Ce n’est pas pour rien que les chats ont ce que l’on appelle des coussinets en-dessous de leurs pattes. Ils vivent dans le confort permanent ! Comme nos amis les félins, n’hésitez pas à utiliser cet accessoire que l’on appelle coussinets en silicone. Ils peuvent faire des miracles pour supporter les talons, d’autant plus si vous devez habituer vos pieds à des chaussures neuves. Il en existe de plusieurs sortes.

À moins que vous soyez adepte des échasses, oubliez les talons de plus de 10 cm. Au-delà, la cambrure de la chaussure est franchement verticale, du coup, elle n’épouse pas celle du pied. Résultat, le pied se contracte et vous avez mal. Si vous n’êtes pas habituée aux talons ou que vos pieds sont particulièrement sensibles, restez raisonnable : entre 5 et 7 cm, c’est parfait. De même, plus le talon est étroit, moins la surface de contact au sol est grande et donc plus la marche est délicate. Du coup, laissez de côté les talons aiguilles et préférez des talons carrés.
bonjour merci de repondre non rien pas un choc rien la douleur a commancer le soir avec un gonflement sur le cotes du pied et une poignee de minute apres impossible de poser mon pied par terre pour marcher ….le lendemin le gonflement avait un peu diminue la douleur aussi je peux marcher mais j’ai toujour mal dans le pied surtout si je le bouge sur le cotes la c’est encore pire
Donc encore 4-5 jours après, je passe l’écho. et j’en profite pour prendre RDV IRM. et là à l’IRM + scanner le verdict tombe le 25 Avril : fracture du scaphoïde petite partie coté interne. Le 27 Avril, je vais chez un expert qui me prend en urgence et il me plâtre en me disant que je guérirais mieux avec un plâtre qu’avec une botte de marche. Tiffany, ils ont plâtré ou utilisé la botte de marche pour toi ? je me déplace énormément en béquille donc pas tant au repos que ça vu que je vais bosser au bureau, est ce que ça joue sur la guérison ?
Bonjour, j’ai une aponévrosite plantaire aux 2 pieds, tendinites des tendons d’achilles, je souffre beaucoup au quotidien, j’ai vu un podologue qui m’a fait des semelles, un orthopédiste qui m’a prescrit des ondes de chocs pour l’instant je n’ai aucune amélioration depuis 3 mois que j’ai les semelles et les ondes de chocs depuis quelques semaines, qui prescrit ces injections ? je me sens handicapée, moi qui aime marcher je me gare le plus proche possible des endroits ou je dois me rendre, car le fait de faire quelques pas me fait souffrir
Je me suis mis à la course à pied il y a un 1mois1/2 désormais. Je cours environ 3 fois par semaine. Depuis samedi dernier soit le lendemain de ma dernière sortie, je ressens une douleur importante au niveau du pied droit dès que je marche. La douleur se situe à droite du pied, je pense entre le cuboïde et le calcanéum. Dès que je force dessus, je ressens cette douleur et cela est vraiment très handicapant. Merci d’avance pour votre aide.
Il peut vous arriver d'acheter des coussinets à glisser dans la chaussure pour en améliorer le confort. Mais attention : «ceux-ci prennent trop de place dans la chaussure. Résultat, le pied est encore plus compressé», souligne Arnaud De Fierkowsky. Ainsi, il vaut mieux privilégier une semelle fine, qui peut soulager certaines douleurs articulaires tout en laissant l'espace nécessaire au pied. On n'hésite pas non plus à aller consulter un podologue, pour faire des corrections sur la semelle. Le plus important ? «Prendre conscience que c'est la chaussure qui doit se faire au pied, et non le pied qui doit se faire à la chaussure», insistent les deux professionnels.
