Arret total de la course à pied depuis 6 ans, talons en feu si station debout, 5 podologues, des infiltrations de corticoides, une injection plasma, ondes de choc à foison etc etc, ai consulté chirurgien à Paris, Bordeaux, Vire, Rouen…ai vu aussi vidéo aponévrotomie percutante à l’aiguille et suis intéressé par cette technique opératoire. J’attends l’opération avec impatience.
J’ai eu une torsion de la cheville il y a environ 1 semaine et demi. Je n’étais pas bleu ni spécialement enflée je n’ai donc pas consulté de médecin même si j’ai eu beaucoup de mal à poser le pied le 1er jours et à marcher les jours suivants. Actuellement je continue à ressentir des douleurs en permanence des que mon pied est sol même si je suis assise et ne marche pas. Je ne suis toujours pas enflée ni bleu la seule différence par rapport à l’autre pied c’est une veine (ou artère je ne sais pas) qui ressort beaucoup à l’endroit de la douleur c’est à dire au niveau du cuboïde.
Bonjour Orr, merci pour ton témoignage touchant. Je suis ravie si cet article a pu t’aider un peu ! En effet, il est difficile de s’auto-diagnostiquer car on ne se sent pas légitime, mais je pense que parfois c’est nécessaire pour avancer plus sereinement dans la vie. Il faut prendre conscience de ses particularités pour pouvoir les écouter et les gérer ! J’espère que tu avanceras sur le chemin du diagnostic du SA. Je suis disponible en message privé sur Twitter ou Facebook si tu souhaites échanger
souffrant du jour au lendemain d’une douleur plantaire j’ai consulté ; diagnostic : aponévrosite et là traitement médicamenteux oral = 0 aucune amélioration ; l’ostéo qui me suit régulièrement m’affirme qu’en une séance il remédiera au mal …………………..rien, nada si ce n’est l’allègement de 50 € !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je consulte un rhumatologue qui confirme le 1er diagnostic et prescrit une écho pour confirmation………………….en attendant douleurs toujours bien présentent malgré l’arrêt de la marche rapide et des mes séances de « cardio ». Fatigué de ne plus rien faire je vais reprendre le vélo et le rameur pour apprécier si il y a dérouillage du matin + long ou pas. Donc merci pour les commentaires et les info. Hichem
les articles sur les tenues de pariage sont sympa… mais moi j’ai le mariage de mon fils en juillet, et ma belle fille demande un dress code “bohème chic”… je suis relativement en “8” et le long n’est pas terrible, où alors avec un décoleté assez prononcé car j’ai de la poitrine.. Je suis dans l’herault, et je voudrait trouver une tenue qui fasse “Waouuuuuuu”… je suis quand même la mère du marié ..
Pour résumer et pour faire court. J’ai 52 ans, j’ai ma jambe droite qui a deux veines bouchées sur trois suite a des flébites et je porte des chaussettes de contension. Il y a 1 an et demi j’ai eu un petit soucis d’épine calcanéene que j’ai soigné avec quelques séances d’ultra son sous le talon. J’ai pratiqué beaucoup de marche avec des chaussure de marche hautes neuves avec une semelle formée à ma voute plantaire. J’ai peut-être un peu forcé et je ne m’écoute pas lorsque je marche car cela me fait du bien, mon sang circule mieux.
Je n’ai jamais eu ce problème avec mes pieds mais je connais certaines personnes qui l’ont souffert. Je suis désole que vous avez ce problème surtout quand vous aimez bien courir. Moi aussi, je suis coureur depuis que j’étais tout petit. Il est important de porter les chaussures qui sont confortable pour vos pieds. Etes-vous déjà allé chez le médecin pour voir si le problème est grave ?

