J'ai pris rendez vous à la clinique et j'y vais jeudi mais j'espère ne pas y aller pour rien,(j'habite à 3h de route)en plus malgré les examens ou au niveau de l'articulation de l'épaule il n'y a "rien" je dis çà car ils se sont focaliser sur l'épaule mais la clavicule il n'y ont pas regarder plus que çà un médecin m'a même dit j'ai jamais vu d'opération de la clavicule (ormis pour les fractures et si elle saute c'est que vos ligaments sont distendus vous avez mal mais il faut changer de metier allez à la piscine.
Bonjour et merci pour votre réponse. Au départ, je voyais un orthopédiste sur Nantes. . Pour lui, au bout de 6 mois, la lésion du cuboiide était réglé. C’est pour cela qu’il m’a envoyé vers un algologue pour lalghodistrophie. J’ai demandé à mon médecin généraliste pour un irm . J’aurai la réponse lundi théoriquement. Je n’ai pas vu d hosteo. Je vais réfléchir suite à la décision de mon médecin traitant. Bonne soirée. Vincent
Hier j’ai subi un choc au pied, une étagère m’est tombé dessus alors que j’étais pied nu à ce moment là. le choc a tellement été puissant que j’ai eu une légère perte de connaissance. Depuis, j’ai un hématome qui a fait surface et j’ai mal au pied. Pas possible de marcher normalement . Est ce normal et est ce du au choc ? Ou faut il que je consulte un médecin pour être sûr qu’il n’y a rien d’atteint ? Cordialement
Même si vous semblez plus grandes avec ces formes de talons, vous pouvez tricher parce qu’elles ont un surface plus grande pour répartir votre poids. Lorsque vous porterez des chaussures à talons coniques, vous sentirez une nette différence par rapport aux talons aiguilles. En effet, elles offrent une meilleure stabilité, pour votre plus grand bien.

Bonjour, je suis basketteur et je pratique aussi le trail 1 fois par semaine. Je suis allez courir le 07/10 pendant 2h et je n’ai ressenti aucune douleur avant, pendant ni aprés ma course. Par contre depuis le 09/10, en début de matinée, j’ai une douleur sur le côté du pied droit qui me fait mal lorsque je suis en appuie sur mon pied, surtout quand je marche et aujourd’hui la douleur s’accentue énormément. Ayant un match demain, je me demande si je vais pouvoir jouer sans agraver la chose bien sur. Donc en faisant quelques recherche sur le net j’ai bien l’impression que la douleur et ciblé au niveau du cuboïde alors que dois-je faire pour être sur de savoir ce que j’ai?


