L’échographie vous a donné les raisons de vos douleurs au tendon d’Achille : il s’agit d’une tendinopathie nodulaire du corps du tendon. Ces nodules sont le résultat de la cicatrisation « hypertrophique » de ruptures partielles du tendon. Le traitement médical consiste à tenter de remettre la fibrose et les fibres tendineuses situées dans les nodules dans le bon chemin en rendant la cicatrisation moins anarchique. Massages transverses profonds (MTP), ondes de choc et étirements sont les traitements les mieux adaptés pour « réactiver » la cicatrisation. Il est donc très important que vous soyez pris en charge régulièrement deux à trois fois par semaine par un kinésithérapeute qui connaît bien les sportifs.
Pourquoi poster ici un message ? pour vous remercier tous. J’étais morte d’inquiétude et terriblement angoissée à l’idée d’une incapacité partielle (vers laquelle j’ai 1 chance sur 2 d’être), mais lire vos témoignages, votre détermination malgré l’épreuve, m’a conforté dans l’idée qu’il ne fallait pas craindre d’aller jusqu’au bout du diagnostique, peu importe ce qu’il en ressortira. Il a déjà été établit un changement de poste à mon travail, qui possède heureusement des postes aménagés, la visite de pré-reprise a déjà permis d’enclencher le processus bien qu’on ignore encore quand est-ce que je pourrais reprendre. Je souhaite bon courage à ceux qui, comme moi, sont toujours en souffrance malgré des mois, des années de travail. J’en suis à 8 mois, mais je garde espoir de parvenir à guérir ce mal, quel qu’il soit au final puisque seules les IRM mettront en lumière la nature profonde du problème.
bonjour, Durant une randonnée en forêt je me suis  »virée une cheville » ( tout mon poid c’est ramassé sur le coté externe de ma cheville tordu lorsque j’ai perdu pied.) sur le coup j’ai eu une légère douleur mais rien de plus. Le soir meme tout laissait croire qu’il n’y aurais aucune séquelle alarmante. Le lendemain, devant marcher beaucoup dans une journée, mon pied s’est mit a enflé, difficulté a marcher, douleur qui monte a la mi-mollet lors des déplacements et mollet sensible au toucher. aujourd’hui, cela fait 3jours que l’accident et arrivé, l’enflure est partie mais j’ai la jambe engourdit jusqu’au mollet peu importe ma position. qu’en pensez-vous? merci!

Le scotch en mousse (ici direct from the US : Dr Scholl’s Rub Relief) ou en bande de gel à découper (Hansaplast Coupez, Collez Marchez !) et placer dans la chaussure, à l’endroit où ça va faire mal : en général l’arrière du pied, qui frotte avec notre talon, ou encore le devant du pied, à l’endroit du décolleté (à la naissance des orteils) ou du bout ouvert (sur les orteils).
Merci pour cet article, je m’y reconnais totalement étant moi-même hypersensible. J’ai déjà adopté sans le savoir quelques conseils que tu donnes (ahhhh le plaisir d’enlever ses lunettes et de ne plus rien y voir, un truc qu’en général personne ne comprend !!! le voir écrit ici me fait un bien fou !!!). Pour ma part j’ai aussi arrêté la radio le matin (France Inter c’est bien, mais les news horribles dès le matin qui me mettaient le blues, non merci, j’ai mis du temps à comprendre que c’est pour ça que j’avais le vague à l’âme dès le matin). Et même de façon général j’évite d’écouter les radio d’info et de regarder le journal télévisé. Si je veux m’informer je le fais avec des journaux écrits et je choisis MON moment pour les lire. J’évite également les films violents ou faisant peur etc. Je vis au maximum dans le silence. Passer du temps dans la nature est un bon moyen de ressourcement pour hypersensible je trouve. J’essaie également de m’entourer de plus en plus de matières naturelles (bois, cotons) plutôt que plastique ou synthétique. Je prévois aussi dans mon emploi du temps des moments de récupération et j’accepte aussi que j’ai besoin de ces moments (j’ai mis du temps à accepter ça). J’évite de sur-remplir mes journées. Pour mon hypersensibilité émotionnelle je vais beaucoup mieux depuis que je médite régulièrement et que je pratique le Yoga.
