Vous avez mal aux pieds rien qu’en regardant votre paire de chaussures préférée ? Vos pieds glissent quand vous portez des talons hauts ou même des chaussures plates ? Vous adorez vos sandales mais elles sont trop inconfortables pour être portées toute la journée ? Ne jeter pas vos chaussures au fond du placard, nous avons des solutions pour rendre vous chaussures plus faciles à porter.

je suis tombée en scooter (factrice) , j’ai une entorse et une fissure naviculaire, au bout de 4 jours je suis retournée à l’hopital il m’ont dit que je devait marcher avec les bequilles et poser mon pied par terre, mais je n’y arrive pas. Là sa fait 9 jours que je suis en béquille mais je n’ai pas de platre, Es ce normale? j’ai le pied gonflée et je n’arrive toujours pas à bouger mon pied.Es ce normale. combien de temps encore pour que le pied se remet. merci pour votre réponse bien cordialement


En conclusion, je vous propose de continuer régulièrement le sport mais en pratiquant des activités moins sollicitantes pour les tendons d’Achille que le badminton, de tenter de trouver un kinésithérapeute qui pourra vous faire travailler la souplesse et le gain d’amplitude en piscine, de consulter un médecin du sport ou un chirurgien qui après examen vous orienteront vers les traitements adaptés.
Nous veillons à préserver nos enfants des surstimulations en général… Par exemple ma fille a l’école (elle est au CP :-)) peut mettre son casque (rose fluo) s’il y a trop de bruit, ou sortir de classe au besoin pour souffler 5 min… Et ses copains ont complètement intégré cela, sans souci. Et mon Loulou allait jusqu’à se frapper les yeux de douleur s’il y avait trop de lumière, maintenant il sait prendre ses lunettes de soleil…

Bonjour il y a 3 semaines lors d’une partie de foot j’ai eu un accrochage qui s’est mal passé. J’ai la 1ere phalange et l’astragale qui me font super mal. Le médecin après m’avoir examiné n’a pas exigé un examen mais m’a seulement prescrits des antibiotiques et une crème pour neutraliser la douleur. Depuis tout ça ben la douleur est toujours presente. J’arrive à marcher mais je sens toujours la douleur. Dois-je continuer ce traitement ou faire autre chose ?? Que me conseillez vous ?

Bonjour, je vous en prie, tant que je peux aider. Alors voilà de mes nouvelles, :..( mauvaises malheureusement et très deçevantes. Après 6 mois sans sport et en fesant attention au transfert de poids que je mettais sur mon pied fracturé: l’I.R.M m’annonce beaucoup de mauvaises choses: oedemes osseux encore présents, kyste osseux, syndrome du carrefour, remaniement de l’os naviculaire etc… alors que ma dernière I.R.M disait « aucun remaniement de l’os naviculaire…  » donc j’attends l’avis de l’orthopédiste pour savoir ce que je dois faire, ainsi que le votre si vous pouvez me conseillé je vous en supplie. À mon propre avis je ne peux et ne dois pas reprendre un quelconque sport pour le moment. Cela fait presque 1ans que je ne suis pas retourné dans mon club que je paye très cher pour rien, je ne peux ni être remboursé ni laissé ma place à quelqu’un pendant que je suis dispensé. Bref je vous dirais la suite des evenements mais je pense qu’on va m’operé car je ne compte pas attendre encore je ne sais combien de temps, surtout si c’est pour un eventuel nouvel echec. Je ne vous ai pas tout dit en détail mais en gros: ça s’enpire au lieu de s’amelioré. Merci encore a votre site et je vous tiens au courant de mon avancement. Merci aussi aux témoins.
Les appuis répétés, générateurs de microtraumatismes et de saignements, un choc ou d’autres affections peuvent être retrouvés. Le facteur révélateur est souvent le port d’une chaussure trop plate ou en mauvais état. La modification des conditions d’entraînement, la pratique en terrain accidenté, en côte etc.. viendront s’associer à la défaillance d’amortissement de la chaussure.
Je me reconnais moi aussi dans l’article et ce commentaire en particulier. Même si je me doutais bien être hypersensible aux émotions et aux sens, c’est finalement rassurant de savoir que cela ne vient pas de mon imagination et que l’on est pas seule. J’ai encore parfois tendance à me dire que j’exagère, que les autres aussi ressentent cela sans un faire tout un patakès…
Hier j’ai subi un choc au pied, une étagère m’est tombé dessus alors que j’étais pied nu à ce moment là. le choc a tellement été puissant que j’ai eu une légère perte de connaissance. Depuis, j’ai un hématome qui a fait surface et j’ai mal au pied. Pas possible de marcher normalement . Est ce normal et est ce du au choc ? Ou faut il que je consulte un médecin pour être sûr qu’il n’y a rien d’atteint ? Cordialement
Si vous avez toujours des douleurs très importantes, je vous conseille d’aller passer une radio de contrôle !! il arrive régulièrement (vous trouverez plusieurs témoignages sur le site) qu’au moment du traumatisme, lors du diagnostic, des lésions passent inaperçues et sont découvertes par après, comme des fissures, fractures, lésions ligamentaires ou tendineuses. Il me semble qu’il vous faudrait refaire un point complet.
Ne pensez pas que vous pouvez simplement ignorer la douleur. C’est peut-être faisable à court terme, mais très désagréable et douloureux à long terme. Il est absolument essentiel d’éviter les ampoules si vous voulez profiter de vos randonnées. Il est possible de les soigner mais il vaut mieux les éviter. Et c’est facile, suivez ces quelques techniques et conseils que beaucoup de personnes négligent.