Bonjour, pour commencer, j’ai 29 ans et je suis footballeur depuis toujours. Je m’entraine actuellement 3 fois par semaine avec match le weekend. Il y a 3 mois maintenant, j’ai commencé à avoir une douleur sous le pied, j’ai passé une échographie: diagnostique: aponévrose. On me prescrit des séances de kiné, de glacer, de faire des étirements et des plâtres à l’argile….ce que j’ai fait !! Une semaine plus tard, la douleur au tendon est toujours présente mais en plus de cela, une nouvelle douleur, cette fois au genou (même jambe), au dessus de la rotule apparait. Nouvelle écho: tendinite ! Je suis allé voir un podologue qui m’a prescrit des semelles que je porte quotidiennement maintenant. Mais 3 mois après, toujours les mêmes douleurs qui me gâchent la vie … J’ai passé une IRM du genou, on m’a bien confirmé la tendinite … Je ne comprends pas pourquoi 3 mois après, et avec tous les soins prodigués, je souffre toujours autant. Dans la vie, je suis prof EPS et de ce fait, je marche beaucoup et suis toujours debout.
Je ne connais pas la clinique du sport à BORDEAUX ais j'ai expérimenté des structures équivalentes et là on se rend très vite compte que la médecine à 2 vitesses ça existe... J'étais naive, même en milieu hospitalier avec le secteur privé.... Je reste donc avec le pb de hanche et les antalgiques....... Le Centre Paul Riquet Orthopédie tout neuf c'est pas TOP loin de là locaux pas adaptés ce sont des architectes qui ont conçus les locaux derrière un ordi en mabulatoire on vous parle d'une chambre c'est une boite à sardine un box avec 5 fauteuils le personnel SPEEDE on n'est qu'un paquet de viande rien à voir avec LA MEDECINE CE NOBLE ART..........
Quand j’avais fais l’échographie, l’inflammation apparaissait à l’endroit du ligament talo-fibulaire. C’est la même zone qui est très douloureuse quand la cheville se penche vers l’extérieur. Pour ce qui est de la douleur en elle même, je dirai, du fait que, si je ne presse pas l’endroit soit a la main, soit à une position inadéquate du pied, elle n’apparaît pas, elle est plus proche de coup de poignard quand elle surgit.
Bon courage à tous, être hypersensible ce n’est pas facile, encore que certains vivent cela presque comme un « don du ciel », une sorte de supériorité par rapport au reste du monde et le revendiquent haut et fort, personnellement, je m’en passerais bien, tout m’insupporte, les bruits, les odeurs, la foule, je me sens agressée perpétuellement et je vis en état de stress permanent, non vraiment, c’est tout, sauf un « don du ciel ».
Serez-vous guéri pour faire un trail de 62 km mi-septembre ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre. Le fait que vous ayez des douleurs persistantes à la marche ne nous incite pas à l’optimisme. Là encore, l’échographie sera un élément important pour bien repérer les structures atteintes et pour être précis sur les délais de cicatrisation. Nous pourrons alors mieux vous conseiller sur les futurs objectifs à l’entrainement et en compétition.
Le scotch en mousse (ici direct from the US : Dr Scholl’s Rub Relief) ou en bande de gel à découper (Hansaplast Coupez, Collez Marchez !) et placer dans la chaussure, à l’endroit où ça va faire mal : en général l’arrière du pied, qui frotte avec notre talon, ou encore le devant du pied, à l’endroit du décolleté (à la naissance des orteils) ou du bout ouvert (sur les orteils).
La douleur que vous avez ressenti lors d’un faux mouvement peut-être une douleur mécanique traumatique en rapport avec une pathologie tendino-mlusculaire, équivalent d’une déchirure musculaire des muscles de la plante du pied, ou d’une inflammation tendineuse parfois en rapport avec une « épine calcanéenne » (calcification sous et/ou derrière le calcanéum).
bonjour j’ai 53 ans et depuis 1 an j’ai des douleurs au tendon d’achille droit il est plus raide que le gauche . Il m’est difficile de descendre les escaliers le matin. Douloureux quand je le manipule, et il semble plus épais comme s’il y avait un épaississement à 4 cm au dessus du talon. Je continue à courir le démarrage est difficile mais après ça va. Avez vous des conseils pour améliorer les choses. merci Morgane
Cependant pour répondre à votre question, l’IRM ne montre justement aucun pincement au niveau du cartilage (qui est saint selon le médecin, aucune lésion n’est visible et les épaisseurs sont conservées) de plus, le trait de fracture a disparu et seules quelques très petites « cicatrices osseuses » sont présentes. Selon le médecin, « tout devrait être normal » et il ne comprend pas pourquoi des douleurs persistent ; il m’a même donné le feu vert pour reprendre la course à pied.

bonjour merci de repondre non rien pas un choc rien la douleur a commancer le soir avec un gonflement sur le cotes du pied et une poignee de minute apres impossible de poser mon pied par terre pour marcher ….le lendemin le gonflement avait un peu diminue la douleur aussi je peux marcher mais j’ai toujour mal dans le pied surtout si je le bouge sur le cotes la c’est encore pire

