans un sens, ça va, mais dans l’autre sens ça la gêne beaucoup. Il lui arrive de mettre des gants pour lire dans son lit car trop de matières la gênent. Et ce n’est pas une mince gêne, ça la fait réagir vivement, comme une rejet, une douleur. Je viens de réaliser que les draps lui font le même effet. Visiblement c’est surtout les tissus. Et ce n’est pas que la pulpe de ces doigts, si je caresse ses doigts ou la paume de ses mains, même réaction. Etc.


La pratique de la marche, de la randonnée et du trekking comporte des risques inhérents à ces activités. Nous vous recommandons donc la plus grande prudence dans l'interprétation et l'utilisation des données fournies dans ce blog. Malgré tout le soin accordé à leur exactitude, les informations fournies par ce blog ne pourront en aucun cas engager la responsabilité de son auteur, de SARL Jourjon Etc.,de Materiel-Rando.com et de Randonner-Malin.com. Par ailleurs, Materiel-Rando.com, Randonner-Malin.com, SARL Jourjon Etc. et les personnes qui participent au blog et au site déclinent toute responsabilité en cas d'accident et ne pourront être tenus pour responsables de quelque manière que ce soit.
Après avoir consulté des médecins du sport, podologues et autres kinés, je me suis orienté vers le docteur J. Vernois, du CHU d’Amiens. Il m’a confié que c’était un cas rare et qu’après moultes radios, scanner et irm, j’avais une pseudarthrose du scaphoide tarsien, étant donné que celui-ci était toujours fracturé (1 morceau principal et une esquille complètement détachée).
En effet cela serait une très bonne idée de commencer par le commencement, c’est-à-dire faire une échographie, ou éventuellement une IRM, des deux tendons d’Achille ! Cette imagerie permettra de préciser quel est le type de la pathologie qui vous fait souffrir, tendinopathie d’insertion sur le calcanéum ou bien tendinopathie du corps du tendon, et quel est l’état, au niveau osseux et cartilagineux, de la face postérieure de votre calcanéum. Ensuite nous pourrons envisager de vous traiter efficacement en choisissant entre deux orientations très différentes : peut-on se limiter à un traitement exclusivement médical ou bien existe-t-il une indication à consulter un chirurgien orthopédiste ?
J’ai énormément de mal à accepter cette situation dont je ne vois pas d’issue et l’idée de ne plus courir me rend malade. J’ai repris au total 7 kilos ce qui n’arrange rien mais maigrir sans la course je n’y arrive pas. Je pense que beaucoup de choses passent aussi par le mental mais à ce jour je n’arrive pas encore à franchir le pas. J’avais trouvé à travers le running des plaisirs tellement multiples, un vrai antidépresseur naturel !
Au lieu de porter un boléro, un châle ou encore une veste très travaillée avec votre jolie robe, détournez les genres et abordez un manteau long et couvrant style «boyfriend » ou encore une chemise d’homme négligemment nouée à la taille ou portée lâche. Le top du top, c’est de la porter au dessus de votre robe et de passer la ceinture par dessus en prenant soin de faire bouffer la chemise pour apporter un peu de volume et encore plus marquer la taille.
J’ai 53 ans. Je ne suis pas forcément sportive mise à part une bonne marche de temps en temps. Depuis un mois j’ai très mal au tendons d’Achille, surtout le droit, et ce jour et nuit. Mon médecin m’a prescrit des anti-inflammatoires mais rien n’y fait. Ce n’ai pas mon travail de bureau qui me fait faire des efforts pourtant ! Néanmoins, je ne supporte pas de marcher dans la journée, même sur 1 ou 2 km. Et la nuit, quand mes jambes sont censées être au repos, c’est pareil, la douleur me réveille. J’ai mal aussi à mes mollets. Est-ce la douleurs des tendons qui me fait crisper ma jambe ? Est-ce la douleur de la jambe qui a un effet sur les tendons ?
