on m’a enlevé le plâtre hier, j’ai demandé s’il n’y a pas lieu de faire de la rééducation, le médecin m’a répondu : il faut marcher, mais voila quand je marche j’ai mal au pied surtout sur le côté (je suis tombé sur le pied pratiquement retourné), il faut dire que j’ai eu un énorme œdème, après un mois le pied est encore bleu enfin violet virant vers le noir, et j’ai mal au genou, aussi j’aimerai bien savoir quels mouvements je peux faire pour détendre tout ça parce que c’est un peu raide, merci de me répondre.
En tout cas de ce qu’on m’a dit, même si j’ai autorisation du chirurgien pour me déplacer sans botte de marche à compter du 21 mars, je devrais tout de même garder mes deux béquilles ! Je trouve ça terriblement long en fait car j’ai vu des personnes qui 2 semaines à peine après avoir enlever le plâtre pouvaient marcher et j’en suis à plus d’un mois… après effectivement les blessures devaient être différentes et cette personne en question n’a pas été opérée mais j’espère sûrement que je pourrais vite remarcher et je me demande si je vais boiter lgtps et si je vais ressentir des douleurs et des gènes parce que j’ai ouï dire qu’il fallait attendre minimum 1 an après l’opération pour oublier la fracture… je suis impatiente certes car j’ai l’habitude d’être active…
Ne mettez pas de chaussures neuves au risque de souffrir le martyr ! Les chaussures couleurs nude sont une bonne alternative car elles ne vont pas venir briser l’harmonie couleur de votre silhouette. Elles se feront discrètes, laissant avant tout parler les couleurs de votre robe. Elles ont aussi pour effet d’optique d’allonger les jambes. Lisez mon article 3 astuces pour sortir jambes nues sans complexer si vous hésitez encore à porter des collants chair en été…
le 4 aout à minuit je rentre chez moi et je loupe une marche mon pied gauche se tord et j’entends et ressens un gros craquement et la je ne peux retenir un hurlement de douleur, j’essaie de me remettre de bout mais la dès que je bouge la jambe j’ai une intense douleur au pied. Je me rends aux urgences les plus proches une clinique, j’arrive là bas et après plus d’une heure d’attente on me dit que je ne peux passer de radio de suite car ils n’ont pas de radiologue à cette heure ci dans leur service qu’il faut que je reviennes à partir de 9h mais qu’en attendant on va me mettre une goutière, chose qu’on me fait mais on me la pose mal j’ai le pied de travers et légèrement incliné (aillant déjà eu une fracture du péroné malléole il y’ a 10 ans je sais comment on doit immobiliser le pied) et l’interne me dit que je n’ai certainement pas de fracture que ça doit être une grosse entorse car j’ai fais la bêtise de lui dire que j’ai une hyper laxité ligamentaire, elle me fait une ordonnance pour une paire de béquille paracétamol et anti inflammatoire. Je reviens donc le matin après 9h pour passer ma radio, là on me dit bien que pas de fracture au revoir madame. Je me rends donc immédiatement chez mon médecin qui regarde mes radios et me prescrit une attelle et de la pommade, elle me met en arret 10 jours.
J’ai une aponévrosite depuis 8 mois et après des séances « mécaniques » de kiné sans aucun résultat je me suis fais faire des semelles orthopédiques sur mesures. Un mois est passé et toujours aucun signe de guérison. Je pense retourner voir mon médecin pour qu’il m’envoie chez un osthéo. Je marche dans mon boulot jusqu’à 20 bornes par jour et c’est très douloureux à chaud mais surtout à froid. Je mettrais un post si une guérison survient suite à un traitement. Courage, il y a pire.