Aaah, le bout de la chaussure, sujet de tous les maux. Après quelques heures dans des talons, impossible d'échapper aux orteils douloureux, comprimés au fond. Les chaussures pointues amplifient naturellement la compression ; et il suffit que le pied glisse légèrement à l'intérieur pour souffrir le martyre. Pour éviter cela, les modèle peep-toes ou open-toes sont idéals car ouverts sur les orteils. Enfin, l'essor du marketing personnalisé a notamment permis la mise sur le marché de modèles adaptés aux différentes morphologies, comme les chaussures dites wide-fit, légèrement plus larges pour un confort optimal. Il y a de l'espoir !


Ignorant toujours ma présence, la directrice se dirigea vers son bureau où elle saisit le bulletin rose de punition à côté du martinet. C’est alors seulement qu’elle daigna planter ses yeux sur moi et m’ordonna d’approcher. La sévérité de son regard me transit net. Tout se brouilla dans mon esprit tandis que je m’avançais péniblement. J’avais l’impression désagréable que le jeune homme me dévisageait crûment avec insistance sans l’ombre d’un embarras.
La pointure de vos talons joue un rôle déterminant dans la douleur. «Les femmes prennent souvent une pointure supplémentaire. Elles focalisent sur la largeur de la chaussure, alors qu'en chausser de trop grandes est tout aussi négatif», met en garde Arnaud De Fierkowsky. Le professionnel recommande donc d'acheter des marques allemandes ou anglaises, car celles-ci possèdent davantage de demi-pointures, et permettent de faire concorder la longueur du pied avec la largeur. «En réalité, ll faut toujours essayer deux pointures, et privilégier les escarpins ouverts car ils laissent plus d'espace aux orteils», ajoute Florent Rain.
Une nouvelle saison commence ! Et malgré notre dressing bien rempli, j’ai une envie folle d’acheter une nouvelle paire de chaussures. Mais cette année, je ne me trompe pas ! Hors de question d’acheter une de ces paires qui me font souffrir dès 10min de marche. Alors voici 3 petits conseils pour vous trouver une paire de chaussures à talons design mais confortables !
Tout le monde connaît l’astuce des semelles, surtout si vous n’avez pu trouver la bonne pointure pour vos chaussures de rêves 😉 Bon l’idée ici c’est surtout d’utiliser des semelles pour être 100% à l’aise. Pour éviter toute transpiration et donc ampoules (frottements, frottements et re-frottements, ça fait des dommages forcément), utilisez des semelles complètes. Au contraire d’une semelle simple qui protège le dessous du pied, la semelle entière protège aussi le dessus, comme une chaussette, tout en restant discrète.
Les douleurs sont toujours présentes alors que j’arrive bientôt à un mois après l’opération.. Ce qui est dur aussi c’est le moral, l’immobilité (pour moi qui suis de nature plutôt active), il n’y a rien de pire et puis même si le plâtre c’est fini dans 2 semaines il y aura encore la botte orthopédique et la rééducation mais d’ici la je pourrais reprendre le travail !
Sans fausse modestie,je peux vous rappeler que j’ai appele la premiere du site de Regine les fameuses chaussures de Letizia ‘les chaussures-echasses’,lool!Ce sont donc ses chaussures sur mesure pourqu’elle soit ‘convenable’ par rapport a la haute taille de son mari!En verite,elle aurait pu acheter de jolies chaussures a hauts talons comme Maxima des Pays-Bas ou Mary de Danemark!
voila 8 mois je ne suis fais une entorse avec rupture du LLE et fracture de l’astragale. Ayant toujours des douleurs et impossible de mettre du poids sur mon pied je viens de passer une syntigraphie  » le résultat est le suivant  » aspect syntigraphique d’entéropathie bi malléolaire droite et souffrance osteochondrale modérée sous astragalienne et en arrière de la base du 3ème métatarsien »