Bonjour ! Je cours depuis le mois de janvier (peu, deux à trois fois par semaine, entre 20 et 30 minutes), et mercredi soir, je n’ai pu courrir que 9 petite minutes car une douleur est apparue sur le côté exterieur de mon pieds gauche . Cette douleur ne passe pas. Elle est plus vive le matin, lors des premiers pas de la journée, et lorsque je me relève après être restée assise longtemps. Il me semble que l’exterieur de mon pied est légèrement enflé. Je n’ose pas consulter pour si peu, avez-vous une petite idée ? Merci !
bonjour Emma , et bravo pour ton site, il est chouette !! Je vais à un grand mariage début juillet.j’ai acheté une jolie robe rose poudré/nude sans manches et escarpins ouverts satiné dans la même ton . j’ai aussi la pochette et un joli chapeau couleur terra cota ..mais je ne sais pas quoi prévoir pour mettre au dessus s’il fait froid (c’est le nord !) que me conseillerais tu ? merci. d’avance
Bonjour, j’ai une aponévrosite plantaire aux 2 pieds, tendinites des tendons d’achilles, je souffre beaucoup au quotidien, j’ai vu un podologue qui m’a fait des semelles, un orthopédiste qui m’a prescrit des ondes de chocs pour l’instant je n’ai aucune amélioration depuis 3 mois que j’ai les semelles et les ondes de chocs depuis quelques semaines, qui prescrit ces injections ? je me sens handicapée, moi qui aime marcher je me gare le plus proche possible des endroits ou je dois me rendre, car le fait de faire quelques pas me fait souffrir
Si vous avez d’autres manifestations inflammatoires ou si, dans le passé, il vous est arrivé d’avoir des inflammations des articulations (orteil, cheville, genou, etc..) sans facteur déclenchant précis : articulation enflée, rouge, douloureuse au contact, avec des réveils nocturnes et un dérouillage matinal, votre médecin a raison de suspecter une spondylarthrite ankylosante.
Des chaussures plus confortables sont pour vous un mythe ? Vous avez craqué pour ces sublimes escarpins ou ces chaussures de ville qui se révèlent bien vite inconfortables ? N’abandonnez pas cette paire douloureuse au fond de l’armoire. Vous pouvez faire un tas de choses pour l’assouplir et la rendre plus confortable. Nous avons déniché pour vous 15 astuces qui vous redonneront envie d’enfiler vos chaussures neuves.
Si vous avez toujours des douleurs très importantes, je vous conseille d’aller passer une radio de contrôle !! il arrive régulièrement (vous trouverez plusieurs témoignages sur le site) qu’au moment du traumatisme, lors du diagnostic, des lésions passent inaperçues et sont découvertes par après, comme des fissures, fractures, lésions ligamentaires ou tendineuses. Il me semble qu’il vous faudrait refaire un point complet.
J’ai un mariage le 2 septembre , j’ai trouver ma tenue mais je n’ai aucune idée de comment l’accessoiriser . Je vais porter une combinaison noire légère, des compensées ouvertes noires, une veste de tailleur blanche et la mariée à absolument voulut que je porte un chapeau de cérémonie qui est asser large mais lui aussi est noir. Ces couleurs ne la dérange pas du tout mais j’aimerai des accessoires de couleur. Sachant que j’ai 24 ans, je n’ai aucune idée pour les accesoires peux tu m’aider s’il te plait.
Nous dirons la même chose des talons hauts : rares sont celles qui les portent sans douleurs. Je soupçonne même ces Fashion-Warriors de ne plus avoir de la sensibilité au niveau du pied ! Au-dessus d’une certaine hauteur, le corps ne peut se mouvoir naturellement. Il compense donc en se contractant et en adoptant une mauvaise démarche qui sera déclencheur de nombreux maux. Vous êtes amoureuses des talons hauts ? Utilisez les plateformes, pour éviter une trop grande cambrure du pied. La hauteur idéale est entre 5 et 6 cm : c’est assez haut pour galber les jambes mais cela ne perturbe pas le mouvement naturel du corps. J’insiste beaucoup dessus mais il faut imaginer qu’en obligeant son corps à se mouvoir différent, il contracte les muscles et déforme son ossature. Vous imaginez donc les futurs dégâts que cela va causer.
