j’ai pris le temps de lire l’ensemble des témoignages et conseils qui ont été ici inscrits et je tiens à vous remercier. Étant actuellement en arrêt longue durée et étant rendu au stade « infiltrations » (après anti-inflammatoires, repos forcé, exercices, ondes de chocs), je suis suivie par un rhumatologue très compétent qui n’hésite pas à prendre le taureau par les cornes en ne perdant pas une semaine pour agir. Demain auront lieu les deuxièmes infiltrations (traitement des deux pieds en même temps) et j’ai pu lire ici que mon cas pouvait potentiellement être différent d’une simple aponévrosite plantaire bilatérale (ce que mon rhumatologue soupçonne fortement). Nous devons faire une IRM si jamais les injections de demain ne suffisent pas , mais au vu de la douleur qui revient violemment à la charge en seulement 5 jours, il y a fort à parier que je passerais par de nouveaux examens.
Oh ! J’oubliais, pour les personnes hésitantes mais qui aiment les animaux, il existe une association qui se nomme « prête-moi ton chat », le but, garder le chat d’un particulier de manière bénévole, le propriétaire se chargeant de fournir nourriture, couchage, litière, joujoux, etc… l’association servant d’intermédiaire. Là, idem, vous trouverez les informations en tapant « prête-moi ton chat ». Cela vous permettrait de voir si la cohabitation avec un animal vous conviendrait et qui sait, avoir ensuite l’envie d’adopter un petit félin bien à vous.
Pour mieux vous guider sur les plan des différentes thérapeutiques, il me parait incontournable de passer par la case « imagerie ». Une échographie bien réalisée, ou une IRM si possible, nous permettront de préciser l’ensemble des lésions tendineuses. Ensuite nous pourrons envisager une véritable stratégie thérapeutique. Les différents conseils « de terrain » sont toujours nécessaires, mais ils risquent de ne pas être suffisants s’ils ne sont pas accompagnés des soins médicaux habituels. La lutte contre les phénomènes douloureux par la physiothérapie, l’amélioration de la souplesse et de la mobilité articulaire par les étirements, le renforcement des fibres tendineuses par la rééducation excentrique sont les orientations thérapeutiques actuelles prioritaires. Le protocole de rééducation doit être organisé avec un kinésithérapeute du sport en même temps que l’entraînement et la reprise sur le terrain.
Par contre, depuis quelques années, sont apparues les ondes de choc. Il s’agit en fait de « petits marteaux piqueurs » qui tapent sur le tendon douloureux. Ce traitement, fait généralement par des kinésithérapeutes qui sont équipés, semble vraiment  adapté au nodule du tendon achilléen. Il faut faire entre 8 à 12 séances. Si les résultats sont nuls, il est inutile de poursuive et inversement on peut continuer au-delà de 12 séances si les progrès existent.
La réponse me parvint sous la forme d’un bruissement d’air suivi d’un claquement sec. Quelque chose d’acéré venait de faucher par le travers le gras de mes fesses brûlantes. C’était comme une morsure qui me fit tressauter d’une vive douleur et me transporta instantanément des années en arrière pendant les vacances d’été sur un marché de brocante provençal.

Les symptômes que vous décrivez sont probablement des « douleurs de croissance ». Le terme médical exact utilisé pour classifier les douleurs d’insertion du tendon d’Achille sur le calcanéum chez un adolescent sportif est le suivant : ostéochondrose de croissance ou maladie de Sever. Ces ostéochondroses de croissance peuvent se développer partout ou un tendon s’insère sur un cartilage de croissance. Au niveau des genoux, c’est souvent l’insertion du tendon rotulien sur le tibia qui souffre, il s’agit alors d’une maladie d’Osgood-Schlatter.


