Si vous décidez d’arrêter de porter des talons et que vous en portiez depuis longtemps, il n’est pas recommandé de commencer directement à marcher à plat. Diminuez progressivement la taille de vos talons ainsi que la fréquence à laquelle vous les portez. Si le port de talon peut avoir une incidence sur le risque de blessures, le fait d’arrêter brusquement d’en porter alors que vous en aviez l’habitude peut aussi avoir des répercussions. Votre corps s’étant adapté à ce type de chaussure, il doit réapprendre à marcher et à se mouvoir différemment.
Petite parenthèse Scholl : leur site internet est très bien fait : il s’articule notamment autour de la question « Problème / Solution », avec une sorte de lexique des problèmes, et pour chaque problème, une description des symptômes, un conseil traitement, et … bien sûr :-), les produits de la gamme qui y répondent. Mais pas de manière directe / ostentatoire. Très malin ! Voir sur le site

suite à une journée de travail j’ai ressenti sous la douche une douleur à mon tendon d’achille. un peu gonflé. j’ai fais de la débroussailleuse toute la journée avec des chaussures de sécurité haute. j’ai été opéré à ce meme tendon d’achille à 7 ans (tendon trop court par rapport à l’autre) aujourd’hui j’en ai 28. Aucun probleme pendant des années jusqu’a aujourd’hui. aurais-je trop forcé sans m’en rendre compte? je ne pense pas que celà soit bien grave mais dut à l »opération j’ai peur d’avoir fragilisé ce tendon et que la douleur revienne plus tard. à part la glace et etirement apres le travail auriez vous un « remede maison » ?
On a toutes connues ça. On vient de flasher sur une jolie paire de chaussures à talons ou des bottines canons, et bien qu'elles ne soient pas forcément très douillettes, notre portefeuille frétille et on se sent obligée de les posséder. Mais évidemment, au moment de les porter, les chaussures en question nous font souffrir. A nous ampoules et orteils qui rougissent. Comme souvent dans ces cas-là, on finit par ranger les chaussures en question au placard pour les oublier définitivement.
Je suis prof donc je suis debout toute la journée en mode ‘piétinement’ . Je vais un peu marcher et courir mais tout çela est devenu douloureux. Je suis même réveillée la nuit par les douleurs sous le pied et j’ai l’impression d’avoir mes talons fendillés en plusieurs morceaux ! Je viens de prendre RDV pour une échographie pour faire le point sur l’étendue des dégats et je vais relire vos posts et prendre en note tous les exercices suggérés. Je ne suis pas sportive à la base donc je connais mal les étirements spécifiques… Si quelqu’un connait un site avec des exercices bien décrits je suis preneuse. Cette aponévrosite me pourrit la vie, je ne trouve pas de chaussures confortables et adaptées à mon style, j’ai revendu toutes mes chaussures à talon et extra plates… Pas de compromis pour se sentir bien ! J’avais repris le sport avec un objectif ’10km’ mais çà me semble aujourd’hui impossible. Merci pour tous vos conseils quels qu’ils soient… bon courage à tous !
Les trucs et astuces de la rédac pour redonner vie à ses bijouxComment prendre soin de son maillot de bain ?Comment garder ses vêtements blancs ? Comment venir à bout des traces de déo ?Comment garder mes baskets blanches ?Guide de survie pour vêtements interdits de machinePourquoi il ne faut jamais porter ses chaussures à l’intérieurPourquoi faut-il laver ses vêtements neufs avant de les porter ?Vacances : 5 astuces pour faire sa valise en 10 minutes top chronoComment prendre soin de ses vêtements en soie ? 10 astuces pour s’habiller plus vite le matin10 astuces toutes simples pour enlever les taches sur vos vêtements9 pièces mode mauvaises pour la santéComment prendre soin de sa lingerie ?Peut-on récupérer un vêtement rétréci au lavage ?Comment calculer sa taille de bague ?5 astuces pour nettoyer ses chaussures en daim 6 astuces garder ses vêtements plus longtempsCes matières à bannir pour sauver sa peauComment éviter de passer par la case pressing ? On a testé : le collant spécial baskets8 détails qui amochent vos chaussuresComment se débarrasser (une fois pour toutes) des bouloches de pull ?Comment se passer de fer à repasser ?#DIY : 1 T-shirt blanc, 3 solutionsComment être bien dans ses escarpins ?Comment garder ses collants plus longtemps ?Comment personnaliser (facilement) ses baskets ?Comment prendre soin de son pull en angora ?Comment entretenir son sac en cuir ?
Certaines personnes combinent deux paires de chaussettes. Une paire de sous-chaussettes (en polypropylène ou en soie par exemple) au contact de la peau pour évacuer la transpiration et la transférer à la paire de chaussettes extérieure. Celle-ci doit être spécialisée pour la randonnée. De cette manière, vos pieds sont secs, le frottement se fait avec la chaussette extérieure et la chaussette intérieure reste au contact du pied.
J’ai 53 ans. Je ne suis pas forcément sportive mise à part une bonne marche de temps en temps. Depuis un mois j’ai très mal au tendons d’Achille, surtout le droit, et ce jour et nuit. Mon médecin m’a prescrit des anti-inflammatoires mais rien n’y fait. Ce n’ai pas mon travail de bureau qui me fait faire des efforts pourtant ! Néanmoins, je ne supporte pas de marcher dans la journée, même sur 1 ou 2 km. Et la nuit, quand mes jambes sont censées être au repos, c’est pareil, la douleur me réveille. J’ai mal aussi à mes mollets. Est-ce la douleurs des tendons qui me fait crisper ma jambe ? Est-ce la douleur de la jambe qui a un effet sur les tendons ?