J’aimerais avoir un conseil je ne sais que porter le weekend prochain pour sortir, je ne possède aucune robe car je n’aime pas trop ça ! Alors j’aurais voulu savoir ce que je pouvais porter avec short beige que je possède ou un short en jean clair avec motif aztèque sur les Poche avant !je possède également un haut classe blanc cassé avec une ouverture dans le dos ainsi que des chaussures a talon ouverte couleur top!
J’ai une aponévrosite depuis 8 mois et après des séances « mécaniques » de kiné sans aucun résultat je me suis fais faire des semelles orthopédiques sur mesures. Un mois est passé et toujours aucun signe de guérison. Je pense retourner voir mon médecin pour qu’il m’envoie chez un osthéo. Je marche dans mon boulot jusqu’à 20 bornes par jour et c’est très douloureux à chaud mais surtout à froid. Je mettrais un post si une guérison survient suite à un traitement. Courage, il y a pire.
Merci pour vos bons conseils et votre consentement. Je fais ma scintigraphie le 17/01/2013/ est ce que un examen douloureux ? En attendant je dois garder le pieds en l’air est ne pas forcer comme quand j’avais la fracture. Comment se fait il que j’ai le pieds tout bleus des que je marche avec les bequilles. Ont m’a parle des blocs au centre anti douleurs on2 m’a dit que c’etait trs douloureux est ce que je vais devoir y passer ? Et au bout de combien de temps ont fait des blocs ? C’est beaucoup de q question que je me pose et je pense que vous pouvez y repondre et me conseillez . Vous m’avez parler de problemes psychologiques je n’es vraiment le moral car la douleurvest intense ca fait toutle temps mal . Je ne sais pas quoi faire g des douleurs qui apparaissent dans la cheville gauche et il m a dit que les doigts de pieds en griffe c etait du a ca et la douleur tire dans toute la jambe. Vous n etes pasvdes psychologues mais ca me fait du bien de me lacher. Par avance je vous en remercies et merci de m’ecouter à tres bientot !
Le mieux est de miser sur une veste coupée courte pour ne pas tasser la silhouette. Elle doit s’arrêter là ou les plis de la jupe commencent pour être bien proportionnée. Pour ne pas vous compliquer la vie niveau couleurs, jouez sur les harmonies. Restez dans des couleurs dérivées de la couleur de la robe comme expliqué dans mon article comment porter la couleur. Il est aussi mieux de suivre la règle des couches de couleurs et de porter une veste plus foncée que la robe au dessus de celle-ci.
J’ai 30 ans, je mesure 182 cm et en avril je me suis réveillé avec des douleurs aux tendons d’achille. J’ai laissé trainer et en juillet le docteur m’a indiqué que j’avais une tendinite du tendon gauche avec 10 séances de kiné (1 par semaine séparées par les vacances). J’ai vu un spécialiste à l’hopital privé d’Antony et il m’a donné des semelles orthopédiques que je porte tous les jours depuis (sauf chez moi où j’évolue les pieds nus).

La douleur que vous décrivez est sans doute due à une lésion du tendon d’Achille. Vous avez bien fait de glacer et de traiter par anti-inflammatoires locaux. Mais je ne vous conseille pas de courir sur la douleur tant qu’un diagnostic précis n’aura pas été fait. Il me semble important que vous consultiez rapidement votre médecin traitant ou bien un médecin du sport qui, à la suite de l’examen clinique, vous prescriront une échographie. Cet examen permettra de localiser la lésion : au niveau de la jonction du tendon avec l’os, au niveau du tendon, au niveau de la jonction du tendon avec le muscle. Cela nous permettra de vous donner un diagnostic précis et surtout de mettre en place des traitements parfaitement adaptés pour vous soigner. En attendant la consultation médicale et l’échographie, je vous propose de marcher avec des béquilles en posant le pied mais sans mettre tout votre poids à l’appui.