Non, justement, c’est pour ça que ça me laisse perplexe, j’ai l’impression qu’elle est juste censée m’aider à me mouvoir, ce qui est de toute façon impossible, je n’utilise pas ce pied et prends des cannes anglaises, et c’est une sorte de chaussure-attelle que je dois enlever pendant la nuit, ce qui me conforte dans l’idée que l’attelle n’est pas censée aider la guérison de mon pied en elle-même…


Certains ont proposés des injections de Polidocanol. De quoi s’agit-il ?  En fait, lorsque l’on fait une échographie, couplée au doppler, d’un tendon d’Achille qui souffre, il existe parfois une vascularisation de ce tendon. En effet, grâce au technique doppler puissance actuelle, on peut mettre en évidence des petits vaisseaux dans le tendon (dans un tendon normal, on ne met pas en évidence de vascularisation). Ces vaisseaux sont donc anormaux  mais on ne sait pas encore vraiment s’il s’agit d’une tentative de guérison (l’organisme réagit en créant de nouveaux vaisseaux) ou la cause de la maladie (ce sont ces vaisseaux qui entrainent la douleur car ils sont accompagnés de nerfs responsables de la douleur).
Si je peux vous donner un conseil, l’arthrodèse étant irréversible: prenez le temps de bien réfléchir, ne faites rien dans la précipitation. Pourquoi ne pas essayer de tenir le plus longtemps possible sans y toucher, voir ce que ça donne et comment vous récupérez et attendre qu’un jour (plus ou moins lointain) vous souffriez trop pour ne plus le regretter du tout ?!
Bien que le processus soit séduisant, intellectuellement parlant, les études ne montrent pas ou peu de bénéfice net, pour le moment. Mais il est certain que de nombreuses équipes de traumatologie du sport travaillent sur cette méthode et on saura dans quelques mois s’il s’agit d’un véritable médicament, efficace pour le patient qui souffre de tendinopathie chronique ou … d’une mode « poussée » par les laboratoires qui commercialisent cette technique.
Des montures rondes en corne ou métal sont portées par hommes et femmes sans différence de style entre les sexes. Bien que la forme la plus commune était ronde, les ovales et les octogones étaient  également populaires. Des lunettes à monture invisible ont vraiment existé mais leur fragilité les rend très rares aujourd’hui. Les messieurs plus âgés pouvaient porter un pince-nez, celui-ci comme son l’indique pince l’arrête du nez supprimant ainsi le besoin de branches.
Serez-vous guéri pour faire un trail de 62 km mi-septembre ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre. Le fait que vous ayez des douleurs persistantes à la marche ne nous incite pas à l’optimisme. Là encore, l’échographie sera un élément important pour bien repérer les structures atteintes et pour être précis sur les délais de cicatrisation. Nous pourrons alors mieux vous conseiller sur les futurs objectifs à l’entrainement et en compétition.
Gardez vos pieds secs. Cela est parfois difficile comme dans le cas d’intempéries ou de traversées de rivières. Mais, il vaut mieux par exemple enlever ses chaussures pour traverser une rivière que de marcher plusieurs heures avec les pieds mouillés. Ne vous dites pas : « ce n’est que de l’eau ». Effectivement, ce n’est pas gênant sur une courte durée, mais les pieds finissent toujours par friper et former des ampoules.
Arrivée à Londres il y a 2 semaines j’ai visité la ville pendant 3 jours consécutifs (marche de 9h à 22h pendant 3 jours) puis depuis 10 jours je marche environ 2h par jours ne pouvant faire autrement. Malheureusement depuis plus de 7 jours j’ai une douleur dans le pied (niveau extérieur qui correspond à l’exact placement du cuboide sur votre schéma), au début ressenti comme une sorte de « courbature » au pied, j’ai de plus en plus de mal a marcher (je me déplace sans prendre appui sur ce pied), la douleur est différente chaque matin au réveil mais ne s’intensifie et n’est souvent ressenti qu’au moment de marcher. Je ressens parfois de petites bulles, comme si mon pied grinçait, j’ai l’impression que quelque chose pourrait être déplacé car parfois mon pied craque et la douleur s’en va (pendant quelques secondes), mais j’a aussi pensé à une fracture de fatigue du à mes longues heures de marche car je ressens un douleur non plus comme sur un muscle mais plutôt sur un os. Qu’en pensez-vous ? Un ostéopathe serait-il adéquat ? Merci