Pour résumer et pour faire court. J’ai 52 ans, j’ai ma jambe droite qui a deux veines bouchées sur trois suite a des flébites et je porte des chaussettes de contension. Il y a 1 an et demi j’ai eu un petit soucis d’épine calcanéene que j’ai soigné avec quelques séances d’ultra son sous le talon. J’ai pratiqué beaucoup de marche avec des chaussure de marche hautes neuves avec une semelle formée à ma voute plantaire. J’ai peut-être un peu forcé et je ne m’écoute pas lorsque je marche car cela me fait du bien, mon sang circule mieux.
bonjour j’ai été vicyime d’une entorse des ligaments externes latéraux il y a 3 semaines, attelle et béquilles depuis mais douleur toujours très importante au niveau du cuboide et des cuneiformes, platrer serait illa solution ou est il trop tard? conduire, marcher, station debout sont douloureux, et bien sur rotation du pied encore plus, cela m’inquiete, qu’en pensez vous? merci de votre aide
Mais, dans environ 60 à 70 % des cas, les douleurs du tendon d’Achille du sportif sont dues  à une tendinopathie : maladie du corps du tendon.  De nombreux traitements ont été et sont toujours proposés dans le cadre de ces douleurs. Comme toujours en médecine, si plusieurs traitements sont proposés, c’est qu’il n’y a pas un traitement, vraiment efficace, qui s’impose. Il faut donc être prudent et très critique sur les affirmations qui peuvent être données sur tel ou tel procédés thérapeutiques.
Elle alla s’assoir à son bureau et me demanda de la rejoindre. Je fis quelques pas comme un automate et, l’instant d’après, je me retrouvai debout face à elle, mes genoux bloqués dans l’étau des siens que découvrait la jupe légèrement remontée sur ses cuisses. Subjugué, j’accomplis de nouveau les gestes de l’obéissance quand elle m’ordonna de croiser les mains au-dessus de ma tête.

je joue au basket à l’alm evreux (nationale 3) je souffre depuis 5 ou 6 mois de douleurs au tendon d’Achille gauche, j’ai arrêté le sport pendant 2 mois cet été en essayant de traiter la douleur, un premier médecin me parle d’une bursite, un deuxième me dit non et décide de traiter par onde de choc, je fais donc des ondes de choc (dr ledourner) mais rien n’y fait il y a eu quelques améliorations mais la douleur revient. Le kine décide donc d’arrêter les ondes car pour lui pas de tendinite mais plutôt la fameuse bursite. Comment faire pour la traiter, mon premier médecin me parle d’infiltration le kiné aussi, j’aimerais régler ce problème rapidement la saison va reprendre


Une nouvelle saison commence ! Et malgré notre dressing bien rempli, j’ai une envie folle d’acheter une nouvelle paire de chaussures. Mais cette année, je ne me trompe pas ! Hors de question d’acheter une de ces paires qui me font souffrir dès 10min de marche. Alors voici 3 petits conseils pour vous trouver une paire de chaussures à talons design mais confortables !
Je me permets quelques questions… Suite à un accident de cheval (nous nous sommes renversés et mon pied est resté coincé en dessous) j’ai de multiples fractures au pied (os naviculaire principalement) et luxations. Je me suis fait opérer à l’hôpital Ambroise pare ou ils ont remis les luxations et poser 2 vices. J’ai 6 semaines de plâtre suivies de 6 semaines de botte orthopédique. Je m’adresse à vous car j’aimerais savoir si je pourrais remonter à cheval après donc d’ici 3 mois et si je pourrais participer aux championnats de France de cet été. Le chirurgien m’a dit que ce n’était pas grave mais embêtant et vu les urgences qui courent à l’hôpital nous n’avons pas eu le temps de beaucoup échanger. Je me demande aussi s’il risque d’y avoir des séquelles car par exemple je ne peux tjrs pas bouger mon orteil (il ne répond pas) ! De plus j’ai un arrêt de travail de 6 semaine pensez vous que je peux le lever plus tôt ou cela risque de prolonger mon temps de plâtre ? (Je n’aime pas rester inactive)

Coureur régulier, je me suis blessé à l’aponévrose en sprintant à froid de bon matin. Le lendemain une douleur du talon jusqu’à l’avant du pied au réveil et à la marche. Je décide de stopper la course malgré un marathon de prévu 5 semaines + tard. J’ai donc remplacé la course par du vélo et du roller pour garder un peu la forme. 8 jours + tard, je tente un mini jog de 5 km ; la douleur revient. J’arrête le jog pendant encore 8 jours. Je retente ; la douleur est moins présente mais est suffisante pour rester encore sans jog pendant 15 jours. Pendant ce temps, un peu de marche, des étirements (stanish) et de l’exercice avec la balle en gomme sous le pied. J’ai recouru hier 6 km à 10 km/h. Ce matin pas de douleurs !! Donc je vais reprendre progressivement avec 2 ou 3 sorties de 6 km. Puis augmenter l’entrainement en fonction de mes sensations. Mon premier conseil avant de se précipiter chez le toubib, kiné, etc c’est le repos. Le corps se répare (souvent) seul. Des injections de toutes ces cochonneries n’arrangent pas les choses. Le plus dur est de rester patient et de ne pas recommencer trop tôt car on rentre dans un cercle vicieux.