bonjour merci de repondre non rien pas un choc rien la douleur a commancer le soir avec un gonflement sur le cotes du pied et une poignee de minute apres impossible de poser mon pied par terre pour marcher ….le lendemin le gonflement avait un peu diminue la douleur aussi je peux marcher mais j’ai toujour mal dans le pied surtout si je le bouge sur le cotes la c’est encore pire
Suite à une chimiothérapie au gemzar taxotere, je mes jambes sont devenues très raides au point que je ne pouvais plus marcher. J’ai été hospitalisée 2semaines: transfusions de sang, phlébite Janbe droite. Après 2semaines en soins palliatifs je suis sortie de l’hôpital, mais le médecin résident ma dit que les raideurs aux chevilles jambes et genoux ne reviendraient plus at la normale. J’ai consulté un kynesiologue et je fais. Les exercices régulièrement. Mon tendon d’Achille gauche me fais très mal. Je l’ai étiré beaucoup, ça a fait une bosse qui s’est partiellement resorbree. Ça fait très mal lorsque je mets les pieds à terre le matin. Ça fait aussi mal ou était la bosse. Les genoux sont aussi douloureux. Vais je récupérer ma flexibilité un jour? Jà 66 ans, toujours en chimio un différente qui ne donne pas ces effets secondaires pour traiter un leiomyosarcome. Merci docteur.
6 semaines est un minimum pour ce genre de fracture. Par contre, ne vous fiez pas toujours corps et âme à ce que vous trouvez sur internet. Il est normal et assez compréhensible que ceux qui s’y épanchent soient ceux qui aient eu des problèmes particuliers et aient envie de les partager. Lorsque tout va bien et qu’il n’y a rien à dire, vous n’en trouverez pas de commentaire.
Suite à cela , j’ai eu 4semaines de kinésithérapie pour « casser la cicatrice » de façon à ce que l’aponévrose cicatrise dans le sens des fibres. (Kiné très douloureuse d’ailleurs). Le kiné ne m’a pas contre indiqué les activités sportives si ça ne me faisait pas mal. ( contradictoire avec d’autres avis que j’ai eus.. donc J’ai tout de même stoppé complètement la course pour le vélo (rpm en salle) depuis)
Chez un coureur à pied qui décrit une douleur brutale sous le pied, nous devons immédiatement penser à une rupture tendineuse. L’échographie va permettre de connaitre l’importance de l’atteinte et de la situer soit au niveau de l’aponévrose plantaire superficielle ou bien de l’aponévrose plantaire profonde. Un autre tendon situé au niveau de la malléole interne est souvent atteint chez les coureurs à pied, il s’agit du tendon du tibial postérieur. Là encore l’échographie est un excellent élément diagnostic. Au cas ou l’échographie ne permettrait pas de faire un diagnostic précis, une IRM est toujours intéressante pour éliminer d’autres pathologies articulaires, ligamentaires ou osseuses.
Un examen clinique minutieux et une échographie tendino-musculaire permettront d’avoir une idée plus précise de la cause de cette douleur, en sachant que la normalité de l’échographie n’éliminera pas forcément une pathologie musculaire mineure. Dans ce dernier cas (contracture-élongation) un repos sportif de 3 à 4 semaines avec reprise progressive sera indispensable pour éviter d’aggraver la lésion musculaire suspectée.