Ralentir le pas, s'entraîner pour garder son équilibre et sa dignité… la leçon doit être retenue. Mais même en sachant marcher, on peut se blesser les pieds d'autant plus si vous êtes sportive. "Lorsque vous êtes sur des talons hauts, le tendon d'Achille se détend, le muscle finit par se raccourcir et quand vous vous remettez à plat, une force tire sur le tendon", explique le Dr Stéphane Cascua, médecin du sport et podologue, "et quand on tire puissamment sur un tendon, il se produit dans sa structure microscopique des déchirures qui font le lit de la tendinite". L'enchaînement d'une journée en talons et d'un footing d'une heure est donc déconseillé. Mais des exercices permettent d'assouplir ces tendons après plusieurs heures en hauteur.

Les apprenties : Vous ne lâchez vos baskets que pour des ballerines ultraplates ? Sachez que marcher à même le sol n’est pas bon. En effet, vous risquez de vous faire mal au dos. Evitez de sauter les étapes et ne choisissez pas un talon plus haut que 6 cm. Si l'envie est plus forte, optez pour des chaussures à talons compensés. Votre poids étant mieux réparti, vous serez plus stable.
Un truc efficace le produit que l on met sur le coussinet des chiens pour les renforcées j ai oubliée le nom de ce produit mais très efficaces,autre truc pour nettoyée sont sa réserve d’eau les pastilles vendu en pharmacie pour nettoyée les biberons ,j’utilise et depuis plus de moisissure ,je me suis dit si cela marche pour les bib pourquoi pas pour mon camelbak

j’ai déjà posté un commentaire auquel je n’ai pas eu de réponse encore, mais au fait je n’ai pas bien posé le problème ni la bonne question voilà: j’ai fait une fracture du 4ième métatarsien du pied droit avec une belle entorse a dit l’orthopédiste, on m’a plâtré le pied, un traitement : celebrex et doliprane avec proton, et j’étais déjà sous antibiotiques et maxilase, pour un autre problème, quand j’ai terminé les deux traitements, ça fait 4 jours j’ai le pied endolori quand je suis à demi allongée et quand je me lève j’ai très mal au pied (je ne le pose pas) avec des lancements qui cessent un moment après, Est-ce que c’est normal, j’ai encore pour 20 jours avant mon RDV avec le médecin, merci de me répondre


– Soit une tendinopathie, et en priorité au vu de la localisation, une atteinte du tendon du muscle tibial postérieur. Ce muscle s’insère sur le scaphoïde tarsien après être passé sous la malléole interne. Il s’agit d’un tendon d’un muscle très sollicité chez les coureurs car il permet d’amortir la pose du pied lors de la phase d’atterrissage au sol puis évite l’hyperpronation avant de participer à la propulsion lors de la phase de décollage.

Cette nouvelle étape dans mon repentir fut encore plus humiliante. A la crainte du châtiment s’ajoutait désormais la crainte du ridicule. Tiré par une oreille, mes vêtements entravant mes pieds, j’avais de la peine à garder mon équilibre. Avançant d’une démarche cahotante qui menaçait de me faire trébucher à chaque pas, je n’avais plus aucune possibilité de me soustraire à la curiosité du jeune homme qui ne perdait pas des yeux mon pénis qui oscillait entre mes cuisses.
voila 8 mois je ne suis fais une entorse avec rupture du LLE et fracture de l’astragale. Ayant toujours des douleurs et impossible de mettre du poids sur mon pied je viens de passer une syntigraphie  » le résultat est le suivant  » aspect syntigraphique d’entéropathie bi malléolaire droite et souffrance osteochondrale modérée sous astragalienne et en arrière de la base du 3ème métatarsien »

