Il vaut mieux parler d’adaptation de la pratique sportive et diminuer, quantitativement et qualitativement,  l’entraînement en fonction des douleurs de dérouillage, du matin, au réveil. Ces douleurs, lors des premiers pas, le matin, sont le véritable « thermomètre », outil de mesure,  de la tendinopathie d’Achille. En effet, si un entraînement ne conduit  pas à une augmentation de la  douleur, du lendemain au réveil, on peut valider et autoriser cet entraînement. Inversement, si un entraînement déclenche, le lendemain matin,  une douleur nettement supérieure et plus longue qu’un matin normal, il ne faut pas faire ce type de séance. Cette adaptation de l’entraînement semble la meilleure solution face à une tendinopathie du corps du tendon d’Achille notamment lorsque l’échographie ne montre pas de rupture partielle.
Renforcez la peau de vos pieds. Cela permet de retarder l’apparition d’ampoules. Pour cela, le plus simple est de marcher. Plus vous marchez, plus la peau de vos pieds s’épaissit et s’endurcit. Si vous ne randonnez pas souvent, marchez avec vos chaussures de randonnée de temps en temps dans la vie de tous les jours ou marchez pieds nus. Certains vont jusqu’à utiliser du jus de citron, de la Bétadine ou de la pierre d’alun pour se durcir la peau des pieds.
La description de votre tendinite d’Achille est un peu courte pour vous donner des orientations très fiables. A la lecture de votre courriel, je retiens pourtant quelques éléments positifs : la douleur est située à un point précis du tendon, la douleur n’empire pas à la course et vous n’avez pas réellement modifié votre entrainement depuis l’apparition de cette gêne douloureuse. Nous pouvons donc classer cette tendinopathie au stade 2, ce qui nous oriente vers un traitement médical et la rééducation. Je vous conseille, pour commencer, de faire une échographie qui permettra de localiser la lésion tendineuse et d’en mieux comprendre l’importance : s’agit-il d’un nodule cicatriciel du corps du tendon ou bien de lésions de l’insertion du tendon sur le calcanéum ?
Bonjour, je dois prendre rdv avec un spécialiste du genou à la Clinique du sport (je n'habite pas très loin) car je n'ai plus de cartilage et j'ai de l'arthrose sèche et un autre truc que j'ai eu du mal à comprendre. J'ai 51 ans et on me dit "trop jeune" (c'est un comble)pour une pose de prothèse. Le spécialiste que j'ai vu me propose une opération qui a pour but de réaligner ma jambe pour soulager la partie sans cartilage en fracturant le fémur .......! Là, y'a des blancs car j'avoue que j'ai déconnectée!
J'ai pris rendez vous à la clinique et j'y vais jeudi mais j'espère ne pas y aller pour rien,(j'habite à 3h de route)en plus malgré les examens ou au niveau de l'articulation de l'épaule il n'y a "rien" je dis çà car ils se sont focaliser sur l'épaule mais la clavicule il n'y ont pas regarder plus que çà un médecin m'a même dit j'ai jamais vu d'opération de la clavicule (ormis pour les fractures et si elle saute c'est que vos ligaments sont distendus vous avez mal mais il faut changer de metier allez à la piscine.
De plus,je suis hyper frileuse au point de le considérer comme un handicap.J’ai facilement 5 couches de vêtements chauds et 2 paires de chaussettes de laine quand mes voisins ont un seul Tee shirt à 20 degrés dans la pièce !!c’est mon premier critère de choix d’habits entre septembre et juillet…J’y réfléchis avant chaque sortie. En extérieur mais aussi en sortie sociale,difficile d’être féminine
On m’a alors diagnostiqué une algoneurodystrophie. Cette algoneurodystrophie aurait disparu au mois d’avril-mai, mais une douleur quelque peu similaire (chaleur en moins) persistait : mon pied gonflait et devenait de plus en plus douloureux quand je marchais. Conséquence, les quelques dizaines de mètres que j’effectuais par jour, je les faisais en m’appuyant sur l’arrière-extérieur du pied.
oui, effectivement une facture de fatigue de l’os naviculaire peut, provoquer une fracture de fatigue. Dans tous les cas il s’agit probablement d’une surcharge ou d’un stress inhabituel au niveau de cet os. Par ailleurs vous présentez un facteur favorisant, à savoir un traumatisme controlatéral responsable d’une majoration de la charge sur ce pied gauche.
