Bonjour , deux fois par semaine j’accompagne mon ami en discothèque , et a force je ne sais plus comment m’habiller :/ . En couleur j’ai de tout, j’ai des robes noir, des pantalons (slim) noir , bleu , bleu electro, kaki, rose pale , des leggin gris, chocolat, noir mi tissus mi cuir. De gilet court, des longs, des boléro noir, gris. Veste en jean et veste en jean sans manche. En haut des blouses, des débardeurs , haut à paillette , haut simple, chemisier, teeshirt. En chaussure ballerine , botte bi matière , bottine en dain, et les talons ce sont que des talons fermer donc soit par des lacets soit par une petite fermeture sur le coter, des ceinture à strass ou simple ou élastique voilà je ne manque pas de grand chose lol mais le manque d’idée me tue 🙂 si vous avez des modèle ou des idée de tenue je vous remercierai jamais assez ! ( si sa peut vous donner des idée: je fait 1m65, un taille 38 en haut car je fait 95B et un petit 38 en bas, ) voilà merci
bonjour merci de repondre non rien pas un choc rien la douleur a commancer le soir avec un gonflement sur le cotes du pied et une poignee de minute apres impossible de poser mon pied par terre pour marcher ….le lendemin le gonflement avait un peu diminue la douleur aussi je peux marcher mais j’ai toujour mal dans le pied surtout si je le bouge sur le cotes la c’est encore pire
Tout d’abord un grand merci pour tous vos conseils si précieux. j’ai un mariage en juilet en Normandie et j’ai prévu une jupe patineuse rose tendre et une blouse blanche. Seulement les seules chaussures que j’ai dans mon placard sont soit noires soit bleu marine et blanc. je ne porte jamais de bijoux, mais j’aimerais en porter pour l’occasion… en gros, je n’ai rien pour accessoiriser et rendre ma tenue sophistiquée… des idées pour moi ?
J’ai repris le sport très progressivement, j’ai aussi été faire des scéances de khinésithérapie, j’ai fais des prises de sang et revu le rhumatologue qui m’a dis d’oublier toute les I.R.M que j’ai passées et tout ce que le chirurgien m’avait dit, et m’a dis que je pouvais reprendre le travail et le sport sans problèmes. J’ai suivi ses conseils, (quand je marchais j’avais mal et je lui ai bien précisé). J’ai recherché du travail, (en vain et c’est compréhensible quand ils voient sur mon c.v un trou d’un an sans travail, les patrons sont rétissants) BREF j’ai repris le sport progressivement en commençant par le vélo, des scéances de plus en plus longues, je n’avais que de très petits douleurs (par rapport à quand je ne fais rien où j’ai une minuscule douleur mais qui est assez forte pour que j’y pense), j’ai fais de la marche rapide et de la course très lente en scéances de plus en plus longues et en ecoutant ma douleur (donc quand j’avais mal j’arrêtais la scéance avant de l’avoir terminée). Les douleurs et les gonflements sont revenus mais se calmaient lorsque j’appliquais du gel anti-inflammatoire. Jusqu’à hier soir où après une petite scéance de footing (je m’échaufe très bien avant et m’étire bien en faisant toujours le plus attention possible à la douleur), j’ai eu la même douleur que le jour où mon pied s’est cassé (à peine moins forte)! J’ai voulu aller aux urgences comme j’avais fais le jour de la fracture mais je n’y suis pas aller, j’ai attendu aujourd’hui pour voir si miraculeusement la douleur partirait pendant la nuit après m’être mis de la glace une vingtaine de minutes et m’être masser le pied doucement et longuement avec du gel anti-inflammatoire. Mais non je me suis reveillé et levé, je peux marcher en m’appuyant sur le coté externe de mon pied blessé mais pas en position normale et surtout pas sur le coté interne! Je vais retourné voir le medecin pour lui expliquer. Je vous tiendrais au courant si un jour mon pied redeviendra bien, sinon en attendant il est peut-être gênant pour le site que j’ecrive à chaque fois des textes aussi longs alors j’arrêterais de vous tenir au couran, sauf si mes messages vous aides en quoi que ce soit mais bon je ne pense pas.