Quand vous parlez de « douleurs » à la reprise, il serait intéressant que vous précisiez le type de ces douleurs : elles sont survenues pendant la course mais ont-elles disparues après l’échauffement ? Ont-elles au contraire persisté après la séance ? Vous ont-elles gêné la nuit et le lendemain après cet entraînement ? Il n’est pas illogique d’avoir des douleurs de reprise après un long arrêt de la course à pied et ce n’est pas forcément une raison de s’inquiéter et d’arrêter immédiatement. Dans votre cas, je vous propose de partir sur la certitude que vous avez été bien soigné et que la reprise doit être envisagée selon un protocole très précis. Alternez sports portés (vélo, natation, elliptique) et course à pied. Reprenez la course à pied selon le programme suivant avec une sortie tous les trois jours :


je me suis faites opérer en 1997 , d'une épaule ( périarthrite calcifiante) par le docteur FLURIN ,que de remerciements , j'ai retrouvé l'usage de mon bras dans l'année qui a suivi mon opération. J'ai eu un très bon suivi médical pendant 6 mois , par lui même et le kiné de la clinique . Mon mari lui même a été opéré d'un ménisque ( sans problème) .
La notion de phlébites (bouchons sanguins qui obstruent les veines des membres inférieurs) qui peuvent avoir des répercussions sur la circulation sanguine générale (embolie pulmonaire) et qui nécessitent un bilan à la recherche de facteurs favorisants locaux ou généraux (troubles de la coagulation parfois familiaux). Ces problèmes circulatoires justifient un traitement et une surveillance. Le port de bas ou de chaussettes de contention peut être conseillé dans le cadre de certaines pratiques physiques en sachant que la pratique régulière de la marche est une excellente activité.

Bonjour, il y a un mois je me suis tombée une bûche sur le dessus du pied évidemment sans pantoufles. J’ai eu un bleu pendant une semaine. Mais depuis j’ai toujours mal, voir la douleur irradie vers les deux premiers orteils côté intérieur. J’ai passé une radio ce matin on m’a dit que ça ne semble pas être cassé. Mon médecin m’a prescrit un irm, est ce que c’est possible que malgré une radio qui s’avère négatif pour une fracture un irm peu révélé qu’il y a bien fracture ? En tout cas j’ai bien mal au toucher, au port de chaussure et à la marche même si cela ne m’engendre pas un boitement.


Certaines femmes peuvent avoir du mal à se rendre compte de la hauteur des talons qu’elles portent au quotidien. Pourtant, la hauteur du talon a une influence très importante sur votre posture, votre équilibre ou encore la santé de vos pieds. De ce fait, n’hésitez pas à les mesurer afin de vous rendre compte des incidences qu’ils peuvent avoir sur votre santé physique.
Tout d’abord, merci pour l’article que je trouve très intéressant. Je cherche une solution pour mon fils depuis des années et ceci est peut-être un début de réponse. A 12 ans, il a une alimentation TRES sélective. J’ai le choix entre 6-7 plats et dès que je change un rien la recette (ou la marque des produits), il le goute et ne mange pas. Il refuse ou n’arrive pas à tester de nouveaux aliments. Il fait un blocage. Aucun légumes, et il mange bananes Chiquita, pommes et quelques noix comme fruit (de temps en temps). C’est tout. Evidemment, je m’inquiète fort pour sa santé, cela me ronge. Nous avons essayé quelquefois de l’obliger et on l’a laissé à table lonnnnnngtemps, nous sommes allés consulter des psychologues, nous avons essayer de désensibiliser son palais par des massages chez une kiné,… rien n’y fait. Je pensais que c’était de la mauvaise volonté et que ça se passait uniquement dans sa tête mais peut-être pas. C’est aussi un gros problème au point de vue social (chez les copains, au resto, lors des sorties scolaires,…). De plus, la famille et les connaissances me reprochent à la limite de ne pas réussir à le faire manger. On lui a fait passer des tests chez un neuropsychologue, il est HP, je ne sais pas s’il y a un rapport. Sa soeur est très sensible au bruit et cela pose beaucoup de problèmes en classe. Qu’est-ce que je pourrais faire de plus? Auriez-vous, par hasard, un conseil à me donner? Ô désespoir… ;-P
L’aponévrosite plantaire,associée ou non à la présence d’une épine sous calcanéenne résulte souvent d’un mauvais déroulé du pas.Dans cette pathologie l’attaque du pas se fait dans 90% des cas trop à l’extérieur (en varus ou pour les sportifs en supination) occasionnant un travail excentique du muscle en phases 1 et 2 du pas.On voit trop souvent les patients appareillés de semelles avec de grosses voutes plantaires favorisant le renvoi du pied sur l’extérieur et donc augmentant la pathologie aponévrotique.La correction orthopédiques doit être bien apropriée et corriger l’axe dynamique de marche évitant tous mouvement de torsion du muscle aponévrose,ceci étant bien plus important que l’amortissement des chocs et même que l’évidement antéro interne talon encore trop souvent rencontré sur les semelles.

