Merci pour votre question et pour votre confiance. Les douleurs sous le pied du type des myo-aponevrosites plantaires sont parfois très difficiles à soulager et soigner. A vous lire, il me semble que vous avez été très bien prise en charge sur le plan médical et si les praticiens qui vous suivent vous proposent une infiltration de plasma riche en plaquettes (PRP), pourquoi ne pas l’envisager ? Les prix pratiqués différent beaucoup selon les spécialistes qui pratiquent cette technique. Je vous propose de vous renseigner auprès d’eux.
Pour vous aider, il me semble important de mieux connaître les caractéristiques de vos douleurs : sont-elles permanentes, jour et nuit ? Sont-elles en relation directe avec l’exercice (course, marche, escaliers, etc.) ? Existe-t-il une gêne douloureuse dès le lever le matin avec quelques minutes de dérouillage puis ces douleurs disparaissent-elles ou diminuent-elles en grande partie ? Ces douleurs sont-elles déclenchées par la course à pied mais pas par les sports portés comme le vélo ou la natation ?
j’ai déjà posté un commentaire auquel je n’ai pas eu de réponse encore, mais au fait je n’ai pas bien posé le problème ni la bonne question voilà: j’ai fait une fracture du 4ième métatarsien du pied droit avec une belle entorse a dit l’orthopédiste, on m’a plâtré le pied, un traitement : celebrex et doliprane avec proton, et j’étais déjà sous antibiotiques et maxilase, pour un autre problème, quand j’ai terminé les deux traitements, ça fait 4 jours j’ai le pied endolori quand je suis à demi allongée et quand je me lève j’ai très mal au pied (je ne le pose pas) avec des lancements qui cessent un moment après, Est-ce que c’est normal, j’ai encore pour 20 jours avant mon RDV avec le médecin, merci de me répondre
La tendance actuelle en matière de bas et de collants accentue les coutures en les colorant par exemple. Ces modèles sont à éviter car les femmes de l’époque ne les auraient certainement pas appréciés. En effet, les femmes des années folles avaient envie de bas sans coutures mais il faudra attendre jusqu’après la Seconde Guerre Mondiale pour que la technologie les leur apporte !
Il est très possible de se déclencher une tendinopathie en augmentant de manière importante le temps de marche quotidien, notamment en marchant avec des chaussures qui ne sont pas faites pour aligner les kilomètres. Il est donc très probable que le fait de marcher beaucoup plus pendant trois semaines pour aller à l’hôpital vous ait déclenché une véritable tendinopathie à l’insertion du tendon sur le calcanéum.
Bonjour, je dois prendre rdv avec un spécialiste du genou à la Clinique du sport (je n'habite pas très loin) car je n'ai plus de cartilage et j'ai de l'arthrose sèche et un autre truc que j'ai eu du mal à comprendre. J'ai 51 ans et on me dit "trop jeune" (c'est un comble)pour une pose de prothèse. Le spécialiste que j'ai vu me propose une opération qui a pour but de réaligner ma jambe pour soulager la partie sans cartilage en fracturant le fémur .......! Là, y'a des blancs car j'avoue que j'ai déconnectée!
De retour à la salle d’études, mes dernières larmes brouillaient encore ma vue alors que, assis cette fois sur l’extrême bord de mon banc, je me dandinais d’une fesse sur l’autre, essayant de calmer le feu de braises qui couvait encore sous la culotte courte de mon costume du dimanche. Jamais fessée ne m’avait paru aussi insupportable. Jamais je n’aurais imaginé qu’un martinet puisse faire aussi mal. Il me semblait que les coups m’avaient labouré la peau des cuisses et des fesses.
Sans surprise, plus le talon est haut et mince, plus votre pied souffrira. Les escarpins et les talons aiguilles sont probablement les pires. Ce sont des chaussures dont la hauteur des talons dépasse les 5 cm. Un autre interdit ? Les porter trop souvent et trop longtemps. Il n’est pas recommandé de les mettre pendant de longue période de marche ou debout. Aussi, évitez de les enfiler tous les jours.