Ce conseil est d’autant plus important si vous devez conduire. D’une part cela peut s’avérer dangereux pour votre conduite, mais la contrainte exercée sur votre pied, alors que vous devez être en mesure de réagir rapidement, pour freiner par exemple, n’est pas négligeable non plus. Laissez une paire de chaussure sans talon dans votre coffre, vous serez plus à l’aise pour conduire, et vous risquerez moins les blessures, ainsi que les accidents.


Je suis une femme de 25 ans, je cours 3 à 4 fois par semaine et j’ai une douleur au niveau du tendon d’Achille gauche. Je n’ai rien ressenti de particulier lors de ma séance de jeudi soir, mais le vendredi j’ai commencé à ressentir cette douleur qui ne s’estompe pas, elle apparait plutôt lorsque je lève le pied et j’ai moins de douleur lorsque je suis en talon plutôt qu’à plat. Petit footing le samedi matin, les début était très douloureux puis la douleur est devenue supportable, mais la douleur est toujours là après l’effort.
Si les douleurs ne passent pas après la mise en place des ces conseils, le mieux serait de consulter votre médecin traitant qui prescrira probablement une radiographie et une échographie pour mieux connaître l’état du tendon d’Achille, de son insertion et des cartilages du calcanéum. Quels que soient les résultats de ces images, le traitement sera toujours le même : la nette diminution des activités sportives en attendant que la cicatrisation se fasse. Les étirements passifs prolongés des muscles situés derrière la jambe sont aussi très efficaces pour soulager les douleurs. Il serait bien que votre fils soit pris en charge par un kinésithérapeute. Celui-ci lui apprendra les différentes méthodes pour bien étirer le triceps sural qui est à l’origine des phénomènes douloureux.
Si vous avez toujours des douleurs très importantes, je vous conseille d’aller passer une radio de contrôle !! il arrive régulièrement (vous trouverez plusieurs témoignages sur le site) qu’au moment du traumatisme, lors du diagnostic, des lésions passent inaperçues et sont découvertes par après, comme des fissures, fractures, lésions ligamentaires ou tendineuses. Il me semble qu’il vous faudrait refaire un point complet.
Par désespoir et sur conseil d’un ami, je suis allé voir un acupuncteur. Les douleurs dans la vie quotidienne ont disparu dés la sortie de la première séance (Novembre 2014). J’ai redémarré la course à toute petite dose: course pendant 5 minutes. Je sens une toute petite douleur. (impossible avant de marcher pendant 3 jours). Je vais attendre 6 mois et espère reprendre le sport.
je suis invité à un mariage le 7 juin….j ai deux tenue en vue. Mon problème …c est. que je suis ronde et que j ai une tres vilaine cicatrice sur l une de mes jambe. je suis contrainte pour l estetique de porter des collant noir (a cause de mes jambes fortes ) et opaque ( a cause de la cicatrice) es ce qu a cette date je ne serrai pas trop ridicule avec des collant opaque noir ? De plus l une de mes tenue …robe en voile noir avec la doublure taupe doré….es ce qu il est possible avec cette robe de porter des chaussures ou une veste ou acssesoires rouge ou doit es ce que je doit rester dans des tons beige ou marron ou taupe?