Dans un premier temps, il me semble important que vous soyez pris en charge par un kinésithérapeute qui connait bien les sportifs. Les étirements du tendon d’Achille et des muscles qui composent le système décrit plus haut doivent être réalisés correctement et régulièrement. Le travail d’équilibre et de proprioception est incontournable. En complémentarité à cette rééducation, l’analyse du déroulé du pied chez un podologue du sport permettra de mieux comprendre votre technique de course et d’envisager l’utilisation d’une semelle orthopédique pour éviter le surmenage de la voute plantaire. Les semelles orthopédiques font partie du traitement mais il n’est pas toujours simple de trouver des semelles parfaitement adaptées à son pied. Bien souvent plusieurs visites et examens sont nécessaires pour trouver les semelles miracles. Il est intéressant de porter des semelles adaptées aux chaussures de travail qui seront différentes des semelles glissées dans les chaussures de running.
Ils se placent au bout de vos talons et vous permettent de marcher dans l’herbe, dans les cailloux, sur les pavés, ou toute surface inconfortable sans perdre trop l’équilibre et sans abîmer vos jolis talons. Si ceux-ci sont en cuir, ce n’est pas négligeable. Ce serait dommage de les abîmer dès leur première sortie ! Lors d’un mariage, c’est vraiment pratique et cela vous permet de pouvoir porter votre paire d’escarpins préférée sans vérifier toutes les secondes s’il est toujours sain et sauf. Je suis certaine que vous voyez exactement ce que je veux dire. Malheureusement on les trouve souvent en plastique, ce qui n’est pas esthétique à 100% je vous l’accorde.
Par désespoir et sur conseil d’un ami, je suis allé voir un acupuncteur. Les douleurs dans la vie quotidienne ont disparu dés la sortie de la première séance (Novembre 2014). J’ai redémarré la course à toute petite dose: course pendant 5 minutes. Je sens une toute petite douleur. (impossible avant de marcher pendant 3 jours). Je vais attendre 6 mois et espère reprendre le sport.

Bonjour, je dois prendre rdv avec un spécialiste du genou à la Clinique du sport (je n'habite pas très loin) car je n'ai plus de cartilage et j'ai de l'arthrose sèche et un autre truc que j'ai eu du mal à comprendre. J'ai 51 ans et on me dit "trop jeune" (c'est un comble)pour une pose de prothèse. Le spécialiste que j'ai vu me propose une opération qui a pour but de réaligner ma jambe pour soulager la partie sans cartilage en fracturant le fémur .......! Là, y'a des blancs car j'avoue que j'ai déconnectée!


De ce jour, je résolus de ne plus porter ce costume qui avait été témoin de mon infamie et surtout d’éviter une nouvelle retenue le dimanche. Si l’on croit refaire sa nature, elle peut vous rattraper à votre insu. C’est ainsi que, quelques mois plus tard, ce fut ma culotte d’uniforme de collégien que baissa aisément la directrice pour ma deuxième fessée au martinet.
Les douleurs peuvent s’étendre sur d’autres parties du corps. Imaginez qu’un fil à plomb descend de votre tête jusqu’à vos talons. Il relie, sur une ligne continue et bien soutenue, votre tête, votre cou, votre colonne vertébrale, votre bassin et vos chevilles. Maintenant, ajoutez une paire de talons. Soudain, cette belle ligne droite est interrompue.
Les sandales argentées sont une bonne idée. Pour le reste des accessoires, du doré, de l’argenté, du rouge ou du corail iront très bien avec cette robe et dans l’esprit festif d’un mariage. Pensez à des gros bracelets, de belles boucles d’oreilles. Pour d’autres idées, je vous invite à vous reporter à cet article : https://www.bienhabillee.com/les-accessoires-qui-donnent-du-style/
De longues minutes s’étaient écoulées avant son retour. La porte s’était rouverte sur l’adolescent reniflant des pleurs. C’était un tout autre garçon à la contenance bien différente que celui qui était sorti de la salle. Il marchait le dos voûté, et ses mains s’efforçaient avec maladresse de rajuster les pans de sa chemise à l’intérieur d’une culotte dont la braguette déboutonnée béait. La peau de ses cuisses, blanche à son départ, s’ornait désormais d’un entrelacs de fines zébrures rouges. Il alla s’asseoir, cachant son visage dans ses mains.