Avec une façon unique de défricher les tendances, le magazine marie france et mariefrance.fr s'adressent à toutes les femmes d'aujourd'hui. Comme elles, marie france et mariefrance.fr s'intéressent aussi bien à la beauté, la mode, la santé/forme, la psycho, qu'à la culture, la déco, la cuisine ou l'évasion. Conseils, proximité, sincérité, marie france et mariefrance.fr posent un regard vrai sur la société contemporaine.
Ne reste pas avec cette douleur. Si tu abîme ton tendon à ton âge tu risque d’avoir des soucis plus tard. Il faut que tu en parle à tes parents et que vous alliez voir un médecin du sport qui pourra examiner ton tendon. Dans l’immédiat afin de moins souffrir tu peux acheter des talonnettes en pharmacie afin de les mettre dans tes chaussures de ville et de sport. Mais je le répète va voir un médecin, on ne reste pas avec un douleur au tendon à ton âge !

Bonjour, depuis lundi je ressens une vive douleur au niveau de la face externe du pied gauche, au niveau de l’os cuboïde. Celle-ci se réveil lorsque je pose mon pied à plat et c’est plus intense lorsque le pied est en légère supination. Je dois marcher sur la pointe du pied pour ne ressentir aucune douleur. J’ai commencé à ressentir les premières douleurs une heure après une sortie de course à pied et mon pied été complètement paralysé le matin au réveil. Avez-vous une idée de la nature de la blessure?
Certaines personnes combinent deux paires de chaussettes. Une paire de sous-chaussettes (en polypropylène ou en soie par exemple) au contact de la peau pour évacuer la transpiration et la transférer à la paire de chaussettes extérieure. Celle-ci doit être spécialisée pour la randonnée. De cette manière, vos pieds sont secs, le frottement se fait avec la chaussette extérieure et la chaussette intérieure reste au contact du pied.

Demi-semelles cuir: la couche supérieure est en cuir de mouton, un tannage végétal idéal pour le confort et le maintien du pied. La couche inférieure est en latex au charbon actif. Elle absorbe la transpiration et élimine les mauvaises odeurs. Elle évite aussi le glissement du pied dans la chaussure. Les demi-semelles existent en différentes tailles, demandez à votre boutique MISTER MINIT la plus proche les différentes tailles disponibles.
Merci pour votre réponse.Comme c’était prévu, j’ai enlevé mon platre après 45J d’immobilisation.Avant l’ablation j’ai fait une radio F/P du pied.Cette dernière a confirmée une consolidation de la fracture.Actuellement je n’ai aucune douleur au niveau du siège de la fracture mais vu que cette dernière a été associée à un arrachement du ligament calcanéo-cuboidien je ressens des douleurs en avant de la malléole externe surtout lors du mouvement d’inversion.Pour l’arrachement est ce que c possible qu’il lui faut plus de 45 j pour qu’il soit bien guéri???est ce qu’il ya une indication d’échographie pr s’assurer de l’état de cet arrachement???Merci bcp
Je retourne donc voir mon médecin le 13 aout ou je lui expose que je ne dors pas de la nuit à cause de la douleur que je n’arrive toujours pas à prendre appuie sur mon pied correctement que j’ai très mal, elle me dit de ne pas quitter les béquilles et elle appel à la clinique et me prend un rendez vous avec un orthopédiste, j’ai donc rendez vous le 29 aout.
Merci pour la description précise de vos douleurs. Sans trop se tromper, il est logique d’envisager chez vous une lésion au niveau de la jonction du corps musculaire du triceps sural et du tendon calcanéen. Une échographie serait intéressante et contributive pour mieux analyser la localisation, l’étendue et le type de la lésion. Elle nous permettra surtout de mettre en place un traitement parfaitement adapté : s’agit-il d’une atteinte plutôt musculaire ou d’une atteinte plutôt tendineuse ?