Astuces de Grand-Mère est un site dédié aux recettes, remèdes et astuces de nos grands-mères. Vous y trouverez tous les jours de nouveaux trucs simples et naturels pour faire des économies et vous faciliter la vie. Du remède contre les points noirs aux recettes détox, vous trouverez tout ce qu'il vous faut dans catalogue de milliers d'astuces déjà référencées.
A ambre , je ne pense pas que ce soit un problème d’habitude … à savoir porter des talons hauts voir très hauts . C’est aussi un problème de forme de pieds . une femme avec le pied cambré n’aura pas de difficultés à porter ce genre d’escarpins … ce qui n’est pas mon cas . Les medecins ne recommandent d’ailleurs pas ce genre de chaussures (pour le dos) .
Quoi qu’il en soit, les conseils comme les étirements, boire de l’eau et vérifier vos chaussures de running me semblent adaptés. Il ne faut pas rester avec cette douleur, l’idéal est de passer voir un médecin du sport et de revenir vers nous avec un diagnostique car vous ne nous donnez pas assez d’informations afin de pouvoir vous conseiller. Est ce que vous avez consulté ? Quelle est votre pratique (combien de séances par semaine, pratique route ou trail etc…)

Vous souffrez d’une tendinopathie calcanéenne bilatérale avec maladie de Haglund. Je comprends très bien qu’après deux années de traitements médicaux inefficaces, vous ayez demandé un avis chirurgical. Mais il s’agit d’une chirurgie agressive qui nécessite un long arrêt postopératoire sur le plan professionnel et sportif. Et qui ne donne pas toujours de bons résultats…
Huit mois après une entorse grave de la cheville, vous semblez encore très gênée puisque même la marche est difficile. Il était donc parfaitement logique d’explorer cette cheville et de mieux comprendre l’origine des douleurs par une scintigraphie. Malheureusement les conclusions de cette scintigraphie ne me paraissent pas éclairer précisément vos douleurs à l’appui et ne permettent pas de vous orienter vers un traitement adapté. Il serait intéressant de passer un scanner et/ou une IRM. Ces deux examens seront plus précis pour montrer si vos douleurs sont en relation avec une éventuelle fracture au niveau de l’astragale ou bien avec un oedème osseux de l’articulation tibio-tarsienne. Actuellement, puisque la douleur est encore très importante à la marche, mon conseil est de continuer à supprimer l’appui, c’est-à-dire d’utiliser des béquilles pour solliciter au minimum cette articulation qui souffre.

Cette sensibilité est à double tranchant, un stimulus qui nous submerge peut à un autre moment nous procurer beaucoup de réconfort, s’il est justement dosé. Car les sensations plaisantes sont également ressenties plus intensément. Les hypersensibles sont ainsi plus attentif/ves aux détails. L’inverse de l’hypersensibilité est l’hyposensibilité : les personnes hyposensibles ont besoin d’une plus grand stimulation sensorielle que la moyenne pour être stimulée. On peut très bien être hypersensible à certains stimuli et hyposensible à d’autres. Ou alors cela peut varier au cours de notre vie.


Lorsqu’une thérapeutique ne fonctionne pas, il faut d’abord se poser la question essentielle de la bonne indication : la technique que nous utilisons est-elle la seule adaptée au type de la pathologie dont souffre le sportif ? En clair, avant de « jeter le bébé avec l’eau du bain », mieux vaut se poser la question sur les autres techniques à associer en cas de pathologie de l’aponévrose plantaire chez un sportif.

Il est primordial de bien choisir ses chaussures à talons. D’emblée, on oublie les matières synthétiques et on investit dans un modèle en cuir souple et confortable qui empêchera le pied de transpirer. L’arrière du soulier, appelé le contrefort, doit absolument être flexible. S’il est trop rigide, il va forcément nous faire mal et provoquer des ampoules. Ensuite, il ne faut pas que la cambrure de l’escarpin soit trop verticale, sinon ce dernier ne pourra pas épouser la forme naturelle du pied. Et bien entendu, on respecte sa pointure : rien de pire que des orteils comprimés (surtout le petit dernier, bien trop souvent malmené).
Fin juin de cette année j’ai fait une chute de 2m environ en faisant du parkour en Espagne, la 1e radio indiquait une entorse donc un strap et du repos m’a t-on dit. Je rentre en France, 2e radio, IRM c’est confirmé j’ai une fracture du scaphoide tarsien ou os naviculaire (l’os s’est réduit de moitié et remonte un peu sur l’astragale..la totale quoi) et c’est trop tard pour opérer malheuresement.. j’ai vu 3 chirurgiens en tout, tous pessimistes, aucun ne voulait m’opérer. Depuis j’ai fait de la kyné mais je viens d’arrêter car ça ne sert plus à rien.