Je vous déconseille toutes les robes très moulantes type robe fourreau. Le mieux est de miser sur une forme de robe patineuse. Cette fameuse robe qui va à tout le monde, quelle que soit votre morphologie ! Elle se doit d’être assez serrée jusqu’à la taille afin de mettre votre décolleté et votre taille en valeur puis devient évasée pour cacher petit ventre et cuisses…
Dans tous les cas vous aurez des séances de rééducation à suivre pendant quelques semaines pour retrouver vos aptitudes antérieures. A cela je ne peux que vous conseiller d’aller consulter un podologue afin de vous faire confectionner des semelles orthopédiques comportant un soutien de voute plantaire qui vous aideront efficacement dans votre récupération.
Une chaussure à talon haut doit être stable avant tout. Et, c’est ce qui peut faire la différence entre des chaussures qui font mal aux pieds ou pas. « Un soulier est plus stable lorsque le talon est perpendiculaire au sol, nous dit la Dre Sanders. Certains talons hauts sont équilibrés vers l’avant, ce qui les rend instables et faciles à casser, et donc moins sécuritaires. Plus le talon est placé vers l’arrière et plus il est stable. »
Cependant pour répondre à votre question, l’IRM ne montre justement aucun pincement au niveau du cartilage (qui est saint selon le médecin, aucune lésion n’est visible et les épaisseurs sont conservées) de plus, le trait de fracture a disparu et seules quelques très petites « cicatrices osseuses » sont présentes. Selon le médecin, « tout devrait être normal » et il ne comprend pas pourquoi des douleurs persistent ; il m’a même donné le feu vert pour reprendre la course à pied.
Agée de 56 ans,je pratique la randonnée en moyenne 3 fois par semaine (environ 50 km/sem ,dénivelé variable jusqu’à 900m). Depuis peu chaussée de chaussures demi tiges (terrains accidentés obligent),je souffre d’une douleur lancinante à la cheville gauche au dessus du talon en début de rando puis à partir du 6° /7° km et ce quelque soit le terrain. Je pensais préparer une ampoule majestueuse bien que mes chaussures soient largement étrennées mais non. Cette douleur est maintenant systématique et comme décrit ci dessus mais est calmée au repos. Un ami me parle de « défaillance » au niveau du talon d’achille. En randonnée en terrain facile je remets mes chaussures basses,la douleur est moins intense . Qu’en pensez vous? Merci.
A vous lire, les différents traitements efficaces sur les tendinopathies d’Achille ont tous été entrepris chez vous. Mais la douleur est toujours présente lors des tentatives de reprise de la course à pied. Il me manque plusieurs éléments essentiels pour bien vous répondre : votre âge, vos activités professionnelles et un diagnostic précis à l’échographie ou bien à l’IRM. Je peux imaginer que vous êtes victime d’une tendinopathie fissuraire du corps du tendon puisque vous avez subi des injections de PRP, mais j’aimerais en être certain pour mieux vous orienter.
Je vois donc l’orthopédiste je lui expose les faits je lui explique aussi que j’ai des enfants à la maison dont la plus jeune qui n’a même pas deux ans et que je suis donc obligé de marcher un minimum sur mon pied très douloureux. L’orthopédiste soupçonne donc une algodystrophie me fait une ordonnance pour un tas de médicament et une ordonnance pour aller chez le kinésithérapeute et pour passer une scintigraphie. Le rendez vous est prit pour la scintigraphie au 10 septembre. Je décide de mon propre chef d’attendre mon examen et son résultat pour voir le kinésithérapeute. Hier donc le 10 septembre après une scintigraphie et une tomoscintigraphie le diagnostic tombe je cite : la tomographie centrée sur les pieds révèle la présence d »une focalisation au niveau de la base du cuboïde tarsien gauche avec, sur le repérage scannographique, une ostéocondensation linéaire suspecte d’une origine fractuaire

C’est là que cela se corse ! Qui n’a jamais renoncé à enfiler sa paire de chaussures à talons préférées en se disant que ce ne serait pas supportable toute une journée ? Qui ne s’est jamais retrouvée à prendre une deuxième paire de chaussures plate dans son sac au cas où ? Qui n’a pas subi un mal de pieds terrible ou pire des pieds blessés, abîmés, meurtris après avoir porté sa nouvelle paire de talons lors d’une sortie entre copines, un mariage, une journée shopping ?