bonjour il y a 2 semaine, je me suis fait mal au pied on jouant au foot. je voulais intercepter le ballon et j’ai voulu changer de direction et j’ai posé mon pied d’appui entre une touffe herbe et la terre ( c’est un terrain en mauvaise état ) et j’ai senti mon pied se tordre, je pensais que c’était une foulure mais non. je marchais on boitant la douleur sur 10 était de 4 j’ai senti après que j’était refroidi que la douleur était passé de 4 à 8, je marchais plus on boitant mais on sautillant j’ai mis mon pied dans la glace je pouvait difficilement faire un mouvement vers le haut et vers le bas pendant 3 jour j’avais une douleur assez constant. et depuis sa c’est calmer mais une douleur sur un point précis persiste et quand je marche sa me fait pas mal et au bout d’un certain temps une légère douleur j’ai remarquer aussi quand je veut faire un mouvement vers le haut avec mon pied sans avoir marcher la douleur est là. j’ai fait des recherches et c’est au niveau de l’astragale ou du talus je ne sais pas très bien le situer sur une image.


Le résultat ne s’est pas fait attendre: une douleur sous la voute plantaire et une partie du talon; mon toubib du sport m’a tout de suite mis au parfum en m’indiquant qu’il n’y a malheureusement pas de remèdes miracle et que la guérison reste très variable d’un patient à l’autre … seule consigne lorsque j’ai demandé une estimation de reprise possible pour la course à pied: « vous verrez bien par vous même … »
Bonjour, je suis tombée sur votre article par hasard en cherchant des conseils sur quelle veste/gilet/petite laine porter sur la robe que j’ai acheté pour mariage dans 2 semaines. La robe : https://shop.mango.com/fr/femme/robes-midi/robe-bicolore-plissee_21035728.html?c=85&n=1&s=prendas.familia;32 Je précise que je suis petite, du coup je crois qu’il vaut mieux une veste courte au niveau de la ceinture si j’ai bien compris ? Seulement, je ne la trouve pas. La seule chose que j’ai trouvé et que, je pense, pourrait aller, c’est ce gilet esprit boléro : http://www.caroll.com/fr_fr/product-id/85819#article=85815#color=48 mais j’ai peur que cela fasse trop simple, même si le mariage a un esprit plutôt bucolique. Pourriez-vous me dire ce que vous en pensez, svp ? Merci infiniment.