tendon d’Achille et fait penser à une désinsertion partielle ancienne qui n’a pas cicatrisé. Mon conseil serait de consulter rapidement un chirurgien orthopédiste qui connait bien les sportifs car, dans votre cas, nous sommes face à une pathologie plus grave qu’une simple tendinopathie. Il est très probable que ce chirurgien demande une IRM de votre tendon avant de prendre une décision thérapeutique et il n’est pas certain qu’une intervention soit décidée.
La pratique de la marche, de la randonnée et du trekking comporte des risques inhérents à ces activités. Nous vous recommandons donc la plus grande prudence dans l'interprétation et l'utilisation des données fournies dans ce blog. Malgré tout le soin accordé à leur exactitude, les informations fournies par ce blog ne pourront en aucun cas engager la responsabilité de son auteur, de SARL Jourjon Etc.,de Materiel-Rando.com et de Randonner-Malin.com. Par ailleurs, Materiel-Rando.com, Randonner-Malin.com, SARL Jourjon Etc. et les personnes qui participent au blog et au site déclinent toute responsabilité en cas d'accident et ne pourront être tenus pour responsables de quelque manière que ce soit.
Faire la clarté dans cette complexité diagnostique n’est pas simple à l’examen clinique seul. Aussi, pour mieux comprendre l’origine de votre douleur, je vous conseille de consulter un médecin du sport ou bien un orthopédiste spécialisé dans le pied. Radiographie, échographie et IRM seront sans doute nécessaires pour faire un véritable bilan anatomique de votre pied et faire la part tendineuse, osseuse, articulaire ou neurologique des phénomènes douloureux.
je suis invité à un mariage le 7 juin….j ai deux tenue en vue. Mon problème …c est. que je suis ronde et que j ai une tres vilaine cicatrice sur l une de mes jambe. je suis contrainte pour l estetique de porter des collant noir (a cause de mes jambes fortes ) et opaque ( a cause de la cicatrice) es ce qu a cette date je ne serrai pas trop ridicule avec des collant opaque noir ? De plus l une de mes tenue …robe en voile noir avec la doublure taupe doré….es ce qu il est possible avec cette robe de porter des chaussures ou une veste ou acssesoires rouge ou doit es ce que je doit rester dans des tons beige ou marron ou taupe?
Félicitations pour ce bel événement ! La tenue que tu as choisie est élégante et les couleurs envisagées pour les accessoires fonctionnent bien. Pour les chaussures il est préférable de choisir une couleur parmi celles de la tenue. Les chaussures blanches sont toutefois difficiles à porter, donc à éviter. Des chaussures corail ajouteront du peps à l’ensemble, mais elles seront parfaites en argenté ou rose poudré si d’autres éléments sont dans ces coloris 🙂
Ils sont plus petits et protègent moins de surface en hauteur, mais ils sont un peu plus discrets, ce qui n’est pas négligeable esthétiquement parlant. A vous de tester et de choisir ce qui vous convient le mieux. Je vous propose ici un montage photo avec les deux solutions. Les embouts sont pour moi plus fiables, ils tiennent mieux quand ils sont portés plusieurs heures et que vous devez vous déplacer ou rester debout.
On m’a alors diagnostiqué une algoneurodystrophie. Cette algoneurodystrophie aurait disparu au mois d’avril-mai, mais une douleur quelque peu similaire (chaleur en moins) persistait : mon pied gonflait et devenait de plus en plus douloureux quand je marchais. Conséquence, les quelques dizaines de mètres que j’effectuais par jour, je les faisais en m’appuyant sur l’arrière-extérieur du pied.
Petite parenthèse Scholl : leur site internet est très bien fait : il s’articule notamment autour de la question « Problème / Solution », avec une sorte de lexique des problèmes, et pour chaque problème, une description des symptômes, un conseil traitement, et … bien sûr :-), les produits de la gamme qui y répondent. Mais pas de manière directe / ostentatoire. Très malin ! Voir sur le site
Cette sensibilité est à double tranchant, un stimulus qui nous submerge peut à un autre moment nous procurer beaucoup de réconfort, s’il est justement dosé. Car les sensations plaisantes sont également ressenties plus intensément. Les hypersensibles sont ainsi plus attentif/ves aux détails. L’inverse de l’hypersensibilité est l’hyposensibilité : les personnes hyposensibles ont besoin d’une plus grand stimulation sensorielle que la moyenne pour être stimulée. On peut très bien être hypersensible à certains stimuli et hyposensible à d’autres. Ou alors cela peut varier au cours de notre vie.
Il y a 6 semaines en ratant une marche j’ai entendu un grand crac et ressentis une immense douleur avec impossibilité de poser le pied au sol. Après passage à l’hôpital, radio et consultation d’un interne, on m’annonce qu’il s’agit d’une entorse sans fracture. On me prescrit une orthèse de cheville et des béquilles durant 15 jours et 20 séances de Kiné.
A force de me tortiller, la culotte finit par franchir l’obstacle de mes hanches et chuta autour de mes chevilles. Il suffit d’une nouvelle traction, pour que solidement crocheté par sa ceinture, mon slip glisse le long des cuisses et rejoigne la culotte. A l’air frais qui caressait mon ventre et mes fesses, je compris que la directrice était arrivée à ses fins : j’étais nu de la taille aux chevilles. Mon pénis qu’ombrait une auréole de poils follets ainsi que mes belles fesses s’exposaient désormais dans leur pleine nudité. Dévoré de honte, comme statufié, je frissonnais sous les regards croisés de la directrice et du jeune homme.
Joueur de basket avec 1 séance collective de 2h, 3 séances individuelles de 45 minutes, et 1 match par semaine, cela fait 2 à 3 mois que mes 2 tendons d’Achille me font souffrir. Après avoir acheté des talonnettes d’amorti pour mes baskets, la douleur s’est un peu estompée mais les matins et certains mouvements lors de mon travail me font souffrir. Après avoir consulté, mon médecin traitant m’a orienté vers des tendinites, avec un traitement local (diclofénac). Actuellement en trève, je dois reprendre l’entraînement physique le 17 Août, et j’ai un programme d’entraînement pour les vacances avec essentiellement de la course et des exercices de musculation (3 fois par semaine). Par souci de repos, je n’ai pas commencé mon programme. De plus, mes douleurs restent sous jacentes et assez intenses le matin. Qu’en pensez-vous? Comment pourrais-je parvenir à me guérir?
L’autre élève était le plus jeune. Sous sa chevelure blonde et bouclée il avait gardé le visage enfantin d’angelot que chiffonnait l’inquiétude. D’une voix timide, il nous confia qu’il était ici à cause de retards chroniques alors qu’il habitait tout près du collège. Deux avertissements assortis de mises en pénitence à genoux durant les récréations étaient demeurés sans effet. Il avait l’air manifestement plus perturbé que moi, sans doute victime de l’influence des grands élèves des classes supérieures.