Malgré sa j’avais toujours mal alors jai consulter un médecin, qui m’a prescris des anti douleurs et des compresse d’alcool comme il m’avais prescris a l’hôpital. Les antidouleur ne marcher pas jai donc décider de revoir mon médecin car la douleur persister. Il m’a donc re prescris Des antidouleur qui non servis a rien aucun effet, seule les compresse d’alcool me soulage même si au début sa me brûle énormément quand je les met sa finis par me soulager et la douleur s’atténue un peu. Maintenant je ne peux pas marcher plus de 15 minute mon pied gonfle. Je met que des basket car Talon impossible ballerine pied trop compresser. C’est assez difficile car personne n’a trouver la source de mon problème je ne c’est pas qui je doit consulter, on m’a dit de faire à nouveau une radio ou d’aller voir un ostéopathe, ma douleur va jusqu’à lorteil avec une sensation de vibration quand on appuis sur l’os naviculaire La douleur va jusqu’à lorteil comme si quelquechose passer dessus. Que faire ? Merci de me renseigner
Essayez toujours de déterminer la cause de ces sensations. Vérifiez pour cela que vous n’avez pas de débris dans vos chaussures ou chaussettes (sable, graviers, brindilles, etc.). Si vos chaussettes sont humides, changez-les. Assurez-vous également que vos chaussettes ne fassent pas de plis. Si vous repérez une rougeur, une irritation ou un échauffement, vous pouvez utiliser du sparadrap, un pansement à ampoules ou autres pour protéger la zone. N’oubliez pas de l’enlever dès que vous arrêtez de marcher pour que la peau se répare.

– Soit une tendinopathie, et en priorité au vu de la localisation, une atteinte du tendon du muscle tibial postérieur. Ce muscle s’insère sur le scaphoïde tarsien après être passé sous la malléole interne. Il s’agit d’un tendon d’un muscle très sollicité chez les coureurs car il permet d’amortir la pose du pied lors de la phase d’atterrissage au sol puis évite l’hyperpronation avant de participer à la propulsion lors de la phase de décollage.
Conclusion, sans être alarmiste je chercherais à votre place à vérifier que votre fracture évolue de manière normale en retournant consulter et en faisant le forcing si il faut pour passer une radio, pourquoi pas une scintigraphie et qu’un spécialiste puisse vous dire si votre état est normal ou s’il vous faut prendre encore des précautions ou vous abstenir de tout appui.

Ces coussinets sont à placer sous votre avant-pied pour empêcher votre pied de glisser vers l’avant et éviter les douleurs au niveau de la plante de vos pieds. Ils vous procureront plus de confort lorsque vous portez des hauts talons et surtout des escarpins. Attention, ce n’est pas non plus un remède miracle. Ils améliorent le confort d’une chaussure inconfortable à la base mais il y aura toujours une surcharge sur l’avant du pied, loi de la gravité oblige. Essayez donc de porter vos hauts talons un nombre d’heures limité et prévoyez une paire de rechange durant la journée si vous avez l’occasion de mettre vos pieds au repos quand vous êtes assise à votre bureau ou que vous faites une pause repas par exemple. Changez-vous discrètement aux toilettes, ni vue ni connue !
Il lui fallut me répéter l’instruction tant cette manière d’utiliser une chaise me paraissait incompréhensible. Une fois en position, mon ventre calé sur le rebord du dossier, mon buste et ma tête faisant contrepoids pour équilibrer le bas du corps et assurer le solide ancrage de mes avant-bras sur la chaise, je me sentis tout à coup particulièrement vulnérable.

Très bon article ! Je confirme que les chaussettes « double » de Thyo sont très bien. Quelle que soit la chaussette, je combine toujours avec un morceau d’élastoplaste sur l’arrière des chevilles, au niveau du tendon d’Achille, j’ai pris un abonnement semble-t-il, si j’ai des ampoules, c’est toujours à cet endroit. Les pansements Compeed tiennent bien sur moi, j’en emporte toujours une boîte, même si à côté j’ai toujours des pansements simples.