Il est très possible de se déclencher une tendinopathie en augmentant de manière importante le temps de marche quotidien, notamment en marchant avec des chaussures qui ne sont pas faites pour aligner les kilomètres. Il est donc très probable que le fait de marcher beaucoup plus pendant trois semaines pour aller à l’hôpital vous ait déclenché une véritable tendinopathie à l’insertion du tendon sur le calcanéum.

Le repos sportif total n’est jamais un facteur de guérison. Il est important que vous gardiez une activité physique régulière mais en évitant celles qui déclenchent ou aggravent les douleurs. Le vélo et le rameur sont d’excellents sports de remplacement car ils évitent les impacts au sol et les phénomènes de propulsion qui sollicitent durement les muscles et tendons situés sous le pied.
Merci pour cet article, je m’y reconnais pas mal. On (et moi aussi) m’a toujours décrite comme émotionnellement hypersensible, mais je n’avais jamais réalisé que j’étais également très sensible sur d’autres points. Je pensais être quelqu’un de maniaque, de « chiant », parce que je déteste qu’on me parle trop fort, ou qu’il y ait trop de bruit en général. Du coup je voulais te demander, quel casque anti-bruit as tu choisi? Je pense qu’à bien des égards ça me rendrait la vie plus facile, je suis en train de parcourir les descriptions des modèles, mais j’aimerais bien avoir ton avis.
Ne mettez pas de chaussures neuves au risque de souffrir le martyr ! Les chaussures couleurs nude sont une bonne alternative car elles ne vont pas venir briser l’harmonie couleur de votre silhouette. Elles se feront discrètes, laissant avant tout parler les couleurs de votre robe. Elles ont aussi pour effet d’optique d’allonger les jambes. Lisez mon article 3 astuces pour sortir jambes nues sans complexer si vous hésitez encore à porter des collants chair en été…
Bonjour j ai une fracture de fatigue du coboide je suis en arrêt depuis le 13 juin avec douleur depuis debut mai je suis arrêtée jusque fin août avec scintigraphie car douleur persistante je voudrais savoir si l arrêt peut être prolonger après fi août car d apres les dure du médecin ça peut mettre 6 mois voir un an à se remettre mais j ai hâte de retourner travailler merci pour votre réponse

J’ai 29 ans ma douleur se situe a plusieurs endroit selon le mouvement dessus dessous et sur le côté j’ai tout de même remarquer qu en appuyant mon pied qui a été blessé sur l’autre pied la douleur va se situer a la plante du pied pile au milieu si j appuie avec ma main pour repérer la douleur c est sur le côté que j aurais le plus mal. La douleur monte jusqu’à au genou lorsque je marche longtemps comme si ma jambe se redicais. Merci de prendre du temps a me lire je
Ignorant toujours ma présence, la directrice se dirigea vers son bureau où elle saisit le bulletin rose de punition à côté du martinet. C’est alors seulement qu’elle daigna planter ses yeux sur moi et m’ordonna d’approcher. La sévérité de son regard me transit net. Tout se brouilla dans mon esprit tandis que je m’avançais péniblement. J’avais l’impression désagréable que le jeune homme me dévisageait crûment avec insistance sans l’ombre d’un embarras.
×