Je me penche justement sur le sujet car ma fille est hyper sensible au niveau du toucher. En cherchant des informations, je tombe sur votre article et je découvre l’hypersensibilité sensorielle. J’ai 40 ans, je découvre que d’autres personnes ressentent comme moi. Je ne m’en étais pas inquiétée, je me suis habituée et acceptée différente. Les bruits, comme les odeurs peuvent m’enrager en un éclair ou totalement me détendre et me rendre heureuse. Sensible à certaines lumières aussi. Idem pour l’aspect émotionnel. Ce qui complique les choses c’est quand l’entourage ne saisit pas ce que cela représente. Maintenant je constate que finalement je ne suis pas du tout venue d’une autre planète, je vais poser mes arguments avec plus de poids. Juste pour que c’est aspect de moi soit mieux reconnu.
Au lieu de porter un boléro, un châle ou encore une veste très travaillée avec votre jolie robe, détournez les genres et abordez un manteau long et couvrant style «boyfriend » ou encore une chemise d’homme négligemment nouée à la taille ou portée lâche. Le top du top, c’est de la porter au dessus de votre robe et de passer la ceinture par dessus en prenant soin de faire bouffer la chemise pour apporter un peu de volume et encore plus marquer la taille.
Gardez vos pieds secs. Cela est parfois difficile comme dans le cas d’intempéries ou de traversées de rivières. Mais, il vaut mieux par exemple enlever ses chaussures pour traverser une rivière que de marcher plusieurs heures avec les pieds mouillés. Ne vous dites pas : « ce n’est que de l’eau ». Effectivement, ce n’est pas gênant sur une courte durée, mais les pieds finissent toujours par friper et former des ampoules.
Si la gêne fonctionnelle est relativement modérée, ce qui semble être votre cas, les traitements médicaux doivent être associés à une adaptation des activités physiques et sportives. Pas d’arrêt du sport mais des séances moins fréquentes, plus courtes en évitant le bitume au maximum. Vous le voyez, je ne vous interdit pas de bouger, bien au contraire. Après 50 ans, nous avons tous des douleurs tendineuses ou articulaires. Le jeu est alors d’adapter les activités sportives pour continuer à nous faire plaisir.