Depuis plus de six mois j’ai des douleurs aux deux pieds surtout le droit au niveau du tendon d’Achille au talon, douleur importante le matin qui aurait tendance á diminuer en cours de journée, mais lors d’inactivité (15minutes )la douleur revient, j’ai consulté, on m’a prescrit 15 séances d’onde choc (ultra douloureux ) qui n’ont servi à rien ainsi que des semelles , le Kiné ma dit qu’il ne pouvait plus rien pour moi, super !!!
Quelle que soit l’interprétation que l’on peut faire de ces signes, cette douleur persistante peut soit provenir du pincement d’une petite branche nerveuse située sur le pied, soit d’un phénomène arthrosique localisé. Car, même si votre os naviculaire est correctement consolidé, peut-être a t’il à présent une forme très légèrement différente qui entraîne un frottement intempestif au niveau de l’une de ses articulations.

Aaah, le bout de la chaussure, sujet de tous les maux. Après quelques heures dans des talons, impossible d'échapper aux orteils douloureux, comprimés au fond. Les chaussures pointues amplifient naturellement la compression ; et il suffit que le pied glisse légèrement à l'intérieur pour souffrir le martyre. Pour éviter cela, les modèle peep-toes ou open-toes sont idéals car ouverts sur les orteils. Enfin, l'essor du marketing personnalisé a notamment permis la mise sur le marché de modèles adaptés aux différentes morphologies, comme les chaussures dites wide-fit, légèrement plus larges pour un confort optimal. Il y a de l'espoir !
Pour résumer et pour faire court. J’ai 52 ans, j’ai ma jambe droite qui a deux veines bouchées sur trois suite a des flébites et je porte des chaussettes de contension. Il y a 1 an et demi j’ai eu un petit soucis d’épine calcanéene que j’ai soigné avec quelques séances d’ultra son sous le talon. J’ai pratiqué beaucoup de marche avec des chaussure de marche hautes neuves avec une semelle formée à ma voute plantaire. J’ai peut-être un peu forcé et je ne m’écoute pas lorsque je marche car cela me fait du bien, mon sang circule mieux.
Trois ans plus tard, j’ai une tendinite d’insertion récalcitrante. J’ai à peu près tout essayé : anti-inflammatoires oraux et en patch, glaçage, kiné classique, Stanish, talonnettes, semelles orthopédiques, acupuncture, massages transverses profonds, ondes de choc (12 séances). Récemment, pendant 3-4 semaines j’ai immobilisé avec une botte de marche, ce qui m’a soulagé provisoirement, mais sans effet à long terme. J’ai complètement arrêté la course et l’escalade ; je continue vélo, piscine, préparation physique générale, en essayant de ne pas solliciter le tendon d’Achille.
Vos accessoires sont bien choisis en terme de coloris pour aller avec cette robe. Pour le haut, difficile à dire sans connaître la coupe de la robe. Peut-être qu’une veste courte, forme “carrée” conviendrait dans un maximum de cas. Quant à la couleur, je vous conseille un bleu marine ou un rouille ou camel pour reprendre une des couleurs de vos accessoires. Bel été !
Vous avez mal aux pieds rien qu’en regardant votre paire de chaussures préférée ? Vos pieds glissent quand vous portez des talons hauts ou même des chaussures plates ? Vous adorez vos sandales mais elles sont trop inconfortables pour être portées toute la journée ? Ne jeter pas vos chaussures au fond du placard, nous avons des solutions pour rendre vous chaussures plus faciles à porter.