Je ne sais pas si ce forum fonctionne toujours mais je vais tenter ma chance ! Suite à une chute en octobre 2014, mon pied droit s’est tordu vers l’intérieur et une forte douleur est apparue sur la face interne du pied, avec toutefois très peu de gonflement. Croyant à une entorse (j’en avais eu pas mal de similaires à cet endroit), mon généraliste m’a prescrit attelle + kiné. Au bout de 2 mois la douleur continuait donc radio + scanner qui diagnostiquent un os naviculaire accessoire de type 2 avec syndesmose instable expliquant la symptomatologie. Le chirurgien orthopédique des urgences souhaitait m’opérer tout de suite pour m’enlever cet os, mais après avoir pris un 2nd et un 3e avis auprès de 2 autres chirurgiens dont un spécialiste du pied, décision de ne pas opérer avant d’avoir essayer les mesures médicales classiques. Je commence donc par porter des semelles orthopédiques, qui me soulagent pendant les 10 premières minutes de marche mais ensuite la douleur revient. Du coup IRM fin janvier qui confirme l’os accessoire de type 2 et une syndesmose instable avec berges irrégulières et oedeme osseux. Mon médecin du sport décide alors de me mettre en décharge pour quelques semaines pour résoudre le pb. Au bout de 3 semaines la douleur commence à s’atténuer, et au bout de 4 semaines, je n’ai plus mal sur mon os accessoire. Par contre de nouvelles douleurs sont apparues à la frontière os naviculaire / cunéiforme 1 et le docteur me prescrit une infiltration. Le radiologue fait finalement l’infiltration entre le naviculaire et le talus, meme si je n’ai plus mal à cet endroit là, car c’est le plus proche de la syndesmose. Du coup, pas d’effet sur les douleurs. Au bout de 6 semaines je commence à remarcher et là de nouvelles douleurs apparaissent: toujours des douleurs au niveau du naviculaire / cunéiforme + des douleurs sous le pied, en face interne, par contre les douleurs au niveau de la syndesmose ont disparu. Je refais donc une IRM, dont j’ai eu les résultats samedi: « L’oedème osseux des berges de la syndesmose fibreuse s’est nettement atténué. Il est apparu un oedème osseux sous-chondral de la berge scaphoïdienne de l’articulation talo-naviculaire sur son versant interne pouvant expliquer une majoration des douleurs en avant de la syndesmose. Il s’agit de microfissures osseuses d’apparition récente. » Le point positif c’est que l’ablation de l’os accessoire est maintenant exclue vu que cet os ne fait plus mal. Par contre je suis surprise par ce nouvel oedeme / ces fissures car je n’ai quand meme pas beaucoup bougé pendant 2 mois donc comment est-ce possible de fissurer quelque chose sans le déplacer? Et surtout je me demande quand tout ça va enfin être réparé, ca fait quand meme plus de 6 mois depuis la chute initiale. Pour les prochaines étapes, je revois mon médecin du sport dans une semaine et j’ai un rdv avec le chirurgien orthopédique mi-mai. La radiologue me disait qu’il pourrait peut etre me faire une injection de ‘sang filtré’ pour accélérer la cicatrisation. Du coup voici mes questions:
J’ai un mariage en décembre et déjà une petite idée de ma tenue, mais j’ai un doute. Je pense à une robe avec une épaisseur de Tulle en bas pour lui donner du volume, couleur vert émeraude à priori, mais je me demandais si une sorte de petite cape en fourrure taupe irait avec le Tulle ? Les deux matières se marient-elles bien ensemble ? Et quelle couleur d’escarpins (vernis ou non) me conseilles-tu ?

@Luiston je comprend votre point de vue ,mais j’ai lus les articles du jour ou l’ont passe des prisons du Maroc aux chaussures de la princesse Letizia d’Espagne c’est cette diversité qui nous fait apprécié le site de Regine ,parfois une certaine futilité nous permet une respiration salutaire et puis si des article ou des rubrique ne nous passionne pas nous pouvons les (zapper),par exemple j’évite aux maximum les rubriques France et bourbon (donc les commentaires sont parfois trop virulent à mon goût)mais ils ont ici le mérite exister!