Mais nous ne traiterons que la résultante d’un déficit de force dans l’ensemble du membre inférieur gauche car il est très probable que vous n’ayez pas totalement récupéré cette force globale depuis la chirurgie. Pour mieux évaluer ce déficit, il serait intéressant de faire un bilan isocinétique comparatif des fléchisseurs et extenseurs de genou et, si possible de la cheville. Cet examen est réalisé dans les centres de médecine du sport, les centres de rééducation et chez certains kinésithérapeutes. Il permet de montrer l’importance du déficit de force entre le membre inférieur gauche et le membre inférieur droit. Il permet aussi de mieux orienter le renforcement musculaire du coté le plus faible, renforcement qui se fera ensuite chez le kinésithérapeute.
bonjour,voila aprés une ligamento plastie et 2 autre opération du meme pied ou l'on ma mis 2 vis plus une brulure dont personne ne sais comment elle s'est faite dans la meme année suivie toujours sur le meme pied d'une fracture de fatigue plus une algodistrophie plus un handicap au pied depuis tous ca c'est a dire le pied qui c'est creusé et tout mes doigs de pied qui sont en extension qui ne touche pas le sol je marche sur le coté du pied et ne parlons pas des douleur jours et nuit.et a cause de tout ca j'ai été licencié et depuis je suis a la maison a amrcher en claquette ou en tenis car je ne trouve rien d'autre pour me chaussé a cause de la déformation de mon pied et a par du kiné on me laisse de coté car ils sont embété avec mon cas.je n'ai pas été opérée dans cette clinique mais quand je vois les commentaires cela me donne envie davoir un 2 eme avis, esque quelq'un peut m'aider en me donnant un nom de spécialiste que je peux aller voir a la clinique des sport de bordeaux.merci a tous
Ayant une aponévrose rebelle depuis 8 ans ( infiltrations dont une encore l’année dernière après 3 è IRM, 30 à 40 séances de kiné chaque année , chirurgie en 2011, anti-inflammatoires, ondes de choc, exercices tous les soirs style mur, escalier, bouteille froide , etc. ) , je peux marcher 1 heure, je peux piétiner 1 heure ; après douleurs, brûlures et décharges électriques . J’ai fait une demande pour être prise au centre antidouleur pour m’aider. Je voudrais connaître les résultats des injections de plasma et combien cela coûte si quelqu’un ( ou si le Dr Pruvost ) peut me répondre.
Comme beaucoup d’entre vous, après échographie + IRM, le diagnostic est tombé : aponévrosite plantaire ; je suis passée par des traitements anti-inflammatoires (médicaments + infiltrations), séances de kiné avec massages, exercices, étirements, ondes de choc, je porte depuis 1 mois des semelles orthopédiques (1 paire pour la ville, 1 pour le sport) je ne cours plus (vélo, elliptique, marche rapide tant que c’est supportable) et la douleur est toujours là et même plus intense et plus propagée. La station debout prolongée m’est vite insupportable, j’ai mal en permanence et la nuit est mon seul répit !
Pour résumer et pour faire court. J’ai 52 ans, j’ai ma jambe droite qui a deux veines bouchées sur trois suite a des flébites et je porte des chaussettes de contension. Il y a 1 an et demi j’ai eu un petit soucis d’épine calcanéene que j’ai soigné avec quelques séances d’ultra son sous le talon. J’ai pratiqué beaucoup de marche avec des chaussure de marche hautes neuves avec une semelle formée à ma voute plantaire. J’ai peut-être un peu forcé et je ne m’écoute pas lorsque je marche car cela me fait du bien, mon sang circule mieux.
les douleurs que vous évoquez n’ont rien d’inquiétant à mon avis et proviennent de la raideur qui s’est installée du fait de votre immobilisation lorsque votre pied se retrouve libre et que les différentes structures anatomiques se retrouvent à nouveau sous tension. Ce problème disparaîtra progressivement lorsque vous reprendrez la marche et grâce aux séances de kiné que votre médecin vous prescrira.
Bonjour, je pratique le tennis en compétition et j’ai mis environ un an avant de réaliser que je souffrais d’une tendinite du talon d’Achille. Les symptômes initiaux se caractérisaient par un difficulté à marcher au réveil et des douleur lorsque je portais des chaussures qui appuyaient sur le tendon. Après une échographie et 10 séances de kinésithérapie, j’ai repris le tennis intensivement et au bout de 3 ou 5 séances de 3h la douleur est revenue avec une légère inflammation. Depuis des anti-inflammatoires en phase aiguë et 10 séances d’onde de choc ma douleur a fortement diminué et après 4 semaines d’arrêt sportif, je n’ose plus forcer en entraînement. Quels conseils pourriez vous me donner pour limiter les risques de rechute et retrouver la confiance de mes appuis . Merci
Ohh quel soulagement!!J avais besoin d être rassurée. Pour le réveillon je m en remettrai! Lol. Avec 2 enfants en bas âge, c est plus cela qui m embête. La chaussure est faite de sorte que l appui se fera sur l arrière du pied d après ma pharmacienne. J ai du mal a imaginer marcher avec plusieurs semaines. Mais au moins je pourrais enfin poser le pied au sol. Je suis arrêtée jusqu au 8 janvier mais selon vous la rééducation peut prendre jusqu a combien de temps? La conduite pourra etre envisagée?
×