A mon avis personnel je dirai qu’on a différent style de forme de pied et qu’on nous vends 1 seul forme de pied pour les chaussures…. a croire qu’on essaie de formater les pieds plutôt que le contraire bref…. et si on essayée plutot de mettre des protections sur les chaussures la ou cela frotte, la ou peut-être il y a une couture un peu trop rigide, un cuir ou autres matières qui blesse notre peau… un pansement a chaussures avec un coté absorbant (si le pied transpire et éviter l’humidité) et doux (pour absorber les chocs et frottement de peau maniable, fragile, souple avec un revêtement chaussure dur surtout au talon et devant froid)… sinon essayé d’élargir un peu pour plus d’aisance le devant la chaussure avec du journal… les peintres, sculpteur ou autres vous le diront le pied a des formes et courbes la chaussure doit avoir les mêmes c’est ce qu’il fait la qualité d’une bonne paire qu’on mettra tout les jours finalement
Enfin une probable tendinopathie nodulaire du tendon d’Achille qui peut se manifester par des douleurs et une gêne fonctionnelle lors de la marche ou de la course à pied. Elle peut aussi générer des difficultés au réveil ou lors d’une position assise prolongée du fait du caractère inflammatoire de cette pathologie. Là aussi, à priori, différents traitements vous ont été proposés. Pour cette atteinte du tendon d’Achille le port d’une talonnette est également conseillé, en s’assurant qu’elle ne favorise pas le frottement.
Quand vous parlez de « douleurs » à la reprise, il serait intéressant que vous précisiez le type de ces douleurs : elles sont survenues pendant la course mais ont-elles disparues après l’échauffement ? Ont-elles au contraire persisté après la séance ? Vous ont-elles gêné la nuit et le lendemain après cet entraînement ? Il n’est pas illogique d’avoir des douleurs de reprise après un long arrêt de la course à pied et ce n’est pas forcément une raison de s’inquiéter et d’arrêter immédiatement. Dans votre cas, je vous propose de partir sur la certitude que vous avez été bien soigné et que la reprise doit être envisagée selon un protocole très précis. Alternez sports portés (vélo, natation, elliptique) et course à pied. Reprenez la course à pied selon le programme suivant avec une sortie tous les trois jours :

Les étirements de la structure musculaire et tendineuse suro-achilléo-plantaire doivent être eux aussi à réaliser et à privilégier. Le travail d’équilibre et de proprioception est incontournable. L’analyse du déroulé du pied chez un podologue du sport permettra de mieux comprendre votre technique de course et d’envisager l’utilisation d’une semelle orthopédique pour éviter le surmenage de la voute plantaire.

Attention, si vous comptez marcher toute la journée avec des escarpins, mieux vaut être une utilisatrice confirmée des chaussures à talons. C'est un incontournable de la garde-robe féminine, mais qui n’est pas sans risque. Ces chaussures à talons peuvent vite frôler la vulgarité si elles ne sont pas associées avec le vêtement adéquat, et ne sont pas les plus confortables. Veillez à ne pas poser les pieds n’importe où : les escarpins s’enfoncent dans les pelouses, se coincent dans les grilles d’aération du métro... Bref, ce ne sont pas les chaussures à talons les plus pratiques mais demeurent un gage de féminité pour un look de femme fatale ultra glamour. Prévoyez une paire de ballerines dans votre sac à main pour soulager vos petons dans la journée.
bonjour Emma , et bravo pour ton site, il est chouette !! Je vais à un grand mariage début juillet.j’ai acheté une jolie robe rose poudré/nude sans manches et escarpins ouverts satiné dans la même ton . j’ai aussi la pochette et un joli chapeau couleur terra cota ..mais je ne sais pas quoi prévoir pour mettre au dessus s’il fait froid (c’est le nord !) que me conseillerais tu ? merci. d’avance
Il me manque quelques éléments pour vous donner des conseils complémentaires : quel est le sport que vous pratiquez ? Les douleurs disparaissent-elles à l’échauffement ? Faites-vous des sports de remplacement (vélo, natation, rameur, elliptique) pour garder condition physique et force musculaire ? Au quotidien dans votre métier, sollicitez-vous beaucoup vos chevilles et vos membres inférieurs ?