Bonjour, depuis lundi je ressens une vive douleur au niveau de la face externe du pied gauche, au niveau de l’os cuboïde. Celle-ci se réveil lorsque je pose mon pied à plat et c’est plus intense lorsque le pied est en légère supination. Je dois marcher sur la pointe du pied pour ne ressentir aucune douleur. J’ai commencé à ressentir les premières douleurs une heure après une sortie de course à pied et mon pied été complètement paralysé le matin au réveil. Avez-vous une idée de la nature de la blessure?
Cependant, demeurait une inconnue dont je n’avais pas réussi à me débarrasser : c’était la rumeur troublante concernant les deux jeunes nièces de la directrice. Je les connaissais de vue pour les croiser de temps à autre, non sans un pincement de cœur lorsqu’elles venaient voir leur directrice de tante. Elles étaient tellement mignonnes ! Moi, comme mes camarades, on en pinçait pour elles.
j’ai pris le temps de lire l’ensemble des témoignages et conseils qui ont été ici inscrits et je tiens à vous remercier. Étant actuellement en arrêt longue durée et étant rendu au stade « infiltrations » (après anti-inflammatoires, repos forcé, exercices, ondes de chocs), je suis suivie par un rhumatologue très compétent qui n’hésite pas à prendre le taureau par les cornes en ne perdant pas une semaine pour agir. Demain auront lieu les deuxièmes infiltrations (traitement des deux pieds en même temps) et j’ai pu lire ici que mon cas pouvait potentiellement être différent d’une simple aponévrosite plantaire bilatérale (ce que mon rhumatologue soupçonne fortement). Nous devons faire une IRM si jamais les injections de demain ne suffisent pas , mais au vu de la douleur qui revient violemment à la charge en seulement 5 jours, il y a fort à parier que je passerais par de nouveaux examens.

Bonjour, je dois consulter le Dr PREVOT , je n'ai rien lu à son sujet , est ce que quelqu'un a eu une consultation ou opérer par lui, merci , je me suis fais opérer d'une TTA + médialisation + abaissement de la rotule du genou gauche suite à une luxation et subluxation ( par chez moi) sauf que j'ai toujours des douleurs, je ne marche pas correctement et après 15 mois de la chirurgie je recommence juste à travailler en mi-temps, mais cela est très douloureux ( je suis AP dans un hôpital).
Les semelles orthopédiques font partie du traitement mais il n’est pas toujours simple de trouver des semelles parfaitement adaptées à son pied. Les podologues s’arrachent souvent les cheveux pour tenter de soulager les sportifs victimes d’aponévrosite plantaire. Bien souvent plusieurs visites et examens sont nécessaires pour trouver la, ou les semelles miracles.

bonjour me revoila après 4 mois passé de cette fracture du cuboïde, j’ai passé un scanner le 30 septembre qui à révélé « fractures avec arrachements  » ancienne au niveau du cuboïde et j’ai passé un IRM le 7 octobre qui a confirmé les fractures arrachements mais aussi révélé un oedeme osseux au niveau du cuboide et un épanchement dans le pied. j’ai vue mon chir ortho le 30 septembre le 7 et 31 octobre et le 2 décembre il me dit toujours la meme chose être patiente que la douleur finira par partir et il me redonne rendez vous, j’ai eu 17 séances de kiné la douleur est toujours la, il ne se passe pas un jour sans que j’ai mal, mon kiné m’a dit qu’il n’y avait que l’opération pour moi, mais le chir qui me suit n’a pas l’air du même avis. En ce moment j’ai tellement mal que je me demande si mon os n’aurait pas re cassé ? il m’arrive souvent de devoir reprendre les béquilles car je ne peux pas poser le pied à terre tellement j’ai mal. Est ce normal ? aucuns médicament me soulage j’ai une panoplie d’anti douleur qui m’ont étés prescrit et aucun d’eux n’est efficace. Je suis complétement désespéré. je dois revoir le chir le 26 decembre, mais je me demande si ça vaut la peine mon rendez vous ne dure jamais plus de 5 minutes sans exagéré, il me demande comment ça va je lui répond et il me redonne rendez vous et me refais un arret de travail, sans même examiner mon pied. je ne peux pas continuer comme ça je n’en peux plus d’etre a la maison d’avoir mal et de dormir très peu à cause de la douleur, ça fait 4 mois que je ne sais plus ce qu’est une vraie nuit de sommeil et mon humeur en est le reflet.


Néanmoins, les longues vacances d’été m’ayant bien profité, j’avais notablement grandi et forci. Du coup, acheté l’année précédente, mon costume s’était révélé un peu juste lors de cette nouvelle rentrée. J’avais eu un peu de mal à revêtir la culotte. Néanmoins, moyennant quelques tortillements de reins et de hanches, j’avais réussi à l’enfiler mais sans la boutonner à la taille.