Nous veillons à préserver nos enfants des surstimulations en général… Par exemple ma fille a l’école (elle est au CP :-)) peut mettre son casque (rose fluo) s’il y a trop de bruit, ou sortir de classe au besoin pour souffler 5 min… Et ses copains ont complètement intégré cela, sans souci. Et mon Loulou allait jusqu’à se frapper les yeux de douleur s’il y avait trop de lumière, maintenant il sait prendre ses lunettes de soleil…

Ne mettez pas de chaussures neuves au risque de souffrir le martyr ! Les chaussures couleurs nude sont une bonne alternative car elles ne vont pas venir briser l’harmonie couleur de votre silhouette. Elles se feront discrètes, laissant avant tout parler les couleurs de votre robe. Elles ont aussi pour effet d’optique d’allonger les jambes. Lisez mon article 3 astuces pour sortir jambes nues sans complexer si vous hésitez encore à porter des collants chair en été…
Reste à comprendre le pourquoi de la survenue de cette tendinopathie. Chaussures vieillissantes ou mal adaptées ? Trop de bitume dans vos circuits ? Programme d’entraînement à revoir ? Récupération mal organisée ? Etirements mal réalisés ? Dites-vous bien que les blessures du coureur à pied sont, dans 70% des cas, le résultat d’erreurs d’entraînement…

ça fait un mois maintenant que je suis tombée, j’ai quand même marché avec des béquilles pendant 3 semaines, avec arrêt de travail. Par contre j’ai bossé une semaine, sans béquilles mais en restant à mon bureau au max. j’ai de nouveau mal, alors arrêt pendant un mois et rééducation chez le kinésithérapeute pour 2 mois. Je suis toujours enflée, et ne peux pas dérouler le pied. Ça devrait s’arranger!
Si vos chaussettes sont humides, changez-les pour une paire sèche. Il faut toujours prendre une ou plusieurs paires de rechange. Vous pouvez faire sécher la paire humide sur votre sac à dos si le temps le permet ou les glisser sous votre veste au niveau des épaules s’il pleut. Pour des randonnées de plusieurs jours, faites sécher du mieux possible vos chaussures et vos chaussettes pendant la nuit – quitte à les mettre dans votre sac de couchage.
Je me suis casser L’os astragale il y a déjà 1 mois, on l’a découverte avec un scanner et depuis je suis plâtrer donc piqure tout les jour etc… j’en ai pour 1 mois et demi si tous va bien le 22 je repasse un scanner et il y aura peut être opération mais quand je vais voir sur internet fracture de l’astragale en principe il y en as pour plus de temps il y a systématiquement opération sa me fait un peut peur car dans le petit hôpital ou j’habite il y a eu plein de problème c’est pas très bien réputer donc voilà j’aimerai en savoir plus sur ma fracture et les soins nécessaire car il faut vite que je marche pour mon bébé Merci beaucoup
Vous trouverez des chaussures rétro ou de style vintage dans une grande variété de couleurs et de hauteur de talons en vente par corrrespondance, en vente en ligne et ainsi que dans les boutiques de chaussures de dance de salons ou de théâtre. Regarder les modèles prévus pour le tango. Faites attention à la semelle des chaussures de danse. Celle-ci est faite de nubuck pour assurer une glisse parfaite sur les parquets cirés. Si vous pensez les porter à l’extérieur dans les rues, pensez à coller une semelle de protection. Vos pieds vous diront merci … et vos chaussures aussi !
je me suis cassé l’os naviculaire droit + arrachement du ligament calcanéo-cuboidien du mm coté le 16/01/2013 suite à une chute de hauteur.Je suis pr le moment sous platre.Le traumato m’a prescrit une immobilisation platrée pdt 45 j.Bientot le jour prévu pr controle afin d’enlever le platre et moi j’ai peur de ne pas pouvoir l’enlever à tps (faute de consolidation incomplete)!!!