Bonjour les 1001 pieds alors tout d abords merci de votre réponse a ma question je viens de sortir de l orthopédie et il viens de me repasser une radio donc il ma dit que j avais un écrasement des tendonts en plus de ma fracture du pied et il ma dit que 1 mois de mobilisation suffira je dit ok ( j ai oubliée de vous dire en faite l accident mais arrivée par un véhicule qui ma rouler sur le pied ) pour mieux vous rendre compte de la situation par contre j ai une question un peux plus importante j ai arrêtée de me faire mes piqure pour la mobilisation est ce grave merci
Neoclassique, vous me faites hurler de rire : n’êtes vous pas fatigué de répéter les mêmes « fadaises »…excusez-moi, mais devant tant de lourdeur dans la répétition, rien d’autre ne me vient à l’esprit…….compléments capillaires, visage trafiqué, expression crispée et quoi encore…..mais que vous a t-elle donc fait la Princesse des Asturies pour débiter à la moindre occasion , un flot d’appréciations qui viennent tout droit des caniveaux d’internet, vous savez , ceux qui permettent de se « répandre » sous couvert de l’anonymat?

Les étirements de la structure musculaire et tendineuse suro-achilléo-plantaire doivent être eux aussi à réaliser et à privilégier. Le travail d’équilibre et de proprioception est incontournable. L’analyse du déroulé du pied chez un podologue du sport permettra de mieux comprendre votre technique de course et d’envisager l’utilisation d’une semelle orthopédique pour éviter le surmenage de la voute plantaire.
Merci Romano et quelques autres de venir contrebalancer les commentaires déplacés de certains. Vous avez totalement raison ! Si on devait faire couler un flot d’encre à chaque fois qu’une personne se fait refaire le nez, il y aurait pénurie. Doña Letizia est toute jeune et heureusement qu’elle n’est pas encore ridée ! De plus, de nos jours, il y a à la disposition des femmes des crèmes efficaces pour garder longtemps la jeunesse du visage ! Certains parlent un peu trop vite de chirurgie esthétique !
Je vous propose donc de consulter un médecin du sport. Il vous examinera et saura vous orienter vers un radiologue qui a l’habitude des sportifs. Celui-ci réalisera une échographie et une IRM de chacun de vos tendons d’Achille. Cette imagerie nous permettra de localiser les atteintes (sur le corps du tendon ou bien à son insertion sur le calcanéum, ou bien les deux atteintes associées), de faire un bilan de l’étendue des lésions et d’envisager un traitement adapté.

L’échographie est normale ce qui signifie qu’il n’existe pas de lésions des tendons des différents muscles qui fonctionnent autour de la cheville. Mais le fait d’avoir une échographie normale ne permet pas d’affirmer que votre cheville est indemne de toute pathologie. Il faut aller plus loin dans les explorations radiologiques et rechercher des lésions osseuses. Je vous propose dans un premier temps de faire des radiographies standards au repos, en flexion plantaire et en flexion dorsale du pied à la recherche d’une fracture de la queue de l’astragale. En effet, la description que vous donnez de vos symptômes douloureux fait penser à cette pathologie bien connue chez les footballeurs.
Tout d’abord un grand merci pour tous vos conseils si précieux. j’ai un mariage en juilet en Normandie et j’ai prévu une jupe patineuse rose tendre et une blouse blanche. Seulement les seules chaussures que j’ai dans mon placard sont soit noires soit bleu marine et blanc. je ne porte jamais de bijoux, mais j’aimerais en porter pour l’occasion… en gros, je n’ai rien pour accessoiriser et rendre ma tenue sophistiquée… des idées pour moi ?
Suite à une grosse entorse du genou droit,survenue le 08/07/2012,je suis allé aux urgences d'Angoulême (hpt de girac),m'ont passe une radio pour me dire qu'il n'y avait pas cassure.mon genou me faisse énormément mal,très gonflé ,impossible de marcher sans béquille .au bout de 3 semaines,et après 4 spécialistes ,le dernier m'a fait une ponction .depuis je marche un petit peu mieux.j'aimerai me faire voir par un des spécialiste de la clinique de bordeaux,mais lequel?sachant que je fait beaucoup de velo(+de12000 km/an).merci a ceux qui pourront me répondre.