Je voudrais témoigner sur l'excellence des soins prodigués à la Clinique du sport à Mérignac. Particulièrement j'ai eu à faire à un Chirurgien SPECIALISTE du dos, le Docteur DESTANDAU, pour un canal étroit et une situation particulièrement difficile. Cet excellent, très intègre, et combien honnête et compétent grand CHIRURGIEN , est connu hors de nos frontières pour sa grandeur d'EXCEPTION.

voila je me suis blesser au hand ball le 11 janvier suite a cet accident jai rencontrer un specialiste de ma ville il ma di mot pour mot cest une antorse aucun ligament de toucher mon medecin traitant a voulu un IRM que jai passer le 23 fevrier a la clinique saint martin "super clinique " la on ma dit rupture des ligament croisé antérieur plus odoeme le lendemin je vai revoir mon medecin qui menvoir vers le dr de lavigne de la clinique des sport perso jai eu limpresion detre prise au serieu ainsi que pour ma santer que pour le moral le jour meme il ma fixé une date doperation "4 avril 2001" , sur place jai passer radio en plus + prise de sang et la jai render vous avec lanestesiste le 21 mais deja le dr de lavigne ma expliquer exactement ce qui va me faire et ma averti detout donc je vous tien au jus dans les semaine qui vienne bon courage a tous


Si je peux vous donner un conseil, l’arthrodèse étant irréversible: prenez le temps de bien réfléchir, ne faites rien dans la précipitation. Pourquoi ne pas essayer de tenir le plus longtemps possible sans y toucher, voir ce que ça donne et comment vous récupérez et attendre qu’un jour (plus ou moins lointain) vous souffriez trop pour ne plus le regretter du tout ?!
Pour résumer et pour faire court. J’ai 52 ans, j’ai ma jambe droite qui a deux veines bouchées sur trois suite a des flébites et je porte des chaussettes de contension. Il y a 1 an et demi j’ai eu un petit soucis d’épine calcanéene que j’ai soigné avec quelques séances d’ultra son sous le talon. J’ai pratiqué beaucoup de marche avec des chaussure de marche hautes neuves avec une semelle formée à ma voute plantaire. J’ai peut-être un peu forcé et je ne m’écoute pas lorsque je marche car cela me fait du bien, mon sang circule mieux.
De la talonnette aux compensées, puis des bottines aux stilettos, mieux vaut donc y aller par pallier et varier les plaisirs, avec des modèles et surtout des hauteurs différentes. Tendons et muscles s'adaptent et se rétractent lorsque l'on porte des talons. Leur port excessif peut même entraîner un rétrécissement du tendon d'Achille. C'est pourquoi certaines ne supportent plus de marcher à plat, éprouvant alors un étirement douloureux. Changer évite qu'il ne se rigidifie. Et pourquoi pas au cours de la journée? Géraldine a toujours un sac à main suffisamment grand pour y glisser une paire de secours. Elle garde aussi plusieurs paires de talons au bureau: "Cette façon de procéder me permet de porter enfin toutes mes chaussures. Et même si ce n'est que quelques minutes dans la journée, ça reste alors un pur plaisir." 