Lorsque ces différents traitements médicaux n’ont pas réussi à soulager les douleurs et à améliorer les possibilités de déplacement, la chirurgie doit être envisagée. Nous limitons les indications opératoires aux sportifs professionnels ou bien aux sportifs intensifs très motivés. En effet la certitude de revenir à un niveau comparable à celui d’avant l’apparition de la tendinopathie est toujours aléatoire.

Les douleurs sont toujours présentes alors que j’arrive bientôt à un mois après l’opération.. Ce qui est dur aussi c’est le moral, l’immobilité (pour moi qui suis de nature plutôt active), il n’y a rien de pire et puis même si le plâtre c’est fini dans 2 semaines il y aura encore la botte orthopédique et la rééducation mais d’ici la je pourrais reprendre le travail !
Une chaussure à talon haut doit être stable avant tout. Et, c’est ce qui peut faire la différence entre des chaussures qui font mal aux pieds ou pas. « Un soulier est plus stable lorsque le talon est perpendiculaire au sol, nous dit la Dre Sanders. Certains talons hauts sont équilibrés vers l’avant, ce qui les rend instables et faciles à casser, et donc moins sécuritaires. Plus le talon est placé vers l’arrière et plus il est stable. »
Bonjour moi j’ai fait une chute d’environ 1 pied et demi le 28 mai et le rapport de la tdm montre 3 petites fractures au pied gauche , astragale , naviculaire et calcanéum . Mon orthopédiste m’a dit que ce n’était pas grave.Et je crois que j’ai un entorse avec ça. Comme je peut voir les autres personnes qui vous on écrit on eu un plâtre et moi je n’ai rien eu de ça et elle ne m’a pas dit de ne pas marcher dessus .J’ai commencer à faire de la physio le 7 août , j’en fait 3 fois par semaine et mon pied bouge très bien mais si je marche trop à mon travail mon pied se fatigue.
Pour limiter les frottements dans la chaussure, rien de mieux que les coussinets et les semelles. Les modèles en silicone forment une pellicule confortable. Placez un coussinet sur le contrefort, à l’arrière de la chaussure donc, pour maintenir le pied bien en place et ainsi éviter les ampoules. Déposez une semelle sous la voûte plantaire pour limiter les échauffements et permettre une démarche plus confortable.
J ai de très forte douleur à l arrière de mes deux talon mais beaucoup plus fort au droit.j ai du mal à poser mon pied au sol si je le repose à près le travail tant qu’ il est échauffer ça va mais des qu’ il est en repos c une douleur vive.le pire est le matin quand je me lève mon pied me fait tellement mal qu’ il me faut du temps pour le posé. Qu’ en penser vous et sue doit je faire. Merci
De même, dans le milieu du sport, on cite encore cette vieille hypothèse médicale qui date de plus de 30 ans : la carie dentaire est responsable des ennuis tendineux. Là encore, cette hypothèse n’a jamais été démontrée. Bien évidemment,  les sportifs, comme toute personne, doivent avoir une hygiène dentaire parfaite et un suivi régulier chez un dentiste mais il y a beaucoup de coureurs qui ont des caries dentaires et qui ne souffrent pas du tendon d’Achille, comme  de nombreux coureurs qui ont une dentition parfaite et qui souffrent de tendinopathie. Dommage, mais c’est ainsi, les preuves scientifiques et les croyances de terrain sont parfois en contradiction !
oui, effectivement une facture de fatigue de l’os naviculaire peut, provoquer une fracture de fatigue. Dans tous les cas il s’agit probablement d’une surcharge ou d’un stress inhabituel au niveau de cet os. Par ailleurs vous présentez un facteur favorisant, à savoir un traumatisme controlatéral responsable d’une majoration de la charge sur ce pied gauche.
Cependant pour répondre à votre question, l’IRM ne montre justement aucun pincement au niveau du cartilage (qui est saint selon le médecin, aucune lésion n’est visible et les épaisseurs sont conservées) de plus, le trait de fracture a disparu et seules quelques très petites « cicatrices osseuses » sont présentes. Selon le médecin, « tout devrait être normal » et il ne comprend pas pourquoi des douleurs persistent ; il m’a même donné le feu vert pour reprendre la course à pied.