Aujourd’hui en ayant fait un peu de tennis j’ai eu tout d’un coup du mal a courir plus d’un coup carrément à marcher. Je ne pouvais plus poser mon pied par terre et c’est alors que j’ai décidé d’arrêter le sport et de rentrer afin de mettre de la glace avec un antalgique anti-inflammatoire (Flector) et un bandage. J’arrive a poser mon pied par terre mais sur le côté et je ne peux pas rester appuyer longtemps dessus.
L’histoire clinique que vous racontez parfaitement fait penser à des lésions du corps du tendon d’Achille : douleur à début brutal, puis amélioration, puis récidive. Lorsque vous passez les doigts sur votre tendon douloureux, sentez-vous une bosse ? Si oui, il s’agit probablement d’un nodule cicatriciel, c’est-à-dire d’un mode typique de cicatrisation du tendon après rupture de quelques fibres. Ces nodules ne sont pas systématiquement une porte d’entrée vers la rupture, loin de là, mais, au vu de vos antécédents, il est important que vous soyez prudent et raisonnable. Je ne peux que vous conseiller de consulter votre médecin traitant ou bien un médecin du sport qui sauront vous orienter vers un radiologue spécialisé. Celui-ci devrait vous proposer une échographie et éventuellement une IRM qui montreront précisément l’état du tendon. Sommes-nous devant une lésion cicatricielle bien évoluée ou bien existe-t-il toujours une fissure du tendon ? Les traitements seront différents en fonction du type de la lésion, de son importance et sa localisation. Les conseils de reprise du sport suivront.
Bonjour, voilà j’ai 42 ans je joue au foot et j’ai une douleur ou plutot une pointé de douleur au tendon d’Achille gauche. J’avais senti une petite pointé de étirement au niveau de mon tendon et j’ai aussitôt arrêter tout effort physique. Cela fait plus de 6 mois et pourtant pendant les 3 premiers je n’ai pas senti cette douleur, c’est venu que depuis le mois de juillet et puis cela c’est atténué puis plus de douleur à partir de août mais il est revenu en septembre lorsque j’ai repris l’entrainement avec une petit entorse du pied gauche. Cette douleur au tendon ne me gène pas plus mais j’ai peur que cela devienne une rupture du tendon car j’ai déjà eu cette rupture sur le pied droit. A vous relire merci d’avance
Alors j’ai 30 ans, pas d’activité sportive régulière (avant la chute je faisais du yoga mais seulement depuis quelques mois, et avant cela pas de sport régulier depuis l’adolescence où là par contre je faisais pas mal de sport). Je n’ai pas eu de traumatisme avant si ce n’est des entorses aux chevilles assez fréquentes quand j’étais enfant / ado. Je n’ai pas non plus de pathologie et ne prends pas de traitement hors contraception et supplémentation en fer.

Bonjour le 2 aout j ai fait une entorse a la cheville gauche a la suite de ca j ai eu du repos pendant 3 semaines après j ai attaqué les seance de kine sur septembre quand on a voulu faire les exercices sur le pied on a pas pu continuer et faire que des massages pour soulager mon pied car quand je marché conduisez j avais des douleurs sur le dessus du pied donc le 11 octobre j ai passé un scanner ou la on a vu que j avais un arrachement osseux de 7 mm de l os naviculaire que je pense que j avais avant et ca été pris tard le médecin ma dis de mettre une bande au pied et éviter de marché mais aujourd’hui encore j ai toujours cette douleur qui persiste quand je veux me mettre sur la pointe du pied et quand j essaye de marché normalement et le pied qui craque a l endroit de l arrachement bien sur j ai un peu moin mal qu au debut le 14 novembre je dois voire le spécialiste mais du coup je me pose plein de questions si vous pouvez me donnez votre avis ca m aiderais merci a vous ingrid

Vous dites souffrir beaucoup du tendon d’Achille mais la marche est possible et le jardinage aussi. Nous allons devoir évaluer ensemble l’importance de votre gêne fonctionnelle. Etes-vous beaucoup gêné pour courir et de ce fait avez-vous arrêté tout entrainement ? La douleur est-elle permanente jour et nuit ou bien disparait-elle après quelques minutes de « dérouillage » le matin ou à l’échauffement ?