Évidemment, éviter les sources d’hyperstimulation autant que possible. Sur le court terme, ne vous imposez pas des choses « pour faire comme tout le monde ». Si la fumée de cigarette ou les pleurs de bébé vous incommodent au plus haut point, essayez de vous préserver. Appréhendez vos trajets, et prenez en compte vos besoins spécifiques en fonction des situations. Prévoyez une petite trousse sensorielle « de secours » avec tout ce qui vous soulage ou vous fait du bien.
Je vous propose donc de consulter un médecin du sport. Il vous examinera et saura vous orienter vers un radiologue qui a l’habitude des sportifs. Celui-ci réalisera une échographie et une IRM de chacun de vos tendons d’Achille. Cette imagerie nous permettra de localiser les atteintes (sur le corps du tendon ou bien à son insertion sur le calcanéum, ou bien les deux atteintes associées), de faire un bilan de l’étendue des lésions et d’envisager un traitement adapté.

Et le 2ème point, comment finalise-t-on le choix de la nuance de beige ? entre le beige clair (plus foncé que de l’écru quand même mais clair limite grisé/kaki très clair) et le vrai beige plus foncé et surtout plus miel ? j’aimerais bien le mettre aux 2 mi-saisons, printemps et automne ; si c’est en fonction de son teint, je suis blond foncé doré avec des yeux clairs bleu-gris, et un teint clair rosé qui rougit au soleil et ne bronze pas donc carnation froide d’après ton article sur les rouges à lèvres.


Je me laissai conduire dans le couloir, les jambes en coton. Dans un instant, j’allais me retrouver en tête à tête avec cette femme intimidante que j’avais toujours pris soin d’éviter. Dans ma tête comme une coquille vide, une seule question tournait et rebondissait sans relâche : les nièces de la directrice étaient-elles là ? Plus que la peur du châtiment lui-même, cette préoccupation me hantait depuis le matin. Je regrettais de ne pas avoir osé questionner le grand garçon quand nous étions seuls.
Les tendinopathies d’Achille sont avant tout des pathologies mécaniques mais bien évidemment une bonne hydratation et une bonne nutrition sont des facteurs de protection essentiels. Le diabète insulinodépendant n’est pas, a priori, un facteur de risque à retenir. Par contre, faites vous bien conseiller sur l’entrainement et sa programmation. En course à pied, les erreurs d’entrainement sont responsables à 60 % de la survenue des blessures…
Résultat au bout de 6 mois d’arrêt total d’activité (ce qui est très dur à admettre pour un coureur) les douleurs n’ont absolument pas cessé ; ça fait donc 6 mois que je traîne cette foutue douleur au pied alors que j’ai tout arrêté! J’ai mal au quotidien et surtout quand je marche ; parfois j’ai même l’impression qu’un rouleau compresseur m’est passé sur le pied tant les douleurs sont vives. La semaine passée j’ai repassé une IRM de contrôle et celle-ci a montré « une consolidation correcte » (plus de trait de fracture) mais néanmoins des cals osseux.
bonjour Emma , et bravo pour ton site, il est chouette !! Je vais à un grand mariage début juillet.j’ai acheté une jolie robe rose poudré/nude sans manches et escarpins ouverts satiné dans la même ton . j’ai aussi la pochette et un joli chapeau couleur terra cota ..mais je ne sais pas quoi prévoir pour mettre au dessus s’il fait froid (c’est le nord !) que me conseillerais tu ? merci. d’avance
Joueur de basket avec 1 séance collective de 2h, 3 séances individuelles de 45 minutes, et 1 match par semaine, cela fait 2 à 3 mois que mes 2 tendons d’Achille me font souffrir. Après avoir acheté des talonnettes d’amorti pour mes baskets, la douleur s’est un peu estompée mais les matins et certains mouvements lors de mon travail me font souffrir. Après avoir consulté, mon médecin traitant m’a orienté vers des tendinites, avec un traitement local (diclofénac). Actuellement en trève, je dois reprendre l’entraînement physique le 17 Août, et j’ai un programme d’entraînement pour les vacances avec essentiellement de la course et des exercices de musculation (3 fois par semaine). Par souci de repos, je n’ai pas commencé mon programme. De plus, mes douleurs restent sous jacentes et assez intenses le matin. Qu’en pensez-vous? Comment pourrais-je parvenir à me guérir?