pour essayer de répondre à qques unes de vos questions, non la scintigraphie n’est absolument pas douloureuse; on va vous faire une injection d’un produit qui va se fixer sur les zones en remaniement et inflammatoires et faire des clichés particuliers. Si votre pied est bleu c’est simplement du à l’afflux de sang au niveau de cette extrémité lorsque vous vous mettez à la verticale, lequel sang a beaucoup de mal à remonter au coeur à cause de l’absence d’activité musculaire de ce côté. C’est en effet en grande partie la contraction des muscles au cours d’une activité de vie normale qui comprime les veines et draine le sang vers le haut. Tout ça se résorbera, ce n’est qu’un détail. Quant aux blocs, je ne crois pas que votre cas le nécessite, c’est un traitement qui s’adresse à des cas plus graves, rebelles et anciens. Vous n’en êtes pas encore là !

il y a 2 ans, j’ai essayé par hasard des chaussures (New B… je ne fais pas de pub, hein ! ) ayant une partie arrière plus basse, qui monte moins que la plupart des chaussures le long du tendon. j’ai trouvé ça intéressant car la douleur à la course était moindre. j’ai donc commencé avec une première paire, puis j’en ai racheté une seconde. c’est là que ça devient intéressant : à force de ne plus avoir cette pression mécanique sur le tendon à la course, mes tendons vont mieux ! désormais , ,je peux courir bien plus longtemps. Dans les mois les plus mauvais , j’avais mal pendant les 2 premiers kilomètres, puis à partir du 6ème ! maintenant, je n’ai plus mal du tout en démarrage de session, et je commence à souffrir après 12/15 km ! Dans mon cas en tous cas , c’est un vrai miracle, sur 1 an et demi environ.
les articles sur les tenues de pariage sont sympa… mais moi j’ai le mariage de mon fils en juillet, et ma belle fille demande un dress code “bohème chic”… je suis relativement en “8” et le long n’est pas terrible, où alors avec un décoleté assez prononcé car j’ai de la poitrine.. Je suis dans l’herault, et je voudrait trouver une tenue qui fasse “Waouuuuuuu”… je suis quand même la mère du marié ..
Mon mari a eu le cuboide fracture avec arrachement osseux (3 petits bouts) le 18 juillet : il a donc été platré et sous anti-coagulants ! Ce matin rdv avec un chirurgien (qui ne nous a rien expliquer!!!) et il lui ont enlever le platre prescrit 10 séances de kiné et encore 3 semaines d anti-coagulants et il doit prendre le plus possible appui sur son pied ! Seulement voilà ce soir douleur +++ est ce normal ? Merci de votre réponse !
Il vaut mieux parler d’adaptation de la pratique sportive et diminuer, quantitativement et qualitativement,  l’entraînement en fonction des douleurs de dérouillage, du matin, au réveil. Ces douleurs, lors des premiers pas, le matin, sont le véritable « thermomètre », outil de mesure,  de la tendinopathie d’Achille. En effet, si un entraînement ne conduit  pas à une augmentation de la  douleur, du lendemain au réveil, on peut valider et autoriser cet entraînement. Inversement, si un entraînement déclenche, le lendemain matin,  une douleur nettement supérieure et plus longue qu’un matin normal, il ne faut pas faire ce type de séance. Cette adaptation de l’entraînement semble la meilleure solution face à une tendinopathie du corps du tendon d’Achille notamment lorsque l’échographie ne montre pas de rupture partielle.
J’aimerais avoir un conseil je ne sais que porter le weekend prochain pour sortir, je ne possède aucune robe car je n’aime pas trop ça ! Alors j’aurais voulu savoir ce que je pouvais porter avec short beige que je possède ou un short en jean clair avec motif aztèque sur les Poche avant !je possède également un haut classe blanc cassé avec une ouverture dans le dos ainsi que des chaussures a talon ouverte couleur top!
Évidemment, éviter les sources d’hyperstimulation autant que possible. Sur le court terme, ne vous imposez pas des choses « pour faire comme tout le monde ». Si la fumée de cigarette ou les pleurs de bébé vous incommodent au plus haut point, essayez de vous préserver. Appréhendez vos trajets, et prenez en compte vos besoins spécifiques en fonction des situations. Prévoyez une petite trousse sensorielle « de secours » avec tout ce qui vous soulage ou vous fait du bien.
Eh oui, le plâtre, dont le rôle est d’immobiliser, est un acte thérapeutique tout à fait indispensable et incontournable pour espérer guérir d’une fracture. Cette immobilisation d’environ 5 semaines est en général suffisante pour que se constitue un cal osseux assez épais et solide pour permettre une reprise d’activité normale. Peut-être vous faudra t’il un tout petit peu plus de temps pour vous remettre à la boxe, après quelques semaines de rééducation et le port de semelles orthopédiques, mais rassurez vous avec un peu de patience et de la détermination, bientôt cette fracture ne sera plus qu’un mauvais souvenir.
Cherchez des robes qui sortent de l’ordinaire grâce à de belles matières fluides ou texturées, des ornements comme des sequins bien placés (sur le haut ou le bas de la silhouette selon votre morphologie) ou encore à de beaux imprimés. Vous ne connaissez pas votre silhouette ? Lisez mon article S’habiller selon sa silhouette. Si vous avez un buste fin, osez les décolletés dans le dos. Si vous avez des épaules et un peu de poitrine, vous pouvez porter une robe asymétrique. Enfin, si vous êtes menue, portez des robes ajourées.