Tous les sportifs de haut niveau, professionnels ou non se cassent forcément quelques chose au cours de leur carrière. Cet accident n’est qu’un mauvais moment à passer qui semble parfois difficile à surmonter sur le coup et démoralise, mais vous verrez que dans quelques mois vous l’aurez complètement digéré et oublié, et réaliserez que ce n’était rien.
Bref mon médecin à diagnostiqué une tendinite et m’a dit que tout rentrerait dans l’ordre après application d’un anti inflammatoire local. Une semaine plus tard je ne pouvais enfiler aucune chaussure car cela me faisait un mal de chien. Je suis allée aux urgences qui ont eux aussi diagnostiqué une tendinite d’insertion du talon d’Achille et je suis repartie avec des béquilles. Je suis retournée voir mon médecin qui m’a fait une infiltration et m’a prescrit 2 semaines sans marcher. Depuis je vais un peu mieux mais la douleur revient de temps en temps et je ne peux plus marcher qu’en boitant.
Enfin, pour être bien en talons, il faut aussi savoir bien marcher. Tout est une question de technique. Oubliez les grandes enjambées : faites de petits pas. Posez toujours votre talon en premier, avant de dérouler la voûte plantaire, puis la pointe du pied, un moyen sûr d’avoir une démarche naturelle et délicate. Enfin, restez droite : tête haute, menton relevé, épaules en arrière, ventre rentré et jambes très légèrement fléchies… Élégance assurée !

je me permets de vous contacter car j’ai l’impression que je n’ai pas forcément les bons conseils. J’ai toujours eu les pieds plats et porté des semelles orthopédiques. Je me suis tordue tout bêtement la cheville en marchant il y a plus d’un an on s’est rendu compte que j’avais un os navicullaire de type 2 (os surnuméraire) au pied gauche, qui s’est déplacé et m’a causé une tendinite carabinée du tibial postérieur. J’ai donc eu 2 infiltrations. Il y a 3 semaines je me suis de nouveau tordu la cheville, en marchant toujours alors que cela fait plus d’un an que j’ai arrêté toute pratique sportive à cause de cela. On ma donc prescrit à nouveau une infiltration. Lors de l’examen on s’est rendu compte que j’avais une fissuration non déplacée de la partie proximale de la tubérosité du naviculaire de siège distal par rapport à la synchondrose avec l’os naviculaire de type II. Je n’ai pas de plâtre, seulement une athèle. J’ai pris l’initiative d’acheter des béquilles car j’ai mal quand je pose le pied par terre.


ce que je fais tous les jours et plus au soir car la journee je travaille,ce sont des poches de froid(actipoche chaud et froid vendu en pharmacie) que j applique 20 minutes pas plus sur la lession et massage avec une pommade anti inflamatoire non chauffante(flector 1%) pas de kine ,pas d ondes de chocs. une séance d osteaphatie amène de bon voir de très bon résultats…des fois l aponevrosite est lie a très peu de chose(tapez dans le moteur de recherche osteopathie aponevrosite plantaire c est très bien explique) malheureusement les médecins n en parlent pas aux patients de consulter un osteo.actuellement je porte une semelle orthopedique mais je crains que celle ci ne soit pas assez souple donc je que j ai fais j ai acheter des semelles en gel(marque kiwi a leclerc environ 10 EURO) que j ai positionner au dessus de mes semelles orthopedique ….je peux vous que j ai ressenti une nette amélioration(je suis toute la journée en chaussure de sécurité et je marche beaucoup!) maintenant pour moi ça marche il est évident que chaque cas et particulier.j essai d apporter des solutions.il est important également de faire des étirements qui sont très simple et que l on peux faire a n importe quel endroit,boire beaucoup d eau et surtout si vous etes sportif mettez entre parenthese vos activite pour facilite une meilleure guerisson.