Concernant votre peur de faire un faux mouvement, le seul conseil que je peux vous donner est effectivement d’être très prudente. Le fait de glisser ou bien de mal positionner son pied, lors de la descente des escaliers ou de la sortie de voiture par exemple, peut entraîner des lésions au niveau de la cicatrice tendineuse. C’est le risque pour tous les opérés du tendon d’Achille mais ce risque va vite disparaître.
Essayez toujours de déterminer la cause de ces sensations. Vérifiez pour cela que vous n’avez pas de débris dans vos chaussures ou chaussettes (sable, graviers, brindilles, etc.). Si vos chaussettes sont humides, changez-les. Assurez-vous également que vos chaussettes ne fassent pas de plis. Si vous repérez une rougeur, une irritation ou un échauffement, vous pouvez utiliser du sparadrap, un pansement à ampoules ou autres pour protéger la zone. N’oubliez pas de l’enlever dès que vous arrêtez de marcher pour que la peau se répare.
Bonjour ! j'ai un problème au niveau du genou , et je cherche des renseignements sur la clinique du sport de Mérignac . Je connais pas mal de monde qui a obtenu de bons résultats dans cette structure (apparemment pas sur le Forum ! ) ! . Connaissez vous un bon spécialiste du genou là-bas : compétent et si possible sympa ( perle rare !) !? Merci d'avance pour les réponses
Si vous avez toujours des douleurs très importantes, je vous conseille d’aller passer une radio de contrôle !! il arrive régulièrement (vous trouverez plusieurs témoignages sur le site) qu’au moment du traumatisme, lors du diagnostic, des lésions passent inaperçues et sont découvertes par après, comme des fissures, fractures, lésions ligamentaires ou tendineuses. Il me semble qu’il vous faudrait refaire un point complet.

Bonjour,J’ai besoin d’aide pour choisir mes collants pour mon mariage. Je porte une robe ba&sh courte blanche en dentelle sur le haut avec des manches 3/4 et le bas blanc et gris en tissu molletonné. Le bas et le haut sont délimités par une ceinture noire en velours. Comme le mariage a lieu en hiver je n’ai pas d’autre choix que de porter des collants mais aucune idée pour la couleur, je pencherai pour du gris opaque un peu brillant car la robe est vraiment blanc mat mais aussi que le gris est la couleur de notre mariage! Je suis vraiment preneuse de conseils, y compris sur la marque et le modèle. Je suis plutôt menue (1, 60m pour 45 kg) et le mariage est décontracté, c’est pour ça que je ne porte pas une vraie robe de mariée.Et si vous avez des idées pour les chaussures (je pars pour le moment sur des escarpins noirs de chez irregular choice mais je me dis que des ugg grises pourraient etre tout aussi sympa!) Bref je suis un peu perdue!Merci par avance!

L’aponevrosite plantaire est une forme de tendinopathie jamais simple à soigner et toujours complexe à guérir. Le rhumatologue que vous avez consulté a conseillé une échographie pour évaluer l’importance et la localisation de la lésion tendineuse, ce qui est un mode de fonctionnement parfaitement logique. En effet, les thérapeutiques à envisager ne seront pas les mêmes selon que la lésion se situe dans le corps du tendon ou bien à son insertion sur le calcanéum. Une consultation chez un podologue du sport vous sera sans doute conseillée par le médecin qui vous prend en charge.