Je suis prof donc je suis debout toute la journée en mode ‘piétinement’ . Je vais un peu marcher et courir mais tout çela est devenu douloureux. Je suis même réveillée la nuit par les douleurs sous le pied et j’ai l’impression d’avoir mes talons fendillés en plusieurs morceaux ! Je viens de prendre RDV pour une échographie pour faire le point sur l’étendue des dégats et je vais relire vos posts et prendre en note tous les exercices suggérés. Je ne suis pas sportive à la base donc je connais mal les étirements spécifiques… Si quelqu’un connait un site avec des exercices bien décrits je suis preneuse. Cette aponévrosite me pourrit la vie, je ne trouve pas de chaussures confortables et adaptées à mon style, j’ai revendu toutes mes chaussures à talon et extra plates… Pas de compromis pour se sentir bien ! J’avais repris le sport avec un objectif ’10km’ mais çà me semble aujourd’hui impossible. Merci pour tous vos conseils quels qu’ils soient… bon courage à tous !
bonjour il y à 10 mois 7mai 2013 je me suis tordu la cheville entre deux marches la pointe du pied sur la marche du bas et le talon sur la marche du haut j’ai sentit ma cheville se tordre vers l’extérieur je l’ai retenue et la un énorme craquement une douleur vive je me suis assise et quasiment immédiatement impossible de poser le pied par terre. une douleur vive à l’intérieur du pied. (mystère pour le docteur qui me certifie que je devrais avoir mal à l’extérieur) diagnostique à l’époque entorse du ligament interne et du tendon d’achile. un mois de béquilles aucune amélioration deux mois d’arrêt de travail. j’ai eu mal tout l’été qui a suivit le kiné me faisait mal… le docteur m’avait dit 6 mois de douleur je pensais que c’était normal… arrivé cet hiver décembre 2013 à février 2014 les douleurs ont empirées (ski intensif et je suis serveuse j’étais sous codéine pour travailler). Je décide d’en parler à un autre médecin il me prescrit un irm fracture de l’os naviculaire qui date certainement d’il y à 10 mois…. aujourd’hui je suis plâtrée pour un mois à la suite de cet immobilisation le docteur ne veut pas me faire un irm de contrôle seulement si j’ai mal quand je remarcherais… je suis un peu inquiète car ça fait 10 mois que j’ai cette fracture on a déjà perdu beaucoup de temps j’ai peur que ça ne se consolide pas et si j’ai besoin d’une opération je préférai l’avoir au plus vite et pas passer encore un été de plus à ne rien faire…. à votre avis je dois lui demander l’irm ?
Concernant vos douleurs, à la simple lecture de l’IRM, il est difficile d’affirmer quel est ou quels sont les éléments qui vous font mal. Est-ce la cicatrice sur le tendon d’Achille suite à la rupture et à la chirurgie d’il y a deux ans ? Est-ce la raideur de l’ensemble du mollet caractérisée par votre difficulté à récupérer une flexion dorsale du pied ? Est-ce simplement la tendinopathie fissuraire du plantaire grêle ? Il n’est pas impossible que l’articulation de votre cheville, fortement sollicitée, commence elle aussi à faire parler d’elle…
La directrice lançait son martinet à intervalles réguliers, appliquant ses coups avec une force égale. Confusément, je saisis aussi que je ne serais pas de taille à lutter contre ces lanières qui semblaient déchirer peu à peu la peau de mes fesses en y laissant leurs cuisantes empreintes et que tôt ou tard j’étalerais ma faiblesse à la satisfaction probable du garçon.
Merci pour cet article, je m’y reconnais pas mal. On (et moi aussi) m’a toujours décrite comme émotionnellement hypersensible, mais je n’avais jamais réalisé que j’étais également très sensible sur d’autres points. Je pensais être quelqu’un de maniaque, de « chiant », parce que je déteste qu’on me parle trop fort, ou qu’il y ait trop de bruit en général. Du coup je voulais te demander, quel casque anti-bruit as tu choisi? Je pense qu’à bien des égards ça me rendrait la vie plus facile, je suis en train de parcourir les descriptions des modèles, mais j’aimerais bien avoir ton avis.