Cependant, demeurait une inconnue dont je n’avais pas réussi à me débarrasser : c’était la rumeur troublante concernant les deux jeunes nièces de la directrice. Je les connaissais de vue pour les croiser de temps à autre, non sans un pincement de cœur lorsqu’elles venaient voir leur directrice de tante. Elles étaient tellement mignonnes ! Moi, comme mes camarades, on en pinçait pour elles.
Alors si ce n’est pas déjà fait, explorez-donc cette piste, je vous le conseille. Le jour où j’ai su que j’étais surdouée, je n’ai plus eu honte de toutes ces manies et parades développées au fil des années, qui semblaient aux yeux des autres complètement ridicules,et j’ai appris à être fière de ce qui me semble aujourd’hui un véritable don, et qui me construit entièrement. L’hypersensibilité est à la fois une grande vulnérabilité, cela, il faut l’accepter, mais c’est en même temps une grande force et un atout immense…
Comme tu le dis, l’hypersensibilité n’est pas commune et peu de gens savent finalement ce qu’on peut ressentir et vivre au quotidien. Malheureusement, je suis hypersensible de tous les sens, à plus ou moins haute dose, mais tout de même. Ce n’est pas évident tous les jours de vivre avec cela, mais grâce à des articles comme les tiens, on commence enfin à être compris.
Tout d’abord un grand merci pour tous vos conseils si précieux. j’ai un mariage en juilet en Normandie et j’ai prévu une jupe patineuse rose tendre et une blouse blanche. Seulement les seules chaussures que j’ai dans mon placard sont soit noires soit bleu marine et blanc. je ne porte jamais de bijoux, mais j’aimerais en porter pour l’occasion… en gros, je n’ai rien pour accessoiriser et rendre ma tenue sophistiquée… des idées pour moi ?
Le médecin pensant a un problème lombaire me prescrit IRm lombaire, j ai de l’arthrose connu depuis + de 10 ans non douloureuse mais pense que cela vient d’ un nerf coincé, rien de probant donc on laisse courir……….. Une ordonnance kiné pour les lombaires m’est prescrite; avec le kiné en mai donc je fais quelques séances qui seront en réalité pour le pied qui est dur contacté enflammé……… un peu de soulagement, mais le médecin revu et revu reste sur l e principe qu’il faut que je sois patience ça va passer, mais au fils de s mois les douleurs s’accentuent.
Bonjour, je dois prendre rdv avec un spécialiste du genou à la Clinique du sport (je n'habite pas très loin) car je n'ai plus de cartilage et j'ai de l'arthrose sèche et un autre truc que j'ai eu du mal à comprendre. J'ai 51 ans et on me dit "trop jeune" (c'est un comble)pour une pose de prothèse. Le spécialiste que j'ai vu me propose une opération qui a pour but de réaligner ma jambe pour soulager la partie sans cartilage en fracturant le fémur .......! Là, y'a des blancs car j'avoue que j'ai déconnectée!
Suite à une grosse entorse du genou droit,survenue le 08/07/2012,je suis allé aux urgences d'Angoulême (hpt de girac),m'ont passe une radio pour me dire qu'il n'y avait pas cassure.mon genou me faisse énormément mal,très gonflé ,impossible de marcher sans béquille .au bout de 3 semaines,et après 4 spécialistes ,le dernier m'a fait une ponction .depuis je marche un petit peu mieux.j'aimerai me faire voir par un des spécialiste de la clinique de bordeaux,mais lequel?sachant que je fait beaucoup de velo(+de12000 km/an).merci a ceux qui pourront me répondre.