Suite à une chute fin août, on m’a « diagnostiqué » une entorse bénigne de la cheville : orthèse et incitation à la marche à partir de 15 jours. Mais cela me faisait mal donc je n’ai pas trop posé le pied. Le médecin m’a dit de marcher sauf si c’était insupportable, que c’était normal d’avoir un peu mal. Donc j’ai continué à essayer de marcher entre douleurs, gonflements, et inquiétude. J’ai enfin eu un scanner au bout de 6 semaines : fracture de la face articulaire du calcaneum avec le cuboïde et petite fracture postéro-interne de l’os naviculaire associé. L’orthopédiste m’a dit que ce n’était rien et qu’il fallait que je marche et quitte mes béquilles dès que possible, me précisant tout de même que mon entorse était grave. Du coup, je stresse d’avoir posé le pied tout ce temps et je ne sais pas ce que je dois faire maintenant. La fracture ne doit pas être consolidée si on la voit au scanner mais il me dit de marcher quand même…
bonsoir, je suis désespéré, mon papa il y a 5 mois c'est fait opéré a l'hopital de bergerac pour lui poser une prothèse du genou,résultat il a chopé le staphilocoq doré,suite a sa il lui reste avant de le réopéré il doit subir une grèffe sur un trou situé sur son genoux qui ne peux pas se refermer!!! il est en ce moment a pellegrin pour sa greffe avec un moral au plus bas!! il a (73 ans)il subit le pauvre des soins malheureusement encore trés douloureux, on est au bout.
Cela fait 6 longues années que je souffre des pieds, suite a une longue marche avec des chaussures inadaptées. J’ai TOUT essayé, infiltrations, ondes de chocs, kiné, semelles, laser(14séances) guérisseur, ostéopathe, chiropracteur, actuellement étiopathe, (ca va un peu mieux) j’en suis a ma quatrième séance, J’ai consulté « professeurs a Nancy, professeur a Mérignac (bordeaux) etc..etc.. actuellement je fait des étirements J’en ai mare.
Que l’on apprécie ou non le style vestimentaire de la princesse des Asturies, il est cependant incontestable que l’épouse de l’héritier du trône espagnol ne laisse personne indifférent en ce qui concerne le choix de ses habits et de ses accessoires à chaque fois scrutés et longuement commentés par la presse et les milieux de la mode. La princesse porte la plupart du temps des chaussures à hauts talons, voici un gros plan sur plusieurs de ces modèles en cuir, satin ou encore en daim. (Copyright photos : Getty images, Reuters, Hola, Diez minutos, Elle, El Mundo, Efe)
Suite à une arrachement osseux au niveau des pied gauche plus précisément l’astragale je me suis fait plâtrée 3 semaines… Aujourd’hui après 2 mois, une irm a été réalisé car toujours des douleurs. Le chirurgien m’a annoncé qu’il existait un oedeme osseux au niveau du thalus anterieur. Je voulais savoir si je pourrais reprendre le judo bientôt? Et aussi combien de temps faut-il a la résorption de l’oedeme?
Je vous propose de prendre des béquilles pour ne pas avoir à poser le pied au sol avant de consulter votre médecin qui vous prescrira une échographie. Le risque de ce type de lésion musculaire est essentiellement la récidive dans les semaines qui suivent la blessure initiale. Pour éviter ces rechutes, les sportifs doivent s’astreindre à une rééducation sérieuse chez un kinésithérapeute qui connait bien les sportifs. La reprise de la course ne doit pas être envisagée avant six à huit semaines minimum. Mais il est possible de reprendre doucement le vélo à partir de 4 semaines si la cicatrisation dirigée se fait correctement.
Vous avez plus de chances d’avoir des ampoules avec des chaussures neuves qu’avec des chaussures déjà portées (par vous, pas par quelqu’un d’autre). Cela est d’autant plus important que les chaussures sont rigides. Par exemple, des chaussures de trail se font très rapidement par rapport à des chaussures de trek en cuir. Vous pouvez profiter de cette période de « cassage » pour tester les paires de chaussettes qui vont le mieux avec ces chaussures et trouver le bon laçage pour qu’elles soient confortables.
bonjour il y a 2 semaine, je me suis fait mal au pied on jouant au foot. je voulais intercepter le ballon et j’ai voulu changer de direction et j’ai posé mon pied d’appui entre une touffe herbe et la terre ( c’est un terrain en mauvaise état ) et j’ai senti mon pied se tordre, je pensais que c’était une foulure mais non. je marchais on boitant la douleur sur 10 était de 4 j’ai senti après que j’était refroidi que la douleur était passé de 4 à 8, je marchais plus on boitant mais on sautillant j’ai mis mon pied dans la glace je pouvait difficilement faire un mouvement vers le haut et vers le bas pendant 3 jour j’avais une douleur assez constant. et depuis sa c’est calmer mais une douleur sur un point précis persiste et quand je marche sa me fait pas mal et au bout d’un certain temps une légère douleur j’ai remarquer aussi quand je veut faire un mouvement vers le haut avec mon pied sans avoir marcher la douleur est là. j’ai fait des recherches et c’est au niveau de l’astragale ou du talus je ne sais pas très bien le situer sur une image.
Le talon antichoc c’est la B.A.S.E pour avoir un minimum de confort lorsqu’on porte des talons. Les matériaux utilisés dans la semelle et le talon réduisent l’impact des chocs dans notre corps à chaque pas. Résultat = les articulations ne subissent pas de traumatismes (très important pour les chevilles et genoux fragiles), le pied ne se crispe pas lors du mouvement et la marche est beaucoup plus agréable. On peut donc marcher beaucoup plus longtemps !
Lorsqu’une thérapeutique ne fonctionne pas, il faut d’abord se poser la question essentielle de la bonne indication : la technique que nous utilisons est-elle la seule adaptée au type de la pathologie dont souffre le sportif ? En clair, avant de « jeter le bébé avec l’eau du bain », mieux vaut se poser la question sur les autres techniques à associer en cas de pathologie de l’aponévrose plantaire chez un sportif.
Pensez aux mélanges de camaïeux de couleurs. Les camaïeux font partie d’une même gamme de couleurs, si vous choisissez une robe de couleur beige, vous pouvez porter des talons camel et des accessoires nude. Vous ne prenez pas de risque en restant dans les variations de mêmes teintes. Pour booster un peu ces couleurs basiques, optez pour un collier ou une bague de couleur forte (comme un beau turquoise ou un corail).