Pour vous aider, il me semble important de mieux connaître les caractéristiques de vos douleurs : sont-elles permanentes, jour et nuit ? Sont-elles en relation directe avec l’exercice (course, marche, escaliers, etc.) ? Existe-t-il une gêne douloureuse dès le lever le matin avec quelques minutes de dérouillage puis ces douleurs disparaissent-elles ou diminuent-elles en grande partie ? Ces douleurs sont-elles déclenchées par la course à pied mais pas par les sports portés comme le vélo ou la natation ?

Marcher avec des chaussures à talons hauts n’est pas naturel pour le corps. La coordination musculaire s’en trouve modifiée, ce qui peut avoir des répercussions sur les genoux, les hanches, le tronc ou encore le cou. De plus, comme cette façon de marcher est différente, elle accroît la fatigue musculaire. Il est d’ailleurs intéressant de souligner que l’effort physique s’intensifie lorsque vous marchez avec des talons hauts (la consommation d’oxygène et le rythme cardiaque augmentent).

C’est un truc que je fais souvent et que j’oserais partager comme astuce : pour une cérémonie je prévois plusieurs paires de chaussures et collants qui vont avec la robe choisie souvent de longue date pour la circonstance et j’adapte en fonction de la météo. De jolies sandales sous la pluie c’est dommage … alors que la robe serait tout aussi bien passée avec des escarpins. Idem un manteau ou juste une étole, le choix se fait en fonction de la température.


Un examen clinique minutieux et une échographie tendino-musculaire permettront d’avoir une idée plus précise de la cause de cette douleur, en sachant que la normalité de l’échographie n’éliminera pas forcément une pathologie musculaire mineure. Dans ce dernier cas (contracture-élongation) un repos sportif de 3 à 4 semaines avec reprise progressive sera indispensable pour éviter d’aggraver la lésion musculaire suspectée.
La pratique de la marche, de la randonnée et du trekking comporte des risques inhérents à ces activités. Nous vous recommandons donc la plus grande prudence dans l'interprétation et l'utilisation des données fournies dans ce blog. Malgré tout le soin accordé à leur exactitude, les informations fournies par ce blog ne pourront en aucun cas engager la responsabilité de son auteur, de SARL Jourjon Etc.,de Materiel-Rando.com et de Randonner-Malin.com. Par ailleurs, Materiel-Rando.com, Randonner-Malin.com, SARL Jourjon Etc. et les personnes qui participent au blog et au site déclinent toute responsabilité en cas d'accident et ne pourront être tenus pour responsables de quelque manière que ce soit.
Jbai mal aux pieds depuis 2 ans. J ai passe un irm, on m a détecté aponevrose plantaire. Je suis debout toute la journée. Je fais peu de sport, j ai eu des douleurs atroces avec difficultes de marcher. Je suis alle voir un podologue, catastrophique une semaine epaisse de trois a quatre centimetre. J ai abandonné dansnun premier temps. J ai changé toutes mes chaussures par des chaussures pediconfort.
Je me retrouve dans cet article (tout comme je m’étais retrouvée dans celui sur l’hypersensibilité émotionnelle). Je ne dors pas bien si il y a ne serait qu’une once de lumière, c’est pourquoi je voyage toujours avec un masque de sommeil. Et le bruit est sans doute ce à quoi je suis la plus sensible : les travaux, la circulation, les klaxons, la musique, les conversations, … Ca me fatigue énormément. Quand je vivais à Paris, je n’en ai pas « profité » comme disent mes amis, je ne sortais pas pour aller dans les cafés et bars le soir. Je n’avais qu’une envie : rentrer chez moi me refugier au calme.