Bonjour, je viens de rencontrer une fille qui est hypersensible notamment sur le plan sensoriel. Je commence à m’attacher à elle mais elle a jamais vraiment eu de réel relation amoureuse et elle ressent de manière beaucoup plus intense une caresse ou un baiser. Jusque là rien de très grave mais je ne sais pas si un jour on arrivera à avoir des rapports sexuels. Je sais que ça relève de l’intimité et qu’une relation saine ne se limite pas à ça mais j’aimerai avoir votre avis sur la question. Aussi, sur le plan émotionnel elle est souvent dépassée par le monde extérieure comme tu l’expliques dans ton article et a tendance à ne pas savoir établir des priorités. J’espère que j’arriverai à prendre soin d’elle et que son hypersensibilité ne va pas nous empêcher d’être heureux. Merci d’avance pour votre retour.
Il est difficile ensuite de vous conseiller sans avoir les résultats d’une IRM qui fera un bilan précis de l’importance et du niveau de l’atteinte. Souffrez-vous d’une tendinopathie du corps du tendon ? S’agit-il plutôt de lésions de l’insertion du tendon sur le calcaneum ? Avez-vous gagné le gros lot en présentant des lésions à la fois sur le tendon et à son insertion sur l’os ? Vous le voyez, pour mieux vous soigner, il est essentiel de mieux situer la pathologie par l’examen clinique et par les examens radiologiques.
– Soit oublier la course à pied pendant 6 mois et pratiquer les sports qui ne déclenchent aucune douleur. Vous le faites déjà en alternant vélo, natation et préparation physique, continuez mais en oubliant totalement la course à pied… Je sais, c’est très difficile d’oublier un sport qui apporte autant de plaisir mais cela peut être parfois nécessaire.
Les anti-inflammatoires souvent prescrits n’ont pas vraiment montré de grande efficacité dans la maladie tendineuse pure. La glace, par contre, doit toujours être appliquée après une séance d’entraînement. Rappelez vous : on ne fait jamais d’erreur en appliquant de la glace sur une zone douloureuse, à condition de protéger la peau (linge entre la vessie de glace et le tendon) pour éviter les brulures cutanées.
Devant l’absence de signes radiologiques pouvant expliquer les phénomènes douloureux, vos médecins ont sans doute pensé à faire une analyse de sang pour rechercher des signes inflammatoires et une éventuelle « spondylarthropathie ». Il s’agit d’une maladie rhumatismale que l’on découvre relativement souvent chez les sportifs jeunes. Cette maladie est le plus souvent peu évolutive et réagit très bien aux anti-inflammatoires par voie orale. En cas de signes positifs sur le plan biologique, je vous conseille de consulter un rhumatologue qui saura vous orienter vers les traitements les mieux adaptés à votre type d’inflammation.

Gardez les talons vertigineux pour les soirées ultra chics (et pas trop longues!), mais préférez des talons plus modestes – de 3 à 4 centimètres – pour les longues journées au bureau. Plus les talons sont hauts, plus votre centre de gravité est déplacé et vous force à adopter une posture peu naturelle sans compter que la plante de vos pieds porte tout votre poids (ou presque!)
clinique honteuse une vraie pompes a fric pour la plupart du temps avec de résultat aussi nul que les consultations surtout les opérations des croisés (lca) 1000€ de débourses sans compter les consultations à 50€.... vérifier les montants quand vous payez avec la carte bleu on peut vous voler ( vecu ) delavignes n est pas si bon que ça beaucoup de échecs pour beaucoup de argent engendrée je vous conseillerai le CHU DE LIBOURNE pour le croise ( chirurgien forme par tramond ) plus jamais j irai dans cette clinique ils font ce qu ils veulent même quand on veut une anesthésie locale et qu on peut l avoir bah ils vous font une anesthésie générale de leur pleins grès .... ça passe quand il n y a pas d incident au réveil mais si il y a que se passe t il ??? bref pompe a fric consultations 3 min 50€ dépassement d honoraires a gogo .... après faut que les chirurgiens payent les locaux chacun paye sa part du crédit pour les locaux flambant neuf on comprends les tarifs de tout ses associés .......
Je vous conseille de lire cet article ainsi que tous les commentaires afin de savoir si vous vous retrouvez dans les symptômes exposés par les différentes internautes. Vous trouverez aussi beaucoup de réponse de nos médecins intervenants sur le site. Si votre douleur persiste allez voir un médecin avant que cela s’aggrave et que vous ne puissiez plus poser le pied au sol.