Bonjour, il y a 2mois je me suis blessé au cours d’un match de foot ( rotation de la cheville) je suis aller dans la foulée aux urgences qui m’ont diagnostiquer qu’une entorse. Cependant pendant le mois qui a suivi j’ai eu une douleur au pied, apres avoir fait une scintigraphie ils ont diagnostiqué une fissure du cuboide. Je suis actuellement plâtré pour un mois. Mes questions sont les suivantes: lorsque l’on enlevera mon platre, aurai je encore des douleurs ou cela se soigne relativement bien ?
votre fracture est déjà ancienne, ce qui est un réel problème aujourd’hui, effectivement. Dans un premier temps je vous conseillerais d’aller consulter un autre chirurgien, réputé (!) dans votre région et de repasser des examens approfondis de cette fracture. Puis, en fonction des lésions et de l’état de la zone, il conviendra de chercher un moyen d’arranger vos douleurs et votre handicap.
Suite @ cela j’ai été plâtre durant 3 semaines avec quelque semaine de rééducation, j’ai repris le foot récemment, et je ressent une gène, j’ai l’impression que mon naviculaire regonfle au moindre effort, alors j’arrête mon activité pendant deux semaine puis je la reprend, et toujours ces mêmes effets, ece normal ?? ma Rééducation a elle était mauvaise ?? dois je observer encore du repos ?? la pratique de la natation peux elle aider a renforcer mon naviculaire ??
Si après de nouvelles explorations, le diagnostic d’aponévrosite, c’est-à-dire de tendinopathie des fléchisseurs du pied, reste le seul posé, il est logique d’envisager des méthodes thérapeutiques qui n’ont pas encore été utilisées. L’injection de PRP peut être envisagée mais cette technique complexe ne pourra être utilisée que s’il est possible de parfaitement localiser votre douleur. Nous revenons, dans votre cas, à l’importance de l’IRM pour préciser quel est le tendon atteint et quelle est la zone à infiltrer. Les PRP sont encore peu utilisés dans les aponévrosites et rares sont les médecins qui utilisent cette technique dans cette pathologie au niveau du pied. Dans votre cas, si vous vous situez au stade 4 et que vous souffrez depuis plusieurs mois, il n’est pas illogique de tenter les injections de PRP. Attention, pour les spécialistes de ces injections, les bons résultats ne sont pas garantis à plus de 60-70 %.
Depuis plus de six mois j’ai des douleurs aux deux pieds surtout le droit au niveau du tendon d’Achille au talon, douleur importante le matin qui aurait tendance á diminuer en cours de journée, mais lors d’inactivité (15minutes )la douleur revient, j’ai consulté, on m’a prescrit 15 séances d’onde choc (ultra douloureux ) qui n’ont servi à rien ainsi que des semelles , le Kiné ma dit qu’il ne pouvait plus rien pour moi, super !!!
Si la gêne fonctionnelle est relativement modérée, ce qui semble être votre cas, les traitements médicaux doivent être associés à une adaptation des activités physiques et sportives. Pas d’arrêt du sport mais des séances moins fréquentes, plus courtes en évitant le bitume au maximum. Vous le voyez, je ne vous interdit pas de bouger, bien au contraire. Après 50 ans, nous avons tous des douleurs tendineuses ou articulaires. Le jeu est alors d’adapter les activités sportives pour continuer à nous faire plaisir.
Je vacillai, sentant mon visage s’empourprer en même temps que m’apparaissait le ridicule de ma culotte enfantine, trop étriquée et dégrafée à la taille. Il me semblait même que la fine l’étoffe se resserrait plus étroitement autour de mes fesses. Je dus balbutier quelque chose d’inintelligible alors que, vraisemblablement, aucune réponse n’était exigée.
j’ai la même hypersensibilité que toi au bruit. C’est très handicapant. J’ai déménagé 8 fois avant de comprendre que c’était moi qui avait un problème sauf que je l’avais compris avant et bien je n’aurai pas fait la grande bêtise d’acheter un appartement, haut lieu d’hyperstimulation surtout quand tu as des voisins qui ne font pas attention.Je fais systématiquement une méditation guidée avec un casque pour plonger dans le sommeil et dès que ça se termine je mets vite mes bouchons d’oreille en silicone que j’ai fait faire sur mesure. C’est devenu comme un rituel. Et surtout je prie pour que mes voisins ne fassent pas de bruit.