Tous les sportifs de haut niveau, professionnels ou non se cassent forcément quelques chose au cours de leur carrière. Cet accident n’est qu’un mauvais moment à passer qui semble parfois difficile à surmonter sur le coup et démoralise, mais vous verrez que dans quelques mois vous l’aurez complètement digéré et oublié, et réaliserez que ce n’était rien.
Au vu de votre âge et du sport que vous pratiquez, le choix de vous opérer a été tout à fait logique. Le protocole de rééducation est ensuite très codifié et vous décrivez très bien l’organisation mise en place par les professionnels de santé qui vous accompagnent. Sachez leur faire confiance et respecter les différentes étapes qu’ils vous ont indiquées, notamment dans les variations de l’inclinaison de l’articulation de la cheville.
J’ai énormément de mal à accepter cette situation dont je ne vois pas d’issue et l’idée de ne plus courir me rend malade. J’ai repris au total 7 kilos ce qui n’arrange rien mais maigrir sans la course je n’y arrive pas. Je pense que beaucoup de choses passent aussi par le mental mais à ce jour je n’arrive pas encore à franchir le pas. J’avais trouvé à travers le running des plaisirs tellement multiples, un vrai antidépresseur naturel !
Même si ce n'est pas encore ça, c'est quand même mieux, donc on poursuit la kiné, je reprends le travail dans un peu moins d'un mois et on refait le point au mois de juillet quand j'y reviendrais... mais bon encore 35 séances de kiné à faire... pas de nouvelle infiltration, il préfère attendre que je ne sois plus sous l'effet de l'infiltration et d'avoir repris le travail pour voir ce que celà donne!!
• Prévoir le confort maximum à l’extérieur. Pensez confort même lorsque vous n’êtes pas chez vous. Surtout si vous êtes sensibles au changement de températures. Quelques exemples en vrac : emmener des ballerines dans votre sac lorsqu’on porte des talons, garder une bouillotte au bureau, remplacer ses chaussures par des grosses chaussettes durant les longs trajets, mettre ses chaussons dans sa valise, garder son écharpe moelleuse dans son sac à main au cas où, prendre l’avion avec un coussin de voyage, acheter un bandeau de poignet contre le mal des transports…
Bonjour il y a 9 jours je me suis fait une entorse sévère avec arrachement osseux du cuboide ( vu à L’Echo par mon médecin du sport ) mais ayant un cancer il ne peut plus me suivre il m’a prescrit un scanner que je passe 10jours apres ma blessure. Je voit l’orthopédiste le jour même du scanner . mon médecin du sport voulais que je soit plâtrée cela est il encore possible 10jours apres le choc ?
L’une avait mon âge et me ravissait avec ses couettes coquettement serrées par des rubans. L’autre, une grande et belle demoiselle de 16 ans, m’impressionnait avec sa longue et fine chevelure blonde qui retombait en frange nette sur son front. Or il se disait que ces visites avaient parfois lieu le dimanche, leur tante les faisant réviser dans son bureau, et même pendant qu’elle corrigeait un puni. La seule pensée de se faire fesser en leur présence me hantait comme un cauchemar et mon cœur s’emballait, mais non par amour !
Depuis peu je ressens cette douleur jusque là, inconnu.Je courre entre 30 à 40 km par semaine, et depuis quelque temps cette douleur jonction voute plantaire-talon, encore plus douloureuse au réveil qui met du mal à disparaitre si ce n’est qu’après un espacement de mes séances et qui revient de plus belle, dés la reprise.Que faire je ne sais pas, je lis les différentes expériences, consulter un podologue….voilà, si vous pouvez me conseiller je suis preneur de toutes vos réponse.Merci d’avance.