• Se calmer avec la pression physique. Certaines personnes (dont moi) détestent les effleurements mais adorent les pressions fermes. Je dors enroulée dans la couette, appuyée contre mon coussin, et j’adore la sensation de l’eau sur ma peau (je pourrais passer ma vie sous la douche ou dans une piscine). J’adore porter un casque ou un bonnet. Un bon massage me relaxe instantanément. Je songe même à investir dans une weighted blanket, une sorte de couvre-lit assez lourd qui fait un poids supplémentaire sur le corps.
La première chose que mon regard embrassa en entrant dans son bureau ce ne furent pas les nièces, mais un jeune homme de 16 ou 17 ans installé à un petit bureau au fond de la pièce. Penchée au-dessus de lui, la directrice semblait lui donner des conseils pour son travail. Sans même me regarder elle remercia la surveillante qui se retira me laissant là planté comme une souche, engoncé dans mon malaise car la seconde chose qui attira irrésistiblement mes regards comme un aimant, matérialisant mes craintes, ce fut LE martinet. Il était posé bien en vue sur le bureau, ses lanières de cuir brun lovées autour d’un manche en bois verni.
Gardez les talons vertigineux pour les soirées ultra chics (et pas trop longues!), mais préférez des talons plus modestes – de 3 à 4 centimètres – pour les longues journées au bureau. Plus les talons sont hauts, plus votre centre de gravité est déplacé et vous force à adopter une posture peu naturelle sans compter que la plante de vos pieds porte tout votre poids (ou presque!)
Flore confirme que l'"âge" des chaussures a son importance: "Le plus douloureux, c'est la pression du cuir et non la hauteur du talon. Une fois ce point-là réglé, le port des talons devient une partie de plaisir! Pour que mes chaussures deviennent des chaussons, je les porte occasionnellement au bureau. Même si je ne fais que rester assise, elles se forment peu à peu à mes pieds." 
Mon fils de 13 ans a des fortes douleurs aux 2 pieds et le chirurgien nous a dit que c’était une excroissance des 2 scaphoïdes car ils sont plus volumineux que ses malléoles. Le tendon est écrassé en permanance. Il ne peut plus faire de sport alors qu’il est limite hyperactif Le chirurgien nous a dit qu’il devait vivre avec et supporter son mal mais je ne peux pas le soigner avec des anti-douleur! je vais voir un autre chirurgien mi-juin. Qu’en pensez-vous? Et il y a il un traitement? Je ne sais plus quoi faire pour lui
En tout cas de ce qu’on m’a dit, même si j’ai autorisation du chirurgien pour me déplacer sans botte de marche à compter du 21 mars, je devrais tout de même garder mes deux béquilles ! Je trouve ça terriblement long en fait car j’ai vu des personnes qui 2 semaines à peine après avoir enlever le plâtre pouvaient marcher et j’en suis à plus d’un mois… après effectivement les blessures devaient être différentes et cette personne en question n’a pas été opérée mais j’espère sûrement que je pourrais vite remarcher et je me demande si je vais boiter lgtps et si je vais ressentir des douleurs et des gènes parce que j’ai ouï dire qu’il fallait attendre minimum 1 an après l’opération pour oublier la fracture… je suis impatiente certes car j’ai l’habitude d’être active…
Pendant un entrainement de badminton (il y a 5 mois), j’ai ressenti d’un coup une douleur vive au niveau du talon gauche. La douleur au tendon a persisté pendant quelques jours, surtout en flexion et quand je montais des escaliers, marchais sur une route en pente… et j’ai cessé les entrainements. Mon médecin m’a seulement recommandé du repos, le port de semelles et de bonnes chaussures ainsi que prescrit un gel anti-inflammatoire. Aucun examen. J’ai pensé qu’il faudrait être patiente. La douleur s’est fait oublier au bout de quelques temps. Je marche souvent sans difficulté, parfois je n’ai plus aucune douleur. J’ai finalement repris au bout d’un mois la gym (mais pas le badminton) 1 fois par semaine. Je pensais que la douleur allait finir par partir complètement mais elle resurgit très souvent. Systématiquement après avoir beaucoup marché, au bout de plusieurs heures debout (mon travail m’y oblige régulièrement), pendant une séance de gym ou si je marche avec des chaussures plates, la douleur revient, et ce, pendant plusieurs jours. Si je masse la zone, ça reste douloureux, rien de visible pour autant. C’est très pénible et je ne sais pas quoi faire ? Qu’est-ce que ça peut être ? Pourquoi la douleur disparait parfois complètement puis revient ? Qui consulter ?