Alors, je pense que tu as raison de mettre des boucles. Je te conseille un ton tendre comme la robe donc une teinte marshmallow si tu optes pour le bleu marine en veste. Mais est ce que tu ne ferais as mieux de trouver une jolie veste couleur “aqua” plus été? Pour la pochette, tu peux opter pour une couleur basique qui tranche avec détail argenté comme les chaussures! http://www.asos.fr/pgeproduct.aspx?iid=3785482
J’ai 64 ans je fais du sport depuis toujours, je pratique le tennis 2 fois par semaine de 3 à 4 heure, je pratique le vélo de route de 2 à 3 fois par semaine, je roule surtout en moyenne montagne j’aime monté les cols mes sorties sont d’environ de 4 à 5 heure qui corresponds à environ 85 à 110 km c’est pas tant les km qui comptent mais la difficulté, et le ski 1 fois par semaine quand arrive la neige je fais beaucoup de hors piste je n’aime pas la facilité. Sans oublier des étirements tous les matin environ 20 mn. Les douleurs au talon d’Achille ont commencés il y a environ 1 an d’abord le droit suite à un contre pied, le gauche (idem droit contre pied) tout récemment j’ai remarqué une bosse osseuse à l’arrière du talon cela ressemble à la maladie d’Haglund décrite dans vos commentaires. J’ai consulté mon médecin qui m’a envoyé passé des radios et une échographie résultats pied gauche 4 incidences l’angle au sommet de l’arche interne est de 116° en faveur d’un pied creux (normal120à 128)
L’article est top ! Cependant j’ai quelques petites questions . Je vais à une soirée dans pas longtemps et j’ai un petit problème je suis ronde et j’ai du mal à trouver des vêtements , des beaux vêtements qui cachent mes rondeurs et quand lesquelles je suis bien dans ma peau . Je me demande qu’est ce qui serait top de mettre sachant que j’ai du ventre , j’ai des mollets , j’aime pas trop montrer mes bras .. Voilà merci de me répondre 🙂

Il lui fallut me répéter l’instruction tant cette manière d’utiliser une chaise me paraissait incompréhensible. Une fois en position, mon ventre calé sur le rebord du dossier, mon buste et ma tête faisant contrepoids pour équilibrer le bas du corps et assurer le solide ancrage de mes avant-bras sur la chaise, je me sentis tout à coup particulièrement vulnérable.

voila je me suis blesser au hand ball le 11 janvier suite a cet accident jai rencontrer un specialiste de ma ville il ma di mot pour mot cest une antorse aucun ligament de toucher mon medecin traitant a voulu un IRM que jai passer le 23 fevrier a la clinique saint martin "super clinique " la on ma dit rupture des ligament croisé antérieur plus odoeme le lendemin je vai revoir mon medecin qui menvoir vers le dr de lavigne de la clinique des sport perso jai eu limpresion detre prise au serieu ainsi que pour ma santer que pour le moral le jour meme il ma fixé une date doperation "4 avril 2001" , sur place jai passer radio en plus + prise de sang et la jai render vous avec lanestesiste le 21 mais deja le dr de lavigne ma expliquer exactement ce qui va me faire et ma averti detout donc je vous tien au jus dans les semaine qui vienne bon courage a tous


J’ai commencé par une heure de marche soutenue du lundi au vendredi, puis deux heures environ deux fois par semaines. Jusque-là je portais des chaussures de ville, et des baskets confortables pour la boucle de 2 heures. Cette semaine, j’ai voulu étirer mon parcours et ai pris mes chaussures de randonnée que j’avais pourtant déjà portées en maintes occasions, avec une paire de chaussettes assez fines. La journée était belle, le rythme agréable : environ 16,5 kms en 3 heures. Hélas, j’ai terminé le parcours avec de vives douleurs sous les pieds. J’ai constaté que l’échauffement sur la plante avait presque engendré des ampoules. Mes pieds étaient rouges et gonflés, pas beaux à voir…Bref, je ne pouvais pratiquement plus marcher sans lancer intérieurement un »aie » à chaque pas de la cuisine au salon… qui ne sont qu’à quelques mètres. Je me suis trouvé face aux premières difficultés concrètes, qui je l’avoue me font un peu peur : si la boucle d’hier avait été une étape, il aurait fallu repartir aujourd’hui : en aurais-je été capable vu l’état de mes pieds? Dois-je revoir mes chaussures de randonnée (Quechua Forclaz 600 Man Gobi Kalahari) ou me procurer de meilleures chaussettes? Après m’être tartiné les pieds de Nok, puis de Dexeryl pour les brûlures, je peux de nouveau marcher aujourd’hui, mais avec cette sensation désagréable de surchauffe sous chaque pied…faut-il dans ce cas opter pour le repos d’une journée, ou bien au contraire repartir pour habituer le corps…et les pieds. Merci pour tous les renseignements que vous pourrez me donner. Je suis débutant, et essaie de minimiser les grosses erreurs. Cordialement, Loïc
La pointure de vos talons joue un rôle déterminant dans la douleur. «Les femmes prennent souvent une pointure supplémentaire. Elles focalisent sur la largeur de la chaussure, alors qu'en chausser de trop grandes est tout aussi négatif», met en garde Arnaud De Fierkowsky. Le professionnel recommande donc d'acheter des marques allemandes ou anglaises, car celles-ci possèdent davantage de demi-pointures, et permettent de faire concorder la longueur du pied avec la largeur. «En réalité, ll faut toujours essayer deux pointures, et privilégier les escarpins ouverts car ils laissent plus d'espace aux orteils», ajoute Florent Rain.