Bonjour je suis venue donner des nouvelles de bonne Dieu merci, ma fille va mieux elle garde une marche sur la pointe des pieds de temps en temps par habitude et sûrement par peur! mais elle peut vaquer à ses occupations faire du vélo etc, et nous avons biensur eu notre rdv avec un très bon orthopediste pediatre a l hopital Robert debre qui nous a confirmé la maladie de sever, les douleurs derriere le genoux et a l’aine sont des douleurs musculaires lié à la croissance et a un trop plein d’activité il a rassuré notre fille ainsi que nous parents après avoir passé les douleurs de notre enfant pour une simulation ce n’est pas rien pour elle mais malgrés cela elle a tjrs gardé le moral, la psychologue n’a pas jugé bon que notre enfant soit suivie bien au contraire, et le médecin de la douleur veut nous revoir dans quelques moi pour voir si il y’a eu crise et si c’est le cas savoir si on arrive à gérer la douleurs ou si on a besoin d’aide, a part cela tous va bien elle a juste a faire des petit étirement tt les jours 2 minute, nous sommes enfin rassuré et content surtout d’avoir était écouté et non mal orienté, merci a vous mr provost.
Je suis autiste Asperger et donc hypersensible et hyperesthésique, alors je me reconnais complètement dans ton article. J’ai été officiellement diagnostiquée cette année (j’ai 35 ans) et avant le diagnostique j’avais du mal à identifier pourquoi j’étais constamment épuisée, irritée et déconcentrée mais depuis que j’ai mis un nom sur ma différence et que j’ai enfin compris pourquoi je me fatiguais très vite quand d’autres pouvaient tenir des heures dans des endroits bondés et bruyants (par exemple) j’ai décidé de commencer à faire des choix et adapter mon mode de vie, bref à m’écouter afin de m’économiser un peu. Ce n’est pas toujours évident mais j’essaie de faire au mieux. Et tant pis si ça ne plait pas aux autres 😉 Par contre je ne savais pas qu’il existait des casques audio avec une fonction réducteur de bruit ? As-tu des références à me conseiller ? Merci d’avance et merci pour cet article ^^
Effectivement, mais je faisais un minimum de sport auparavant malgré tout.. Dès que je marche et prend appuie sur ce pied, je ressens une douleur. En prenant seulement appui sur le haut du pied, la douleur diminue. Si je j’appuie sur la zone avec mes mains, pas de douleur. La douleur arrive quand je me sers du pied pour prendre une impulsion et/ou prendre une autre direction en marchant.
Ils se placent au bout de vos talons et vous permettent de marcher dans l’herbe, dans les cailloux, sur les pavés, ou toute surface inconfortable sans perdre trop l’équilibre et sans abîmer vos jolis talons. Si ceux-ci sont en cuir, ce n’est pas négligeable. Ce serait dommage de les abîmer dès leur première sortie ! Lors d’un mariage, c’est vraiment pratique et cela vous permet de pouvoir porter votre paire d’escarpins préférée sans vérifier toutes les secondes s’il est toujours sain et sauf. Je suis certaine que vous voyez exactement ce que je veux dire. Malheureusement on les trouve souvent en plastique, ce qui n’est pas esthétique à 100% je vous l’accorde.