j’ai 71 ans je courre 304 fois par semaine environ 1 h 30 sur partie bitume moitie chemin sablonneux ou terreux mardi j’ai ressenti une petite douleur aux deux tendons le lendemain a peine perceptible sur le tendon droit ce matin j’ai couru et au bout d’une heure j’ai ressenti a nouveau la douleur sur le tendon droit je me suis arrêté plus tôt cette douleur s’est aggravée après le retour l’application de gel n’a pas modifie cette douleur qui me fait boiter beaucoup je pense à une tendinite !! que dois je faire ? IL EST VRAI AUSSI QUE JE NE M’HYDRATE PEU et surtout pas du tout pendant la course ni etirements non plus …
Suite @ cela j’ai été plâtre durant 3 semaines avec quelque semaine de rééducation, j’ai repris le foot récemment, et je ressent une gène, j’ai l’impression que mon naviculaire regonfle au moindre effort, alors j’arrête mon activité pendant deux semaine puis je la reprend, et toujours ces mêmes effets, ece normal ?? ma Rééducation a elle était mauvaise ?? dois je observer encore du repos ?? la pratique de la natation peux elle aider a renforcer mon naviculaire ??
Une enfant de 8 ans active ou sportive qui se plaint de douleurs articulaires multiples et répétées doit être prise au sérieux. Bien évidemment, la maladie de Sever est le premier diagnostic à poser chez une enfant qui se plaint du talon mais ces douleurs restent le plus souvent localisées à la cheville. Elles s’accompagnent rarement d’autres douleurs articulaires au genou ou à l’aine comme c’est le cas chez votre fille.
Comme plupart des activités se déroulent en journée, les pierres précieuses (émeraude, rubis, saphir, diamant) sont à délaisser (comment cela peut-il être possible ?!). On considérait de très mauvais goût lors de cocktails que de porter des diamants. Vous pouvez porter des pierres semi-précieuses comme le jade, turquoise, le marquisat, l’agate et la cornaline. Moins onéreuse, la bakélite était populaire. Le soir, par contre tout est permis pour venir danser sur l’esplanade du casino sous les yeux vigilants de notre maréchaussée ! Nous vous conseillons cependant de ne pas arborer vos joyaux de famille mais de vous munir d’étincelantes copies.
J’ai 31ans et il y a 10ans alors que je pratiquais le football à un rythme élevé j’ai soudain ressenti une vive douleur. Après de très nombreux examens on m’a détecté une nécrose du scaphoïde, sûrement dû à une mauvaise vascularisation de celui-ci. Le chirurgien que j’ai vu m’a dit « soit la douleur passera d’elle même et vous vivrez avec cet os necrosé sans soucis soit il faudra opérer (autogreffe osseuse) avec immobilisation complète du pied entre 2 et 3 mois ».
Je vous propose de prendre des béquilles pour ne pas avoir à poser le pied au sol avant de consulter votre médecin qui vous prescrira une échographie. Le risque de ce type de lésion musculaire est essentiellement la récidive dans les semaines qui suivent la blessure initiale. Pour éviter ces rechutes, les sportifs doivent s’astreindre à une rééducation sérieuse chez un kinésithérapeute qui connait bien les sportifs. La reprise de la course ne doit pas être envisagée avant six à huit semaines minimum. Mais il est possible de reprendre doucement le vélo à partir de 4 semaines si la cicatrisation dirigée se fait correctement.
Je vous remercie pour votre message apportant un témoignage et un avis qui ont une grande importance à mes yeux, vraiment. Je ne savais pas que l’hypersensorialité était désormais au sein des critères diagnostics, voilà qui permet d’éclairer davantage une condition encore assez peu étudiée (les cas non diagnostiqués sont sans doute très nombreux, et l’autisme chez l’adulte non diagnostiqué dans l’enfance semble être une zone d’ombre encore plus grande et moins étudiée dans le cadre médical…).
Le 20 novembre dernier, suite à une chute durant un entrainement de boxe, je me suis cassé l’os naviculaire gauche. Au départ seule l’entorse avait été observée, j’ai été plâtrée durant 30 jours. Depuis les scanners effectués tous les 2 mois montrent toujours une fracture, et aujourd’hui, après presque 10 mois d’arrêt j’apprends que la fracture est idem avec en plus un début de nécrose de l’os.