Merci pour votre question et pour votre confiance. Les douleurs sous le pied du type des myo-aponevrosites plantaires sont parfois très difficiles à soulager et soigner. A vous lire, il me semble que vous avez été très bien prise en charge sur le plan médical et si les praticiens qui vous suivent vous proposent une infiltration de plasma riche en plaquettes (PRP), pourquoi ne pas l’envisager ? Les prix pratiqués différent beaucoup selon les spécialistes qui pratiquent cette technique. Je vous propose de vous renseigner auprès d’eux.
Mon fils de 12 ans s’est fait une entorse grave de la cheville avec fracture d’arrachement de l’os naviculaire et une fracture parcellaire du calcaneus mi-décembre. Il a été opéré.Il a eu une attelle les quinze premiers jours pour permettre à son pied de dégonfler. Il est actuellement plâtré. Il a eu une perte de sensibilité au niveau du dessus du pied vers le gros orteil après l’opération. Tout semble rentrer petit à petit dans l’ordre. Je me pose des questions pour la suite. Lorsqu’il a été plâtré, j’ai demandé s’il devait avoir de la rééducation ou bien avoir des semelles orthopédiques après l’ablation du plâtre le 3 février, on m’a répondu que non pas chez les enfants. Cela m’inquiète un peu car il a déjà eu une entorse (plâtre un mois) sur cette même cheville en janvier 2016, qu’en pensez vous? Merci, bonne journée, Magali
Je me retrouve dans cet article (tout comme je m’étais retrouvée dans celui sur l’hypersensibilité émotionnelle). Je ne dors pas bien si il y a ne serait qu’une once de lumière, c’est pourquoi je voyage toujours avec un masque de sommeil. Et le bruit est sans doute ce à quoi je suis la plus sensible : les travaux, la circulation, les klaxons, la musique, les conversations, … Ca me fatigue énormément. Quand je vivais à Paris, je n’en ai pas « profité » comme disent mes amis, je ne sortais pas pour aller dans les cafés et bars le soir. Je n’avais qu’une envie : rentrer chez moi me refugier au calme.
Pour éviter les ampoules, il faut d’abord savoir pourquoi et comment elles se forment. Voici les trois facteurs principaux : la chaleur qui provient du frottement répété entre la peau et la chaussette ; l’humidité qui détend la peau et favorise l’apparition d’ampoules ; les saletés comme le sable, les graviers, les brindilles et autres qui amplifient le frottement.
C’est marrant, ce n’est pas la première fois que j’entends dire que certaines personnes préfèrent avoir des chaussettes légèrement sales. Je ne suis pas sûr de pourquoi. Peut-être que des chaussettes trop propres glissent trop facilement et ne restent pas assez bien en place. Par contre, je pense qu’après quelques utilisations et quelques lavages elles deviennent un peu rêches et ce problème n’en est plus un.
×