Nous veillons à préserver nos enfants des surstimulations en général… Par exemple ma fille a l’école (elle est au CP :-)) peut mettre son casque (rose fluo) s’il y a trop de bruit, ou sortir de classe au besoin pour souffler 5 min… Et ses copains ont complètement intégré cela, sans souci. Et mon Loulou allait jusqu’à se frapper les yeux de douleur s’il y avait trop de lumière, maintenant il sait prendre ses lunettes de soleil…
Merci pour votre question et pour votre confiance. En jouant au badminton, vous avez été victime d’une lésion tendineuse traumatique brutale au niveau du tendon d’Achille. Il s’agit, non pas d’une rupture totale, mais d’une rupture partielle : le terme de déchirure n’est pas employé pour décrire l’importance d’une lésion au niveau d’un tendon. Le chirurgien que vous avez consulté a préféré mettre en place un traitement orthopédique, la pose d’un plâtre pendant plusieurs semaines, plutôt que de vous opérer. Il a choisi très certainement la solution la mieux adaptée à votre type de lésion et à votre âge. Généralement, la durée de l’immobilisation plâtrée est de six semaines : trois semaines en flexion plantaire de la cheville quasi-totale puis trois semaines en flexion plantaire moins importante. Ne cherchez pas à gagner du temps car la durée de cicatrisation d’un tendon est longue avec des risques importants de re-rupture dès l’arrêt du plâtre et la reprise de la marche. C’est donc la première question que je vous propose de poser au chirurgien quand vous allez le revoir : pourquoi seulement trois semaines d’immobilisation ? N’hésitez pas à prolonger cette immobilisation plâtrée, car, je vous l’assure, une immobilisation trop courte serait à l’évidence la cause d’une nouvelle rupture dans les semaines qui suivent.

je suis soignée actuellement pour une aponévrose . Cela viendrait de mes chaussures trop plates, des sols trop chauds et je suis souvent pieds nus à la maison car j’habite à Djibouti. J’ai tardé à consulter et maintenant au bout de 13 séances de kinésithérapeute il y à une légère amélioration mais j’ai toujours une douleur au réveil et en fin de journée. Parfois cela me lance même en étant au repos. Le kiné me masse, me fait des ultrasons et des électrodes, le point douloureux est toujours la. Je rentre en France pour les vacances quel médecin spécialisé dois-je aller voir, dois-je demander à faire une échographie ?
Merci pour cet article très chouette plein de conseils cools. J’ai pris conscience de mon hypersensibilité sensorielle il y a déjà un petit moment maintenant. J’ai le goût et l’odorat très développés, ce qui fait que depuis longtemps je surprends mes proches en leur parlant d’une odeur passagère ou en pouvant dire en me trompant rarement tout ce qu’il y a dans un plat que je mange, incluant les épices. J’ai également une ouïe très sensible. Je me suis fait faire des bouchons d’oreilles il y a maintenant quelques années car j’ai découvert que j’avais des acouphènes. De plus, en tant que musicienne, cela me paraissait indispensable de protéger mes oreilles. Désormais je pars rarement sans.

Concernant votre peur de faire un faux mouvement, le seul conseil que je peux vous donner est effectivement d’être très prudente. Le fait de glisser ou bien de mal positionner son pied, lors de la descente des escaliers ou de la sortie de voiture par exemple, peut entraîner des lésions au niveau de la cicatrice tendineuse. C’est le risque pour tous les opérés du tendon d’Achille mais ce risque va vite disparaître.

Mon fils de 13 ans a des fortes douleurs aux 2 pieds et le chirurgien nous a dit que c’était une excroissance des 2 scaphoïdes car ils sont plus volumineux que ses malléoles. Le tendon est écrassé en permanance. Il ne peut plus faire de sport alors qu’il est limite hyperactif Le chirurgien nous a dit qu’il devait vivre avec et supporter son mal mais je ne peux pas le soigner avec des anti-douleur! je vais voir un autre chirurgien mi-juin. Qu’en pensez-vous? Et il y a il un traitement? Je ne sais plus quoi faire pour lui
– Choix des chaussures : pour la randonnée en moyenne montagne tu laisse le choix entre des chaussures à tige haute et à tige basse. Pour la plupart des randonneur « du dimanche », qui n’ont pas l’entrainement et la musculature développés je conseil les tiges hautes. Elles tiennent la cheville et ainsi limitent les foulures et autre. La plupart des chaussure de bonne façon ont la possibilité d’avoir un serrage différent pour le pied et la cheville ce qui permet en particulier d’éviter aux orteils de buter sur la chaussure et comme le dit Cathy de Provence, l’enfer des descentes. Et par la suite la douleur des ongles noirs.
×