« Après 50 ans, nous avons tous des douleurs tendineuses ou articulaires » dites-vous. À 62 ans, est-ce que cela se justifie d’essayer un traitement plus invasif, infiltrations, PRP, voire chirurgie, forcément aléatoires ? Dois-je faire une croix sur la course à pied, ou au contraire, selon votre réponse à Fafa du 9 décembre 2014, suivre un protocole de reprise progressive ?


Bonjour suite à une chute. Fracture ouverte sur la 2 ème phalange du petit orteil. J’en suis à 4 mois, 3 radios. Pas de consolidation du tout. Résultats sanguins+calcium+…. excellents. Les médecins( rhumatologues, chirurgien orthopédique…), me disent d’attendre encore 2 mois ( 6 mois au total), pour faire un IRM. Est ce que j’attends encore ou je demande à passer un IRM maintenant?.
Il vaut mieux parler d’adaptation de la pratique sportive et diminuer, quantitativement et qualitativement,  l’entraînement en fonction des douleurs de dérouillage, du matin, au réveil. Ces douleurs, lors des premiers pas, le matin, sont le véritable « thermomètre », outil de mesure,  de la tendinopathie d’Achille. En effet, si un entraînement ne conduit  pas à une augmentation de la  douleur, du lendemain au réveil, on peut valider et autoriser cet entraînement. Inversement, si un entraînement déclenche, le lendemain matin,  une douleur nettement supérieure et plus longue qu’un matin normal, il ne faut pas faire ce type de séance. Cette adaptation de l’entraînement semble la meilleure solution face à une tendinopathie du corps du tendon d’Achille notamment lorsque l’échographie ne montre pas de rupture partielle.
J’ai une douleur vive sur le cote droit externe du pied et quand je bouge mon petit orteil il craque a chaque fois, quand j’appuie dessus j’ai une douleur vraiment vive, aucun trauma, le doc dit que c’est une entorse mais je n’y crois pas ( pas de radiographie, pas d’examen) ca fait au moisn 6 mois que j’ai mal et au lieu de guerir ca empire de plus en plus

Je n’ai plus de plâtre depuis le 8 février soit depuis plus d’un mois… Depuis ce jour j’ai une botte orthopédique, des béquilles et de la kine (3 séances par semaine) mais je ne marche toujours pas bien que je puisse poser le pied sans poids du corps… J’ai encore des douleurs importantes le pied qui gonfle etc et je suis inquiète car je pensais déjà remarcher à ce moment du suivi.. Je revois le chirurgien le 21 mars et je suis sensée enlevée la botte ce jour mais j’appréhende car au vu de mes douleurs et de mes difficultés à me déplacer j’ai du mal à savoir quand je pourrais remarcher et… monter à cheval ! Les kinés ne me répondent jamais franchement et me disent toujours « bientot » mais en attendant je souffre et je suis bien embêtée dans mon quotidien… Peut être pourriez vous m’éclairer et me rassurer quant à la suite… Je me demande quand je pourrais remarcher normalement (sans douleurs et sans boiter) et surtout me remettre en selle !
×