Ainsi accoutré, je me dépêchai de me rendre au collège. Je retrouvai deux autres « collés du dimanche » qui attendaient devant la grille encore fermée que l’on vienne leur ouvrir. Je n’étais donc pas seul et la présence de ces compagnons d’infortune m’avait quelque peu soulagé. Il y en avait un plus vieux que moi, de 14-15 ans environ, coupable d’avoir molesté un plus jeune, infraction grave sévèrement punie. C’était un garçon à la taille élancée et planté sur une superbe paire de jambes longues et lisses dont la musculature à la fois robuste et déliée émergeait de sa culotte courte d’uniforme. L’ovale de son visage encadrait une expression calme et assurée. Etait-ce dû à son ancienneté ? En tout cas, il paraissait ne rien craindre de la retenue.
L’échographie est normale ce qui signifie qu’il n’existe pas de lésions des tendons des différents muscles qui fonctionnent autour de la cheville. Mais le fait d’avoir une échographie normale ne permet pas d’affirmer que votre cheville est indemne de toute pathologie. Il faut aller plus loin dans les explorations radiologiques et rechercher des lésions osseuses. Je vous propose dans un premier temps de faire des radiographies standards au repos, en flexion plantaire et en flexion dorsale du pied à la recherche d’une fracture de la queue de l’astragale. En effet, la description que vous donnez de vos symptômes douloureux fait penser à cette pathologie bien connue chez les footballeurs.
Bonjour, pour commencer, j’ai 29 ans et je suis footballeur depuis toujours. Je m’entraine actuellement 3 fois par semaine avec match le weekend. Il y a 3 mois maintenant, j’ai commencé à avoir une douleur sous le pied, j’ai passé une échographie: diagnostique: aponévrose. On me prescrit des séances de kiné, de glacer, de faire des étirements et des plâtres à l’argile….ce que j’ai fait !! Une semaine plus tard, la douleur au tendon est toujours présente mais en plus de cela, une nouvelle douleur, cette fois au genou (même jambe), au dessus de la rotule apparait. Nouvelle écho: tendinite ! Je suis allé voir un podologue qui m’a prescrit des semelles que je porte quotidiennement maintenant. Mais 3 mois après, toujours les mêmes douleurs qui me gâchent la vie … J’ai passé une IRM du genou, on m’a bien confirmé la tendinite … Je ne comprends pas pourquoi 3 mois après, et avec tous les soins prodigués, je souffre toujours autant. Dans la vie, je suis prof EPS et de ce fait, je marche beaucoup et suis toujours debout.
Le talon de la chaussure est bien évidemment le principal élément qui joue sur le confort. Plus il est petit, plus il vous sera aisé de marcher avec. Mais si vous ne souhaitez pas faire l'impasse sur la hauteur, privilégiez alors des souliers compensés ou des talons épais, qui assurent une meilleure stabilité. Autre point important et plus méconnu : l'emplacement du talon. Pour un bon équilibre, préférez les chaussures avec un talon bien droit et perpendiculaire au pied, implanté le plus possible au bord de la chaussure. Les talons incurvés sont jolis, mais plus inconfortables lorsqu'il s'agit d'arpenter la ville.
×