Malgré sa j’avais toujours mal alors jai consulter un médecin, qui m’a prescris des anti douleurs et des compresse d’alcool comme il m’avais prescris a l’hôpital. Les antidouleur ne marcher pas jai donc décider de revoir mon médecin car la douleur persister. Il m’a donc re prescris Des antidouleur qui non servis a rien aucun effet, seule les compresse d’alcool me soulage même si au début sa me brûle énormément quand je les met sa finis par me soulager et la douleur s’atténue un peu. Maintenant je ne peux pas marcher plus de 15 minute mon pied gonfle. Je met que des basket car Talon impossible ballerine pied trop compresser. C’est assez difficile car personne n’a trouver la source de mon problème je ne c’est pas qui je doit consulter, on m’a dit de faire à nouveau une radio ou d’aller voir un ostéopathe, ma douleur va jusqu’à lorteil avec une sensation de vibration quand on appuis sur l’os naviculaire La douleur va jusqu’à lorteil comme si quelquechose passer dessus. Que faire ? Merci de me renseigner
Bonjour, je suis tombée sur votre article par hasard en cherchant des conseils sur quelle veste/gilet/petite laine porter sur la robe que j’ai acheté pour mariage dans 2 semaines. La robe : https://shop.mango.com/fr/femme/robes-midi/robe-bicolore-plissee_21035728.html?c=85&n=1&s=prendas.familia;32 Je précise que je suis petite, du coup je crois qu’il vaut mieux une veste courte au niveau de la ceinture si j’ai bien compris ? Seulement, je ne la trouve pas. La seule chose que j’ai trouvé et que, je pense, pourrait aller, c’est ce gilet esprit boléro : http://www.caroll.com/fr_fr/product-id/85819#article=85815#color=48 mais j’ai peur que cela fasse trop simple, même si le mariage a un esprit plutôt bucolique. Pourriez-vous me dire ce que vous en pensez, svp ? Merci infiniment.
Les 1001 pieds présente des articles s'articulant autour de la podologie de l'esthétique ou encore de la sensualité. Le concours pied moche est un prétexte à une discussion qui peut se poursuivre sur notre forum géré par un professionnel. Complet et instructif, Les 1001 pieds est un site centré autour du pied non pas en tant que pathologie mais comme une entité polymorphe multifonctionnelle.
A gauche, le tendon d’Achille présente un volume plutôt normal, des fibres normalement parallèles et un diamètre antéro-postérieur de 5mm. On retrouve au niveau de son insertion calcanéenne, une formation nodulaire calcifiée voire ossifiée. Pas de bursite pré-achilléenne. Voilà c’est long pour moi y a pas grand chose mon médecin me conseil le repos, boire beaucoup d’eau je n’ai pas attendu son conseil pour le faire: cela fait 3 semaines que j’ai arrêté le tennis; je continu le vélo je n’ai pas de douleurs sur l’engin, j’ai mal le matin quand je descends les escaliers. Merci si vous pouviez me conseiller mieux que mon médecin qui lui privilégie la sécurité social pas de dépense intempestive.

Véritable hymne à la féminité, les talons sont la touche parfaite et glamour pour finaliser une tenue. À peine surélevés ou immensément hauts, larges ou un peu plus fins, les talons de nos souliers se déclinent sans fin. On les porte avec des jupes bien sûr, mais aussi des pantalons, et on aime quand ces derniers ne les recouvrent pas entièrement. Les talons mi-hauts, ou bobines, seront eux idéaux pour allonger la silhouette et nous rendre encore plus élégante, sans jamais nous fatiguer.  
Le scotch en mousse (ici direct from the US : Dr Scholl’s Rub Relief) ou en bande de gel à découper (Hansaplast Coupez, Collez Marchez !) et placer dans la chaussure, à l’endroit où ça va faire mal : en général l’arrière du pied, qui frotte avec notre talon, ou encore le devant du pied, à l’endroit du décolleté (à la naissance des orteils) ou du bout ouvert (sur les orteils).
– Choix des chaussures : pour la randonnée en moyenne montagne tu laisse le choix entre des chaussures à tige haute et à tige basse. Pour la plupart des randonneur « du dimanche », qui n’ont pas l’entrainement et la musculature développés je conseil les tiges hautes. Elles tiennent la cheville et ainsi limitent les foulures et autre. La plupart des chaussure de bonne façon ont la possibilité d’avoir un serrage différent pour le pied et la cheville ce qui permet en particulier d’éviter aux orteils de buter sur la chaussure et comme le dit Cathy de Provence, l’enfer des descentes. Et par la suite la douleur des ongles noirs.
×