J ai eu un accident au travail apres un scanner conclusion multiples fractures du tarse atteigant le cuboide le scaphoide les 1 er et 3 er cuneiforme apres un mois de platre le medcien me dit de rester comme ca sans mettre le pied par terre et j ai le pied bien gonfler par tout je vouler savour combien de temp pour me remtre a marcher et es que ca laisse ded seqelle et merci

• Prévoir le confort maximum à l’extérieur. Pensez confort même lorsque vous n’êtes pas chez vous. Surtout si vous êtes sensibles au changement de températures. Quelques exemples en vrac : emmener des ballerines dans votre sac lorsqu’on porte des talons, garder une bouillotte au bureau, remplacer ses chaussures par des grosses chaussettes durant les longs trajets, mettre ses chaussons dans sa valise, garder son écharpe moelleuse dans son sac à main au cas où, prendre l’avion avec un coussin de voyage, acheter un bandeau de poignet contre le mal des transports…

Les appuis répétés, générateurs de microtraumatismes et de saignements, un choc ou d’autres affections peuvent être retrouvés. Le facteur révélateur est souvent le port d’une chaussure trop plate ou en mauvais état. La modification des conditions d’entraînement, la pratique en terrain accidenté, en côte etc.. viendront s’associer à la défaillance d’amortissement de la chaussure.

Aaah, le bout de la chaussure, sujet de tous les maux. Après quelques heures dans des talons, impossible d'échapper aux orteils douloureux, comprimés au fond. Les chaussures pointues amplifient naturellement la compression ; et il suffit que le pied glisse légèrement à l'intérieur pour souffrir le martyre. Pour éviter cela, les modèle peep-toes ou open-toes sont idéals car ouverts sur les orteils. Enfin, l'essor du marketing personnalisé a notamment permis la mise sur le marché de modèles adaptés aux différentes morphologies, comme les chaussures dites wide-fit, légèrement plus larges pour un confort optimal. Il y a de l'espoir !
×