Utilisez des bandelettes adhésives pour les lanières de vos chaussures. Ah ces satanées petites lanières qui vous donnent parfois des ampoules lorsque vos chaussures sont neuves ou qu’il fait très chaud et que vos pieds gonflent. Il existe de petites bandelettes adhésives qui se collent en-dessous des lanières. Elles sont invisibles et tiennent correctement. Si vous portez souvent vos chaussures, vous devrez bien sûr en changer régulièrement.
Le médecin pensant a un problème lombaire me prescrit IRm lombaire, j ai de l’arthrose connu depuis + de 10 ans non douloureuse mais pense que cela vient d’ un nerf coincé, rien de probant donc on laisse courir……….. Une ordonnance kiné pour les lombaires m’est prescrite; avec le kiné en mai donc je fais quelques séances qui seront en réalité pour le pied qui est dur contacté enflammé……… un peu de soulagement, mais le médecin revu et revu reste sur l e principe qu’il faut que je sois patience ça va passer, mais au fils de s mois les douleurs s’accentuent.
Pendant un entrainement de badminton (il y a 5 mois), j’ai ressenti d’un coup une douleur vive au niveau du talon gauche. La douleur au tendon a persisté pendant quelques jours, surtout en flexion et quand je montais des escaliers, marchais sur une route en pente… et j’ai cessé les entrainements. Mon médecin m’a seulement recommandé du repos, le port de semelles et de bonnes chaussures ainsi que prescrit un gel anti-inflammatoire. Aucun examen. J’ai pensé qu’il faudrait être patiente. La douleur s’est fait oublier au bout de quelques temps. Je marche souvent sans difficulté, parfois je n’ai plus aucune douleur. J’ai finalement repris au bout d’un mois la gym (mais pas le badminton) 1 fois par semaine. Je pensais que la douleur allait finir par partir complètement mais elle resurgit très souvent. Systématiquement après avoir beaucoup marché, au bout de plusieurs heures debout (mon travail m’y oblige régulièrement), pendant une séance de gym ou si je marche avec des chaussures plates, la douleur revient, et ce, pendant plusieurs jours. Si je masse la zone, ça reste douloureux, rien de visible pour autant. C’est très pénible et je ne sais pas quoi faire ? Qu’est-ce que ça peut être ? Pourquoi la douleur disparait parfois complètement puis revient ? Qui consulter ?
Bonjour j ai une fracture de fatigue du coboide je suis en arrêt depuis le 13 juin avec douleur depuis debut mai je suis arrêtée jusque fin août avec scintigraphie car douleur persistante je voudrais savoir si l arrêt peut être prolonger après fi août car d apres les dure du médecin ça peut mettre 6 mois voir un an à se remettre mais j ai hâte de retourner travailler merci pour votre réponse
Trois ans plus tard, j’ai une tendinite d’insertion récalcitrante. J’ai à peu près tout essayé : anti-inflammatoires oraux et en patch, glaçage, kiné classique, Stanish, talonnettes, semelles orthopédiques, acupuncture, massages transverses profonds, ondes de choc (12 séances). Récemment, pendant 3-4 semaines j’ai immobilisé avec une botte de marche, ce qui m’a soulagé provisoirement, mais sans effet à long terme. J’ai complètement arrêté la course et l’escalade ; je continue vélo, piscine, préparation physique générale, en essayant de ne pas solliciter le tendon d’Achille.
×