bonjour, je souffre depuis cinq ans deja de douleurs aux tendons d’achille. les douleurs sont progressives et elles reviennent quand je reprend l’entrainement. mais tout a débuté quelques années aprés avoir arrété subitement ma carrière d’athléte je faisais le 110 m haies pendant 20 ans. j’ai enchainé sur le basket-ball et depuis les tendons me font mal je sens que je perd d’élasticité. que faire pour guérir. merci
Bonsoir. Aujourd’hui j’ai reçu une bouteille lourde sur mon pied. Elle a glissé dessus. J’ai mal. Je ne peux plus poser mon pied. Pas de bleu pas spécialement gonflé mais quand je ramène les doigts de pied vers moi ça me fait très mal. Comme une crampe qui ne pars pas. Et ça craque tout le temps. Je dois repartir au train après demain et demain c’est le 1er mai. Vous pensez que je dois aller aux urgences ou ça passera ? Merci

Je te comprends car moi j’ai toujours froid, mais ensuite j’ai souvent vite chaud, bref peu de tolérance face aux températures! En hiver, la première chose c’est d’appliquer la technique de l’oignon (ex: un débardeur sous un haut ou une robe, puis un pull et/ou un gilet dessus, une écharpe pour le cou et la nuque (où se situe le centre de la régulation thermique!), des gants toujours dans le sac pour sortir ainsi qu’un bonnet pour les oreilles. Pas de chevilles à l’air et encore moins le dos et le ventre (débardeur dans le pantalon, ni vu ni connu 😉 ). Il ne faut pas avoir peur de ne pas suivre la mode en tout cas, mais on peut tout à fait être féminine tout en étant bien au chaud 😉


La directrice lançait son martinet à intervalles réguliers, appliquant ses coups avec une force égale. Confusément, je saisis aussi que je ne serais pas de taille à lutter contre ces lanières qui semblaient déchirer peu à peu la peau de mes fesses en y laissant leurs cuisantes empreintes et que tôt ou tard j’étalerais ma faiblesse à la satisfaction probable du garçon.
Le résultat ne s’est pas fait attendre: une douleur sous la voute plantaire et une partie du talon; mon toubib du sport m’a tout de suite mis au parfum en m’indiquant qu’il n’y a malheureusement pas de remèdes miracle et que la guérison reste très variable d’un patient à l’autre … seule consigne lorsque j’ai demandé une estimation de reprise possible pour la course à pied: « vous verrez bien par vous même … »
Quand j’avais fais l’échographie, l’inflammation apparaissait à l’endroit du ligament talo-fibulaire. C’est la même zone qui est très douloureuse quand la cheville se penche vers l’extérieur. Pour ce qui est de la douleur en elle même, je dirai, du fait que, si je ne presse pas l’endroit soit a la main, soit à une position inadéquate du pied, elle n’apparaît pas, elle est plus proche de coup de poignard quand elle surgit.
Au lieu de cela, une forte claque fit trembler ma fesse droite aussitôt suivie d’une autre sur ma fesse gauche. Quelques secondes plus tard, l’explosion de douleur provoquée par deux autres claques assénées à toute volée me fit me soulever sur la pointe des pieds. Une fessée ? Une simple fessée à la main à la place du martinet ! A la surprise, succéda le soulagement. La directrice avait-elle donc changé d’idée entre-temps pour me punir ?
la je retourne vendredi 12, il envisage d’enlever le platre et de me faire marcher… j’ai toujours un peu mal et je n’arrive toujours pas a bouger les petits orteils. Quand je marche (sans appuyer le pied) j’ai parfois le dessus de la cheville qui se bloque et dont je doit claquer sinon sa me fait horriblement mal… juste en avant les orteils au niveau du dessus du pied j’ai une partie qui n’est pas platrer et quand je touche sa fait mal xomme si on appuie sur un bleu.
Suite à un examen la semaine dernière, il s’avère que la fracture du calcaneum n’est toujours pas consolidée. Je « marche » donc toujours avec mes béquilles. J’ai le pied très légèrement enflé mais surtout un oedème à l’arrière de la cheville et en dessous de la cheville du côté interne du pied. Est-ce que vous pensez que c’est « normal » ? (J’arrive à 3 mois depuis l’accident)

Bonjour je fait de la course a pieds depuis des année après un repos pour une pth et un repos obligatoire je me suis mise a faire des marches « sportives » en foret avec des chaussure adapté depuis j’ai repris la course a pieds et je souffre de douleurs aux tendons d’achille le matin quasi impossible de descendre les escaliers normalement .cela ne dure pas mais les douleurs reste au contact mais je ne ressent aucune douleurs lors de la course mais bien après une marche avec des montées et descentes successives.plusieurs infiltration de vitamine suivie d’anti inflammatoires non rien donnés.je me suis construite une planches inclinée pour étirer les tendons mais rien ne change que me conseillé vous ?