Les appuis répétés, générateurs de microtraumatismes et de saignements, un choc ou d’autres affections peuvent être retrouvés. Le facteur révélateur est souvent le port d’une chaussure trop plate ou en mauvais état. La modification des conditions d’entraînement, la pratique en terrain accidenté, en côte etc.. viendront s’associer à la défaillance d’amortissement de la chaussure.
Sachant que je n’étais puni que de fessées, mon camarade, qui en connaissait bien l’usage, m’avait défié de l’essayer. « Juste pour rire ! Pour voir ce que ça fait ». Etant en short, je m’en étais donc donné plusieurs coups sur mes jambes nues en pouffant de rire, augmentant peu à peu la force jusqu’à ce qu’une cinglée plus incisive me dissuade de poursuivre l’essai. J’avais même plaint mon camarade de subir ce genre de douloureuse correction !
Je pense que le meilleur moyen de vous soulager est de savoir d’abord exactement de quoi vous souffrez. Pour cela une consultation auprès d’un médecin ou d’un podologue me paraît indispensable afin de cerner au mieux votre pathologie et différencier les problèmes musculo-ligamentaires des problèmes osseux. Le cuboïde est un os sur lequel s’insèrent des ligaments et qui est un passage pour les tendons des muscles fibulaires (péroniers latéraux), qui peuvent donc être atteints étant donné les signes que vous décrivez. Une radio du pied pourrait également se révéler nécessaire afin d’éliminer une lésion osseuse.
non puisque je ne fais qu’une echographie et il s’est concentré sur la partie metatarsienne quand je dis boule je parle d’un gonflement j’ai repris rdv avec mon medecin pour lui montrer les resultats et demander une radio et surtout un arret car je travail debout et piétine tout la journee je ne supporte plus ok pour le rhumatologue je vais prendre rdv aussi merci beaucoup pour vos conseils et votre temps
Je vous propose de prendre des béquilles pour ne pas avoir à poser le pied au sol avant de consulter votre médecin qui vous prescrira une échographie. Le risque de ce type de lésion musculaire est essentiellement la récidive dans les semaines qui suivent la blessure initiale. Pour éviter ces rechutes, les sportifs doivent s’astreindre à une rééducation sérieuse chez un kinésithérapeute qui connait bien les sportifs. La reprise de la course ne doit pas être envisagée avant six à huit semaines minimum. Mais il est possible de reprendre doucement le vélo à partir de 4 semaines si la cicatrisation dirigée se fait correctement.
Dans la plupart des cas, les douleurs disparaissent en six mois, parfois un an, et la reprise du sport est ensuite possible sans problèmes. Il est pourtant intéressant de faire un bilan radiologique des zones douloureuses pour éliminer un petit arrachement et suivre l’évolution de la cicatrisation. Si malgré un repos sportif relatif, les douleurs persistent et restent très gênantes, il est possible d’immobiliser l’articulation douloureuse par une attelle pendant 4 à 6 semaines.
Oui ma rééducation est difficile car j’avais très mal partout dans le pied, ce qui était les articulations déplacées et les tendons fragilisés (comme des tendinites), j’ai à ce jour encore mal. Je ne peux pas marcher normalement ni appuyer mon pied dans certaines positions. Mon pied craque régulièrement à certains endroits mais je ne sais pas pourquoi. Et oui mon pied est parfois froid (mais j’ai toujours eu les pieds froids) et d’autres fois très chaud, mais les 2 pieds le font je crois.
Rester fidèle à sa pointure peut être un bon début au moment de choisir une nouvelle paire. Malgré la tentation, mieux vaut éviter la paire qui fait de "petits pieds" au risque de les voir rester au fond du placard. En cas d'hésitation, il est au contraire préférable de prendre une demi pointure au-dessus et d'ajouter une semelle si besoin. Il peut aussi être utile de tenir compte de la matière. Le cuir se détend, mais le satin ou les matières synthétiques ne sont pas aussi souples. Autre astuce: plutôt essayer les chaussures en fin de journée car les pieds ont alors tendance à gonfler.  
×