Nous dirons la même chose des talons hauts : rares sont celles qui les portent sans douleurs. Je soupçonne même ces Fashion-Warriors de ne plus avoir de la sensibilité au niveau du pied ! Au-dessus d’une certaine hauteur, le corps ne peut se mouvoir naturellement. Il compense donc en se contractant et en adoptant une mauvaise démarche qui sera déclencheur de nombreux maux. Vous êtes amoureuses des talons hauts ? Utilisez les plateformes, pour éviter une trop grande cambrure du pied. La hauteur idéale est entre 5 et 6 cm : c’est assez haut pour galber les jambes mais cela ne perturbe pas le mouvement naturel du corps. J’insiste beaucoup dessus mais il faut imaginer qu’en obligeant son corps à se mouvoir différent, il contracte les muscles et déforme son ossature. Vous imaginez donc les futurs dégâts que cela va causer.
J’hésite entre une pochette en sisal bleu marine avec un assez gros nœud sur le devant (en sisal également), gansée d’un galon bleu marine et une pochette avec perles et strass, dans les tons argentés, comme on en voit beaucoup cette saison. Les chaussures sont des sandales couleur argent. J’ai eu un coup de cœur pour cette dernière pochette mais je ne sais pas si cela irait avec la robe.
Ensuite , dès que possible , repérer les stimulis qui vous font du bien ( comme des sons , des matières, des visuels .. ) et mettre la musique sur votre téléphone ( ainsi que la photo ) et garder la matière avec vous ( sous forme d’écharpe ou de petit carré de tissu ) quand vous sentez le  » méchant  » stimuli arriver , dégainer votre  » gentil  » : passez votre carré de tissu sur votre visage , regardez l’image apaisante … pour le moment , ça marche plutôt bien de mon côté . Je n’ai pas grand chose à dire de plus , ton article était très complet ^^
Vos accessoires sont bien choisis en terme de coloris pour aller avec cette robe. Pour le haut, difficile à dire sans connaître la coupe de la robe. Peut-être qu’une veste courte, forme “carrée” conviendrait dans un maximum de cas. Quant à la couleur, je vous conseille un bleu marine ou un rouille ou camel pour reprendre une des couleurs de vos accessoires. Bel été !

Bonjour,j’aimerai votre avis,j’ai l’habitude de courir au moins 2 fois par semaine sur dur et il y a quelques jours j’ai ressenti une douleur au niveau de la cheville sur l’avant du pied sans signes apparents comme un gonflement ou coloration de la zone.Je peux marché sans problème mais dés que je prends appui sur mon pied la douleur revient.une tendinite?merci
Essayez toujours de déterminer la cause de ces sensations. Vérifiez pour cela que vous n’avez pas de débris dans vos chaussures ou chaussettes (sable, graviers, brindilles, etc.). Si vos chaussettes sont humides, changez-les. Assurez-vous également que vos chaussettes ne fassent pas de plis. Si vous repérez une rougeur, une irritation ou un échauffement, vous pouvez utiliser du sparadrap, un pansement à ampoules ou autres pour protéger la zone. N’oubliez pas de l’enlever dès que vous arrêtez de marcher pour que la peau se répare.
De plus,je suis hyper frileuse au point de le considérer comme un handicap.J’ai facilement 5 couches de vêtements chauds et 2 paires de chaussettes de laine quand mes voisins ont un seul Tee shirt à 20 degrés dans la pièce !!c’est mon premier critère de choix d’habits entre septembre et juillet…J’y réfléchis avant chaque sortie. En extérieur mais aussi en sortie sociale,difficile d’être féminine
Conclusion, sans être alarmiste je chercherais à votre place à vérifier que votre fracture évolue de manière normale en retournant consulter et en faisant le forcing si il faut pour passer une radio, pourquoi pas une scintigraphie et qu’un spécialiste puisse vous dire si votre état est normal ou s’il vous faut prendre encore des précautions ou vous abstenir de tout appui.
Que celle qui n'a jamais terminé une soirée pieds nus, chaussures à talons à la main me jette la première pierre. Tout d'abord, pour éviter ce type de déconvenues, on alterne les hauteurs. Porter 8 à 10 cm de talon oui, mais pas tous les jours. Question confort, choisissez des chaussures à talons en daim ou en cuir, moins rigide que le vernis par exemple.
Il est primordial de bien choisir ses chaussures à talons. D’emblée, on oublie les matières synthétiques et on investit dans un modèle en cuir souple et confortable qui empêchera le pied de transpirer. L’arrière du soulier, appelé le contrefort, doit absolument être flexible. S’il est trop rigide, il va forcément nous faire mal et provoquer des ampoules. Ensuite, il ne faut pas que la cambrure de l’escarpin soit trop verticale, sinon ce dernier ne pourra pas épouser la forme naturelle du pied. Et bien entendu, on respecte sa pointure : rien de pire que des orteils comprimés (surtout le petit dernier, bien trop souvent malmené).
×