Si après de nouvelles explorations, le diagnostic d’aponévrosite, c’est-à-dire de tendinopathie des fléchisseurs du pied, reste le seul posé, il est logique d’envisager des méthodes thérapeutiques qui n’ont pas encore été utilisées. L’injection de PRP peut être envisagée mais cette technique complexe ne pourra être utilisée que s’il est possible de parfaitement localiser votre douleur. Nous revenons, dans votre cas, à l’importance de l’IRM pour préciser quel est le tendon atteint et quelle est la zone à infiltrer. Les PRP sont encore peu utilisés dans les aponévrosites et rares sont les médecins qui utilisent cette technique dans cette pathologie au niveau du pied. Dans votre cas, si vous vous situez au stade 4 et que vous souffrez depuis plusieurs mois, il n’est pas illogique de tenter les injections de PRP. Attention, pour les spécialistes de ces injections, les bons résultats ne sont pas garantis à plus de 60-70 %.
souffrant du jour au lendemain d’une douleur plantaire j’ai consulté ; diagnostic : aponévrosite et là traitement médicamenteux oral = 0 aucune amélioration ; l’ostéo qui me suit régulièrement m’affirme qu’en une séance il remédiera au mal …………………..rien, nada si ce n’est l’allègement de 50 € !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je consulte un rhumatologue qui confirme le 1er diagnostic et prescrit une écho pour confirmation………………….en attendant douleurs toujours bien présentent malgré l’arrêt de la marche rapide et des mes séances de « cardio ». Fatigué de ne plus rien faire je vais reprendre le vélo et le rameur pour apprécier si il y a dérouillage du matin + long ou pas. Donc merci pour les commentaires et les info. Hichem

Âgée de 55 ans, je souffrais de métatarsalgies des 2 pieds, suite à d énormes douleurs, je boitais régulièrement ce qui a provoqué un gonflement du talon d Achille avec un nodule assez gros du pied gauche, l apparition du gonflement et nodule date de 6 mois , et pourtant pendant ces 6 mois, j ai eu pas mal de traitement anti inflammatoire et anti douleur pour les douleurs de l avant pied, depuis j ai été opéré des métatarses du pied droit ( le 15 février 2016) anti inflammatoire, anti douleur et repos dû à l opération, ce qui m inquiète , c est que le gonflement du talon d Achille avec le nodule est toujours là, ce n est pas trop douloureux, sauf un peu le matin et de temps dans la journée mais en prenant pas mal de cachets, ça cache peut être la douleur, mon médecin traitant et chirurgien m ont bien confirmé une tendinite avec nodule, mais ne s en préoccupe pas trop, il se préoccupe du pied opéré normal, ma question est, est ce que cette tendinite va s améliorer ou pas, maintenant que je vais reprendre une activité normale plus marche et vélo, est ce que le médecin doit me prescrire radio échographie pour voir l état de mon talon d Achille où est ce que le nodule va disparaître tout seul , qu en pensez vous


bonjour j’ai une aponeovrosite plantaire sur les deux pieds avec une fissure , cela fait 1 an et demi que cela dure , que doit je faire j’en peux plus , en plus je suis traiteur et la medecine du travail pense que je simule, , là je viens de faire deux irm , un de chaques cote , et je vais voir un rhmatologue et un podologue , on verra bien , si vous avez une solution , je suis preneur merci encore
Le second médecin « aux urgences », m’as fait faire une prise de sang, avec un taux de d-dimères un peu élevé 1.14 et une baisse légère de plaquette 148 000, de nouveau une radio « on ne voit rien », il m’as prescrit d’autre antalgique « que je ne supporte toujours pas » et paracétamol, un écho Doppler « qui est négatif », ainsi qu’une attèle maleo « Chevillère élastique proprioceptive » et béquille. Lui pense aux tarses mais sans précision « sauf un début de phlébite mais négatif ».
Je suis une femme de 25 ans, je cours 3 à 4 fois par semaine et j’ai une douleur au niveau du tendon d’Achille gauche. Je n’ai rien ressenti de particulier lors de ma séance de jeudi soir, mais le vendredi j’ai commencé à ressentir cette douleur qui ne s’estompe pas, elle apparait plutôt lorsque je lève le pied et j’ai moins de douleur lorsque je suis en talon plutôt qu’à plat. Petit footing le samedi matin, les début était très douloureux puis la douleur est devenue supportable, mais la douleur est toujours là après l’effort.
Véritable hymne à la féminité, les talons sont la touche parfaite et glamour pour finaliser une tenue. À peine surélevés ou immensément hauts, larges ou un peu plus fins, les talons de nos souliers se déclinent sans fin. On les porte avec des jupes bien sûr, mais aussi des pantalons, et on aime quand ces derniers ne les recouvrent pas entièrement. Les talons mi-hauts, ou bobines, seront eux idéaux pour allonger la silhouette et nous rendre encore plus élégante, sans jamais nous fatiguer.  
Pour résumer brièvement suite à un accident de cheval ou mon cheval m’est tombe sur le pied j’ai une fracture du naviculaire, une fracture du cunéiforme avec déplacement, trois luxations au niveau cuneiformes/1er metatarse (en gros luxation Columno spatulaire) et rupture du ligament de lisfranc.. ça fait beaucoup effectivement ! J’ai été opérée le 29 décembre 2015 avec réduction orthopédique et osteosynthese (j’ai des vices dans cuneiforme et naviculaire)… voilà pour l’histoire !
Votre problème n’est pas banal…Vous avez des douleurs au niveau de l’insertion des deux tendons d’Achille mais les différentes explorations radiologiques ne montrent aucun signe en faveur d’une tendinopathie ou bien d’une atteinte osseuse. A vous lire, les médecins et les radiologues ne vous ont pas donné de diagnostic précis concernant l’origine des douleurs mais vous ont proposé un protocole thérapeutique avec deux infiltrations de corticoïdes à 15 jours d’intervalle.

voici quelques nouvelles sur mon évolution d aponevrose. a ce jour je peux dire que je suis presque guéri. ondes de chocs une fois par semaine avec étirements( étirements a faire entres chaque séances de kiné deux fois par jours c est tres bien) et surtout si je peux être de bon conseil et croyez moi réapprenez a poser le talon pour étirer l aponevrose et reprendre confiance en soi.j ai vraiment eu un bon kine car c est lui qui m a explique tout ça(il faut que votre kine vous explique tout ca c est important). je peux vous dire a aujourd hui que je repose le talon,je ne boite plus et je n ai plus mal au levé. dommage que je ne peux pas vous donner mon facebook et mon numero de tel dans ce message sinon c est avec plaisir que je vous aurais conseille et remonte le moral car c est très dure et décourageant mais on en gueri et ça c est un chirurgien ortho et mon kine qui me l on dit. courage a vous et ne baisser pas les bras relisez a chaque fois si necessaire ce petit message
Suite à une grosse entorse du genou droit,survenue le 08/07/2012,je suis allé aux urgences d'Angoulême (hpt de girac),m'ont passe une radio pour me dire qu'il n'y avait pas cassure.mon genou me faisse énormément mal,très gonflé ,impossible de marcher sans béquille .au bout de 3 semaines,et après 4 spécialistes ,le dernier m'a fait une ponction .depuis je marche un petit peu mieux.j'aimerai me faire voir par un des spécialiste de la clinique de bordeaux,mais lequel?sachant que je fait beaucoup de velo(+de12000 km/an).merci a ceux qui pourront me répondre.
Pourtant, on ne peut pas s’empêcher de vouloir les porter toute la journée au bureau, puis toute la soirée au resto et enfin toute la nuit sur la piste de danse. D’ailleurs, on admire (et on jalouse fortement) ces filles qui parviennent à arpenter les rues de la ville avec leurs talons durant des heures et on se demande sérieusement comment elles font pour ne pas en souffrir. Mais qu’on se rassure : elles sont aussi humaines que nous et leurs pieds, aussi sensibles que les nôtres.
×